les 15 pourris

Le
.
Bonjour

Même s'ils n'ont pas participé, ils ne peuvent nier

- qu'ils ont réalisé un déplacement volontaire trans communal au delà de la
ceinture routière
- qu'ils ont assisté aux faits sans intervenir
- qu'ils ont accompagné des personnels armés

Je ne comprends pas pourquoi on présente donc dans les medias en distinguo
des personnes
" qui n'ont rien fait "
Tous les présents sont coupables

Le cas du militaire dont la culpabilité est retenue
Du fait qu'il est militaire comment se juge son cas ?
équivalent aux civils ou c'est reporté devant une juridiction spécifique ?

N'est-ce pas le régiment de vars qui était passé aux dernières actu pré
défilé 14 juillet
comme un régiment exemplaire pour la réinsertion
..ya encore du boulot

Voila ou mène le collectivisme et son éducation
On assiste à des actions en groupe légitimées par la
mentalité qui s'est insallée dans les quartiers
La guerre des boutons version moderne mais avec la mort programmée
dans des situations conflictuelles où jadis qqs individus
auraient réglé leurs comptes à rang égal ou presque

J'espère que de cela ressortira une jurisprudence
condamnant en propos diffamatoires
l'évocation ou le prétexte de
""sale regard" par une catégorie de population
qui voudrait nous voir marcher les yeux au sol

V
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
jr
Le #24837562
"."
Bonjour

Même s'ils n'ont pas participé, ils ne peuvent nier

- qu'ils ont réalisé un déplacement volontaire trans communal au delà de la
ceinture routière
- qu'ils ont assisté aux faits sans intervenir
- qu'ils ont accompagné des personnels armés

Je ne comprends pas pourquoi on présente donc dans les medias en distinguo
des personnes
" qui n'ont rien fait "
Tous les présents sont coupables



Bah non. Il faut d'abord les juger personnellement et on distinguera les
actes et les intentions. C'est notre culture. Vous savez, celle que vous
défendez face aux barbares.

Le cas du militaire dont la culpabilité est retenue
Du fait qu'il est militaire comment se juge son cas ?
équivalent aux civils ou c'est reporté devant une juridiction spécifique ?



:) Vous vous croyez où et quand ?

J'espère que de cela ressortira une jurisprudence
condamnant en propos diffamatoires
l'évocation ou le prétexte de
""sale regard" par une catégorie de population
qui voudrait nous voir marcher les yeux au sol



Je ne sais pas qui est "nous" mais je vous signale que les victimes sont
très basanées et tout à fait musulmanes.


--
jr
Thor
Le #24837662
Le 04/10/12 14:08, . a écrit :
Je ne comprends pas pourquoi on présente donc dans les medias en distinguo
des personnes
" qui n'ont rien fait"



car ces personnes aident le tribunal et la police avec leur témoignage.
C'est une façon d'acheter les aveux: c'est la première ruse qu'on
enseigne dans l'école de police.

Lorsqu'une personne est arrêtée pour crime, elle veut sauver sa peau:
la police lui tend la perche en lui disant "nous savons que toi tu n'as
rien fait, mais si tu nous racontes tout, nous veillerons sur toi"...

Du coup, les personnes qui n'ont rien fait mais qui ont accompagné les
autre criminels témoignent de tous les détails. C'est plus malin que de
mettre tout le monde dans le même sac, la police et la justice auraient
beaucoup de mal à obtenir des aveux. Il faut que les balances aient le
sentiment qu'ils peuvent s'en sortir...

Dans les vieux temps, on torturait et on envoyait toute la bande à la
guillotine. Le droit s'est sophistiqué...
.
Le #24837912
"Thor" k4k0uc$1rch$
Le 04/10/12 14:08, . a écrit :
Je ne comprends pas pourquoi on présente donc dans les medias en
distinguo
des personnes
" qui n'ont rien fait"



car ces personnes aident le tribunal et la police avec leur témoignage.
C'est une façon d'acheter les aveux: c'est la première ruse qu'on enseigne
dans l'école de police.

