Abonnements logiciels forcés

Le
Abc
Bonjour,

Pendant longtemps on pouvait acheter un logiciel une fois pour toutes et
l'utiliser aussi longtemps qu'on le voulait. Désormais, des logiciels
massivement utilisés comme MS Office, Acrobat ou Photoshop sont vendus
exclusivement sur abonnement annuel y compris pour les particuliers, ce qui
va permettre de traire l'acheteur à l'envi et de lui faire payer un prix
total confortable bien au-delà de ce que c'était avant. En effet, ce sont
des logiciels assez incontournables et il doit y en avoir bien d'autres.
L'argument avancé est qu'ainsi l'utilisateur aura toujours la version la
plus récente à disposition, mais ce dernier n'en a pas forcément envie et
les pack offices c'était très bien aussi mais moins lucratifs, c'est sûr
Je m'interroge sur les aspects légaux: ce procédé est-il légal en soi ou
bien parce qu'il existe un vide juridique ? Peut-être qu'il faudrait faire
quelques réajustements pour éviter que le consommateur soit pris pour une
vache à lait ? Je connais les logiciels libres, alors merci de répondre
uniquement à ma question.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 5
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Patrick V
Le #26342253
Le 06/03/2015 16:21, Abc a écrit :
Désormais, des logiciels massivement utilisés comme MS Office,
Acrobat ou Photoshop sont vendus exclusivement sur abonnement annuel
y compris pour les particuliers,


[...]
Je m'interroge sur les aspects légaux: ce procédé est-il légal en soi
ou bien parce qu'il existe un vide juridique ?



Un vide juridique, ça n'existe pas. C'est interdit ? Non. Donc c'est
autorisé.

Peut-être qu'il faudrait faire quelques réajustements pour éviter que
le consommateur soit pris pour une vache à lait ?



Du genre pouvoir résilier l'abonnement ? Ça existe déjà.

Ensuite, si les gens veulent payer...

--
http://www.chevaliers4vents.com/
foo
Le #26342283
On Fri, 6 Mar 2015 16:21:06 +0100 Abc Message-ID:
Bonjour,

Pendant longtemps on pouvait acheter un logiciel une fois pour toutes et
l'utiliser aussi longtemps qu'on le voulait.



Tu n'as *jamais* acheté un logiciel, tu as acquis une licence
d'utilisation que tu n'as *jamais* lue.


Désormais, des logiciels
massivement utilisés comme MS Office, Acrobat ou Photoshop sont vendus
exclusivement sur abonnement annuel y compris pour les particuliers, ce qui
va permettre de traire l'acheteur à l'envi et de lui faire payer un prix
total confortable bien au-delà de ce que c'était avant. En effet, ce sont
des logiciels assez incontournables et il doit y en avoir bien d'autres.
L'argument avancé est qu'ainsi l'utilisateur aura toujours la version la
plus récente à disposition, mais ce dernier n'en a pas forcément envie et
les pack offices c'était très bien aussi mais moins lucratifs, c'est sûr...
Je m'interroge sur les aspects légaux: ce procédé est-il légal en soi ou
bien parce qu'il existe un vide juridique ? Peut-être qu'il faudrait faire
quelques réajustements pour éviter que le consommateur soit pris pour une
vache à lait ? Je connais les logiciels libres, alors merci de répondre
uniquement à ma question.




Je réponds à ta question : la licence d'utilisation à changé, lis-la et
si tu n'es pas d'accord ne la paye pas et n'utilise pas le logiciel
incriminé !
Pipoux
Le #26342305
Le 06/03/2015 16:21, Abc a écrit :
Bonjour,

Pendant longtemps on pouvait acheter un logiciel une fois pour toutes et
l'utiliser aussi longtemps qu'on le voulait. Désormais, des logiciels
massivement utilisés comme MS Office, Acrobat ou Photoshop sont vendus
exclusivement sur abonnement annuel y compris pour les particuliers, ce
qui va permettre de traire l'acheteur à l'envi et de lui faire payer un
prix total confortable bien au-delà de ce que c'était avant. En effet,
ce sont des logiciels assez incontournables et il doit y en avoir bien
d'autres. L'argument avancé est qu'ainsi l'utilisateur aura toujours la
version la plus récente à disposition, mais ce dernier n'en a pas
forcément envie et les pack offices c'était très bien aussi mais moins
lucratifs, c'est sûr... Je m'interroge sur les aspects légaux: ce
procédé est-il légal en soi ou bien parce qu'il existe un vide juridique
? Peut-être qu'il faudrait faire quelques réajustements pour éviter que
le consommateur soit pris pour une vache à lait ? Je connais les
logiciels libres, alors merci de répondre uniquement à ma question.



