Renault avec l'Ecole centrale de Nantes pour développer ses véhicules électriques

Le par  |  3 commentaire(s)
Renault Zoé 1

Renault a finalement officialisé un partenariat avec l'école Centrale de Nantes et inauguré la première chaire de recherche et d'enseignement entièrement dédiée à la propulsion électrique des véhicules automobiles.

Le constructeur automobile Renault a renouvellé quelques promesses, notamment des véhicules électriques abordables, plus fiables et robustes et pour lesquels "la question de l'autonomie de ne pose plus" , des véhicules électriques nouvelle génération qui devraient être commercialisés à compter de 2020.

Renault Zoé 2

Le partenariat signé pour 5 ans avec l'école Centrale de Nantes "Sera pour nous un catalyseur pour accélérer le développement des futurs moteurs électriques. Son objectif est d'explorer de nouvelles pistes d'optimisation sur la performance, la robustesse, la sécurité et les coûts des motorisations électriques et hybrides" a précisé Philippe Schults, directeur de l'ingénierie groupe motopropulseur électrique chez Renault.

Au total, ce sont 4,6 millions d'euros qui seront investis dans le projet (répartis à montants égaux entre l'école et Renault). 30 chercheurs internationaux, professeurs et ingénieurs travailleront de concert.

"Les résultats se retrouveront assez vite sur les véhicules. Ils aboutiront à une baisse des coûts et à une amélioration de la fiabilité à iso-performances.Nous n’en sommes qu’au début de la courbe d’apprentissage. Les progrès espérés sur les moteurs sont tout aussi importants que ceux attendus sur les batteries. C’est le couple batterie/système de charge et moteur qu’il faut prendre en compte pour améliorer l’autonomie. Mais le moment où la question de l’autonomie ne se posera plus est proche."

Actuellement, Renault est le leader en Europe sur le marché de l'électrique avec plus de 100 000 véhicules vendus. Des véhicules principalement achetés par des sociétés (La Poste entre autres) et dont l'autonomie réduite reste un handicap pour les particuliers.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1922445
Sur les longues distances (minimum 700 kms) je ne suis pas près de passer aux véhicules électriques, mon monospace diésel fait pleinement l'affaire
Les trajets autoroutiers avec un véhicule électrique ... hum ... c'est pas encore ça
Le #1922463
Dans ce format-là, l'électrique restera citadin... Et à mon avis, l'hybride remplacera petit à petit les thermiques existants...
Le #1922517
Pardon à lebonga, mais à mon avis à moi, c'est un sophisme de dire que "l'électrique restera citadin". D'abord parce qu'une batterie de traction se décharge 2 fois plus vite en conduite urbaine que sur route de campagne, d'où une autonomie diminuée de moitié; ensuite parce que l'habitat en immeuble (par définition majoritaire en ville) pose des difficultés de recharge électrique depuis les étages, en admettant qu'on trouve régulièrement à se garer pile sous son balcon !
Tout au contraire, le milieu rural (ou suburbain pavillonnaire) constitue le terrain d'usage idéal pour la voiture électrique. Là, le déficit en transports en commun oblige à se déplacer quotidiennement, mais sur de courtes ou moyennes distances sans feux de circulation ni embouteillages minorant l'autonomie. Et de toute façon, la recharge de la batterie n'y cause aucun souci. Dans mon rayon d'autonomie, j'accède à plus de 200 bornes de recharge. Mieux encore : dans mon département, la charge est gratuite et illimitée moyennant un pass forfaitaire de 10 euros par an. Je roule toute l'année à quasiment zéro centime aux 100km.

DeepBlueOcean n'ira pas très loin avec 10 euros de gasoil pour l'année ! Je concède que pour faire 700 km, l'électrique est exclu. Toutefois, de telles distances sont pour moi très occasionnelles. C'est pourquoi, après avoir eu 2 voitures comme la plupart des foyers du voisinage --et maniaquement noté leur budget respectif durant 1 an-- je viens de revendre ma thermique sans la remplacer. Pour 700 km, je ferai dorénavant des économies substantielles en prenant le train, l'autocar ou une voiture thermique... de location. Car le comble, c'est que les constructeurs d'électriques ont obtenu pour leurs clients des rabais conséquents chez les loueurs de thermiques. Jouissif pour moi !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]