Acer Aspire 1700 et ventilateur CPU

Le
JKB
Bonjour à tous,

Je suis en train de m'énerver très fort sur un Acer Aspire 1700
bourré jusqu'à la gueule.

Configuration :
- un disque IDE de 500 Go
- un P4 (northwood) tournant à 2,6 GHz
- le dernier bios (qui doit être buggué jusqu'à la moëlle)
- 2 Go de mémoire
- un système NetBSD current (5.99.26)

Le ventilateur du processeur tourne correctement (il tourne à fond
sous le bios).

Il n'y a pas grand'chose à régler dans ce bios (phoenix).

Problème : le CPU chauffe et je suis à peu près convaincu que je
pourrais faire cuire un oeuf dessus.

NetBSD (ou Linux) ne voit aucune sonde de température en dehors de
la sonde interne au processeur. La température mesurée monte à 77 °C
avant que le ventilateur ne se mette en route. Par contre, après,
c'est correctement régulé puisque je n'ai jamais vu cette
température dépasser 79 °C.

Lors du boot, le ventilateur tourne normalement jusqu'à ce que
NetBSD envoie je ne sais quelle instruction qui le coupe (j'ai
essayé de booter sans ACPI, même motif, même punition). En fait, je
n'arrive pas à savoir comment ce ventilateur est géré ni pourquoi un
noyau sans ACPI se permettrait de le couper.

La question est donc :
Comme cette régulation qui semble matérielle a été faite par un pied
gauche, comment faire tourner ce ventilateur quitte à ce qu'il
tourne tout le temps ?

Merci de vos lumières.

JKB

PS: XPost et fu2 sur fr.comp.os.bsd

--
Le cerveau, c'est un véritable scandale écologique. Il représente 2% de notre
masse corporelle, mais disperse à lui seul 25% de l'énergie que nous
consommons tous les jours.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
espie
Le #21502562
In article JKB

Problème : le CPU chauffe et je suis à peu près convaincu que je
pourrais faire cuire un oeuf dessus.

NetBSD (ou Linux) ne voit aucune sonde de température en dehors de
la sonde interne au processeur. La température mesurée monte à 77 °C
avant que le ventilateur ne se mette en route. Par contre, après,
c'est correctement régulé puisque je n'ai jamais vu cette
température dépasser 79 °C.

Lors du boot, le ventilateur tourne normalement jusqu'à ce que
NetBSD envoie je ne sais quelle instruction qui le coupe (j'ai
essayé de booter sans ACPI, même motif, même punition). En fait, je
n'arrive pas à savoir comment ce ventilateur est géré ni pourquoi un
noyau sans ACPI se permettrait de le couper.



T'as regarde ce que ca donne avec OpenBSD ? les deux implementations d'acpi
et de sensors sont totalement differentes, ca te donnerait une idee s'il faut
jeter la machine ou faire un bug-report... ;-)
JKB
Le #21503242
Le 05-04-2010, ? propos de
Re: Acer Aspire 1700 et ventilateur CPU,
Marc Espie ?crivait dans fr.comp.os.bsd :
In article JKB

Problème : le CPU chauffe et je suis à peu près convaincu que je
pourrais faire cuire un oeuf dessus.

NetBSD (ou Linux) ne voit aucune sonde de température en dehors de
la sonde interne au processeur. La température mesurée monte à 77 °C
avant que le ventilateur ne se mette en route. Par contre, après,
c'est correctement régulé puisque je n'ai jamais vu cette
température dépasser 79 °C.

Lors du boot, le ventilateur tourne normalement jusqu'à ce que
NetBSD envoie je ne sais quelle instruction qui le coupe (j'ai
essayé de booter sans ACPI, même motif, même punition). En fait, je
n'arrive pas à savoir comment ce ventilateur est géré ni pourquoi un
noyau sans ACPI se permettrait de le couper.



