anpe et auto-formation

Le
Bonsoir

Actuellement au chômage et vivant seul, je suis dans une région où les
centres de formation ne sont pas à la hauteur de ce que je veux. Aussi je
souhaite reprendre l'apprentissage de l'anglais par moi-même à partir de
méthodes et d'enregistrements audios, podcasts, dvd, livres plusieurs heures
par jour et sept jours sur sept, en totale autarcie, ceci afin de m'exiler
dans le premier ou deuxième trimestre 2008 vers un pays anglophone comme
l'Irlande ou le Royaume-Uni où je suis certain d'avoir un travail qui me
plaira si j'ai un certain niveau d'anglais. Cet apprentissage de l'anglais
justement je l'ai déjà commencé il y a quelques mois avant de trouver un CDD
qui s'est récemment terminé. Je continuais d'ailleurs pendant toutes mes
soirées après la débauche à apprendre l'anglais ainsi que les week-ends (je
ne sors jamais) et il y a encore beaucoup à faire (grammaire, idioms,
compréhension orale..). Justement maintenant que je n'ai plus d'emploi je
pourrais le faire de manière beaucoup plus intense et accélérer tout ça,
justement c'est l'occasion ou jamais de le faire. J'ai envie et je vois la
nécessité de manier un anglais le plus fluent possible à mon arrivée dans le
pays anglophone. Le problème est qu'avec les rendez-vous mensuels ANPE, je
ne vais pas pouvoir apprendre comme je voudrais car on va soit m'orienter
vers un organisme de formation (j'ai fait le tour, aucun n'est à la hauteur
que je me fixe, ils sont trop courts, ils proposent seulement d'atteindre
l'anglais en une centaine d'heures à tout casser, ou de faire les démarches
pour le passage du TOEFL, etc.) ou soit on va m'imposer de chercher un
travail dans la région mais où je ne pourrai jamais évoluer et ne
correspondant pas à mes aspirations. Tout cela risque de me faire perdre du
temps dans mon apprentissage de l'anglais.
La question est : est-il possible d'apprendre par soi-même très activement
et le dire à l'ANPE lors d'un rendez-vous mensuel. Est-ce que cela implique
de se faire radier ou pas ? Y a-t-il un risque à leur dire que j'apprends en
marge de la recherche d'emploi ? Ou mieux est-ce qu'ils peuvent prendre en
compte cette activité sous un statut particulier, comme quoi je suis en
auto-formation et qu'on me laisse en paix avec la recherche d'emploi pendant
quelques mois ou l'affiliation à un organisme de formation. Car je sais par
expérience qu'apprendre par moi-même est la solution la plus efficace de
toutes, la moins onéreuse aussi, que les organismes de formation ne vont
jamais assez vite ou survolent tout, que c'est plus de la perte de temps
qu'autre chose. Je vois mon salut dans un autre pays, alors j'aimerais
pouvoir m'y préparer l'esprit tranquille sans avoir l'impression d'être en
tort et que les Assedics me coupent les vivres parce que peut-être que ça ne
correspond pas à leurs critères.

Merci de vos avis.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
micol
Le #15409811
On Fri, 24 Aug 2007 04:30:23 +0200, <roucoups> wrote:

Il n'y a aucun empêchement à leur dire que tu consacres une bonne
partie de ton temps à l'autoformation : puisque ça augmente tes
chances de retrouver un emploi, c'est positif.

Ne leur dit pas que c'est à plein temps, mais en parallèle à ta
recherche d'emploi.

Mais tu ne seras pas autorisé à complèter ta formation à l'étranger.
Il faut que ta recherche d'emploi ne soit pas interrompue.
Le #15438601
micol wrote:
Ne leur dit pas que c'est à plein temps, mais en parallèle à ta
recherche d'emploi.

Mais tu ne seras pas autorisé à complèter ta formation à l'étranger.
Il faut que ta recherche d'emploi ne soit pas interrompue.



Merci. Voilà c'est exactement ce que je pense, il faut continuer de chercher
autour, ce qui prend du temps, récolter des preuves de la recherche, et
interdiction de consacrer du temps plein à l'auto-formation et de pouvoir
évoluer du moins officiellement comme je souhaiterais. Je comprends bien que
c'est normal car il n'y a aucun moyen de prouver le travail réalisé par
soi-même mais c'est stressant car je ne sais pas comment je vais être
cuisiné les semaines qui arrivent si même je vais pouvoir être suffisamment
opérationnel, jusqu'à quand je vais pouvoir m'autoformer.
Spinozette
Le #15438341
roucoups wrote:

