Téléphone au volant : toujours plus chez les jeunes conducteurs

Le par  |  3 commentaire(s)
telephone volant logo

L'association Prévention Routière tire la sonnette d'alarme face à la forte proportion des jeunes conducteurs utilisant leur téléphone au volant et lance une campagne de sensibilisation Web.

Le téléphone portable est désormais partout et multiplie les interactions, qu'il s'agisse de téléphoner, d'envoyer des SMS / MMS, de consulter ses emails ou de réagir sur les réseaux sociaux, notamment chez les adolescents et jeunes adultes.

A l'heure de l'instantanéité, cette dépendance conduit nombre de conducteurs/conductrices à continuer d'utiliser leur mobile pendant ils ou elles conduisent. Or c'est oublier qu'utiliser son téléphone au volant multiplie par cinq le risque de provoquer un accident.

Il ne s'agit pas seulement d'une question d'ordre pratique ou mécanique, où le téléphone dans une main ne permet pas de manoeuvrer correctement son véhicule. C'est aussi une question physiologique : tenir une conversation ou composer un message mobilisent la plus grande partie des capacités d'attention du conducteur. Le cerveau de ce dernier, occupé à l'effort de conversation ou de composition, mettra beaucoup plus de temps à analyser un danger immédiat sur la route et à réagir.

Association Prévention Routière C'est aussi la raison pour laquelle les études indiquent que le kit mains libres réduit à peine le risque d'accident. Or une étude menée par les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention rapporte que 76% des 18-24 ans déclarent utiliser leur téléphone portable au volant, alors qu'ils étaient 30% en 1999 et 44% en 2004 ( et une moyenne de 58% pour l'ensemble des tranches d'âge ).

Alors qu'autour de 10% des accidents corporels sont liés à l'utilisation du téléphone portable, ce dernier n'est quasiment plus vu par les jeunes conducteurs comme source de comportement dangereux sur la route.

Observant que l'usage du téléphone au volant n'est plus vraiment compris comme un danger pour soi et pour les autres sur la route, l'association Prévention Routière lance une grande campagne Web à destination des 18-24 ans sur le thème " Au volant, je passe en mode voiture ", avec un format interactif " afin d'alerter les jeunes conducteurs sur les risques de l'usage du téléphone au volant. "

L'idée que souhaiterait faire passer l'association est que le fait d'éteindre son portable avant de prendre le volant est aussi important que de mettre sa ceinture de sécurité, et qu'il doit devenir un réflexe du même type.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1087152
Surtout qu'en plus la voiture est un belle cage de faradet. La voiture est le pire endroit si on a conscience du coté néfaste des ondes des portables.
Le #1087442
Je sais pas si lancer une campagne va servir à quelque chose. A moins de vivre dans un bunker, TOUT le monde à forcément entendu dire un jour que le téléphone au volant était, à juste titre, dangereux au volant. En revanche quand on parle des jeunes, faut relativiser. En 1 mois, je me suis farci des gens qui mettaient pas de clignotants, roulaient au milieu de la route ou me coupaient carrément cette dernière, à chaque fois ils avaient le portable à l'oreille et ils avaient tous dans entre 30 et 50 ans. Pour ce qui est de la répartition hommes/femmes, j'aurais tendance à dire kifkif mais dernièrement c'était à 70% des femmes (vous pouvez me taper sur les doigts si vous voulez). Bref.

Ce qui est marrant là dedans c'est à se demander si les gens peuvent vivre sans appeler ou envoyer un SMS. Le manque de portable est aussi ravageur chez certains que le manque de cigarette. En fait il faudrait mettre l'accent là dessus, sur le côté complètement ridicule de devoir forcément rester connecté même au volant.

Je serais curieux d'ailleurs de savoir la nature des conversations... Parce que si c'est pour dire "Coucou ma chérie j'arrive" ou "Alors ça va moi je suis au volant"... Effectivement y à de quoi s'inquiéter sur l'utilité de mettre sa vie en danger et surtout celles des autres.

De toute manière y aura toujours des abrutis pour dire qu'ils sont capable de faire tout en conduisant y compris de lire le journal, siroter un café et se rouler une clope. D'empêche qu'on reste des humains. Et même l'esprit le plus aiguisé à la conduite possède comme tout le monde un temps de réponse couplé à la contrainte mécanique et physique. En gros si on doit freiner ou éviter un obstacle en urgence, le temps que l'info arrive au cerveau et que ce dernier la traite pour renvoyer les bonnes infos, y à encore le fait que la voiture possède une masse, donc une distance de freinage, sans compter les autres facteurs (usure des pneus, freins, vitesses, ESP...). Donc forcément si on ajoute à ça le fait de téléphoner ou pire d'envoyer un SMS, il est clair que le cocktail est explosif. Mais allez faire comprendre ça aux gens qui croient que quand le téléphone sonne, il faut absolument décrocher...
Le #1087632
Le problème c'est peut être le volant. En 2020, les voitures robots rouleront à Tokyo. Les USA sont dans la course. L'Europe est à la ramasse. Dans 20 ans, on appellera plus automobile, un engin avec un volant dans les régions évoluées du monde. Le destin de l'automobile c'est probablement de devenir une appli pour smartphone.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]