Appel à candidature local Ile de France : TELIF sélectionnée

Le
Thierry VIGNAUD
Pour une surprise s'en est une. On avait l'impression que la ressource
hertzienne du multiplex TNT spécifique à l'Ile de France servait de moins en
moins à diffuser des chaînes locales avec :

- Disparition d'NRJ Paris qui n'a du diffuser que de l'info locale qu'à ses
débuts

- Disparition de CAP 24, remplacée par BFM BUSINESS PARIS, déclinaison TV du
programme radio à diffusion national, BFM, si ce n'est quelques incrustations
sur les embouteillages et météo en Ile de France :-)

A cette occasion on pourra rappeler que cette dernière devait passez à
l'automne dernier sur les multiplex R1 d'Ile de France (cela a été le cas mais
uniquement durant 48 heures) vu qu'aucune chaîne locale n'y est diffusée et
qu'à la suite d'un différent avec l'opérateur de multiplex R1 (filiale de
FranceTélévisions) sur la ressource attribuée, a porté l'affaire devant le CSA
et ce n'est toujours pas réglé.

Donc c'est finalement TELIF qui a été sélectionnée. TELIF n'est pas proprement
une chaîne TV, mais un regroupement de chaînes locales qui diffusent en
alternance leur programem local qui sont loin de remplir séparément les 24
heures d'une journée. Donc une bonne solution permettant en un minimum de
ressource de fournir un maximum de programmes, censés être les meilleurs (au
nombre de 7 actuellement : Canal Coquelicot, Télif Essonne, TVal, TV Fil 78,
TVM Est Parisien, VOTV et Yvelines Première) réellement locaux non diffusés
sur des réseaux hertziens terrestres.

Voir le communiqué du CSA :
http://www.csa.fr/Espace-Presse/Communiques-de-presse/Selection-d-une-nouvelle-chaine-de-TNT-en-Ile-de-France

TELIF a fait l'objet d'autorisations temporaires du CSA, en analogique,
notamment depuis la tour Montparnasse en 2003 puis 2006 opérés par la socité
RTE :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/galerie/tv-fm/75t-montparnasse.htm
mais cela n'avait pas abouti. Par la suite le regroupement n'a pas cessé de
diffuser mais en abandonnant l'hertzien terrestre, via Numericable et des
opérateurs internet ADSL (au moins en Ile de France). Elle a aussi diffusé par
satellite via les bouquets TPS et CANAL SAT.

--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Kosmiko2000
Le #26357975
Le 24/06/2015 22:24, Thierry VIGNAUD a écrit :
Pour une surprise s'en est une. On avait l'impression que la ressource
hertzienne du multiplex TNT spécifique à l'Ile de France servait de moins en
moins à diffuser des chaînes locales avec :

- Disparition d'NRJ Paris qui n'a du diffuser que de l'info locale qu'à ses
débuts

- Disparition de CAP 24, remplacée par BFM BUSINESS PARIS, déclinaison TV du
programme radio à diffusion national, BFM, si ce n'est quelques incrustations
sur les embouteillages et météo en Ile de France :-)

A cette occasion on pourra rappeler que cette dernière devait passez à
l'automne dernier sur les multiplex R1 d'Ile de France (cela a été le cas mais
uniquement durant 48 heures) vu qu'aucune chaîne locale n'y est diffusée et
qu'à la suite d'un différent avec l'opérateur de multiplex R1 (filiale de
FranceTélévisions) sur la ressource attribuée, a porté l'affaire devant le CSA
et ce n'est toujours pas réglé.

Donc c'est finalement TELIF qui a été sélectionnée. TELIF n'est pas proprement
une chaîne TV, mais un regroupement de chaînes locales qui diffusent en
alternance leur programem local qui sont loin de remplir séparément les 24
heures d'une journée. Donc une bonne solution permettant en un minimum de
ressource de fournir un maximum de programmes, censés être les meilleurs (au
nombre de 7 actuellement : Canal Coquelicot, Télif Essonne, TVal, TV Fil 78,
TVM Est Parisien, VOTV et Yvelines Première) réellement locaux non diffusés
sur des réseaux hertziens terrestres.

