Drones volants : la FAA autorise le tout premier vol commercial

Le par  |  0 commentaire(s) Source : The Verge
Puma AE

La FAA, le régulateur américain de l'aviation, vient enfin de donner son accord pour le premier vol d'un drone à but commercial. Et c'est le pétrolier BP qui en profitera le premier.

La situation reste complexe et sujette à débat : l'ouverture du ciel américain au vol de drones civils vient pourtant de prendre un nouveau tournant, puisque la FAA vient d'autoriser le premier vol d'un dispositif non habité à objectif commercial.

Puma AE 1 C'est le pétrolier BP qui lancera prochainement un drone Puma AE équipé de capteurs et de connexions sans fil au-dessus de l'Alaska pour effectuer divers relevés aériens. Le drone permettra de collecter des données de différents sites d'exploitation ou de prospection de la firme dans les zones les plus reculées et ne disposant pas d'une connexion à Internet ni satellite suffisant à transmettre de larges ensembles de données.

Le drone Puma AE utilisé est fabriqué par la société AeroVironment, il s'agit d'un drone de petite taille qui doit être lancé à la main à l'origine développée pour effectuer des opérations de surveillance aérienne pour l'armée, BP ayant indiqué que l'utilisation du drone permettrait de renforcer la sécurité des installations pétrolières en Alaska.

La FAA subit une pression croissante du Congrès américain qui la somme de proposer un encadrement de l'usage des drones pour une ouverture totale ou presque du ciel des USA à ces dispositifs non habités d'ici septembre 2015.

Le régulateur a lancé une phase d'expérimentation dans six régions des USA en décembre dernier, et ce sont 7500 mini drones qui devraient parcourir le ciel américain d'ici 2018. L'accord donné aujourd'hui marque une étape décisive pour les industriels séduits par ce type de dispositifs.

Le marché des drones pourrait également devenir un vecteur de croissance pour les USA, notamment grâce à une technologie qui évolue très vite, mais aussi par les divers projets aujourd'hui ralentis par les obstacles mis en place par la FAA ( on pense ainsi aux diverses solutions de livraison express annoncées par certaines enseignes spécialisées dans le commerce en ligne ou la livraison , Amazon, Fedex, DHL...)

Pour les fabricants de drones, l'ouverture du ciel aux avions non habités pourrait amener la création de plus de 100 000 emplois dans les 3 prochaines années. Reste que l'autorisation donnée aujourd'hui se révèle assez spéciale puisque l'Alaska est l'État américain présentant la densité de population la plus faible. Il y a ainsi peu de risques de voir un accident de drone se transformer en drame humain, contrairement à l'exploitation de ces mêmes dispositifs au sein des mégalopoles qui soulève alors des questions de responsabilité et de respect de la vie privée.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]