382 dpi

Le
albert
Bonjour,

Je reviens auprès de vous au sujet de photographies grand format tirées
à 300 dpi.

Chez mon tireur qui a maintenant une HP dernière génération permettant
une largeur de 110 cm, on a fait le test avec l'image haute définition
(180x100 cm) dont je parlais plus bas. Entre 200 dpi et 300 dpi, la
différence est évidente. En fait, 382 dpi pour la ramener en dessous de 150
cm pour des raisons d'encadrement.

Je rappelle bien sûr qu'il s'agit d'une photographie produite par
l'assemblage de nombreuses prises de vues. A part les déformations
obligatoires imposées par le programe d'assemblage, l'image au final n'aura
subit aucun redimensionnement ni interpolation.

Par rapport à des tirages précédents à 200 dpi, je découvre une autre
dimension visuelle. C'est vrai que de loin il n'y a pas vraiment de
différence, sauf qu'on a l'impression d'une photo très détaillée et on se
dit qu'elle a dû être trop accentuée. Mais quand on se rapproche on a une
sensation de profondeur et de limpidité due à cette précision étonnante.
Franchement cela vaut la peine d'attendre 2 h 1/2 pour l'impression.

Pourquoi produire des images pareilles ? En fait, quand on a une
photographie de grande dimension et extrêmement réaliste, on peut se
permettre des invraisemblances énormes, on ne les perçoit pas tout de suite
car le sujet à l'air tellement naturel J'aime beaucoup ce paradoxe. Par
exemple celle-ci, bien que réduite sur le Net on ait pas la même sensation :

http://pagesperso-orange.fr/albert.lemoine/panoramique/vimenil/void_12.htm

Amitiés,
albert
-
Photographies imaginaires
http://perso.orange.fr/albert.lemoine
-
Questions / Réponses high-tech
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Ofnuts
Le #19181511
albert wrote:

Pourquoi produire des images pareilles ? En fait, quand on a une
photographie de grande dimension et extrêmement réaliste, on peut se
permettre des invraisemblances énormes, on ne les perçoit pas tout de suite
car le sujet à l'air tellement naturel... J'aime beaucoup ce paradoxe. Par
exemple celle-ci, bien que réduite sur le Net on ait pas la même sensation :

http://pagesperso-orange.fr/albert.lemoine/panoramique/vimenil/void_12.htm



Pourquoi la fausse réflexion sur celle-là?:

http://pagesperso-orange.fr/albert.lemoine/panoramique/pont-rouge_01.htm


--
Bertrand
albert
Le #19181951
Bonjour,

> Pourquoi la fausse réflexion sur celle-là?:
http://pagesperso-orange.fr/albert.lemoine/panoramique/pont-rouge_01.htm



A la réflexion, c'est une image qui n'a pas de pourquoi (:

J'avais fait un 1er panoramique mais je n'étais pas satisfait de la
couleur de l'eau jaunasse. Le vent se lève, passe un nuage et l'eau dans
l'ombre devient superbe. Une fois les deux panos montés, je remplace l'eau
du 1er par celle du 2ème. Et puis je me dis : "Ce serait intéressant de
mettre les deux panos en miroir". L'un en dessous étant le miroir de l'autre
ou plutôt l'ombre de l'autre. Et aussi pour voir si on peut établir une
cohérence entre les deux eaux. Et du point de vue de la perspective, comment
ca marche ? C'est étrange, l'eau qui passe et coule par dessous.

Amitiés,
albert
----------------------------------------------------------
Photographies imaginaires
http://perso.orange.fr/albert.lemoine
----------------------------------------------------------
Charles VASSALLO
Le #19183801
Ofnuts wrote:
albert wrote:

... on peut se permettre des invraisemblances énormes, on ne les perçoit
pas tout de suite car le sujet à l'air tellement naturel...
J'aime beaucoup ce paradoxe.



Pourquoi la fausse réflexion sur celle-là?:
http://pagesperso-orange.fr/albert.lemoine/panoramique/pont-rouge_01.htm



Il te l'a dit : parce qu'il aime jouer avec la réalité.
A toi de broder dessus. Il y a des tas de variantes possibles

http://cjoint.com/data/eAjUpQ6gbw.htm

Charles
PascalJLM
Le #19183891
albert a écrit :
Bonjour,


Bonsoir,
Je rappelle bien sûr qu'il s'agit d'une photographie produite par
l'assemblage de nombreuses prises de vues. A part les déformations
obligatoires imposées par le programme d'assemblage, l'image au final n'aura
subit aucun redimensionnement ni interpolation.