Voir le communiqué du CSA :
http://www.csa.fr/Espace-Presse/Communiques-de-presse/Selection-d-une-nouvelle-chaine-de-TNT-en-Ile-de-France

TELIF a fait l'objet d'autorisations temporaires du CSA, en analogique,
notamment depuis la tour Montparnasse en 2003 puis 2006 opérés par la socité
RTE :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/galerie/tv-fm/75t-montparnasse.htm
mais cela n'avait pas abouti. Par la suite le regroupement n'a pas cessé de
diffuser mais en abandonnant l'hertzien terrestre, via Numericable et des
opérateurs internet ADSL (au moins en Ile de France). Elle a aussi diffusé par
satellite via les bouquets TPS et CANAL SAT.




Est-ce que Telif peut refaire le "coup" de 2008 en s'associant avec un
partenaire comme NRJ ? C'est à dire changer le format de la chaîne et
proposer tout autre chose ?
Pour rappel, Télif s'était associée au groupe NRJ créer une chaîne de
télévision régionale La Télévision Francilienne, très vite abandonnée au
profit de NRJ Paris. De mémoire le format initial était plutôt bien mais
s'est trés vite orienté vers des rediffusions insipides de NRJ12.
Thierry VIGNAUD
Le #26357992
On Thu, 25 Jun 2015 08:44:25 +0200, Kosmiko2000 wrote:


Est-ce que Telif peut refaire le "coup" de 2008 en s'associant avec un
partenaire comme NRJ ? C'est à dire changer le format de la chaîne et
proposer tout autre chose ?

Pour rappel, Télif s'était associée au groupe NRJ créer une chaîne de
télévision régionale La Télévision Francilienne, très vite abandonnée au
profit de NRJ Paris. De mémoire le format initial était plutôt bien mais
s'est trés vite orienté vers des rediffusions insipides de NRJ12.



Ce n'est pas la même chose, le regroupement nommé TELIF existait avant
la TNT et la chaîne locale autorisée en 2007 n'était pas TELIF mais
LTF qui était un service différent, même

Le démarrage de LTF, tranformée en NRJ PARIS avec la bénédiction du
CSA 7 mois plus tard, et le changement de nom est intervenu avant le
démarrage des programmes (20 mars 2008), donc aucune chaîne n'a jamais
diffusé de programmes sous le nom LTF.
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?dateTexte=&categorieLien=id&cidTexte=JORFTEXT000018190919
n'a pas fait disparaître TELIF qui continuait à exister, via ses
moyens de diffusion par satellite ou terrestres non hertziens.

Sur les dernières années oui, c'était un canal de rediffusion d'NRJ12
et de CHERIE 25.

Donc il n'y a pas de "coup" à refaire je pense que ceux qui font de la
TV pour gagner de l'argent ont compris depuis longtemps qu'en France
il n'y a pas de chaînes locales (je parle de TV qui produisent des
programmes à caractère locaux et pas des rediffusions de séries ou des
émissions de voyance...) qui puissent être rentables (c'est-à-dire
attirer des recettes publicitaires permettant d'assurer leur
financement) y compris dans les plus importantes zones en terme de
population (Marseille, Lyon, Toulouse. Les difficultés financières
sont partout et si les collectivités locales ne participaient pas à
leur financement, leur déclin serait encore plus rapide.

A noter que la société autorisée pour produire TELIF, se nomme
Franciliennes TV et son adresse est la même que la chaîne locale du
Val d'Oise, VO TV, 4 rue de la Prairie à Cergy (95).
http://telif.tv/2015/06/24/les-images-de-votv-bientot-sur-la-tnt-ile-de-france/
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://pagesperso-orange.fr/tvignaud
Kosmiko2000
Le #26358078
Ce n'est pas la même chose, le regroupement nommé TELIF existait avant
la TNT et la chaîne locale autorisée en 2007 n'était pas TELIF mais
LTF qui était un service différent, même

Le démarrage de LTF, tranformée en NRJ PARIS avec la bénédiction du
CSA 7 mois plus tard, et le changement de nom est intervenu avant le
démarrage des programmes (20 mars 2008), donc aucune chaîne n'a jamais
diffusé de programmes sous le nom LTF.
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?dateTexte=&categorieLien=id&cidTexte=JORFTEXT000018190919
n'a pas fait disparaître TELIF qui continuait à exister, via ses
moyens de diffusion par satellite ou terrestres non hertziens.