Aucun ce ces 3 logiciels n'est soumis à location annuelle. De plus
chacun de ces 3 logiciels à son équivalent gratuit.
foo
Le #26342304
On Fri, 06 Mar 2015 18:49:59 +0100 wrote in Message-ID:
On Fri, 6 Mar 2015 16:21:06 +0100 Abc Message-ID:
Bonjour,

Pendant longtemps on pouvait acheter un logiciel une fois pour toutes et
l'utiliser aussi longtemps qu'on le voulait.



Tu n'as *jamais* acheté un logiciel, tu as acquis une licence
d'utilisation que tu n'as *jamais* lue.


Désormais, des logiciels
massivement utilisés comme MS Office, Acrobat ou Photoshop sont vendus
exclusivement sur abonnement annuel y compris pour les particuliers, ce qui
va permettre de traire l'acheteur à l'envi et de lui faire payer un prix
total confortable bien au-delà de ce que c'était avant. En effet, ce sont
des logiciels assez incontournables et il doit y en avoir bien d'autres.
L'argument avancé est qu'ainsi l'utilisateur aura toujours la version la
plus récente à disposition, mais ce dernier n'en a pas forcément envie et
les pack offices c'était très bien aussi mais moins lucratifs, c'est sûr...
Je m'interroge sur les aspects légaux: ce procédé est-il légal en soi ou
bien parce qu'il existe un vide juridique ? Peut-être qu'il faudrait faire
quelques réajustements pour éviter que le consommateur soit pris pour une
vache à lait ? Je connais les logiciels libres, alors merci de répondre
uniquement à ma question.




Je réponds à ta question : la licence d'utilisation à changé, lis-la et
si tu n'es pas d'accord ne la paye pas et n'utilise pas le logiciel
incriminé !




https://products.office.com/fr/microsoft-software-license-agreement

"L’utilisation du logiciel est-elle soumise à certaines restrictions ?
Oui. Etant donné que le logiciel n’est pas vendu mais concédé sous
licence, Microsoft se réserve tous les droits ..."
Ascadix
Le #26342309
Dans son message précédent, Pipoux a écrit :
Le 06/03/2015 16:21, Abc a écrit :
Bonjour,

Pendant longtemps on pouvait acheter un logiciel une fois pour toutes et
l'utiliser aussi longtemps qu'on le voulait. Désormais, des logiciels
massivement utilisés comme MS Office, Acrobat ou Photoshop sont vendus
exclusivement sur abonnement annuel y compris pour les particuliers, ce
qui va permettre de traire l'acheteur à l'envi et de lui faire payer un
prix total confortable bien au-delà de ce que c'était avant. En effet,
ce sont des logiciels assez incontournables et il doit y en avoir bien
d'autres. L'argument avancé est qu'ainsi l'utilisateur aura toujours la
version la plus récente à disposition, mais ce dernier n'en a pas
forcément envie et les pack offices c'était très bien aussi mais moins
lucratifs, c'est sûr... Je m'interroge sur les aspects légaux: ce
procédé est-il légal en soi ou bien parce qu'il existe un vide juridique
? Peut-être qu'il faudrait faire quelques réajustements pour éviter que
le consommateur soit pris pour une vache à lait ? Je connais les
logiciels libres, alors merci de répondre uniquement à ma question.



Aucun ce ces 3 logiciels n'est soumis à location annuelle.



Regarde Office 365 ...

Même si pour l'instant on peut encore l'acquerir sous le nom Office
2013 sous la forme d'une licence sans limite de durée

Pour les 2 autres, je sais pas ...

De plus chacun de
ces 3 logiciels à son équivalent gratuit.



Faux !

Ou alors seulement si tu n'utilise qu'une fraction minime de chacun,
mais là c'est ton cas perso, pas celui des autres utilisateurs.