T'as regarde ce que ca donne avec OpenBSD ? les deux implementations d'acpi
et de sensors sont totalement differentes, ca te donnerait une idee s'il faut
jeter la machine ou faire un bug-report... ;-)



Juste une question : est-ce que ce genre de truc est géré par le
hard de façon indépendante de l'OS ou est-ce que ça fonctionne au
travers d'un pilote de l'OS ? En fait, je n'ai jamais compris
pourquoi ce ne serait pas indépendant de tout OS.

JKB

--
Le cerveau, c'est un véritable scandale écologique. Il représente 2% de notre
masse corporelle, mais disperse à lui seul 25% de l'énergie que nous
consommons tous les jours.
espie
Le #21503462
In article JKB
T'as regarde ce que ca donne avec OpenBSD ? les deux implementations d'acpi
et de sensors sont totalement differentes, ca te donnerait une idee s'il faut
jeter la machine ou faire un bug-report... ;-)



Juste une question : est-ce que ce genre de truc est géré par le
hard de façon indépendante de l'OS ou est-ce que ça fonctionne au
travers d'un pilote de l'OS ? En fait, je n'ai jamais compris
pourquoi ce ne serait pas indépendant de tout OS.



C'est complique. C'est une des grosses merdes de l'acpi.
Pre-acpi, il y avait plein de trucs geres par le bios en automatique.
sur les pc recents, si tu ne parles pas acpi, c'est plus ou moins le cas
(mais en general, bonne chance pour avoir plusieurs coeurs, par exemple.
Et en l'absence d'acpi, tu risques de te retrouver floode d'interrupts
dont tu ignores la cause).

En presence d'acpi, tu as beaucoup plus de controle... enfin au moins en
theorie et sous windows, parce que c'est mal documente, et excessivement
buggue (tous les interpreteurs d'aml de tous les os libres ont une quantite
hallucinante de work-arounds pour toutes les merdouilles qui trainent dans
les divers acpi). Du coup, c'est redevenu passablement la merde sous les
os autres que windows. La situation est bien pire que sur la fin de l'apm,
ou tu avais a peu pres tout qui marchait.

Ca serait ces gros cons de microsoft et de constructeurs qui auraient
orchestre ce grand bordel pour nous faire chier, ca pourrait difficilement
etre pire...
JKB
Le #21503622
Le 05-04-2010, ? propos de
Re: Acer Aspire 1700 et ventilateur CPU,
Marc Espie ?crivait dans fr.comp.os.bsd :
In article JKB
T'as regarde ce que ca donne avec OpenBSD ? les deux implementations d'acpi
et de sensors sont totalement differentes, ca te donnerait une idee s'il faut
jeter la machine ou faire un bug-report... ;-)





Juste une question : est-ce que ce genre de truc est géré par le
hard de façon indépendante de l'OS ou est-ce que ça fonctionne au
travers d'un pilote de l'OS ? En fait, je n'ai jamais compris
pourquoi ce ne serait pas indépendant de tout OS.



C'est complique. C'est une des grosses merdes de l'acpi.
Pre-acpi, il y avait plein de trucs geres par le bios en automatique.
sur les pc recents, si tu ne parles pas acpi, c'est plus ou moins le cas
(mais en general, bonne chance pour avoir plusieurs coeurs, par exemple.
Et en l'absence d'acpi, tu risques de te retrouver floode d'interrupts
dont tu ignores la cause).

En presence d'acpi, tu as beaucoup plus de controle... enfin au moins en
theorie et sous windows, parce que c'est mal documente, et excessivement
buggue (tous les interpreteurs d'aml de tous les os libres ont une quantite
hallucinante de work-arounds pour toutes les merdouilles qui trainent dans
les divers acpi). Du coup, c'est redevenu passablement la merde sous les
os autres que windows. La situation est bien pire que sur la fin de l'apm,
ou tu avais a peu pres tout qui marchait.