OK. LTF devait reprendre je crois les programmes des chaînes TV qui
alimentaient TELIF, d'où ma confusion peut-être.


Sur les dernières années oui, c'était un canal de rediffusion d'NRJ12
et de CHERIE 25.

Donc il n'y a pas de "coup" à refaire je pense que ceux qui font de la
TV pour gagner de l'argent ont compris depuis longtemps qu'en France
il n'y a pas de chaînes locales (je parle de TV qui produisent des
programmes à caractère locaux et pas des rediffusions de séries ou des
émissions de voyance...) qui puissent être rentables (c'est-à-dire
attirer des recettes publicitaires permettant d'assurer leur
financement) y compris dans les plus importantes zones en terme de
population (Marseille, Lyon, Toulouse. Les difficultés financières
sont partout et si les collectivités locales ne participaient pas à
leur financement, leur déclin serait encore plus rapide.



Je parle de "coup" car lorsque NRJ Paris est arrivée sur la TNT
parisienne, je m'attendais à voir des programmes comme ceux de TELIF,
c'est à dire vraiment locaux. Ce n'est pas ce qui s'est produit six à
huit mois après le lancement de NRJ Paris.



A noter que la société autorisée pour produire TELIF, se nomme
Franciliennes TV et son adresse est la même que la chaîne locale du
Val d'Oise, VO TV, 4 rue de la Prairie à Cergy (95).
http://telif.tv/2015/06/24/les-images-de-votv-bientot-sur-la-tnt-ile-de-france/




C'est à se demander pourquoi TELIF n'a pas à l'époque postuler sous le
nom TELIF et avec les programmes de TELIF. Souhaitons bonne chance à
cette chaîne...

Ce qui est assez triste c'est de voir que Paris n'a pas une vraie chaîne
locale où l'on pourrait voir des concerts, des pièces de théâtre, des
conférences, des reportages sur la capitale etc...
Thierry VIGNAUD
Le #26358088
On Thu, 25 Jun 2015 21:09:23 +0200, Kosmiko2000

Ce qui est assez triste c'est de voir que Paris n'a pas une vraie chaîne
locale où l'on pourrait voir des concerts, des pièces de théâtre, des
conférences, des reportages sur la capitale etc...



Oui et avec quelles ressources financières ?

Je croyais avoir été clair en signalant dans mon précédent post qu'il n'y
avait pas (disons "peu") de ressources publicitaires disponibles en ces temps
de crise (des "clients", prêts à y investir en y diffusant de la publicité)
pour des programmes de TV locales.

S'il n'y avait pas les impots locaux pour les financer (source qui à mon avis
ne peut qu'être en voie de tarissement vu la situation économique actuelle) le
nombre d'abandons de fréquences, de faillites serait encore pire.

Je vois que de ton côté, la notion de viabilité, d'économie des structures qui
ont besoin d'un financement pour payer des factures afin de proposer des
programmes TV accessibles gratuitement, ça a toujours du mal à rentrer dans ta
tête !

--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
Kosmiko2000
Le #26358259
Le 25/06/2015 21:42, Thierry VIGNAUD a écrit :
On Thu, 25 Jun 2015 21:09:23 +0200, Kosmiko2000

Ce qui est assez triste c'est de voir que Paris n'a pas une vraie chaîne
locale où l'on pourrait voir des concerts, des pièces de théâtre, des
conférences, des reportages sur la capitale etc...



Oui et avec quelles ressources financières ?

Je croyais avoir été clair en signalant dans mon précédent post qu'il n'y
avait pas (disons "peu") de ressources publicitaires disponibles en ces temps
de crise (des "clients", prêts à y investir en y diffusant de la publicité)
pour des programmes de TV locales.

