Accident velo voiture dans un rond point

Le
Tony
Bonsoir,
Je souhaite avoir votre point de vue sur :
Les responsabilités des intervenants
Les indemnités possibles

Un cycliste entre dans un rond point, et une voiture venant de
l'entrée suivant le percute. L'avant gauche de la voiture percute la
route avant du cycliste.
Le vélo rentre dans dans la voiture, et la pedale droite creve le
pneu avant gauche de l'automobiliste.

A mon sens, le cycliste est dans son bon droit, il etait dans le rond
point avant la voiture.

Mais comment fonctionne l'assurance dans ca cas là ?

Les indemnités pour les vélos sont calculées comme pour les voitures
(age du velo, factures)

Comment sont pris en compte le préjudice morale, et physiques
(echymose.)


Merci
Tony
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
stephae
Le #15486461
Bonjour,

Il y a deux points : la responsabilité et l'indemnisation.
De toute façon, la collision ayant mis en jeu au moins véhicule terrestre à
moteur, la loi Badinter du 5 juillet 1985 trouve à s'appliquer.
Pour la responsabilité, le cycliste, comme le piéton, est une personne
protégée. Elle est dans son droit dans la majorité des cas. Dans le cas
d'espèce, elle est dans son droit, comme l'aurait été une voiture déjà
engagée dans le rond point. En effet, si j'ai bien compris, la voiture n'a
pas respecté le "cédez le passage" et le vélo était déjà engagé dans le rond
point.
Pour l'indemnisation, la procédure est celle de la loi Badinter, aussi bien
pour le préjudice corporel que matériel.
J'ai personnellement été victime de cette situation en tant que cycliqte,
alors j'espère que le cycliste n'a pas été trop blessé.

Stephae

"Tony"
Bonsoir,
Je souhaite avoir votre point de vue sur :
Les responsabilités des intervenants
Les indemnités possibles

Un cycliste entre dans un rond point, et une voiture venant de
l'entrée suivant le percute. L'avant gauche de la voiture percute la
route avant du cycliste.
Le vélo rentre dans dans la voiture, et la pedale droite creve le
pneu avant gauche de l'automobiliste.

A mon sens, le cycliste est dans son bon droit, il etait dans le rond
point avant la voiture.

Mais comment fonctionne l'assurance dans ca cas là ?

Les indemnités pour les vélos sont calculées comme pour les voitures
(age du velo, factures...)

Comment sont pris en compte le préjudice morale, et physiques
(echymose....)


Merci
Tony
Sylvain
Le #15486431
stephae wrote:
Bonjour,

Il y a deux points : la responsabilité et l'indemnisation.
De toute façon, la collision ayant mis en jeu au moins véhicule
terrestre à moteur, la loi Badinter du 5 juillet 1985 trouve à
s'appliquer. Pour la responsabilité, le cycliste, comme le piéton, est une
personne
protégée. Elle est dans son droit dans la majorité des cas. Dans le
cas d'espèce, elle est dans son droit, comme l'aurait été une voiture
déjà engagée dans le rond point. En effet, si j'ai bien compris, la
voiture n'a pas respecté le "cédez le passage" et le vélo était déjà
engagé dans le rond point.




Il y a une ambiguïté avec les rond-points :

Beaucoup de voitures venant d'une voie "rapide", traversent les rond-points,
comme si tout le rond-point faisait partie de la voie "rapide", ils ne font
qu'éviter la partie centrale du rond-point. Cela a tel point que lorsque
vous arrivez lentement au cédez le passage, une autre voiture arrivant bien
aprés vous au cédez le passage, vous passe devant comme si elle était
prioritaire.

Or d'aprés ce que vous dîte, si l'on s'engage sur un rond-point parfaitement
libre, mais qu'une voiture venant de gauche passe le cedez le passage et
vous rentre dedans, c'est la voiture venant de gauche qui est en tord.

Le probléme est comment prouver qu'au moment ou vous avez passé le cédez le
passage, l'autre voiture n'était pas encore sur le rond-point ?


Est-ce qu'un rond-point est considéré comme une route a par entiére mais
circulaire ?


Pour l'indemnisation, la procédure est celle de la loi Badinter,
aussi bien pour le préjudice corporel que matériel.
J'ai personnellement été victime de cette situation en tant que
cycliqte, alors j'espère que le cycliste n'a pas été trop blessé.