Ca serait ces gros cons de microsoft et de constructeurs qui auraient
orchestre ce grand bordel pour nous faire chier, ca pourrait difficilement
etre pire...



Bon. Je vais donc mettre les mains dans la chose. Avant ça, j'ai
juste une petite question parce que je n'ai pas trouvé la réponse
sur le grand ternet.

Avec NetBSD/i386 (je connais NetBSD, mais sur sparc), le noyau peut
être modulaire. Comment compile-t-on et installe-t-on les modules ?
Un make dans le répertoire de configuration compile le noyau qui est
copié vers /netbsd, mais pas les modules.

Cordialement,

JKB

--
Le cerveau, c'est un véritable scandale écologique. Il représente 2% de notre
masse corporelle, mais disperse à lui seul 25% de l'énergie que nous
consommons tous les jours.
Bruno Ducrot
Le #21508022
On 2010-04-05, JKB wrote:
Bonjour à tous,

Je suis en train de m'énerver très fort sur un Acer Aspire 1700
bourré jusqu'à la gueule.

Configuration :
- un disque IDE de 500 Go
- un P4 (northwood) tournant à 2,6 GHz
- le dernier bios (qui doit être buggué jusqu'à la moëlle)
- 2 Go de mémoire
- un système NetBSD current (5.99.26)

Le ventilateur du processeur tourne correctement (il tourne à fond
sous le bios).

Il n'y a pas grand'chose à régler dans ce bios (phoenix).

Problème : le CPU chauffe et je suis à peu près convaincu que je
pourrais faire cuire un oeuf dessus.

NetBSD (ou Linux) ne voit aucune sonde de température en dehors de
la sonde interne au processeur. La température mesurée monte à 77 °C
avant que le ventilateur ne se mette en route. Par contre, après,
c'est correctement régulé puisque je n'ai jamais vu cette
température dépasser 79 °C.

Lors du boot, le ventilateur tourne normalement jusqu'à ce que
NetBSD envoie je ne sais quelle instruction qui le coupe (j'ai
essayé de booter sans ACPI, même motif, même punition). En fait, je
n'arrive pas à savoir comment ce ventilateur est géré ni pourquoi un
noyau sans ACPI se permettrait de le couper.

La question est donc :
Comme cette régulation qui semble matérielle a été faite par un pied
gauche, comment faire tourner ce ventilateur quitte à ce qu'il
tourne tout le temps ?




Pourrais-tu m'envoyer en prive le dump des tables ACPI stp ?

Un truc du genre :

acpidump -dt | gzip > acer_aspire_1700.asl.gz

Par contre, je ne sais pas si je pourrai aider plus, meme en regardant
plus en detail le bouzin.

A plus,

--
Bruno Ducrot

-- Which is worse: ignorance or apathy?
-- Don't know. Don't care.
Bruno Ducrot
Le #21508012
On 2010-04-05, JKB wrote:
T'as regarde ce que ca donne avec OpenBSD ? les deux implementations d'acpi
et de sensors sont totalement differentes, ca te donnerait une idee s'il faut
jeter la machine ou faire un bug-report... ;-)



Juste une question : est-ce que ce genre de truc est géré par le
hard de façon indépendante de l'OS ou est-ce que ça fonctionne au
travers d'un pilote de l'OS ? En fait, je n'ai jamais compris
pourquoi ce ne serait pas indépendant de tout OS.



En general, sur un portable relativement recent, c'est integre a un senseur qui
fera office de controlleur pour le ventilo.

Le tout est de savoir comment y acceder. Parfois, ce peut etre indiquer dans
un dump des tables ACPI. Mais pas toujours.

A plus,

--
Bruno Ducrot

-- Which is worse: ignorance or apathy?
-- Don't know. Don't care.
JKB
Le #21508322
Le 06-04-2010, ? propos de
Re: Acer Aspire 1700 et ventilateur CPU,
Bruno Ducrot ?crivait dans fr.comp.os.bsd :
On 2010-04-05, JKB wrote:
T'as regarde ce que ca donne avec OpenBSD ? les deux implementations d'acpi
et de sensors sont totalement differentes, ca te donnerait une idee s'il faut
jeter la machine ou faire un bug-report... ;-)



Juste une question : est-ce que ce genre de truc est géré par le
hard de façon indépendante de l'OS ou est-ce que ça fonctionne au
travers d'un pilote de l'OS ? En fait, je n'ai jamais compris
pourquoi ce ne serait pas indépendant de tout OS.



En general, sur un portable relativement recent, c'est integre a un senseur qui
fera office de controlleur pour le ventilo.

Le tout est de savoir comment y acceder. Parfois, ce peut etre indiquer dans
un dump des tables ACPI. Mais pas toujours.



Oui, bon... Personnellement, j'ai une formation en électronique et
si j'avais à faire un truc comme ça, le ventilo serait indépendant
de tout OS (avec une boucle de régulation en hard). Je n'arrive pas
à comprendre que ce soit géré par un bout de soft qui plus est dans
l'OS...

Cordialement,

JKB

--
Le cerveau, c'est un véritable scandale écologique. Il représente 2% de notre
masse corporelle, mais disperse à lui seul 25% de l'énergie que nous
consommons tous les jours.
JKB
Le #21508312
Le 06-04-2010, ? propos de
Re: Acer Aspire 1700 et ventilateur CPU,
Bruno Ducrot ?crivait dans fr.comp.os.bsd :
On 2010-04-05, JKB wrote:
Bonjour à tous,

Je suis en train de m'énerver très fort sur un Acer Aspire 1700
bourré jusqu'à la gueule.

Configuration :
- un disque IDE de 500 Go
- un P4 (northwood) tournant à 2,6 GHz
- le dernier bios (qui doit être buggué jusqu'à la moëlle)
- 2 Go de mémoire
- un système NetBSD current (5.99.26)

Le ventilateur du processeur tourne correctement (il tourne à fond
sous le bios).

Il n'y a pas grand'chose à régler dans ce bios (phoenix).

Problème : le CPU chauffe et je suis à peu près convaincu que je
pourrais faire cuire un oeuf dessus.

NetBSD (ou Linux) ne voit aucune sonde de température en dehors de
la sonde interne au processeur. La température mesurée monte à 77 °C
avant que le ventilateur ne se mette en route. Par contre, après,
c'est correctement régulé puisque je n'ai jamais vu cette
température dépasser 79 °C.

Lors du boot, le ventilateur tourne normalement jusqu'à ce que
NetBSD envoie je ne sais quelle instruction qui le coupe (j'ai
essayé de booter sans ACPI, même motif, même punition). En fait, je
n'arrive pas à savoir comment ce ventilateur est géré ni pourquoi un
noyau sans ACPI se permettrait de le couper.

La question est donc :
Comme cette régulation qui semble matérielle a été faite par un pied
gauche, comment faire tourner ce ventilateur quitte à ce qu'il
tourne tout le temps ?




Pourrais-tu m'envoyer en prive le dump des tables ACPI stp ?

Un truc du genre :

acpidump -dt | gzip > acer_aspire_1700.asl.gz

Par contre, je ne sais pas si je pourrai aider plus, meme en regardant
plus en detail le bouzin.



Si l'adresse de reply est bonne, ce sera parti dans quelques
instants.

