SnapDragon 820 : une gravure FinFET en 14 nm chez Samsung au lieu du 16 nm de TSMC ?

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Digitimes
SnapDragon 820

La prochaine plate-forme haut de gamme SnapDragon 820 de Qualcomm pourrait être produite par Samsung au lieu de TSMC, et selon un procédé de gravure en 14 nm FinFET.

Alors que se déploie son processeur SnapDragon 810 sur les smartphones haut de gamme du début d'année 2015, le groupe Qualcomm a déjà commencé à évoquer la plate-forme suivante SnapDragon 820 et donné quelques indications lors du salon MWC 2015 de Barcelone.

SnapDragon La présentation lors du salon visait surtout à fournir un nom et à confirmer l'existence du premier SoC exploitant de nouveaux coeurs Kryo 64-Bit personnalisés, après une série de processeurs exploitant l'architecture standard ARM Cortex-A53 ou A57.

Elle a également permis de dévoiler de nouvelles fonctionnalités comme le machine learning Zeroth qui devrait apporter un soupçon d'"intelligence" dans les smartphones de demain mais le détail de sa configuration n'a pas encore été donné, hormis le fait qu'elle sera gravée selon une technologie FinFET exploitant des transistors 3D.

Qualcomm est un partenaire de longue date du fondeur taiwanais TSMC qui dispose d'une technique de gravure en 16 nm FinFET mais les spéculations du moment portent sur la possibilité d'une migration vers Samsung et sa gravure en 14 nm FinFET, déjà effective sur le processeur Exynos 7420 des smartphones Galaxy S6 et S6 Edge.

SnapDragon 820 Selon Digitimes Research, Samsung, qui rêve de devenir un grand fabricant de processeurs, aurait ainsi récupéré au moins 50% des commandes du SnapDragon 820 au nez et à la barbe de TSMC et démarcherait activement d'autres fabricants de processeurs comme AMD, Nvidia et MediaTek afin de remplir son carnet de commandes et de profiter de la disponibilité immédiate de sa technologie de gravure alors que le 16 nm FinFET de TSMC ne sera pleinement opérationnelle qu'en milieu d'année.

Le choix de Samsung plutôt que TSMC pour fabriquer le processeur SnapDragon 820 serait également lié à des contraintes de temps et la nécessité de passer rapidement à ce dernier après la polémique de la surchauffe du SnapDragon 810.

Et puisque Samsung semble décidé à ne proposer que ses propres processeurs Exynos dans ses smartphones haut de gamme, Galaxy S6 / S6 Edge et peut-être aussi le prochain Galaxy Note 5, le cabinet Digitimes Research suggère que Qualcomm pourrait voir ses volumes de processeurs d'applications haut de gamme divisés par deux en 2015, à 100 millions d'unités.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]