Stephae



Claude
Le #15486411
"Sylvain"
Il y a une ambiguïté avec les rond-points :


Si on admet que sur un rond-point la priorité est à gauche (donc à celui qui
y est par rapport à celui qui y rentre, à celui qui voudrait bien en sortir
par rapport au blaireau qui fait tous les extérieurs, etc.), il n'y a aucune
ambiguïté.
Claude
Sylvain
Le #15486391
"Claude" 46a08f34$0$20743$
"Sylvain"
Il y a une ambiguïté avec les rond-points :


Si on admet que sur un rond-point la priorité est à gauche (donc à celui
qui y est par rapport à celui qui y rentre, à celui qui voudrait bien en
sortir par rapport au blaireau qui fait tous les extérieurs, etc.), il n'y
a aucune ambiguïté.
Claude



Si une voiture venant de gauche va vite, passe le cedez le passage a font et
te fonce dedans or qu'elle n'était pas encore sur le rond-point au moment ou
tu a passé le cédez le passage, comment tu peut le prouver ?
Barbara
Le #15486241
Sylvain wrote:

Si une voiture venant de gauche va vite, passe le cedez le passage a
font et te fonce dedans or qu'elle n'était pas encore sur le
rond-point au moment ou tu a passé le cédez le passage, comment tu
peut le prouver ?



On ne peut pas, malheureusement, et c'est pourquoi sur un rond-point avec
une grande rue très fréquentée on est souvent obligé d'attendre que passe la
voiture que l'on voit arriver très vite et qui n'est encore qu'à 100 mètres
du rond-point... J'ai ce genre de rond-point à côté de chez moi et c'est
vrai que les automobilistes venant de la voie rapide prennent ce rond-point
à toute vitesse.

Mais le problème se pose vraiment lorsqu'il n'y a pas de visibilité sur
ladite route, et qu'on ne sait pas si un véhicule va ou pas s'engager dans
les 10 prochaines secondes ni à quelle vitesse. Je suppose que c'est au
conducteur entrant de prendre toutes les précautions et de ne s'avancer
qu'avec prudence, mais il est vrai que c'est assez injuste car normalement
sur un rond-point c'est "chacun son tour" et pas "à celui qui s'engage le
plus vite". Ou alors, avec les traces de freinage, on peut peut-être prouver
que le véhicule roulait plus vite que la limite autorisée -ce qui est
forcément le cas- et donc on peut prouver qu'il était en tort... mais au
mieux ce pourrait être faute partagée, puisqu'un véhicule embouti sur le
côté gauche ou par l'arrière dans un rond-point est toujours considéré comme
étant en tort me semble-t-il...
Claude
Le #15486161
"Sylvain" f7q3q6$5r6$

"Claude" 46a08f34$0$20743$
"Sylvain"
Il y a une ambiguïté avec les rond-points :


Si on admet que sur un rond-point la priorité est à gauche (donc à celui
qui y est par rapport à celui qui y rentre, à celui qui voudrait bien en
sortir par rapport au blaireau qui fait tous les extérieurs, etc.), il
n'y a aucune ambiguïté.
Claude



Si une voiture venant de gauche va vite, passe le cedez le passage a font
et te fonce dedans or qu'elle n'était pas encore sur le rond-point au
moment ou tu a passé le cédez le passage, comment tu peut le prouver ?


Bonne remarque, ma Twingo laisse souvent passer des 4x4 à pare-buffles qui
arrivent ainsi de gauche à fond de troisième. Ça tend à dire que de fait la
priorité à gauche du rond-point s'étend aux prétendants à y rentrer.
La courtoisie se perd, le gros mimile fonceur est prioritaire.
Claude
Jean-Marc Desperrier
Le #15486151
Barbara wrote:
[...] un véhicule embouti sur le
côté gauche ou par l'arrière dans un rond-point est toujours considéré comme
étant en tort me semble-t-il...



Je ne pense vraiment pas qu'il puisse être considéré en tort s'il est
embouti par l'arrière.
Barbara
Le #15486051
Jean-Marc Desperrier wrote:

Je ne pense vraiment pas qu'il puisse être considéré en tort s'il est
embouti par l'arrière.



Certes, mais où s'arrête le côté gauche et où commence l'arrière gauche sur
une voiture ? ;-)
Publicité
Poster une réponse
Anonyme