Perso, par ex, je me passe trés bien d'Acrobat car un simple générateur
de PDF me suffit.

Je me passe de totoshop car je n'ai pas besoin de toutes ses fonction
usine à gaz, un PaintShop Pro me suffit.
Mais coté gratuit, Paint.Net ou PhotoFiltre sont insufisant et Gimp
inutilisable.

Coté Office, ben ni LO ni OOO ne fournissent les éléments que j'utilise
sur MSO 2010, donc pas évident de s'en passer ... sauf à ne plus faire.

Et cette dernière solution s'applique bien sur à tous les softs
"payants" que t'as pas envi de payer.

--
@+
Ascadix
adresse @mail valide, mais ajoutez "sesame" dans l'objet pour que ça
arrive.
jr
Le #26342344
Patrick V
Le 06/03/2015 16:21, Abc a écrit :
Désormais, des logiciels massivement utilisés comme MS Office,
Acrobat ou Photoshop sont vendus exclusivement sur abonnement annuel
y compris pour les particuliers,


[...]
Je m'interroge sur les aspects légaux: ce procédé est-il légal en soi
ou bien parce qu'il existe un vide juridique ?



Un vide juridique, ça n'existe pas. C'est interdit ? Non. Donc c'est autorisé.




Ça se discute.


--
Naturellement trouble.
Albert ARIBAUD
Le #26342363
Bonjour jr,

Le 07 Mar 2015 07:42:53 GMT, jr
Patrick V > Le 06/03/2015 16:21, Abc a écrit :
>> Désormais, des logiciels massivement utilisés comme MS Offic e,
>> Acrobat ou Photoshop sont vendus exclusivement sur abonnement annuel
>> y compris pour les particuliers,
> [...]
>> Je m'interroge sur les aspects légaux: ce procédé est-i l légal en soi
>> ou bien parce qu'il existe un vide juridique ?
>
> Un vide juridique, ça n'existe pas. C'est interdit ? Non. Donc c'e st autorisé.


Ça se discute.



Non que je conteste ce "ça se discute", mais j'aimerais bien un exemple
ou deux.

Amicalement,
--
Albert.
Le Forgeron
Le #26342399
Le 06/03/2015 16:21, Abc a écrit :

Pendant longtemps on pouvait acheter un logiciel une fois pour toutes et
l'utiliser aussi longtemps qu'on le voulait.



Mais avant cette période, les logiciels étaient facturés annuellement en
fonction de la puissance disponible de la machine (en nombre de siège
par exemple). Avec cinquante ans de retards, cette pratique arrive aussi
pour les particuliers.
C'est l'enjeu de la bataille du logiciel libre. En abdiquant la maitrîse
de vos logiciels pour une facilité immédiate, c'est l'avenir à long
terme qu'on abandonne: Le piratage (c'est mal) des logiciels
propriètaires a empêcher l'éclosion d'un écosystème profitable aux
utilisateurs, pour un dommage que l'industrie qui y a survécu pourra
bientôt compenser par l'abonnement obligatoire au seul service online
d'un Internet omniprésent.

Vous chantiez, et bien dansez maintenant.

Coluche disait dans un sketch: "Quand on pense qu'il suffirait qu'on
n'achète pas pour que ça ne se vende plus." Mais était-il encore temps
de faire entendre votre voix (au milieu de la marée des bellements).

--
Email to the Reply-To address will not be read.
IQ of crossposters with FU: 100 / (number of groups)
IQ of crossposters without FU: 100 / (1 + number of groups)
IQ of multiposters: 100 / ( (number of groups) * (number of groups))
Abc
Le #26342398
Je réponds à ta question : la licence d'utilisation à changé, lis-la et
si tu n'es pas d'accord ne la paye pas et n'utilise pas le logiciel
incriminé !



Et toi apprends à lire, je demande une réponse à ma question pas des
attaques hargneuses. Bonne chance avec ton ulcère !
Abc
Le #26342397
Je connais les
logiciels libres, alors merci de répondre uniquement à ma question.



Aucun ce ces 3 logiciels n'est soumis à location annuelle. De plus
chacun de ces 3 logiciels à son équivalent gratuit.

* Encore un qui ne prend pas la peine de lire !
Publicité
Poster une réponse
Anonyme