Les adresses IP : Comprendre les classes et les plages réservées.

Le
rva
Bonjour
Le système d'adresse IP est n'est pas simple à comprendre,
d'autant que l'on utilise une numérotation en 1, 2, 9, A, B, C, D,
E, F, 11,12,alors que l'on a appris en avec 1, 2, 9, 10,
11,si bien qu'après 9, il vient A au lieu de 10.. Le système
des classes a volé en eclats, mais il reste cependant des adresse
réservées qui n'entrent dans aucune classe. de plus il faut
considérer le masque de sous réseau
J'ai rassemblé dans un tableau la liste des adresses en les
écrivant dans l'ordre de la numération décimale et j'ai mis en
regard les adresses exprimées en numérations 1, 2, A, B, et
en numération binaire.
Celà m'a aidé à comprendre, mais présente somme toute assez peu
d'utilité pratique.
Si cette présentation peut aider certains à comprendre, alors
consulter http://cjoint.com/?iywxuuhZ5Q
Je serais désolé si au contraire celà embrouillait encore plus mes
collègues.

Bonne lecture
Salutations
Robert
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Eric Masson
Le #16617731
"rva"
'Lut,

Je serais désolé si au contraire celà embrouillait encore plus mes
collègues.



Comme cela a déjà été abordé ici ces dernières semaines, il ne sera pas
nécessaire de refaire l'explication en long, large et travers, la notion
de classe est obsolète.

Voir le fil commençant par le mid suivant :


--
> Notre devoir, pour leur bien et pour le bien de Linux, est de te
> flinguer avant que tu ne les sacrifies (fût-ce avec les meilleures
> intentions du monde).
-+- TP In: Guide du linuxien pervers : "De la pédagogie par l'Exemple"
rva
Le #16617961
Voilà une réponse positive. En quoi cela est-il génant d'avoir un
nouvel éclairage. On a l'impression que celà gène. C'est justement
en lisant les nombreuses questions sur cet aspect que je me suis
rappelé être moi aussi passé par ces phases, y compris celles
proposées par "les sachants". Je pense que le texte proposé sera
bien utile à ceux qui lisent, jusqu'au bout, de nombreux documents
et qui n'arrivent pas à trouver ce qu'ils cherchent. Le problème,
c'est qu'il faut lire le bon document, c'est à dire celui que l'on
comprend.
Les classes A,B,et C sont en effet obsolètes, est-ce aussi le cas
pour les classes D et E ? Pour ma part, je n'ai pas trouvé le
document qui l'écrit explicitement dès les premières pages.
C'est expliqué en effet en long, en large et travers, mais celà
a-t-il été fait dans le sens de l'épaisseur ?
Merci a tous

"Eric Masson"
"rva"
'Lut,

Je serais désolé si au contraire celà embrouillait encore plus
mes
collègues.



Comme cela a déjà été abordé ici ces dernières semaines, il ne
sera pas
nécessaire de refaire l'explication en long, large et travers,
la notion
de classe est obsolète.

Voir le fil commençant par le mid suivant :


--
> Notre devoir, pour leur bien et pour le bien de Linux, est de
> te
> flinguer avant que tu ne les sacrifies (fût-ce avec les
> meilleures
> intentions du monde).
-+- TP In: Guide du linuxien pervers : "De la pédagogie par
l'Exemple"


Pascal Hambourg
Le #16618281
Salut,

rva a écrit :

"Eric Masson"

Comme cela a déjà été abordé ici ces dernières semaines, il ne sera pas
nécessaire de refaire l'explication en long, large et travers, la notion
de classe est obsolète.



Voilà une réponse positive. En quoi cela est-il génant d'avoir un nouvel
éclairage. On a l'impression que celà gène.



Oui, cela gêne d'avoir un n-ième "nouvel" éclairage sur une notion
obsolète. Ça ne peut qu'embrouiller les débutants qui se disent que si
on en parle, ça doit être important. On ne devrait évoquer les classes
que pour dire qu'elles sont obsolètes et qu'il est inutile de s'y attarder.

Accessoirement, publier un document dans un format propriétaire n'est
pas non plus un bon signal adressé aux débutants. Préférez le HTML ou le
PDF.

Les classes A,B,et C sont en effet obsolètes, est-ce aussi le cas pour
les classes D et E ? Pour ma part, je n'ai pas trouvé le document qui
l'écrit explicitement dès les premières pages.



============================================================ [10] Multicast (formerly "Class D") [RFC1700]
See: http://www.iana.org/assignments/multicast-addresses

[11] Reserved for future use (formerly "Class E") [RFC1700]
============================================================
Serviteur.
Wykaaa
Le #16618821
rva a écrit :
Bonjour
Le système d'adresse IP est n'est pas simple à comprendre, d'autant que
l'on utilise une numérotation en 1, 2, 9, A, B, C, D, E, F,
11,12,...alors que l'on a appris en avec 1, 2, ...9, 10, 11,...si bien
qu'après 9, il vient A au lieu de 10.. Le système des classes a volé en
eclats, mais il reste cependant des adresse réservées qui n'entrent dans
aucune classe. de plus il faut considérer le masque de sous réseau
J'ai rassemblé dans un tableau la liste des adresses en les écrivant
dans l'ordre de la numération décimale et j'ai mis en regard les
adresses exprimées en numérations 1, 2, ...A, B,... et en numération
binaire.
Celà m'a aidé à comprendre, mais présente somme toute assez peu
d'utilité pratique.
Si cette présentation peut aider certains à comprendre, alors consulter
http://cjoint.com/?iywxuuhZ5Q


Les .doc ne sont pas standards sur le Web : utiliser du pdf ou du HTML.

Je serais désolé si au contraire celà embrouillait encore plus mes
collègues.

Bonne lecture
Salutations
Robert


Michel Guillou
Le #16620011
Pascal Hambourg écrivit :

Accessoirement, publier un document dans un format propriétaire n'est
pas non plus un bon signal adressé aux débutants. Préférez le HTML ou le
PDF.



Ou le texte brut en l'occurrence.

--
Michel
Publicité
Poster une réponse
Anonyme