S'il n'y avait pas les impots locaux pour les financer (source qui à mon avis
ne peut qu'être en voie de tarissement vu la situation économique actuelle) le
nombre d'abandons de fréquences, de faillites serait encore pire.

Je vois que de ton côté, la notion de viabilité, d'économie des structures qui
ont besoin d'un financement pour payer des factures afin de proposer des
programmes TV accessibles gratuitement, ça a toujours du mal à rentrer dans ta
tête !





On parle quand même de PARIS pas de la petite ville de province qui fait
subsister sa chaîne locale à coup de subventions...
L'idée que je développais était bien une chaîne sans subventions..

Je pensais à un canal alimenté par les productions vidéos déjà
existantes des grandes sociétés privées qui ont leur siège à Paris avec
un peu de mécénat etc...
Moyennant la diffusion de leurs programmes internes, elles pourraient
participer au financement de la diffusion.

Je pense un peu au fonctionnement de Luxe TV ou TV Moda (Italie) par
exemple : défilés de modes, interviews de couturiers, hôtels de luxe etc...

Ensuite, filmer une pièce de théâtre ne coûte pas cher et fait de la
publicité au théâtre. Idem pour un concert. Mettre des gens autour d'un
table et les faire débattre non plus. Attention je ne parle pas de
filmer en HD avec des animateurs célèbres mais d'une simple captation...
Il y a tellement de trucs culturels différents à filmer à Paris: des
cours en amphi (Sorbonne etc...), des musées, des concerts... à associer
avec des publireportages sur des hôtels, l'industrie de luxe...

Mais après tout tu as sans doute raison, çà doit coûter trop cher...
Et il me manque beaucoup trop de données pour faire un business plan...
bilou
Le #26358282
"Kosmiko2000" news:558dbf85$0$3021$
Le 25/06/2015 21:42, Thierry VIGNAUD a écrit :

On parle quand même de PARIS pas de la petite ville de province qui fait
subsister sa chaîne locale à coup de subventions...
L'idée que je développais était bien une chaîne sans subventions..


+1
C'est quand meme incroyable qu'avec le potenciel touristique de Paris
on trouve pas moyen de financer une chaine dédiée.
Avec des canaux audio multilingues et des sous titres qui vont bien.
Seule initiative notable la chaine dédiée au salon de l'agriculture
disparue cette année.
Y a quoi comme radio /TV en anglais sur Paris ?
F1TAY
Le #26358316
En radio il y a WRP en DAB+ sur la RNT :
http://www.worldradioparis.fr/

bilou avait écrit le 27/06/2015 :

Y a quoi comme radio /TV en anglais sur Paris ?
Thierry VIGNAUD
Le #26358523
Le 25 juin je parlais de la non-viabilité globale du modèle des télévisions
locales françaises.

Ça tombe bien, ce 28 juin, La Croix publie un article sur le sujet à
l'occasion de la probable liquidation judiciaire de la 1ère TV locale
hertzienne terrestre : TLT (Toulouse, 4eme ville de France en terme de
population).
http://www.la-croix.com/Culture/Television/Television-les-chaines-locales-cherchent-le-modele-a-suivre-2015-06-28-1328818

Sur les posts qui ont suivi jusqu'à ce jour, je ferai un commentaire sur le
fait que de diffuser à Paris et en Ile de France n'assure pas la pérennité
d'une radio ou d'une TV, même avec un émetteur situé sur la tour Eiffel.

La preuve, en TV, sur Paris depuis le lancement des TV locales en mars 2008,
il y a eu la disparition de 2 chaînes locales (qui avaient la ressource d'un
plein canal) :
- CAP 24 qui a été remplacée (via une procédure judiciaire de
location-gérance) par BFM BUSINESS (en 2010), la version TV de la radio à
couverture nationale ;
- NRJ PARIS remplacée (en 2014) par la chaîne internationale FRANCE 24.

