La réalité augmentée pour lutter contre la douleur fantôme chez les amputés

Le par  |  2 commentaire(s) Source : The Verge
réalité augmentée douleur fantôme

La réalité augmentée pourrait finalement dépasser le cadre du loisir pour s'inviter dans le milieu thérapeutique. Une récente étude a ainsi permis à un amputé de se soulager des douleurs fantômes dont il souffrait depuis plusieurs années.

Un patient de 72 ans, amputé de son avant bras droit aurait ainsi été soulagé pour la première fois de ses douleurs fantômes depuis 1965, grâce à une thérapie basée sur la réalité augmentée.

réalité augmentée douleur fantôme Les douleurs du membre fantôme apparaissent lorsque le cerveau d'une personne amputée cherche désespérément à reprendre le contrôle du membre disparu. S'en découlent des crispations des douleurs aigües d'un caractère lancinant, brulant, piquant ou sous forme de crampes. Ces douleurs neuropathiques peuvent durer de nombreuses heures sans discontinuer, et apparaitre à tout moment.

Pourtant, après six semaines de thérapie basée sur la réalité augmentée, un patient aurait affirmé se sentir libéré de cette douleur, et ressentir l'impression que son poing disparu se serait enfin relâché.

La méthode employée se base sur une méthode reposant traditionnellement sur l'utilisation d'un miroir. En revoyant au patient l'image de son propre corps disposant encore de ses membres amputés, le cerveau est comme trompé et arrive à penser qu'il est en capacité de bouger le membre disparu. La thérapie utilise ici une caméra et des écrans pour se substituer au miroir.

  

Max Ortiz Catalan, le chercheur à l'origine de cette thérapie a placé des électrodes au niveau du bras du patient, et une image de lui et d'un bras complet était projetée sur un écran, lui permettant de déplacer virtuellement des objets.

Par la suite, un jeu de course automobile a été développé. Les véhicules étaient alors contrôlés une nouvelle fois par les contractions musculaires du patient, lui permettant de profiter de plus de nuances dans ses manipulations.

Il est impossible de savoir si les douleurs des membres fantômes reviendront d'elles-mêmes lorsque la thérapie sera terminée, néanmoins le traitement pourrait être facilement installé au domicile des patients. C'est d'ailleurs ce qui a été privilégié ici plutôt que la cessation des tests.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1669322
Ca me rappelle un épisode de Docteur HOUSE.
Le #1670122
donc j'avais raison quand j'ai dit un jour à mon dentiste que j'avais mal à la dent que je n'ai plus !!



Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]