L'industrie du cinéma en appelle à la Commission européenne

Le par  |  9 commentaire(s)
arp-logo.png

Cette directive, qui est soutenue par l'ARP ( Société civile des auteurs, réalisateurs, producteurs ), a pour but de protéger la rémunération de la copie privée, reversée chaque année par l'industrie de l'électronique grand public, ainsi que " préserver la capacité des Etats de l'Union à réguler les services non-linéaires afin d'assurer la diversité culturelle ".

Cette directive, qui est soutenue par l'ARP ( Société civile des auteurs, réalisateurs, producteurs ), a pour but de protéger la rémunération de la copie privée, reversée chaque année par l'industrie de l'électronique grand public, ainsi que " préserver la capacité des Etats de l'Union à réguler les services non-linéaires afin d'assurer la diversité culturelle ".

D'après l'ARP, le groupe souhaite " vivement que l'adoption de la nouvelle directive Télévision sans frontières soutienne la circulation des oeuvres européennes ". Il s'agit en fait d'une proposition de révision de cette directive dont débattra le Conseil européen les 13 et 14 novembre et qui sera votée au Parlement en décembre.

L'industrie du cinéma par cette annonce entend " dénoncer l'inadmissible offensive des industriels, fabricants de matériel électronique et de technologies de l'information, contre la copie privée et la rémunération qui y est attachée " et estime que la copie privée est un " véritable acquis en faveur du public comme des auteurs, des artistes-interprètes, des producteurs et du monde de la culture en Europe, soit pérennisée ".

En outre, Média 2007, un programme européen de 2007 à 2013 visant " à faire de la vidéo à la demande ( VoD ) une véritable opportunité pour le cinéma européen " et doté d'un budget de 750 millions d'euros environ, est fermement soutenu par l'ARP qui demande à ce que ce projet " soutienne les réalisateurs en Europe " ainsi que les " regroupements d'ayant-droits " diffusant sur Internet.

Enfin, d'après nos confrères de l'AFP et suite aux rencontres du cinéma de l'ARP s'étant déroulées du 26 au 29 octobre à Dijon, les professionnels du cinéma se réjouissent devant la volonté des pouvoirs publics de moderniser le " tissu réglementaire en faisant contribuer au compte de soutien l'ensemble des distributeurs de services audiovisuels ".
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #139327
C'est dément quand on y réfléchit.
Entre des interprètes comme M. Sardou ou J. Holliday quoi nous font le coup (téléguidé par leur éditeur) de la baguette gratuite et d'autres interprètes qui font l'apologie de la copie privée (pour rémunération) avec,
entre les 2, un gouvernement qui fait passer en force une loi pour satisfaire les maisons d'édition des premiers ...
Y'a de quoi rire jaune non '

Et, partant, vraiment railler une profession (élu de la République) qui fait tout sauf son métier : travailler dans l'intérêt général pour la France et les français.
Et pourquoi cela serait-il différent dans d'autres domaines que celui de la culture '
Comment voulez-vous qu'après cela on ait envie de voter '
db
Le #139342
Une seule soluce : Emule. Rien a payer, pas de droit a raque et fuck la copie privé qui est d'un autre age. Citoyen, piratez à mort !!!!
Le #139350
Salut à tous !

Etonnant de constater que dès que l'on aborde certains sujets, le niveau baisse.

Il doit y avoir une relation de cause à effet, non '
Le #139363
Je tartine une 2 EME couche.....vive SugarMp3, vive Gomusic, vive les torrent, vive emule, etc..........!!!!

Citoyens, citoyennes, piratez! Piratez, jusqu'au jour ou ces maqueraux de "majors" auront compris que la vente passe, avant tout, par le respect du client, des musiciens, des compositeurs, des réalisateurs etc......
Un cd audio à 10 euros, la motié reversé au créateur.
Le #139368
Je me marre...
Le #139386
Sans vouloir vexer quiquonque, je n'ai jamais vraiment compris pourquoi les échanges via emule etaient assimilés à de la copie privée...
Pour moi, bien avant de connaître le partage p2p, la copie privée consistait à faire une copie (k7, cd ou autre) d'un de ses disques à un ami, un proche, à la famille... Bref, à quelqu'un qui connait.
Mais là, partager ses albums avec des mecs dont on ignore même l'existence, (bien que je ne sois pas un détracteur du p2p), moi je tombe sur le cul quand on me dit que c'est de la copie "privée"...

Z'en pensez quoi vous autres'

-------------------

@Prommix:
Faut pas oublier quand même qu'il existe des artistes (musiciens, compositeurs, réalisateurs) qui passent tout leur temps à bosser uniquement dans leur domaine artistique (donc qui ne travaillent pas à l'usine la journée) et qui aiment manger autre chose que des patates


@Sicyons:
Moi aussi...
Le #139399
@Opi
j'ai bien parlé de la moité de l'argent à l'artiste, c'est loin de l'être l actuellement
Le #139441
@Prommix:
T'en fait pas j'avais bien compris, je voulais juste préciser qu'on etait pas obligé de leur ôter le pain de la bouche non-plus...
Le #139473
Copie privée ' en France la DADVSI initiée par les majors de la musique et du cinéma a mis au rancard le droit à la copie privée, mais pas la taxe "Sacem" qui s'étend et augmente
Ces Messieurs de l'industrie du cinéma donnent dans le genre cyniques
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]