Un 64 bits de 1980

Le
Guillaume Tello
Coucou,

Je découvre peu à peu l'assembleur du HP85/86.
C'est étonnant!

Les registres étaient groupés entre eux par paquets de 8 octets et les
opérations se faisaient jusqu'à la limite du groupe de registres.

Je m'explique: si je faisais une incrémentation sur le dernier registre
du groupe, c'était une opération sur 8 bits.

Mais si je faisais une opération sur le premier registre du groupe, elle
s'étendait jusqu'au dernier: donc 64 bits !!!

Ainsi, avec une seule instruction assembleur, on pouvait manipuler des
données de 64 bits, de 56, de 24, de 16 etc en choisissant bien son
numéro de registre.

De même, l'adressage était sur 16 bits pour les 64k de base, mais il
existe l'EMC (extended memory controller) a qui on peut donner des
adresses sur 24 bits! (potentiellement 16 méga octets, mais on était
limité à 640K avec 128K en interne et 4 ports d'extensions de 128k).

Une machine étonnante pour l'époque.

Guillaume.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Andre
Le #23664631
Le Wed, 17 Aug 2011 17:16:44 +0200, Guillaume Tello a écrit :

Coucou,

Je découvre peu à peu l'assembleur du HP85/86. C'est étonnant!

Les registres étaient groupés entre eux par paquets de 8 octets et les
opérations se faisaient jusqu'à la limite du groupe de registres.

Je m'explique: si je faisais une incrémentation sur le dernier registre
du groupe, c'était une opération sur 8 bits.

Mais si je faisais une opération sur le premier registre du groupe, elle
s'étendait jusqu'au dernier: donc 64 bits !!!

Ainsi, avec une seule instruction assembleur, on pouvait manipuler des
données de 64 bits, de 56, de 24, de 16 etc... en choisissant bien son
numéro de registre.

De même, l'adressage était sur 16 bits pour les 64k de base, mais il
existe l'EMC (extended memory controller) a qui on peut donner des
adresses sur 24 bits! (potentiellement 16 méga octets, mais on était
limité à 640K avec 128K en interne et 4 ports d'extensions de 128k).

Une machine étonnante pour l'époque.

Guillaume.



Si mes souvenirs sont bon, il existait déjà pluiseurs min en 64 bits.
HARRIS était l'un d'eux, concurrent computer aussi, perking elmer
egalement mais ils on tous disparut ou se sont recentrer sur leurs
produits plus rentable en electroniques et/ou automation et mesures.
André
Guillaume Tello
Le #23664661
Le 19/08/2011 10:45, Andre a écrit :

Si mes souvenirs sont bon, il existait déjà pluiseurs min en 64 bits.
HARRIS était l'un d'eux, concurrent computer aussi, perking elmer



Diabolum!
J'ai fait des recherches sur le Perkin Elmer, j'en ai trouvé un: le
Perkin Elmer 3220 dont il est question dès 1979:
Processeur 32 bits
Processeur arithmétique
256Ko jusqu'à 4Mo de RAM
Ram accédée en 500 nano secondes (2MHz ?)
Réseau jusqu'à 128 machine simultanées

Pour l'époque, c'était déjà pas mal...

Guillaume.

egalement mais ils on tous disparut ou se sont recentrer sur leurs
produits plus rentable en electroniques et/ou automation et mesures.
André
Publicité
Poster une réponse
Anonyme