>
> ...

http://pagesperso-orange.fr/albert.lemoine/panoramique/vimenil/void_12.htm



Juste par curiosité, c'est quoi ledit programme d'assemblage?
Merci d'avance

Pascal
Stephane Legras-Decussy
Le #19184631
"PascalJLM" 49f2049c$0$6715$
Juste par curiosité, c'est quoi ledit programme d'assemblage?



et comment il fait pour que les raccords fonctionnent ?
ya que des branches et tout bouge un peu avec le vent...
JeanPasse
Le #19185601
"albert" 49f186fe$0$17766$

Bonjour,

Je reviens auprès de vous au sujet de photographies grand format tirées
à 300 dpi.

Chez mon tireur qui a maintenant une HP dernière génération permettant
une largeur de 110 cm, on a fait le test avec l'image haute définition
(180x100 cm) dont je parlais plus bas. Entre 200 dpi et 300 dpi, la
différence est évidente. En fait, 382 dpi pour la ramener en dessous de
150
cm pour des raisons d'encadrement.

Je rappelle bien sûr qu'il s'agit d'une photographie produite par
l'assemblage de nombreuses prises de vues. A part les déformations
obligatoires imposées par le programe d'assemblage, l'image au final
n'aura
subit aucun redimensionnement ni interpolation.

Par rapport à des tirages précédents à 200 dpi, je découvre une autre
dimension visuelle. C'est vrai que de loin il n'y a pas vraiment de
différence, sauf qu'on a l'impression d'une photo très détaillée et on se
dit qu'elle a dû être trop accentuée. Mais quand on se rapproche on a une
sensation de profondeur et de limpidité due à cette précision étonnante.
Franchement cela vaut la peine d'attendre 2 h 1/2 pour l'impression.

Pourquoi produire des images pareilles ? En fait, quand on a une
photographie de grande dimension et extrêmement réaliste, on peut se
permettre des invraisemblances énormes, on ne les perçoit pas tout de
suite
car le sujet à l'air tellement naturel... J'aime beaucoup ce paradoxe. Par
exemple celle-ci, bien que réduite sur le Net on ait pas la même sensation
:

http://pagesperso-orange.fr/albert.lemoine/panoramique/vimenil/void_12.htm

Amitiés,
albert
----------------------------------------------------------
Photographies imaginaires
http://perso.orange.fr/albert.lemoine
----------------------------------------------------------



Volà une preuve bien établie qu'il faut exiger plus que ce que l'on nous
offre de prime abord.

2h 1/2 Il a du t'en couter un peu plus mais tu sembles bien satisfait du
résultat. Et à mon oeil, la qualité de ton travail vaut ce supplément.

René
Delestaque
Le #19187521
JeanPasse wrote:
"albert" news: 49f186fe$0$17766$

Bonjour,

Je reviens auprès de vous au sujet de photographies grand format
tirées à 300 dpi.

Chez mon tireur qui a maintenant une HP dernière génération
permettant une largeur de 110 cm, on a fait le test avec l'image
haute définition (180x100 cm) dont je parlais plus bas. Entre 200
dpi et 300 dpi, la différence est évidente. En fait, 382 dpi pour la
ramener en dessous de 150
cm pour des raisons d'encadrement.

Je rappelle bien sûr qu'il s'agit d'une photographie produite par
l'assemblage de nombreuses prises de vues. A part les déformations
obligatoires imposées par le programe d'assemblage, l'image au final
n'aura
subit aucun redimensionnement ni interpolation.

Par rapport à des tirages précédents à 200 dpi, je découvre une
autre dimension visuelle. C'est vrai que de loin il n'y a pas
vraiment de différence, sauf qu'on a l'impression d'une photo très
détaillée et on se dit qu'elle a dû être trop accentuée. Mais quand
on se rapproche on a une sensation de profondeur et de limpidité due
à cette précision étonnante. Franchement cela vaut la peine
d'attendre 2 h 1/2 pour l'impression. Pourquoi produire des images
pareilles ? En fait, quand on a une
photographie de grande dimension et extrêmement réaliste, on peut se
permettre des invraisemblances énormes, on ne les perçoit pas tout de
suite
car le sujet à l'air tellement naturel... J'aime beaucoup ce
paradoxe. Par exemple celle-ci, bien que réduite sur le Net on ait
pas la même sensation




http://pagesperso-orange.fr/albert.lemoine/panoramique/vimenil/void_12.htm

Amitiés,
albert
----------------------------------------------------------
Photographies imaginaires
http://perso.orange.fr/albert.lemoine
----------------------------------------------------------



Volà une preuve bien établie qu'il faut exiger plus que ce que l'on
nous offre de prime abord.

2h 1/2 Il a du t'en couter un peu plus mais tu sembles bien
satisfait du résultat. Et à mon oeil, la qualité de ton travail vaut
ce supplément.
René


dis moi comment tu vois la qualité d'impression sur ton écran, parceque les
photos jointes, perso je ne les trouve pas très piquées, ça ne me semble pas
démontrer quoique ce soit ?

--
G.Ricco
JeanPasse
Le #19200031
"Delestaque" 49f2b7da$0$20697$
JeanPasse wrote:


coupé........
dis moi comment tu vois la qualité d'impression sur ton écran, parceque
les photos jointes, perso je ne les trouve pas très piquées, ça ne me
semble pas démontrer quoique ce soit ?

