Qualcomm Vive 2 : le WiFi 802.11ac R2 triple les débits grâce au MU-MIMO

Le par  |  1 commentaire(s)
Qualcomm MUMIMO vignette

Avec la deuxième génération de sa technologie Vive, le groupe Qualcomm introduit une petite révolution en matière de WiFi MIMO et qui n'existait jusqu'alors que sous forme de démos : le MU-MI (Multi-User MIMO).

Avec sa filiale Qualcomm Atheros, le groupe de San Diego est fortement tourné vers la démocratisation du WiFi 802.11ac, trois fois plus rapide que le 802.11n, faisant appel à des optimisations dans la modulation du signal (256QAM) et au recours à la bande 5 GHz pour une diffusion sur trois flux.

Avec la Release 2 du 802.11ac, la communication se gère sur quatre flux, avec un débit maximal théorique de 1,73 Gbps,  passe du SU-MIMO (Single User MIMO) au MU-MIMO (Multi-User MIMO) pour gagner encore en efficacité, tout en offrant une largeur de bande exploitable allant jusqu'à 160 MHz (contre 80 Mhz avec le 802.11ac R1).

Qualcomm MUMIMO 01

Le 802.11ac R2 veut répondre à la problématique actuelle de l'augmentation du nombre d'uilisateurs (ou de systèmes) reliés à un même point d'accès et qui impose au routeur WiFi de jongler entre ce nombre grandissant tout en conservant la qualité de la connexion.

Cette contrainte se joue à de multiples niveaux, du foyer où le nombre d'appareils connectés ne cesse d'augmenter, à l'entreprise où le recours aux accès sans fil s'élargit.

Qualcomm MUMIMO 02

En configuration SU-MIMO, le routeur wireless ne peut assurer la communication qu'avec un seul système à la fois, ce qui convient lorsqu'il y a peu d'utilisateurs simultanés mais devient difficile à gérer lorsque le nombre de liens augmente, conduisant à une dégradation générale des performances.

Le MU-MIMO permet au contraire de gérer plusieurs utilisateurs simultanément (jusqu'à trois groupes MU), avec des améliorations de débit du fait de l'optimisation spectrale, des temps de latence réduits et une consommation d'énergie allégée.

Qualcomm MUMIMO 03

Par ailleurs, le fonctionnement en MU-MIMO permet de libérer du temps pour la communication avec les systèmes SU-MIMO, ce qui leur permet de profiter aussi d'une meilleure qualité de communication avec le point d'accès.

Qualcomm MUMIMO 04

Le MU-MIMO va cependant nécessiter de nouvelles puces de communication, et donc de nouveaux équipements, du côté de l'émetteur comme du récepteur. Il faudra donc attendre les nouvelles générations d'équipements WiFi pour en profiter.

Qualcomm a donc prévu toute une famille de puces pour couvrir les champs concernés : routeur pro, smartphone, gadget électronique, automotive...A noter que la plate-forme mobile SnapDragon 805 sera compatible MU-MIMO.

Le groupe américain met en avant ses travaux sur le sujet menés depuis 2007 pour vanter la qualité de ses solutions matérielles, avec des algorithmes spécifiques complétant les caractéristiques du standard de la WiFi Alliance.

Leur disponibilité est attendue pour fin 2014 ou plus sûrement début 2015 pour les équipements pro et vers mi-2015 pour les produits grand public.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1710062
C'est marrant, le nom "(Qualcomm) Atheros" me disait qqchose... Il s'agit de ces fameuses puces tellement avec des "algorithmes [tellement] spécifiques" qu'ils ne sont pas publics et qu'on ne peut avoir de drivers fonctionnels sous linux...

Encore une génération de puces à éviter...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]