Cordialement,

JKB

--
Le cerveau, c'est un véritable scandale écologique. Il représente 2% de notre
masse corporelle, mais disperse à lui seul 25% de l'énergie que nous
consommons tous les jours.
Erwan David
Le #21508302
JKB
Le 06-04-2010, ? propos de
Re: Acer Aspire 1700 et ventilateur CPU,
Bruno Ducrot ?crivait dans fr.comp.os.bsd :
On 2010-04-05, JKB wrote:
T'as regarde ce que ca donne avec OpenBSD ? les deux implementations d'acpi
et de sensors sont totalement differentes, ca te donnerait une idee s'il faut
jeter la machine ou faire un bug-report... ;-)



Juste une question : est-ce que ce genre de truc est géré par le
hard de façon indépendante de l'OS ou est-ce que ça fonctionne au
travers d'un pilote de l'OS ? En fait, je n'ai jamais compris
pourquoi ce ne serait pas indépendant de tout OS.



En general, sur un portable relativement recent, c'est integre a un senseur qui
fera office de controlleur pour le ventilo.

Le tout est de savoir comment y acceder. Parfois, ce peut etre indiquer dans
un dump des tables ACPI. Mais pas toujours.



Oui, bon... Personnellement, j'ai une formation en électronique et
si j'avais à faire un truc comme ça, le ventilo serait indépendant
de tout OS (avec une boucle de régulation en hard). Je n'arrive pas
à comprendre que ce soit géré par un bout de soft qui plus est dans
l'OS...



1) il revient nettement moins cher de faire du soft que du hard
spécialisé
2) la connerie de microsoft nous laisse 40 ans en arrière en matière de
firmware puisqu'ils refusent de remplacer le BIOS par l'EFI : pas la
place de mettre une régulation soft dans ce BIOS, donc on laisse faire à l'OS.

--
Le travail n'est pas une bonne chose. Si ça l'était,
les riches l'auraient accaparé
JKB
Le #21508402
Le 06-04-2010, ? propos de
Re: Acer Aspire 1700 et ventilateur CPU,
Erwan David ?crivait dans fr.comp.os.bsd :
JKB
Le 06-04-2010, ? propos de
Re: Acer Aspire 1700 et ventilateur CPU,
Bruno Ducrot ?crivait dans fr.comp.os.bsd :
On 2010-04-05, JKB wrote:
T'as regarde ce que ca donne avec OpenBSD ? les deux implementations d'acpi
et de sensors sont totalement differentes, ca te donnerait une idee s'il faut
jeter la machine ou faire un bug-report... ;-)



Juste une question : est-ce que ce genre de truc est géré par le
hard de façon indépendante de l'OS ou est-ce que ça fonctionne au
travers d'un pilote de l'OS ? En fait, je n'ai jamais compris
pourquoi ce ne serait pas indépendant de tout OS.



En general, sur un portable relativement recent, c'est integre a un senseur qui
fera office de controlleur pour le ventilo.

Le tout est de savoir comment y acceder. Parfois, ce peut etre indiquer dans
un dump des tables ACPI. Mais pas toujours.



Oui, bon... Personnellement, j'ai une formation en électronique et
si j'avais à faire un truc comme ça, le ventilo serait indépendant
de tout OS (avec une boucle de régulation en hard). Je n'arrive pas
à comprendre que ce soit géré par un bout de soft qui plus est dans
l'OS...



1) il revient nettement moins cher de faire du soft que du hard
spécialisé



Ça ne casse pas trois pattes à un canard...

2) la connerie de microsoft nous laisse 40 ans en arrière en matière de
firmware puisqu'ils refusent de remplacer le BIOS par l'EFI : pas la
place de mettre une régulation soft dans ce BIOS, donc on laisse faire à l'OS.



Je vais peut-être dire une connerie, mais j'ai traîné pendant dix
ans un Toshiba Satellite 4060XCDT (un Pentium II/333) qui savait
parfaitement faire. La gestion du ventilo du processeur était faite
en hard, bon, avec deux vitesses, mais ça fonctionnait parfaitement
quel que soit l'OS.

JKB

--
Le cerveau, c'est un véritable scandale écologique. Il représente 2% de notre
masse corporelle, mais disperse à lui seul 25% de l'énergie que nous
consommons tous les jours.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme