Agression d'un eleve

Le
Lizzie
Bonjour à toutes et tous

Je ne sais pas si je suis sur le bon forum. Le cas échéant, merci de le
positionner sur le bon ;-)

Altercation verbale entre 2 eleves dans la cour, la situation
s'envenime
Bref.

Suite à l'agression d'un eleve du college, par un eleve du college,
hors de l'enceinte du college, le pere de l'enfant agréssé s'est
préenté au college, où il à été éconduit de maniere très cavaliere par
le principal. Il semblerait que ce principal soit un habitué de ce
genre de réaction.

Ma question est la suivante:
Du point de vue juridique, quelle latitude et quels moyens les parents
d'eleves disposent-ils? Réunion avec la direction? Courrier A.R?

Le principal du college est peut être dans son droit mais je pense que
les parents qui se déplacent sont en quête de réponses et de soutient,
et l'attitude du collège qui consiste à se laver les mains de faits qui
se passent à l'extérieur mais qui ont pour origine le collège, risquent
de provoquer de vrai dégâts: En espérant compartimenter, la pression
risque de monter et cela pourrait très vite dégénérer.

Je vous remercie par avance pour vos réponses éclairées!

Cordialement.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Moisse
Le #22581651
"Lizzie" 4c9362ab$0$5394$
Bonjour à toutes et tous

Je ne sais pas si je suis sur le bon forum. Le cas échéant, merci de le
positionner sur le bon ;-)

Altercation verbale entre 2 eleves dans la cour, la situation
s'envenime...
Bref.

Suite à l'agression d'un eleve du college, par un eleve du college, hors
de l'enceinte du college, le pere de l'enfant agréssé s'est préenté au
college, où il à été éconduit de maniere très cavaliere par le principal.
Il semblerait que ce principal soit un habitué de ce genre de réaction.

Ma question est la suivante:
Du point de vue juridique, quelle latitude et quels moyens les parents
d'eleves disposent-ils? Réunion avec la direction? Courrier A.R?

Le principal du college est peut être dans son droit mais je pense que les
parents qui se déplacent sont en quête de réponses et de soutient, et
l'attitude du collège qui consiste à se laver les mains de faits qui se
passent à l'extérieur mais qui ont pour origine le collège, risquent de
provoquer de vrai dégâts: En espérant compartimenter, la pression risque
de monter et cela pourrait très vite dégénérer.

Je vous remercie par avance pour vos réponses éclairées!

Cordialement.





Le principal, pion, directeur, proviseur d'un collège n'ayant pas autorité
de justice ni en réalité les moyens d'en exercer une, il faut donc
s'adresser aux services de police ordinaire.
C'est d'autant plus indiqué que les faits se sont déroulés sur la voie
publique.
Il convient donc de déposer une plainte ou d'écrire au procureur de la
république.
JLC
Le #22581881
Le 18/09/2010 08:23, Moisse a écrit :
Altercation verbale entre 2 eleves dans la cour, la situation
s'envenime...
Bref.

Suite à l'agression d'un eleve du college, par un eleve du college,
hors de l'enceinte du college, le pere de l'enfant agréssé s'est
préenté au college, où il à été éconduit de maniere très cavaliere par
le principal. Il semblerait que ce principal soit un habitué de ce
genre de réaction.

Ma question est la suivante:
Du point de vue juridique, quelle latitude et quels moyens les parents
d'eleves disposent-ils? Réunion avec la direction? Courrier A.R?





Le principal, pion, directeur, proviseur d'un collège n'ayant pas
autorité de justice ni en réalité les moyens d'en exercer une, il faut
donc s'adresser aux services de police ordinaire.
C'est d'autant plus indiqué que les faits se sont déroulés sur la voie
publique.
Il convient donc de déposer une plainte ou d'écrire au procureur de la
république.




Ça c'est la réponse classique, qui en général ne débouche sur rien parce
que les flics arrivent toujours largement après la bataille (quand ils
consentent à se déplacer !).

J'ai bien connu un conseiller principal d'éducation qui, il y a 10 ou 15
ans, connaissait les élèves de son collège (du moins les plus remuants),
les surveillait du coin de l'oeil dans le collège, et n'hésitait pas à
intervenir à l'extérieur des grilles dudit collège lorsqu'il sentait
qu'un coup fourré était en gestation.
C'est même lui qui appelait les flics en cas de présence de dealers sur
le trottoir.
Et ça marchait parfaitement. Jusqu'à ce qu'il parte en retraite, hélas.

Morale de l'histoire : il faut trouver une bonne âme prête à s'investir
un peu, avant de se lancer dans des procédures disproportionnées et très
aléatoires reposant sur des tiers.


--
@ + et cordialement
JLC
Antoine
Le #22582261
Le 18/09/2010, JLC a pianoté :

Morale de l'histoire : il faut trouver une bonne âme prête à s'investir un
peu, avant de se lancer dans des procédures disproportionnées et très
aléatoires reposant sur des tiers.



il faudrait surtout que les parents se rencontrent et règlent le pb de
leurs enfants !!! Pourquoi tjrs demander à autrui ?
Lizzie
Le #22586291
Antoine a présenté l'énoncé suivant :
Le 18/09/2010, JLC a pianoté :

Morale de l'histoire : il faut trouver une bonne âme prête à s'investir un
peu, avant de se lancer dans des procédures disproportionnées et très
aléatoires reposant sur des tiers.



il faudrait surtout que les parents se rencontrent et règlent le pb de leurs
enfants !!! Pourquoi tjrs demander à autrui ?



