Ah, ça c'est malin !

Le
Jacques DASSIÉ
Histoire courte mais vraie

Mon fils avait un Canon 100-400 mm que j'enviais. Pressé par des
contraintes financières, il m'annonce qu'il le vend !
Je ne résiste pas et je le lui achète. Honnête, il me précise qu'il y
a un tout petit point, vraiment minuscule , derrière la lentille
frontale.
Mais que cela n'a aucune influence sur la qualité des images.

Sitôt l'engin à moi, le binoculaire entre en action et je découvre que
le minuscule point est en réalité un champignon dont le micellium se
développe vigoureusement et radialement, en étoile ! Toi, mon coco, tu
vas voir ce que je vais te faire

Une loupe de 10 cm, un bon soleil et hop envolé le champignon,
volatilisé, l'intrus ! Oui, mais, au premier coup d'oeil dans le
viseur, catastrophe !
Tout est gris, sans contrastes Examen visuel : oui, mon procédé a
été particulièrement efficace, il a tout volatilisé, y compris un cache
en plastique dont les particules envolées en fumée, se sont condensées
en couche uniforme sur les lentilles de l'objectif

Moralité : deux semaines et 400 euros plus tard, cet objectif a
retrouvé toutes ses qualités. N'ayez pas de trop bonnes idées

http://archaero.com/Canon.jpg

--
Jacques DASSIÉ
Toujours sçavoir plus
http://archaero.com/
Questions / Réponses high-tech
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Alf92
Le #26375666
Jacques DASSIÉ :

Une loupe de 10 cm, un bon soleil et hop... envolé le champignon,
volatilisé, l'intrus ! Oui, mais, au premier coup d'oeil dans le
viseur, catastrophe !
Tout est gris, sans contrastes... Examen visuel : oui, mon procédé a
été particulièrement efficace, il a tout volatilisé, y compris un cache
en plastique dont les particules envolées en fumée, se sont condensées
en couche uniforme sur les lentilles de l'objectif...



pas de bol mais excellente idée, il aurait juste fallu travailler avec
une autre oientation, de manière à ce que le puissant faiceau se perde
à travers les lentilles de l'objectif.
je retiens l'idée.
benoit
Le #26375673
Alf92
Jacques DASSIÉ :

> Une loupe de 10 cm, un bon soleil et hop... envolé le champignon,
> volatilisé, l'intrus ! Oui, mais, au premier coup d'oeil dans le
> viseur, catastrophe !
> Tout est gris, sans contrastes... Examen visuel : oui, mon procédé a
> été particulièrement efficace, il a tout volatilisé, y compris un cache
> en plastique dont les particules envolées en fumée, se sont condensées
> en couche uniforme sur les lentilles de l'objectif...

pas de bol mais excellente idée, il aurait juste fallu travailler avec
une autre oientation, de manière à ce que le puissant faiceau se perde
à travers les lentilles de l'objectif.
je retiens l'idée.



Tu es sûr ? Parce que les autres lentilles derrière ne vont-elles pas
continuer de focaliser le faiceau et lui faire faire des dégâts à
l'intérieur de l'optique, ou sur l'obturateur ?

--
"La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La
pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et
personne ne sait pourquoi !" [ Albert Einstein ]
Alf92
Le #26375681
Benoit :
Alf92 :
Jacques DASSIÉ :

Une loupe de 10 cm, un bon soleil et hop... envolé le champignon,
volatilisé, l'intrus ! Oui, mais, au premier coup d'oeil dans le
viseur, catastrophe !
Tout est gris, sans contrastes... Examen visuel : oui, mon procédé a
été particulièrement efficace, il a tout volatilisé, y compris un cache
en plastique dont les particules envolées en fumée, se sont condensées
en couche uniforme sur les lentilles de l'objectif...



pas de bol mais excellente idée, il aurait juste fallu travailler avec
une autre oientation, de manière à ce que le puissant faiceau se perde
à travers les lentilles de l'objectif.
je retiens l'idée.



Tu es sûr ? Parce que les autres lentilles derrière ne vont-elles pas
continuer de focaliser le faiceau et lui faire faire des dégâts à
l'intérieur de l'optique, ou sur l'obturateur ?



quasiment aucune chance.
et puis l'opération doit se faire objectif démonté, donc l'oturateur...
jdd
Le #26375687
Le 03/11/2015 12:05, Alf92 a écrit :

quasiment aucune chance.
et puis l'opération doit se faire objectif démonté, donc l'obturateur...



Jacques précisera, mais à mon avis il l'a justement fait sans démonter
l'objectif, et c'est peut-être juste la fumée de champignon qui s'est
répandue partout :-(

jdd (pas exempt de mauvaises idées non lus)
Nul
Le #26375689
Le mardi 3 novembre 2015 12:40:32 UTC+1, Jean-Daniel Dodin a écrit :
Le 03/11/2015 12:05, Alf92 a écrit :

> quasiment aucune chance.
> et puis l'opération doit se faire objectif démonté, donc l'obtura teur...
>
Jacques précisera, mais à mon avis il l'a justement fait sans démon ter
l'objectif, et c'est peut-être juste la fumée de champignon qui s'est
répandue partout :-(

jdd (pas exempt de mauvaises idées non lus)



mis à part que diriger un faisceau concentré d'un loupe
détériorer le traitement de cette lentille
par la chaleur dégagée.
Alors, ne parlons pas de le faire à travers l'optique par la lentille fro ntale.
jdd
Le #26375694
Le 03/11/2015 12:56, Nul a écrit :

mis à part que diriger un faisceau concentré d'un loupe
détériorer le traitement de cette lentille
par la chaleur dégagée.
Alors, ne parlons pas de le faire à travers l'optique par la lentille frontale.



le traitement est derrière la lentille, pas devant

c'est le principe de la radiothérapie: la cellule cancéreuse est
détruite, mais les tissus externes ne le sont pas (enfin pas trop...)

jdd
Nul
Le #26375692
Le mardi 3 novembre 2015 13:02:25 UTC+1, Jean-Daniel Dodin a écrit :
Le 03/11/2015 12:56, Nul a écrit :

> mis à part que diriger un faisceau concentré d'un loupe
> détériorer le traitement de cette lentille
> par la chaleur dégagée.
> Alors, ne parlons pas de le faire à travers l'optique par la lentille frontale.
>
le traitement est derrière la lentille, pas devant

c'est le principe de la radiothérapie: la cellule cancéreuse est
détruite, mais les tissus externes ne le sont pas (enfin pas trop...)




devant et derrière et derrière tout comme la champignonnière.
Quant au traitement des cellules cancéreuses, tu peux m'expliquer comment un rayon pénétrant dans un corps ne fait pas de dégâts sur son pas sage, même si il est calculé pour aller jusqu'à son but et non plus l oin.
Je ne connais aucuns patients traités de la sorte qui soit sauvés, une petite rémission, même pas, juste un délais en rab.
Il faut comprendre que l'on ne guéris pas d'un cancer, on peux juste le f reiner voir le stopper, pour un temps.
Alf92
Le #26375699
Nul :
Jean-Daniel Dodin :
Nul :

mis à part que diriger un faisceau concentré d'un loupe
détériorer le traitement de cette lentille
par la chaleur dégagée.
Alors, ne parlons pas de le faire à travers l'optique par la lentille
frontale.



le traitement est derrière la lentille, pas devant

c'est le principe de la radiothérapie: la cellule cancéreuse est
détruite, mais les tissus externes ne le sont pas (enfin pas trop...)




devant et derrière et derrière tout comme la champignonnière.
Quant au traitement des cellules cancéreuses, tu peux m'expliquer comment un
rayon pénétrant dans un corps ne fait pas de dégâts sur son passage,



il ne fait pas de dégats parce qu'il n'est pas focalisé.
il n'est focalisé qu'à un endroit choisi : celui de la tumeur.

essaye avec une loupe au soleil : seul le point focalisé peut mettre le
feu à une feuille ou un bout de bois. en avant du point focalisé il n'y
a ps de danger de se bruler.


même si
il est calculé pour aller jusqu'à son but et non plus loin.



le rayon ne s'arrête pas. il n'est juste plus focalisé.

Je ne connais
aucuns patients traités de la sorte qui soit sauvés, une petite rémission,
même pas, juste un délais en rab. Il faut comprendre que l'on ne guéris pas
d'un cancer, on peux juste le freiner voir le stopper, pour un temps.



heureusement que c'est faux. :-)
Alf92
Le #26375698
Nul :
Jean-Daniel Dodin :
Nul :


mis à part que diriger un faisceau concentré d'un loupe
détériorer le traitement de cette lentille
par la chaleur dégagée.
Alors, ne parlons pas de le faire à travers l'optique par la lentille
frontale.



le traitement est derrière la lentille, pas devant

c'est le principe de la radiothérapie: la cellule cancéreuse est
détruite, mais les tissus externes ne le sont pas (enfin pas trop...)




devant et derrière et derrière tout comme la champignonnière.
Quant au traitement des cellules cancéreuses, tu peux m'expliquer comment un
rayon pénétrant dans un corps ne fait pas de dégâts sur son passage,



il ne fait pas de dégats parce qu'il n'est pas focalisé.
il n'est focalisé qu'à un endroit choisi : celui de la tumeur.

essaye avec une loupe au soleil : seul le point focalisé peut mettre le
feu à une feuille ou un bout de bois. en avant ou en arroère du point
focalisé il n'y a pas de danger de se bruler.



même si
il est calculé pour aller jusqu'à son but et non plus loin.



le rayon ne s'arrête pas. il n'est juste plus focalisé.


Je ne connais
aucuns patients traités de la sorte qui soit sauvés, une petite rémission,
même pas, juste un délais en rab. Il faut comprendre que l'on ne guéris pas
d'un cancer, on peux juste le freiner voir le stopper, pour un temps.



heureusement que c'est faux. :-)
jdd
Le #26375709
Le 03/11/2015 13:16, Nul a écrit :

Il faut comprendre que l'on ne guéris pas d'un cancer, on peux juste
le freiner voir le stopper, pour un temps.




je connais des gens traités il y a 40 ans et qui sont toujours là, des
traitements provisoires de ce genre, je suis preneur...

jdd
Publicité
Poster une réponse
Anonyme