Je pense beaucoup plus viable, pour une diffusion de programmes à caractères
locaux, un modèle tel que TELIF ou de l'actuel canal (dit "31", sur Paris) qui
diffuse en alternative, 4 chaînes TV. Pour l'instant ces dernières ont l'air
de tenir le coup depuis 7 ans, même si dernièrement BDM a eu quelques petits
problèmes avec le CSA :
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?dateTexte=&categorieLien=id&cidTexte=JORFTEXT000030744617

--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
sat
Le #26358527
j'avais évoqué l'arrivée courant avril 2015, de TV Sud numérotée 31, par
la TNT sur Perpignan.
à ce jour toujours rien.
Le 25 juin je parlais de la non-viabilité globale du modèle des télévisions
locales françaises.

Ça tombe bien, ce 28 juin, La Croix publie un article sur le sujet à
l'occasion de la probable liquidation judiciaire de la 1ère TV locale
hertzienne terrestre : TLT (Toulouse, 4eme ville de France en terme de
population).
http://www.la-croix.com/Culture/Television/Television-les-chaines-locales-cherchent-le-modele-a-suivre-2015-06-28-1328818

Sur les posts qui ont suivi jusqu'à ce jour, je ferai un commentaire sur le
fait que de diffuser à Paris et en Ile de France n'assure pas la pérennité
d'une radio ou d'une TV, même avec un émetteur situé sur la tour Eiffel.

La preuve, en TV, sur Paris depuis le lancement des TV locales en mars 2008,
il y a eu la disparition de 2 chaînes locales (qui avaient la ressource d'un
plein canal) :
- CAP 24 qui a été remplacée (via une procédure judiciaire de
location-gérance) par BFM BUSINESS (en 2010), la version TV de la radio à
couverture nationale ;
- NRJ PARIS remplacée (en 2014) par la chaîne internationale FRANCE 24.

Je pense beaucoup plus viable, pour une diffusion de programmes à caractères
locaux, un modèle tel que TELIF ou de l'actuel canal (dit "31", sur Paris) qui
diffuse en alternative, 4 chaînes TV. Pour l'instant ces dernières ont l'air
de tenir le coup depuis 7 ans, même si dernièrement BDM a eu quelques petits
problèmes avec le CSA :
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?dateTexte=&categorieLien=id&cidTexte=JORFTEXT000030744617





---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Thierry VIGNAUD
Le #26358538
On Sun, 28 Jun 2015 14:50:57 +0200, sat
j'avais évoqué l'arrivée courant avril 2015, de TV Sud numérotée 31, par
la TNT sur Perpignan.
à ce jour toujours rien.



La chaîne a 6 mois pour démarrer à compter de sa date d'autorisation, soit
jusqu'au 20 juillet 2015, au-delà le CSA "pourra" déclarer caduque
l'autorisation.

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?dateTexte=&categorieLien=id&cidTexte=JORFTEXT000030189127

Liste des sites concernés (multiplex R1)
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?dateTexte=&categorieLien=id&cidTexte=JORFTEXT000030263242
AMELIE-LES-BAINS 1 Montbolo
AMELIE-LES-BAINS 2 Palalda - Le calvaire
CERBERE 1 Le cap
CERBERE 3 Banuyls-sur-mer
CERET Pic de Fontfrede
CORBERE L'église
ILLE-SUR-TET Forca Real
PADERN Pech de Fraysse
PERPIGNAN Pic de Neulos
PORT-VENDRES 1 Tour Madeloc
PORT-VENDRES 2 La Croix blanche
PRADES Pic de Bau
PRATS-DE-MOLLO 1 Puig Colom
SAINT-PAUL-DE-FENOUILLET Lesquerde
TUCHAN Crete nord-est de Tautavel
VERNET-LES-BAINS 1 Nord-est de Serdinya
VILLEFRANCHE-DE-CONFLENT Belloc

Sinon le groupe TV SUD ne semble pas aller au mieux non plus.
Ils ont repris LCM (Marseille) et on parlait des difficultés de la chaînes (2e
ville de France). Une chaîne locale autorisée qui ne démarre pas on a déjà vu
plusieurs cas, si ce n'est pas fait après le 20 juillet...

--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
Publicité
Poster une réponse
Anonyme