Radiohead : 62 % des téléchargeurs ont donné 0 euro

Le par  |  14 commentaire(s)
radiohead-thom-yorke

Le cabinet statistiques comScore a récemment publié une étude sur l'opération de téléchargement menée par le groupe de pop-rock Radiohead afin de déterminer combien d'internautes étaient prêts à payer pour leur dernier album : In Rainbows.

Radiohead thom yorkeSelon les chiffres récoltés par comScore, quasiment les deux tiers des téléchargeurs ont déclaré avoir choisi de ne rien payer pour cet album.

62 % des internautes ayant téléchargé In Rainbows ont choisi de ne pas débourser un centime pour l'album de Radiohead, groupe emmené par Thom Yorke ( voir photo ci-contre ). Les 38 % restants ont quant à eux déboursé en moyenne 6 dollars, soit 4,10 euros.

Il y a quelques semaines, le groupe à l'origine de tubes comme Creep ou Karma Police avait en effet décidé de se passer de maisons de disques et de rompre avec son habitude de passer par le format CD classique en mettant à disposition gratuitement son album sur Internet. Encore plus fort, il avait pris la décision de laisser les internautes fixer le prix d'achat de leur dernier opus.


1,2 million de visiteurs pour In Rainbows
Les résultats de l'étude de comScore, relayée par Associated Press, ont été recueillis via quelques centaines d'individus faisant partie de sa base de données mondiale qui compte 2 millions d'internautes. Le cabinet statistiques, qui a la permission de ces internautes pour enregistrer leurs activités en ligne, n'a pas fourni de marge d'erreur pour cette étude et n'a pas non plus indiqué combien d'individus avaient téléchargé l'album.

Entre le 1er octobre et le 29 octobre, environ 1,2 million d'individus auront visité le site Web mis en place par le groupe afin de télécharger l'album, a indiqué comScore. Aux USA, 40 % de ceux qui ont téléchargé l'album l'ont fait en rémunérant le groupe, avec une moyenne de 8,05 dollars donnés par copie achetée. Hors des Etats-Unis, 36 % des internautes ayant téléchargé l'album de Radiohead ont envoyé en moyenne 4,64 dollars par album téléchargé.

Radiohead n'a pas encore commenté cette annonce. Ses cinq musiciens devraient sortir In Rainbows au format CD classique à une date ultérieure.
Complément d'information
  • Radiohead chanté par des disques durs
    Un bricoleur nommé James Houston nous propose une version geek de la chanson Big Ideas du célèbre groupe de rock anglais Radiohead, avec des disques durs à la voix et d'autres appareils électroniques à la batterie, à la basse et à ...
  • Radiohead : les internautes préfèrent l'illégal au gratuit ?
    Au moins 2,3 millions d'internautes ont préféré télécharger une version pirate de l'album In Rainbows de Radiohead via BitTorrent plutôt que de se procurer la version proposée (presque) gratuitement par le groupe.

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #190066
si on compte 1 million de téléchargeur.
38% ont payé (soit 380 000 personnes).
4.10€ en moyenne * 380 000
= 1,5 M€
Sachant qu'ils ont beaucoup moins de frais que pour les cd (moins d'intermediaire, pas de cd a presser, moins de maison de disque)
Sa doit bien faire du 1 M€ par mois sa !
Le #190067
ograweb <img src="/img/emo/cool.gif" alt="8:" /> j'ai eu le meme reflexe que toi.

Il faudrait quand même avoir les chiffres des gains réels encaissés par le groupe sur ses autres albums pour que ça soit vraiment pertinent.

Je vais ressortir ma Fender
Le #190068
Ben oui mais c'est toujours "mieux" de stigmatiser les "mauvais coucheurs"...

Vous imaginez un autre titre, genre "Ils gagnent 1 000 000 € en un mois avec leur album sur internet" ?

D'un autre côté, ça donne une idée des sommes en jeu pour les téléchargements légaux et relativise un peu les pleurs de certains.
Le #190069
Les ventes dans le mois qui suit la sortie d'un album sont généralement bien plus forte que les mois suivans.
Le #190074
Il faut pas trop généraliser à partir des résultats de cette "expérience". Je connais des personnes qui l'ont acheté 8 euros puis ont téléchargé plusieurs fois à 0 euros parce que c'était plus pratique que de le trimbaler sur clé USB. D'autres qui ont acheté 0 euros parce qu'ils attendent la version CD pour l'acheter vraiment. D'autres qui achètent à 0 euros pour écouter d'abord... Je trouve ça dommage que le groupe n'ait pas proposé l'écoute en ligne. Et encore plus dommage qu'ils n'aient pas proposé l'album en FLAC. Du coup pour ma part je ne l'ai pas acheté du tout pour ne pas fausser les chiffres... L'expérience "Niggy Stardust" offre déjà mieux au niveau des formats, mais toujours pas l'écoute avant l'achat Pas encore aujourd'hui que je vais acheter de la musique numérique...
Le #190075
"Il faudrait quand même avoir les chiffres des gains réels encaissés par le groupe sur ses autres albums pour que ça soit vraiment pertinent"

tout a fais d'accord.
en plus 38 %, c'est pas énorme.
Le #190091
De toute façon, les résultats de cette étude sont peut-être juste. Mais comme il est dit dans l'article, le cabinet n'a pas fourni de marge d'erreur ni le nombre d'individus ayant téléchargé l'album.
Donc au final, crédibilité = 0.

(Attention, je ne dis pas que leur résultats sont faux... juste qu'on ne sait pas si ces chiffres sont représentatif ou non.)
Le #190096
Ouais ... en attendant, les amateurs de CD [vous savez ... la galette qui se lisait partout il y a 5 ans] se trouvent obligés d'attendre. Une nouvelle forme de démocratie: si tu veux mon CD, va t'acheter un PC.
Ca m'éclate, mais bon je je ne partage pas du tout les objectifs de ce coup médiatique. Libre à moi de me passer de Radiohead ... ce que je fais avec grande tristesse
Le #190098
Souvenez-vous de "La Poule" qui a vendu 108000 disques (je pense qu'il s'agit de 2 titres, à vérifier) + participé à 100000 compilations et encore vendu quelques diazines de milliers d'un autre titre. Résultat au bout d'un an : un chèque de moins de 500 euros !
Pourquoi ? La mafia des maisons d'édtion a proprement agi en avançant certes l'argent mais en << conduisant >>l'auteur de "La poule" à généreusement distribuer cet argent en promotion, en management, etc.
Résultat final : la maison d'édition a retrouvé l'argent qu'elle avait prêté (le manager et le producteur font en général partie de la maison) et pour l'auteur interprète c'est le RMI.
Cool !
db
Le #190100
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]