Lorsqu'une personne est arrêtée pour crime, elle veut sauver sa peau: la
police lui tend la perche en lui disant "nous savons que toi tu n'as rien
fait, mais si tu nous racontes tout, nous veillerons sur toi"...

Du coup, les personnes qui n'ont rien fait mais qui ont accompagné les
autre criminels témoignent de tous les détails. C'est plus malin que de
mettre tout le monde dans le même sac, la police et la justice auraient
beaucoup de mal à obtenir des aveux. Il faut que les balances aient le
sentiment qu'ils peuvent s'en sortir...

Dans les vieux temps, on torturait et on envoyait toute la bande à la
guillotine. Le droit s'est sophistiqué...




.../...
je pense que je me suis mal fait comprendre
Je n'ai pas voulu chercher à évoquer les méthodes policières d'investigation
pour l'enquête
mais le droit , les definitions de classement de l'affaire
Les prévenus au demeurant n'ont plus de contact avec les medias
alors ce qui se dit sur eux ...

Des personnes *présentes* et qui ne font rien
quand d'autres , supposées complices au moins de déplacement
à intention belliqueuse en réunion ,
mettent à mort ( j'ai lu 30 coups de couteau sur l'un ..;)
deux personnes désarmées
pourrait-on un petit peu le considérer comme un cas ,
généralisé , *de non assistance à personne en danger*
et les classer donc dans la catégorie de coupables
plutôt que de les classer médiatiquement parlant en une sous-classe de
" qui n'ont rien fait "
ou encore mieux pour un des mil en
" qui a tourné les talons quand ça commençait à dégénérer"
avec tout le courage d'un chasseur alpin

Entre le site de départ et le parc d'arrivée il y a une bonne distance
..personne du groupe n'a pensé à donner l'alerte par téléphone?
donc tous coupables


V





.
Le #24837952
"jr"
"."
Bonjour

Même s'ils n'ont pas participé, ils ne peuvent nier

- qu'ils ont réalisé un déplacement volontaire trans communal au delà de
la
ceinture routière
- qu'ils ont assisté aux faits sans intervenir
- qu'ils ont accompagné des personnels armés

Je ne comprends pas pourquoi on présente donc dans les medias en
distinguo
des personnes
" qui n'ont rien fait "
Tous les présents sont coupables



Bah non. Il faut d'abord les juger personnellement et on distinguera les
actes et les intentions. C'est notre culture. Vous savez, celle que vous
défendez face aux barbares.

Le cas du militaire dont la culpabilité est retenue
Du fait qu'il est militaire comment se juge son cas ?
équivalent aux civils ou c'est reporté devant une juridiction spécifique
?



:) Vous vous croyez où et quand ?



C'est à dire ..?



J'espère que de cela ressortira une jurisprudence
condamnant en propos diffamatoires
l'évocation ou le prétexte de
""sale regard" par une catégorie de population
qui voudrait nous voir marcher les yeux au sol



Je ne sais pas qui est "nous" mais je vous signale que les victimes sont
très basanées et tout à fait musulmanes.


? oui et ..?

Nous ,
c'est le simple pecore qui déambule librement dans la rue,
c'est tout le monde.... jaune, noir, blanc , rouge , mat, brillant, sale,
propre ,
avec des lunettes ou pas, le regard con ou pas , le regard mechant ou pas,
le cadre, le sdf, l'uniforme ..
..NOUS, c'est .l'espèce humaine sur le sol français

nous c'est l' electrotechnicien hautement qualifié passionné de luminaires
qui se fait descendre
sur le trottoir son appareil photo à la main
à cause d'un supposé " mauvais regard" ..qui empietait sur la zone de deal
cela ne vous rappelle rien ?