Bonsoir

Actuellement au chômage et vivant seul, je suis dans une région où les
centres de formation ne sont pas à la hauteur de ce que je veux. Aussi je
souhaite reprendre l'apprentissage de l'anglais par moi-même à partir de
méthodes et d'enregistrements audios, podcasts, dvd, livres plusieurs heures
par jour et sept jours sur sept, en totale autarcie, ceci afin de m'exiler
dans le premier ou deuxième trimestre 2008 vers un pays anglophone comme
l'Irlande ou le Royaume-Uni où je suis certain d'avoir un travail qui me
plaira si j'ai un certain niveau d'anglais. Cet apprentissage de l'anglais
justement je l'ai déjà commencé il y a quelques mois avant de trouver un CDD
qui s'est récemment terminé. Je continuais d'ailleurs pendant toutes mes
soirées après la débauche à apprendre l'anglais ainsi que les week-ends (je
ne sors jamais) et il y a encore beaucoup à faire (grammaire, idioms,
compréhension orale..). Justement maintenant que je n'ai plus d'emploi je
pourrais le faire de manière beaucoup plus intense et accélérer tout ça,
justement c'est l'occasion ou jamais de le faire. J'ai envie et je vois la
nécessité de manier un anglais le plus fluent possible à mon arrivée dans le
pays anglophone. Le problème est qu'avec les rendez-vous mensuels ANPE, je
ne vais pas pouvoir apprendre comme je voudrais car on va soit m'orienter
vers un organisme de formation (j'ai fait le tour, aucun n'est à la hauteur
que je me fixe, ils sont trop courts, ils proposent seulement d'atteindre
l'anglais en une centaine d'heures à tout casser, ou de faire les démarches
pour le passage du TOEFL, etc.) ou soit on va m'imposer de chercher un
travail dans la région mais où je ne pourrai jamais évoluer et ne
correspondant pas à mes aspirations. Tout cela risque de me faire perdre du
temps dans mon apprentissage de l'anglais.
La question est : est-il possible d'apprendre par soi-même très activement
et le dire à l'ANPE lors d'un rendez-vous mensuel. Est-ce que cela implique
de se faire radier ou pas ? Y a-t-il un risque à leur dire que j'apprends en
marge de la recherche d'emploi ? Ou mieux est-ce qu'ils peuvent prendre en
compte cette activité sous un statut particulier, comme quoi je suis en
auto-formation et qu'on me laisse en paix avec la recherche d'emploi pendant
quelques mois ou l'affiliation à un organisme de formation. Car je sais par
expérience qu'apprendre par moi-même est la solution la plus efficace de
toutes, la moins onéreuse aussi, que les organismes de formation ne vont
jamais assez vite ou survolent tout, que c'est plus de la perte de temps
qu'autre chose. Je vois mon salut dans un autre pays, alors j'aimerais
pouvoir m'y préparer l'esprit tranquille sans avoir l'impression d'être en
tort et que les Assedics me coupent les vivres parce que peut-être que ça ne
correspond pas à leurs critères.



Could you write the same, but in english, please ?

--
Hélène
Le #15438141
Spinozette wrote:
Could you write the same, but in english, please ?



quel intérêt
micol
Le #15438111
On Fri, 24 Aug 2007 12:40:41 +0200, <roucoups> wrote:

micol wrote:
Ne leur dit pas que c'est à plein temps, mais en parallèle à ta
recherche d'emploi.

Mais tu ne seras pas autorisé à complèter ta formation à l'étranger.
Il faut que ta recherche d'emploi ne soit pas interrompue.



Merci. Voilà c'est exactement ce que je pense, il faut continuer de chercher
autour, ce qui prend du temps, récolter des preuves de la recherche, et
interdiction de consacrer du temps plein à l'auto-formation et de pouvoir
évoluer du moins officiellement comme je souhaiterais. Je comprends bien que
c'est normal car il n'y a aucun moyen de prouver le travail réalisé par
soi-même mais c'est stressant car je ne sais pas comment je vais être
cuisiné les semaines qui arrivent si même je vais pouvoir être suffisamment
opérationnel, jusqu'à quand je vais pouvoir m'autoformer.



Si tu consacres une heure par jour à répondre à des annonces, il t'en
reste pas mal pour te former.
Le #15438001
micol wrote:
Si tu consacres une heure par jour à répondre à des annonces, il
t'en reste pas mal pour te former.



il faut aussi se présenter aux entretiens et souvent c'est pas la porte à
côté, ce qui me prendra au mini une demi-journée à chaque fois. je vais
faire les deux pendant cette période, dommage j'aurais voulu me consacrer
pleinement à l'anglais.
Djeel
Le #15437601
davon wrote:


il faut aussi se présenter aux entretiens et souvent c'est pas la
porte à côté,



Profiter du voyage pour faire de l'anglais ?
Demander à passer l'entretien en parlant anglais ?

--
Djeel
Arnaud
Le #15437111
to begin to exercise your skills in English.
:-)


On Sat, 25 Aug 2007 02:58:47 +0200, <davon> wrote:

Spinozette wrote:
Could you write the same, but in english, please ?



quel intérêt



Spinozette
Le #15436871
davon wrote:
Spinozette wrote:

Could you write the same, but in english, please ?




quel intérêt



To improve your english ?

(je n'ai pas écrit qu'il fallait que vous mettiez la tradction sur le
forum...)

--
Hélène
Publicité
Poster une réponse
Anonyme