Rachat de T-Mobile US : Sprint renonce, Free reste dans la course

Le par  |  1 commentaire(s)
T-Mobile logo

Coup de théâtre dans le rachat qui s'annonce de l'opérateur américain T-Mobile : l'opérateur local Sprint vient de renoncer à son projet de fusion, laissant la voie libre à Free et Iliad.

C'était l'opérateur qui proposait jusqu'ici la meilleure offre au rachat de T-Mobile US : Sprint et son offre de rachat à 40 $ par action ( contre 33 $ pour Iliad) vient d'annoncer renoncer au projet.

Iliad logo L'opérateur se retire après plusieurs mois de négociation et la mise en évidence de difficultés à venir dans la fusion éventuelle, notamment émanant de l'autorité de la concurrence américaine qui pourrait tout simplement invalider le rachat.

Le troisième opérateur américain ne rachètera ainsi pas le quatrième... Ce qui laisse davantage d'opportunités à Iliad, qui attend toujours la publication des résultats financiers de Deutsche Telekom, le propriétaire de l'opérateur, qui sera également l'occasion de donner sa position par rapport à l'offre de 15 milliards de dollars établie.

Pour Deutsche Telekom, le retrait de Sprint dans la course au rachat de T-Mobile US est un choc, " le pire scénario auquel nous avions pensé " selon une source proche du dossier.

Dans une situation qui devient complexe, l'opérateur n'aura plus que deux options : se soumettre à l'offre d'Iliad, ou tenter de persévérer sur le marché américain encore quelques années. La deuxième option reste toutefois peu probable, puisque cela fait trois ans déjà que Deutsche Telekom cherche à revendre l'opérateur.

La nécessité pour Iliad de revoir son offre à la hausse pourrait ne plus être d'actualité, et le groupe français a ainsi actuellement beaucoup de chances de réussir à percer sur le marché américain.

Reste qu'au sein de Deutsche Telekom, tout le monde n'est pas de cet avis, à commencer par Andreas Mark, l'un des 20 plus grands actionnaires du groupe qui indique " Accepter l'offre d'Iliad n'aurait de sens que si Deutsche Telekom avait un besoin urgent de liquidité ou s'il avait une meilleure opportunité pour investir cet argent ailleurs. Il n'y a aucune raison de chercher frénétiquement un acheteur."

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1804298
Super pour Free et de plus notre ministre Arnaud Montebourg félicite Xavier Niel.

Martin Bouygues doit être fou car aucune chance de trouver un accord avec Free ou tout cela est fait pour déstabiliser Mr Bouygues pour qu'il revoit son prix de vente, hmmm

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]