V
chips
Le #24839942
Le 04/10/12 18:02, . a écrit :
Entre le site de départ et le parc d'arrivée il y a une bonne distance
..personne du groupe n'a pensé à donner l'alerte par téléphone?
donc tous coupables



Le droit n'a rien à voir là dedans, c'est l'interprétation du droit qui
compte. Au final, c'est la police, le juge d'instruction le proc et le
juge qui décident de classer l'affaire dans telle ou telle case...
Ce n'est pas le droit.

Si un criminel aide bien la police, la justice le mettra dans une case
plus favorable...
Christian Navis
Le #24841432
chips avait énoncé :

Le droit n'a rien à voir là dedans, c'est l'interprétation du droit qui
compte. Au final, c'est la police, le juge d'instruction le proc et le juge
qui décident de classer l'affaire dans telle ou telle case...
Ce n'est pas le droit.



Si, c'est le droit.
La loi n° 2004 - 204 du 9 mars 2004 a étendu les excuses absolutoires,
entre autres, aux assassinats et crimes commis en bande, si le
complice permet par ses révélations d'établir la culpabilité
des auteurs ou co-auteurs.
Il en résulte une atténuation de peine, voire une dispense.

Je conçois qu'au plan éthique cela puisse choquer, mais c'est
le meilleur moyen qu'on ait trouvé de briser l'omerta.
Et puis... Soyons un peu cynique ! Une fois ses aveux passés,
le repenti aura intérêt à filer très loin, s'il ne tient pas
à ce que les amis de ses anciens amis lui cassent la tête.
Car, à ma connaissance, la peine de mort n'a pas encore été
abolie chez les voyous.

--
Mort du journalisme citoyen :
http://christian.navis.over-blog.com
MichellePadovani
Le #24841482
"Christian Navis" 506f2c5e$0$2346$
chips avait énoncé :

Le droit n'a rien à voir là dedans, c'est l'interprétation du droit qui
compte. Au final, c'est la police, le juge d'instruction le proc et le
juge qui décident de classer l'affaire dans telle ou telle case...
Ce n'est pas le droit.



Si, c'est le droit.
La loi n° 2004 - 204 du 9 mars 2004 a étendu les excuses absolutoires,
entre autres, aux assassinats et crimes commis en bande, si le
complice permet par ses révélations d'établir la culpabilité
des auteurs ou co-auteurs.
Il en résulte une atténuation de peine, voire une dispense.

Je conçois qu'au plan éthique cela puisse choquer, mais c'est
le meilleur moyen qu'on ait trouvé de briser l'omerta.
Et puis... Soyons un peu cynique ! Une fois ses aveux passés,
le repenti aura intérêt à filer très loin, s'il ne tient pas
à ce que les amis de ses anciens amis lui cassent la tête.
Car, à ma connaissance, la peine de mort n'a pas encore été
abolie chez les voyous.




Vous voulez dire chez les charbonniers cafards.

Padovani.
Duzz'
Le #24842312
MichellePadovani

Vous voulez dire chez les charbonniers cafards.



C'est qui ou quoi ?
Encore une expression en usage dans votre quartier à Marseille ?
MichellePadovani
Le #24842342
"Duzz'" 506fcb29$0$6148$
MichellePadovani

Vous voulez dire chez les charbonniers cafards.



C'est qui ou quoi ?
Encore une expression en usage dans votre quartier à Marseille ?

JNSPPALIPQEDTFUS



Michelle Padovani
Duzz'
Le #24842612
MichellePadovani

"Duzz'"

MichellePadovani

Vous voulez dire chez les charbonniers cafards.



C'est qui ou quoi ?
Encore une expression en usage dans votre quartier à Marseille ?



JNSPPALIPQEDTFUS



Ah oui ! Avé l'assent, c'est de suite plus clair ... :-)

(suivi littéraire, mébon ...)
Publicité
Poster une réponse
Anonyme