Test : jeux du lancement de la PS4

Le par  |  5 commentaire(s)

Assassin_s_Creed_IV_Black_Flag_aFin 2013, Ubisoft a remis le couvert avec un quatrième volet d'Assassin's Creed flanqué d'un Black Flag. Cap sur les Caraïbes et rencontre avec un nouvel assassin. Assassin's Creed IV Black Flag relance-t-il de manière flamboyante la licence d'Ubisoft ? Réponse dans notre test.

Assassin's Creed IV Black Flag se déroule durant l'Age d'Or de la Piraterie et plus particulièrement au début du XVIIIème siècle.

En 1715, les pirates fondent leur propre République et s'opposent aux grandes puissances impériales. Le jeu couvre la période de 1712 à 1722.

Assassin_s_Creed_IV_Black_Flag_HistoriaPour ceux qui veulent en savoir plus sur cette époque, sachez qu'Historia, en partenariat avec Ubisoft, a sorti un numéro hors-série sur l'Age d'Or des Pirates. Très documenté, il est tout simplement passionnant.

Cet opus donne l'occasion de croiser le chemin de Barbe Noire, Charles Vane, alias "Le pirate sans foi ni loi, et toute une myriade d'autres pirates plus ou moins illustres. Un nouvelle fois, la licence arrive avec maestria à nous plonger dans une nouvelle période historique. Tout est fidèlement retranscrit et le prétexte s'avère idéal pour nous plonger à nouveau dans l'affrontement entre Templiers et Assassins. Tout juste pourra-t-on regretter que la trame historique soit un peut trop décorrélée de la mythologie d'Assassin's Creed.

Dans ce nouveau volet, vous incarnez Edward Kenway qui a quitté son Pays de Galles natal depuis deux années. Pour l'anecdote, il est le grand-père de Connor, héros d'Assassin's Creed III. Il se caractérise par une nature individualiste, hésitant entre ses propres motivations purement égoïstes et un rôle dans la guerre des Templiers.

Le jeu commence par une bataille contre un navire anglais. Kenway se réveille alors sur une plage aux côtés du capitaine du navire ennemi qu'il affrontait. Ce dernier lui confie qu'il est un Assassin en route pour La Havane. Un coup de pouce du destin puisque personne ne connaît encore le visage. E. Kenway va le poursuivre sur l'île pour s'en débarrasser et pouvoir usurper son identité. Le ton est donné et le portrait de Kenway dressé. Sans scrupules, le personnage agit de façon purement égoïste.

Assassin_s_Creed_IV_Black_Flag_c Assassin_s_Creed_IV_Black_Flag_b 

Autant le dire tout de suite, il y a bien un second personnage essentiel dans Assassin's Creed IV Black Flag. Il s'agit du Jackdaw, le navire d'Edward Kenway. Il vous accompagnera durant toutes vos pérégrinations et à ce titre il faudra en prendre soin, l'améliorer et le personnaliser à votre guise.

Pour y parvenir, il faudra piller les navires ennemis. Pour chaque pillage, vous pourrez soit agrandir l'équipage, soit intégrer le navire à votre flotte ou bien l'utiliser pour réparer votre propre grément. Des améliorations (pour les armes, les défenses…) vont s'avérer essentielles pour vaincre les ennemis les plus puissants et débloquer de nouveaux territoires.

La partie navale d'Assassin's Creed IV Black Flag est un pur bonheur. On sentirait presque les alizés et surtout on se prend rapidement pour un véritable pirate explorant les Caraïbes. Le jeu reprend le système initié dans le troisième volet mais l'améliore amplement. On note qu'on pourra se téléporter à un endroit qu'on aura déjà visité auparavant.

Mais une grande partie du jeu se déroule à pied et en particulier à Nassau, Kingston et La Havane. On retrouve alors le gameplay d'Assassin's Creed III. On retrouve quelques bugs de collision et une IA des ennemis souvent faiblarde. On notera également un côté répétitif des missions.

Graphiquement, l'ensemble est d'excellente facture, le jeu étant toujours basé sur le moteur Anvil Next. Si tout n'est pas égal, certaines textures sont magnifiques, notamment dans la jungle. On ne note pas non plus de baisse de framerate. Testé également, sur PS3, le jeu reste très beau, la différence entre versions PS4 et PS3 se découvre principalement lorsqu'on rejoue à la version PS3 après de longues heures passées sur la version PS4.

Assassin_s_Creed_IV_Black_Flag_e Assassin_s_Creed_IV_Black_Flag_d 

Côté multijoueur, on regrettera que les développeurs n'aient pas pensé à ajouter des batailles navales. Mais les autres modes, dont le mode Meute (coopératif), s'avèrent très efficaces.

Assassin's Creed IV repose en grande partie sur les bases du précédent volet mais exploite un contexte historique très riche et s’agrémente d'une partie navale extrêmement prenante avec à la clé des heures d'exploration. Toutefois, la série peine à chasser ses vieux démons (bugs de collision, IA des gardes décevante et scénario assez faible). Il n'en reste pas moins que l'univers proposé est extrêmement vaste et que l'immersion est totale.

+ Les plus
  • univers très riche
  • sensation ennivrante de liberté
  • taille de la map
  • durée de vie
  • multitude de choses à faire
- Les moins
  • IA faiblarde
  • scénario
  • phases dans le présent (à Abstago) peu intéressantes
  • on reste sur le moteur graphique Anvil Next

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Questions / Réponses high-tech
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1597252
Ca me fait penser à raystorm je sais pas pourquoi
Le #1604032
Impact de Levolution sur le gameplay c'est plus un coté positif ça
Le #1604912
@marcoo92 : oui, Levolution apporte quelque chose. En revanche, son réel impact sur l'aspect tactique n'est, à mon avis, pas au rendez-vous. C'est à ce titre qu'il est également mis du côté des "aspects négatifs".
Le #1608222
c'est quoi une ps4 ?c'est la boite annoncée partout et que l 'on voit nul part ?
Le #1783832
Moi je l'ai déjà!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]