Abus de faiblesse ?.

Le
Bidouille
Bonjour,

une personne A marié avec B, mais ils n'habitent pas dans le même
département pour X raisons.
A va plusieurs fois par semaine au terrain d'aviation, là, presque tous
les midi, il invite plusieurs personnes au restaurant.
B ne connait pas le montant des dépenses, mais s'inquiéte de ce que le
capital commun peut étre dilapidé (A donne tous les mois une somme à B
pour les dépenses courantes).
A à par moment des pertes de mémoire; il a 81 ans.
Il est évident que A fait ce qu'il veut de son argent; mais les
personnes qui profitent des repas gratuits presque tous les jours
peuvent elles être accusés d'abus de faiblesse sur personne vulnérable ?.
personnellement je préférerai que l'argent serve pour qu'il voyage,
s'achète une voiture neuve, etc.. plutôt qu'à nourrir des "parasites".
Merci pour vos réponses.
--
Cordi@lement
Bidouille 62
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Bidouille
Le #23293581
Bonjour,

Bidouille nous a ecrit en ce jour du 16/04/2011 17:58:
Bonjour,

une personne A marié avec B, mais ils n'habitent pas dans le même
département pour X raisons.
CLIC...



pas de réponses ?.
Personne ne peut me renseigner ?.
--

Bidouille 62
Bidouille
Le #23293571
Bonjour,

Bidouille nous a ecrit en ce jour du 16/04/2011 17:58:
Bonjour,

une personne A marié avec B, mais ils n'habitent pas dans le même
département pour X raisons.
CLIC...



pas de réponses; personne ne peut me renseigner ?;
Tant pis.
Merci de m'avoir lu.
--

Bidouille 62
maurice
Le #23293701
Bidouille vient de nous annoncer :
Bonjour,

Bidouille nous a ecrit en ce jour du 16/04/2011 17:58:
Bonjour,

une personne A marié avec B, mais ils n'habitent pas dans le même
département pour X raisons.
CLIC...



pas de réponses; personne ne peut me renseigner ?;
Tant pis.
Merci de m'avoir lu.



Peut-être que personne ne veut donner un avis sur ce qui est,
semble-t-il, qu'une simple histoire de famille.
L'âge du "bienfaiteur", 81 ans, ne semble pas suffisant pour
caractériser un abus de faiblesse auprès d'une personne agée qui pour X
raisons ne trouve pas les satisfactions recherchées auprès de son
conjoint et apprécie quelques "piques-assiettes".
Beaucoup de personnes de plus de 80 ont toute leur tête et savent
parfaitement ce qu'elles font, même si leurs choix ne sont pas ceux
souhaités par l'entourage.

--
maurice
Bidouille
Le #23294571
Bonjour,

maurice nous a ecrit en ce jour du 18/04/2011 20:43:

Peut-être que personne ne veut donner un avis sur ce qui est,
semble-t-il, qu'une simple histoire de famille.
L'âge du "bienfaiteur", 81 ans, ne semble pas suffisant pour
caractériser un abus de faiblesse auprès d'une personne agée qui pour X
raisons ne trouve pas les satisfactions recherchées auprès de son
conjoint et apprécie quelques "piques-assiettes".



"d'abord", merci pour votre réponse. Effectivement il s'agit d'une
affaire familiale, mais si les "piques-assiettes" sont toujours les
mêmes, et que la facture "estimée" des frais de restaurant est de plus
de 1000¤ par mois; ces gens là ne peuvent ils pas être considérés comme
abuseurs ?;
Et est ce répréhensible par la loi ?.
C'est sûr que la personne peut faire ce qu'elle veut avec son argent,
mais dans ce cas là; il n'en profite pas tellement, je ne sais pas si il
trouve plus de satisfaction avec ces profiteurs (mais cela n'est que mon
avis).
Merci.

--

Bidouille 62
moisse
Le #23294631
Bidouille a formulé ce mardi :
Bonjour,

maurice nous a ecrit en ce jour du 18/04/2011 20:43:

Peut-être que personne ne veut donner un avis sur ce qui est,
semble-t-il, qu'une simple histoire de famille.
L'âge du "bienfaiteur", 81 ans, ne semble pas suffisant pour
caractériser un abus de faiblesse auprès d'une personne agée qui pour X
raisons ne trouve pas les satisfactions recherchées auprès de son
conjoint et apprécie quelques "piques-assiettes".



"d'abord", merci pour votre réponse. Effectivement il s'agit d'une affaire
familiale, mais si les "piques-assiettes" sont toujours les mêmes, et que la
facture "estimée" des frais de restaurant est de plus de 1000¤ par mois;



A raison d'une fiche à 20 euro, cela fait 50 repas par mois y compris
la personne en question.
Les abuseurs en question ne doivent pas être des centaines.
ces gens là ne peuvent ils pas être considérés comme abuseurs ?;
Et est ce répréhensible par la loi ?.



En cas de violence physique ou morale, certainement.
Autrement rien de répréhensible.
C'est sûr que la personne peut faire ce qu'elle veut avec son argent, mais
dans ce cas là; il n'en profite pas tellement, je ne sais pas si il trouve
plus de satisfaction avec ces profiteurs (mais cela n'est que mon avis).
Merci.


Voila c'est votre avis, mais c'est le sien qui compte.
djeel
Le #23294771
Le 19/04/2011 09:01, moisse a écrit :

En cas de violence physique ou morale, certainement.
Autrement rien de répréhensible.



question, par curiosité :
Qu'est-ce qui peut faire que le conjoint ait un droit de regard sur les
dépenses de l'autre ?
Le contrat de mariage ?

--
Djeel
moisse
Le #23295621
djeel avait soumis l'idée :
Le 19/04/2011 09:01, moisse a écrit :

En cas de violence physique ou morale, certainement.
Autrement rien de répréhensible.



question, par curiosité :
Qu'est-ce qui peut faire que le conjoint ait un droit de regard sur les
dépenses de l'autre ?
Le contrat de mariage ?



Non le code civil, en cas de dépenses excessives d'un des conjoints
(code civil art.220)
Bidouille
Le #23296171
Bonjour,

moisse nous a ecrit en ce jour du 19/04/2011 09:01:

A raison d'une fiche à 20 euro, cela fait 50 repas par mois y compris la
personne en question.
Les abuseurs en question ne doivent pas être des centaines.



non, tout au plus 5 personnes, mais qui sont de tous les repas.

En cas de violence physique ou morale, certainement.
Autrement rien de répréhensible.



Bien.

Voila c'est votre avis, mais c'est le sien qui compte.



oui et non. :-) ce que je voulais, c'est savoir si ..., et maintenant,
je sais. :-)
Sa femme n'a pas de regard sur les comptes, car ils n'ont pas internet,
et toutes les factures sont adressées à lui; donc, elle ne peut pas
savoir ce qu'il dépense exactement. :-(
--

Bidouille 62
djeel
Le #23296761
Le 19/04/2011 14:36, moisse a écrit :

Non le code civil, en cas de dépenses excessives d'un des conjoints (code
civil art.220)



Merci de ta réponse...
Bien cordialement

--
Djeel
Publicité
Poster une réponse
Anonyme