Loi sur les génocides : des pirates turcs attaquent

Le par  |  5 commentaire(s)
Defaçage-GrayHatz-site-valerie-boyer

À l'origine de la proposition de loi visant à pénaliser la négation des génocides, le site de la députée UMP Valérie Boyer a été piraté par un groupe pro-Turquie. Les sites des députés français sont menacés alors que le site du Sénat subit une attaque DDoS.

Defaçage-GrayHatz-site-valerie-boyerLa semaine dernière, les députés de l'Assemblée nationale ont adopté la proposition de loi soumise par Valérie Boyer. Le texte prévoit de pénaliser la négation des génocides dont celui des Arméniens entre 1915 et 1916, ce qui suscite l'ire de la Turquie.

Dimanche, le site Web de Valérie Boyer a été la victime d'un piratage et d'un défaçage pour afficher un message du groupe GrayHatz dont quelques actes passés sont répertoriés par Zone-H.org. Cette fois-ci, l'action est à portée politique avec un soutien pro-Turquie.

Dans un message traduit en anglais, GrayHatz parle de la " diaspora des Arméniens " qui n'a " pas le courage d'ouvrir les archives arméniennes et faire face à la vérité ". Les Français sont qualifiés de " pitoyables et pathétiques ".

Le message - qui n'est plus visible - indiquait également :

" Vous êtes un pays tellement respectueux de la liberté d'opinion que vous mettez les gens en prison, quiconque dit la vérité en déclarant qu'il n'y a pas de génocide arménien. […] Votre parlement devrait d'abord parler du génocide qui est un crime contre l'humanité que vous avez fait en Algérie. "

Plus grave, Valérie Boyer a précisé avoir reçu des menaces de mort et de viol, et des menaces également à l'encontre de sa famille. Elle doit porter plainte. Notons toutefois que les acteurs d'actes de piratage sont rarement les instigateurs de telles menaces.

Selon le Nouvel Observateur, GrayHatz est proche de Akincilar, le groupe d'origine turque qui a piraté le site de CharlieHebdo.fr à la suite de la parution de Charia Hebdo. Les autres députés français sont de futures cibles potentielles des " hackers ". En attendant, c'est le site Senat.fr qui répond aux abonnés absents suite à une attaque annoncée par déni de service distribuée et a priori l'assaut d'un autre pirate turc.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #878361
D'un coté ils n'ont pas tout à fait tort, deux poids, deus mesures. Certains gouvernement ( France, USA etc.) critiquent que les autres quand le droit de l'homme n'est pas appliqué. Et quand c'est eux qui le font, c'est normal il n y a rien à voir circulez.
Le #878401
La France cette belle dictature. On y est, on doit faire attention à tout ce qu'on dit. A quand les brigades de répression en civil dans les rues ? les primes pour délation ? La prochaine étape c quoi ?aller en prison si on fait du "NAINgationisme" en parlant de notre bon roi ??
C'est pas des lois qu'il faut mais de l'éducation.
Le #878411
Elle avait besoin d'un coup de pub, elle est heureuse on parle d'elle la boyer.

Anonyme
Le #878441
C'est un peu ironique que ce soit la Turquie qui nous fasse la leçon... mais il n'empêche qu'effectivement ils ont raison...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]