--
G.Ricco



Le mot "piquées" exprime possiblement mon désir; disons "détaillées" ou
"fouillées".

Je ne me fie pas du tout aux détails de ce que je vois sur mon écran sauf
pour ce qui concerne la nature et le contenu des images. Ces images
composées de plusieurs photos peuvent être très détaillées dans leurs
fichiers d'origine, avant réduction pour publication sur le web. Certaines
peuvent faire 10 à 20 milles pixels de large. Il m'est arrivé parfois de
travailler de tels montages, quoique je n'ai eu à fournir une qualité
d'impression supérieure à la normale qu'une seule fois. Les dires d'Albert
m'ont donc parus crédibles...et maintenant il semble satisfait, donc...

Il y a un aspect du travail sur les grandes images qui n'a pas été discuté,
celui du contrôle sur l'agrandissement par ajout de pixels. Je m'explique.
Supposons une photo de qualité suffisante pour un 20x25 cm (à 300 dpi) Je
désire une impression 3 fois plus grande. Le nombre de DPI tombe alors à
100. L'imprimeur me dit qu'il peut faire à 200 dpi. Si je confie à
l'imprimeur mon fichier original l'agrandissement sera fait
"automatiquement" suivant les algorithmes de son logiciel. Ce qui peut
donner un résultat très satisfaisant. Cependant si je rééchantillonne
moi-même ma photo je serai en mesure d'apporter des corrections à l'ensemble
ou à des endroits choisie; un peu plus d'accentuation ici ou là, un peu de
flou ailleurs, etc Et cela sur la photo à 1:1 comme il se doit. Par exemple
certaines imperfections de la peau qui passent en petit format peuvent être
trop apparente à l'agrandissement et nécessiter un peu d'atténuation.

René
albert
Le #19200171
Bonjour,

"JeanPasse" > Il y a un aspect du travail sur les grandes images qui n'a pas été
discuté,
celui du contrôle sur l'agrandissement par ajout de pixels.



Cependant si je rééchantillonne moi-même ma photo je serai en mesure
d'apporter des corrections à l'ensemble ou à des endroits choisis; un peu
plus d'accentuation ici ou là, un peu de flou ailleurs, etc.



Tout comme on peut "peaufiner" (c'est le cas de le dire) l'image comme
lorsque tu donnes l'exemple d'un portrait agrandi, on peut aussi appliquer
un rééchantillonnage plus net adapté à la réduction ou plus lisse adapté à
l'agrandissement.

albert
Delestaque
Le #19201371
JeanPasse wrote:
"Delestaque" 49f2b7da$0$20697$
JeanPasse wrote:


coupé........
dis moi comment tu vois la qualité d'impression sur ton écran,
parceque les photos jointes, perso je ne les trouve pas très
piquées, ça ne me semble pas démontrer quoique ce soit ?

--
G.Ricco



Le mot "piquées" exprime possiblement mon désir; disons "détaillées"
ou "fouillées".

Je ne me fie pas du tout aux détails de ce que je vois sur mon écran
sauf pour ce qui concerne la nature et le contenu des images. Ces
images composées de plusieurs photos peuvent être très détaillées
dans leurs fichiers d'origine, avant réduction pour publication sur
le web. Certaines peuvent faire 10 à 20 milles pixels de large. Il
m'est arrivé parfois de travailler de tels montages, quoique je n'ai
eu à fournir une qualité d'impression supérieure à la normale qu'une
seule fois. Les dires d'Albert m'ont donc parus crédibles...et
maintenant il semble satisfait, donc...
Il y a un aspect du travail sur les grandes images qui n'a pas été
discuté, celui du contrôle sur l'agrandissement par ajout de pixels.
Je m'explique. Supposons une photo de qualité suffisante pour un
20x25 cm (à 300 dpi) Je désire une impression 3 fois plus grande. Le
nombre de DPI tombe alors à 100. L'imprimeur me dit qu'il peut faire
à 200 dpi. Si je confie à l'imprimeur mon fichier original
l'agrandissement sera fait "automatiquement" suivant les algorithmes
de son logiciel. Ce qui peut donner un résultat très satisfaisant.
Cependant si je rééchantillonne moi-même ma photo je serai en mesure
d'apporter des corrections à l'ensemble ou à des endroits choisie; un
peu plus d'accentuation ici ou là, un peu de flou ailleurs, etc Et
cela sur la photo à 1:1 comme il se doit. Par exemple certaines
imperfections de la peau qui passent en petit format peuvent être
trop apparente à l'agrandissement et nécessiter un peu d'atténuation.
René




Tu recherches une qualité ultime et maintenant tu parles de
rééchantillonnage, ça me parait pour le moins incompatible ?
--
G.Ricco
Publicité
Poster une réponse
Anonyme