Qualcomm IQ 2012 : de SnapDragon à Vuforia

Le par  |  0 commentaire(s)

S'il ne faut pas perdre de vue que Qualcomm a pour objectif principal de vendre le plus de puces mobiles possibles, il faut encore rendre celles-ci les plus désirables possible dans un contexte de forte concurrence où les contrats avec de gros clients sont l'assurance de vendre des millions ou des dizaines de millions de pièces, faisant et défaisant les fortunes des uns et des autres.

Affirmer la supériorité d'une plate-forme matérielle ne suffit pas, d'autant plus que les points de comparaison sont difficiles à établir ( on verra que Qualcomm tente sa chance pour SnapDragon S4 du côté des benchmarks ). Le mieux est encore de montrer concrètement ce qu'il est possible de réaliser avec la puissance des différentes puces du fondeur en apportant un soutien aux développeurs grâce à des outils (SDK, documentations) et la mise en avant de services mobiles qui pourraient devenir à court terme des standards de l'industrie mobile.

Ces initiatives doivent faire naître un écosystème autour du nom SnapDragon, aussi bien chez les développeurs ( qui créent les applications ) que chez les consommateurs ( qui utilisent les applications optimisées pour SnapDragon ) de manière à créer une attente qui incitera les fabricants de terminaux à privilégier les plates-formes de Qualcomm dans leurs produits pour bénéficier de ces retours.


Stratégie de séduction des développeurs
Vuforia logoLe fondeur a ainsi placé de grands espoirs dans un domaine particulier : la réalité augmentée, comprise comme une fonctionnalité qui pourrait devenir importante, sinon essentielle, dans le quotidien des utilisateurs. Au fil des années, son kit de développement s'est perfectionné et porte désormais le nom de Vuforia.

Qualcomm revendique l'intérêt de plus de 30 000 développeurs et la création de plus de 1000 applications à partir de son SDK permettant de créer des jeux, des applications commerciales ou d'ajouter des informations dynamiques ( vidéo, par exemple ) à un support qui ne l'est pas.

Qualcomm IQ Vuforia 03 Qualcomm IQ Vuforia 02 
Le motif imprimé (à gauche) ; l'interaction déclenchée (à droite)

Il reste toujours amusant de voir surgir d'un simple motif imprimé sur une feuille de papier ( ou sur un emballage ) une animation ou un jeu, et toujours intéressant ( au moins d'un point de vue théorique ) d'imaginer la possibilité d'obtenir diverses informations sur un article dans une boutique avant de l'acheter, de pouvoir en changer la couleur ou d'obtenir les derniers avis d'autres acheteurs.

Qualcomm IQ Vuforia 04  Qualcomm IQ Vuforia 05 
Séduisant comme démonstrateur, mais qu'en sera-t-il au quotidien ?

De nouvelles possibilités s'ouvrent d'ailleurs avec la mise à disposition de réseaux à haut débit et les infrastructures cloud, permettant d'ajouter de la reconnaissance d'image en faisant appel à de vastes banques d'images qui pourront être étoffées par les utilisateurs eux-mêmes et dont le nombre facilitera le fonctionnement de cette ressource complexe.


Geofencing avec Gimbal
Gimbal logoCette même reconnaissance d'image est exploitée dans un autre SDK en démonstration au Qualcomm IQ 2012 de Berlin, baptisé Gimbal et s'adressant à la plate-forme Android. Ce dernier permet de créer des interactions en utilisant notamment la notion de geofencing ( action en fonction de l'entrée ou de la sortie d'un périmètre défini ) qui peut être particulièrement intéressante pour un autre grand thème de la mobilité : la localisation indoor.

Gimbal peut faire appel à des capteurs pour créer le périmètre de géofencing à partir duquel un smartphone pourra réagir selon l'application créée. Gimbal permet de créer rapidement une telle application ( pour augmenter la visibilité d'une boutique, ou sur un stand dans un salon ) sans avoir besoin de faire appel à de coûteuses solutions propriétaires et avec en retour un aperçu des clients qui auront répondu à la sollicitation.


Hy-Fi, réconcilier WiFi et CPL
Citons enfin le cas de Hy-Fi, couche logicielle permettant d'agréger débits CPL et WiFi dynamiquement pour assurer à l'utilisateur des débits encore supérieurs avec réallocation automatique des bandes passantes de manière à ce que l'utilisateur conserve toujours un débit optimisé.

Qualcomm IQ Hy Fi  Qualcomm IQ HyFi 01 
Le secret du Hy-Fi est dans le petit boîtier blanc (bientôt commercialisé)

Hy-Fi joue le rôle de surcouche sans interférer avec le CPL ou le WiFi, ce qui assure aussi son évolution au fil des améliorations des technologies. Bientôt commercialisée, la solution Hy-Fi se présentera sous forme de boîtier CPL WiFi dont la force sera de ne pas demander de configuration de la part de l'utilisateur.

Pour le fabricant, il y aura aussi la possibilité d'intégrer des configurations spécifiques, voire des services, au sein des boîtiers et d'affiner ainsi son offre selon les marchés visés. Combiner les connectivités pour assurer en permanence un débit optimum, c'est aussi s'assurer entre autres que les produits mobiles et nomades pourront exploiter tous les services mobiles sans expérience décevante venant d'un débit médiocre...

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Questions / Réponses high-tech
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]