Pollution : les aérosols créés par l'homme ont réduit le nombre de tempêtes tropicales

Le par  |  4 commentaire(s) Source : The Verge
Meteo

La pollution de l'air a depuis longtemps été identifiée comme l'un des facteurs du réchauffement climatique. Pour la première fois, les scientifiques ont établi une relation entre les aérosols et la réduction du nombre de tempêtes tropicales dans l'Atlantique Nord.

Les chercheurs du Met Office(la météo nationale britannique) ont ainsi établi que l'émission humaine d'aérosols aurait réduit de façon significative les tempêtes et ouragans tropicaux d'après l'analyse des données climatiques de ces 200 dernières années.

Meteo Pendant la grande période industrielle aux États-Unis et en Europe, de grandes quantités de particules polluantes, les aérosols, ont été rejetées dans l'air, et ont de ce fait réduit l'activité des tempêtes tropicales pendant la seconde partie du 20e siècle.

Aujourd'hui, les niveaux de pollution ont baissé de façon significative dans ces régions du fait des nouvelles normes environnementales, du ralentissement de l'activité ou d'un meilleur rendement dans la consommation en carburants.

Ouragan Sandy Malheureusement, cette diminution de la pollution pourrait être à l'origine de la multiplication de formation de tempêtes ces dernières années.

Les aérosols affecteraient ainsi directement la température de la surface de la mer. Quand certaines particules reflètent les rayonnements solaires (effet parasol), d'autres servent de "germe" et favorisent la formation de nuages au-dessus des vastes étendues d'eau. De ce fait, la température à la surface de la mer et des océans diminue, favorisant la circulation atmosphérique et limitant la création de tempêtes tropicales.

D'après Nick Dunstone, qui a conduit l'étude, si les accords internationaux sur la limitation de la pollution dans les années 1980 ont permis d'améliorer la qualité de l'air et de limiter les risques sanitaires, les retombées actuelles se payent par une multiplication des tempêtes tropicales.

On notera toutefois qu'à la même époque, si les aérosols ont bien limité la formation de tempêtes, des régions comme le nord de l'Afrique et une partie de l'Asie ont largement souffert de sécheresses.

Loin de souhaiter relancer les activités polluantes, les scientifiques indiquent qu'il devient de plus en plus urgent d'étudier plus en profondeur les aérosols et leur impact sur notre planète afin de les intégrer dans les études prévisionnelles du réchauffement climatique mondial.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1379292
Je n'y comprends plus rien. Pendant un moment les scientifiques nous disaient que le réchauffement climatique était catastrophique, et que la terre atteindrait son point de non retour si l'on ne faisait rien.

Récemment, ils ont dit que le réchauffement climatique est beaucoup moins catastrophique qu'ils l'avaient imaginé, et que la terre a des périodes chaudes et des périodes froides dans sa vie (comme il y a eu il y a X millions d'années.)

Là ils nous disent que les aérosols ont profités à la baisse des tempêtes tropicale, mais j'ai récemment lu un article qui disait que la fonte des glaces a été accélérée à cause de tous ces gaz.
Le #1379392
chibre a écrit :

Je n'y comprends plus rien. Pendant un moment les scientifiques nous disaient que le réchauffement climatique était catastrophique, et que la terre atteindrait son point de non retour si l'on ne faisait rien.

Récemment, ils ont dit que le réchauffement climatique est beaucoup moins catastrophique qu'ils l'avaient imaginé, et que la terre à des périodes chaudes et des périodes froides dans sa vie (comme il y à eu il y a X millions d'années.)

Là ils nous disent que les aérosols ont profités à la baisse des tempêtes tropicale, mais j'ai récemment lu un articles qui disait que la fonte des glaces à été accélérée à cause de tous ces gaz.


On n'arrête pourtant pas de répéter à quel point le système climatique est d'une complexité sans nom. Mais il semble équilibré. Et l'activité de l'Homme détruit cet équilibre, ou tout du moins le déplace.

Donc difficile à dire quelles en seront les conséquences exactes, mais pas difficile d'imaginer qu'elles ne seront guère positive au moins à moyen terme.
Le #1379632
L'homme massacre la Terre .... mais le jour ou la nature va se venger .....
on va morfler ....
on aura intérêt à se mettre à couvert .....
Le #1383342

@chibre: Tout d'abord, OUI, il y a eu des périodes de chaud et de froid sur la planète depuis sa formation. Et avec des variations de température de ouf, pas juste de qq degrés. Donc du point de vue de la planète, OUI, ce n'est pas très grave si elle gagne/perd 1°... Par contre, d'un point de vue purement amthropo-centrique, ça peut signifier la disparition de notre espèce... Donc le réchauffement climatique n'est inquiétant que si tu t'inquiètes pour nous, humains, pauvres petits animaux fagiles que nous sommes.
Pour t'aider à y voir plus clair, c'est comme les tremblements de terre : un tremblement de 9++ sur l'échelle de Richter, c'est rien pour la planète, elle s'en remettra, mais pour les gens qui y habitent, ça fait des drames familliaux à foison...

Sinon pour en revenir à l'histoire des tempêtes : OUI dans la vraie vie, tout n'est pas noir ou blanc, il peut y avoir des effets "positifs" et des effets "négatifs" à de tels événements (et, encore une fois, ça dépend de quel point de vue tu te places ! Les tempêtes c'est gênant pour nous pauvres humains, mais la planète elle s'en remettra... C'est comme les grands feux d'été en France ou au USA, finalement on s'est rendu compte que ce qui repoussait derrière créait un éco-système bien plus florissant que ce qu'il y avait avant... La planète a besoin de ça de temps en temps : tout raser pour mieux recommencer...).

Pour ce qui concerne l'article en lui-même, j'aimerai lire les articles sources, car en ce moment c'est la grande mode chez les scientifiques (ou les journalistes qui reprennent/comprennent mal leurs articles) que de transformer des corrélations (i.e. - statistiquement on estime que l'événement 1 est arrivé en même temps que l'événement 2) en des implications (i.e. l'événement 1 est la cause de l'événement 2). Là y'a tout plein d'explications plausibles données par le scientifique pour expliquer la corrélation, mais rien de garantit que c'est bien ce qui a eu lieu. La planète est un système (extrêmement) complexe et nous n'avons que des MODÈLES, des HYPOTHÈSES, concernant des processus en jeu.

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]