Merci à tous pour vos réponses. Il est vrai que vous avez tous raison.
A suivre...
Cordialement,
Lizzie
Le #22598691
Lizzie vient de nous annoncer :
Bonjour à toutes et tous

Je ne sais pas si je suis sur le bon forum. Le cas échéant, merci de le
positionner sur le bon ;-)

Altercation verbale entre 2 eleves dans la cour, la situation s'envenime...
Bref.

Suite à l'agression d'un eleve du college, par un eleve du college, hors de
l'enceinte du college, le pere de l'enfant agréssé s'est préenté au college,
où il à été éconduit de maniere très cavaliere par le principal. Il
semblerait que ce principal soit un habitué de ce genre de réaction.

Ma question est la suivante:
Du point de vue juridique, quelle latitude et quels moyens les parents
d'eleves disposent-ils? Réunion avec la direction? Courrier A.R?

Le principal du college est peut être dans son droit mais je pense que les
parents qui se déplacent sont en quête de réponses et de soutient, et
l'attitude du collège qui consiste à se laver les mains de faits qui se
passent à l'extérieur mais qui ont pour origine le collège, risquent de
provoquer de vrai dégâts: En espérant compartimenter, la pression risque de
monter et cela pourrait très vite dégénérer.

Je vous remercie par avance pour vos réponses éclairées!

Cordialement.



Merci à tous pour vos comentaires. l'eleve agresseur passe en conseil
de discipline.
Alfredo Garcia
Le #22678101
Le 17/09/2010, Lizzie a supposé :
Bonjour à toutes et tous

Je ne sais pas si je suis sur le bon forum. Le cas échéant, merci de le
positionner sur le bon ;-)

Altercation verbale entre 2 eleves dans la cour, la situation s'envenime...
Bref.

Suite à l'agression d'un eleve du college, par un eleve du college, hors de
l'enceinte du college, le pere de l'enfant agréssé s'est préenté au college,
où il à été éconduit de maniere très cavaliere par le principal. Il
semblerait que ce principal soit un habitué de ce genre de réaction.

Ma question est la suivante:
Du point de vue juridique, quelle latitude et quels moyens les parents
d'eleves disposent-ils? Réunion avec la direction? Courrier A.R?

Le principal du college est peut être dans son droit mais je pense que les
parents qui se déplacent sont en quête de réponses et de soutient, et
l'attitude du collège qui consiste à se laver les mains de faits qui se
passent à l'extérieur mais qui ont pour origine le collège, risquent de
provoquer de vrai dégâts: En espérant compartimenter, la pression risque de
monter et cela pourrait très vite dégénérer.

Je vous remercie par avance pour vos réponses éclairées!

Cordialement.



Le proviseur n'ets pas responsable de ce qui se passe en dehors de osn
établissement. IL a déjà fort à faire à l'intérieur, c'est pas la peine
de venir l'emmerder en plus avec les gamineries d'adolescents mal
élevés.
Les parents feraient mieux de se déplacer chez les parents de l'autre
élève. Quand vous avez un accrochage avec un autre automobiliste, vous
allez demander des explications à la DDE, vous ?
Alfredo Garcia
Le #22678091
JLC a formulé la demande :
Le 18/09/2010 08:23, Moisse a écrit :
Altercation verbale entre 2 eleves dans la cour, la situation
s'envenime...
Bref.

Suite à l'agression d'un eleve du college, par un eleve du college,
hors de l'enceinte du college, le pere de l'enfant agréssé s'est
préenté au college, où il à été éconduit de maniere très cavaliere par
le principal. Il semblerait que ce principal soit un habitué de ce
genre de réaction.

Ma question est la suivante:
Du point de vue juridique, quelle latitude et quels moyens les parents
d'eleves disposent-ils? Réunion avec la direction? Courrier A.R?







Le principal, pion, directeur, proviseur d'un collège n'ayant pas
autorité de justice ni en réalité les moyens d'en exercer une, il faut
donc s'adresser aux services de police ordinaire.
C'est d'autant plus indiqué que les faits se sont déroulés sur la voie
publique.
Il convient donc de déposer une plainte ou d'écrire au procureur de la
république.




Ça c'est la réponse classique, qui en général ne débouche sur rien parce que
les flics arrivent toujours largement après la bataille (quand ils consentent
à se déplacer !).

J'ai bien connu un conseiller principal d'éducation qui, il y a 10 ou 15 ans,
connaissait les élèves de son collège (du moins les plus remuants), les
surveillait du coin de l'oeil dans le collège, et n'hésitait pas à intervenir
à l'extérieur des grilles dudit collège lorsqu'il sentait qu'un coup fourré
était en gestation.
C'est même lui qui appelait les flics en cas de présence de dealers sur le
trottoir.
Et ça marchait parfaitement. Jusqu'à ce qu'il parte en retraite, hélas.

Morale de l'histoire : il faut trouver une bonne âme prête à s'investir un
peu, avant de se lancer dans des procédures disproportionnées et très
aléatoires reposant sur des tiers.



Sauf que depuis 68, l'ordre moral est une insulte pour la majorité bien
pensante. Du coup, il vaut mieux laisser faire, ça attire moins
d'ennuis par la suite.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme