Allaitement en privé (enfin, pas tout à fait)

Le
Maison Borniol & Fils
kot
Un Angolais de 29 ans, résidant à Bruxelles, a été interpellé, par la police
de Saint-Josse, après avoir voulu boire au sein le lait d'une prostituée.

La prostituée, 72 ans, qui refusait, a été bousculée. À trois reprises,
l'individu a tenté de s'introduire de force chez la victime. Au quatrième
essai, le client a cassé la chaînette de la porte d'entrée du bar.
L'Angolais a plaqué la dame contre le mur, dégagé la poitrine et sucé le
sein droit pour en tirer du lait. La prostituée ne serait pas la seule
victime. Le suspect aurait attaqué aussi une femme policière en civil, pour
lui toucher les fesses. L'Angolais, qui est en aveux, a été présenté au
parquet de Bruxelles.

"Je veux du lait ! T'as du lait dans tes seins ? "En cinquante ans de
pratique, la septuagénaire ne s'était jamais retrouvée dans la situation de
satisfaire un client affecté d'une lubie qu'on pourrait baptiser le fantasme
du biberon.

"Pas question. D'accord pour beaucoup mais pas ça : j'ai refusé ",
racontait, hier, la seinpathique dame qui a répondu en substance que
l'érotisme de l'allaitement n'était pas un produit qu'elle avait en rayon.
Le client est revenu à la charge dix minutes plus tard. "Il voulait me payer
40 euros. Je lui ai dit qu'il pouvait proposer encore plus : ce serait
toujours non. Et je lui ai dit d'aller voir ailleurs."

Il a continué d'insister. "J'étais avec un client. J'ai vu qu'on chipotait à
la chaînette, qu'il a cassée. La police m'a dit que je ferais mieux, pour la
prochaine fois, de prendre un grand chien qui fait peur. Il me tenait contre
le mur. Il m'a sorti les seins et a commencé à téter goulûment le droit.
J'essayais de lui expliquer qu'à mon âge il n'en sortirait pas grand-chose :
il ne voulait plus lâcher. Je m'en suis sortie en lui proposant de faire
l'amour.

Il était enthousiaste à la condition que je laisse téter. Je lui ai dit de
se déshabiller. Et j'en ai profité pour sortir en rue, dans l'état où
j'étais. Il m'a suivie. Un automobiliste qui passait a compris qu'il y avait
un problème et lui a fait peur en faisant mine de l'écraser. Chapeau à la
police qui était là très vite. J'ai fait le tour avec les policiers et on
l'a retrouvé qui marchait avec son sac à dos dans la rue de Brabant !"
Dans ses déclarations, Samuel confirme qu'il abusait de la prostituée parce
qu'il "voulait du lait de ses gros seins".
kotfini

Que risque Mme la prostituée, sortie les seins nus dans la rue?

--
PGå

It's wonderfoul, it's wonderfoul, it's wonderfoul
goode luck my baby,
it's wonderfoul, it's wonderfoul, it's wonderfoul, I dream of you.
chips, chips, du-du-du-du-du
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Harpo
Le #15590691
On Mon, 25 Jun 2007 21:51:04 +0200, Maison Borniol & Fils wrote:

Un Angolais



La prochaine fois, essayez avec un Angocafé, ça fera moins troll.
Maison Borniol & Fils
Le #15590681
"Harpo"

Un Angolais



La prochaine fois, essayez avec un Angocafé, ça fera moins troll.



Alors, voici la page sur laquelle la nouvelle troll a donc été publiée.
http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/175997/il-voulait-teter-son-lait.html
Hééé oui, il était bien Angolais, le têteur, et ce n'est pas cêder à l'anti
angolisme primaire que de l'admettre.

--
PGå

It's wonderfoul, it's wonderfoul, it's wonderfoul
goode luck my baby,
it's wonderfoul, it's wonderfoul, it's wonderfoul, I dream of you.
chips, chips, du-du-du-du-du




Harpo
Le #15590661
On Mon, 25 Jun 2007 22:38:18 +0200, Maison Borniol & Fils wrote:

"Harpo"

Un Angolais



La prochaine fois, essayez avec un Angocafé, ça fera moins troll.



Alors, voici la page sur laquelle la nouvelle troll a donc été publiée.
http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/175997/il-voulait-teter-son-lait.html
Hééé oui, il était bien Angolais, le têteur, et ce n'est pas cêder à l'anti
angolisme primaire que de l'admettre.



Nous pouvons d'abord féliciter la victime qui a refusé 40 euros pour se
soumettre à cet acte inommable et a respecté la déontologie de la
profession.
Ne nous attardons pas sur le présumé innocent, il détenait des
préservatifs qui montrent sa perversité dans sa relation avec
l'allaitement
Je requiers la peine maximale assortie de la privation de biberon.
Thierry Schollier
Le #15590531
Maison Borniol & Fils nous disait ici-même:

La prostituée, 72 ans



62 dans la DH.
On ne lit pas les mêmes torch^Wjournaux.
http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/175997/il-voulait-teter-son-lait.html
--
Thierry.
Maison Borniol & Fils
Le #15590511
"Thierry Schollier"

La prostituée, 72 ans



82 dans la DH.



Môssieur lit des gazettes féministes, je vois.

On ne lit pas les mêmes torch^Wjournaux.



La DH, effectivement... J'espère que vous avez quand même un peu honte.

--
PGå

It's wonderfoul, it's wonderfoul, it's wonderfoul
goode luck my baby,
it's wonderfoul, it's wonderfoul, it's wonderfoul, I dream of you.
chips, chips, du-du-du-du-du
Thierry Schollier
Le #15590471
Maison Borniol & Fils nous disait ici-même:

>> La prostituée, 72 ans
>
> 82 dans la DH.

Môssieur lit des gazettes féministes, je vois.



Je lis parfois pire : la Capitale (ou la Meuse quand je suis en Ardenne).
Il m'arrive même de lire le Sun, y compris la page 3.

Enfin, surtout la page 3 : je ne comprends pas l'anglais.

> On ne lit pas les mêmes torch^Wjournaux.

La DH, effectivement... J'espère que vous avez quand même un peu honte.



Je lis ça en cachette. N'allez pas l'ébruiter, surtout.

--
Thierry.
Maison Borniol & Fils
Le #15590381
"Harpo"

Nous pouvons d'abord féliciter la victime qui a refusé 40 euros pour se
soumettre à cet acte inommable et a respecté la déontologie de la
profession.
Ne nous attardons pas sur le présumé innocent, il détenait des
préservatifs qui montrent sa perversité dans sa relation avec
l'allaitement
Je requiers la peine maximale assortie de la privation de biberon.



Et quid de Madame la péripatéticienne du troisième age, qui galope dans la
rue, de toute la vitesse de ses petites jambes, et dépoitraillée?

Dans la rue, il y a des enfants qui jouent!

Enfin, peut-être pas dans cette rue là.

--
PGå

It's wonderfoul, it's wonderfoul, it's wonderfoul
goode luck my baby,
it's wonderfoul, it's wonderfoul, it's wonderfoul, I dream of you.
chips, chips, du-du-du-du-du




Publicité
Poster une réponse
Anonyme