apprentissage du piano

Le
philippe-duhamel
bonjour a tous existe il un logiciel sur pc qui permet d'apprendre le piano.
evidement je parle d'apprendre les bases je suis bien conscient que cela ne
remplace pas un cours avec professeur c'est pour ma fille qui voudrait
decouvrire le piano et avant d'aller plus loin je voudrais un programme pour
degrossir le travail pour voir si cela l'interesse ou pas.
je vais recevoir sous peu un clavier midi.
merci d'avance
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Gerald
Le #21484122
philippe-duhamel
bonjour a tous existe il un logiciel sur pc qui permet d'apprendre le piano.
evidement je parle d'apprendre les bases je suis bien conscient que cela ne
remplace pas un cours avec professeur c'est pour ma fille qui voudrait
decouvrire le piano et avant d'aller plus loin je voudrais un programme pour
degrossir le travail pour voir si cela l'interesse ou pas.
je vais recevoir sous peu un clavier midi.
merci d'avance



Mon avis, qui ne prétend à aucune vérité ni à aucune universalité, est
que l'apprentissage du piano ou d'un quelconque instrument ne devrait
venir qu'après l'apprentissage de la *musique* ou plutôt d'une
« initiation » à la musique puisqu'il s'agit d'un art et non d'une
technique.

C'est à partir de la découverte qu'on en fait, à la fois dans sa forme
(la théorie de la musique, dont le solfège est une petite partie) et
dans son fond (les différentes musiques existantes ou ayant existé)
qu'on peut faire le choix d'un instrument. C'est à la fois impérieux
quand ça se présente, et souvent inexplicable : on tombe amoureux d'un
timbre, d'un type d'expressivité, d'une forme, d'un répertoire... Et ce
n'est pas forcément celui qui est le plus accessible. Mon fils, qui
disposait à la maison d'un large panel d'instruments et que j'imaginais
un peu pianiste quand il était petit, qu'on a vu temporairement batteur,
qui aurait pu virer banjoiste ou bassiste, voire musicien électronique,
s'est finalement décidé, et avec bonheur, pour la guitare électrique.

À supposer qu'il s'agisse du piano donc, qui resterait à vérifier,
« découvrir le piano » devrait consister, dans un premier temps, à
choisir dans l'immense palette de ce qu'on peut faire avec cet
instrument, le genre de musique vers lequel on aurait envie de se
diriger. À dix ans j'étais totalement amoureux de Chopin, à quinze
d'Eroll Garner et d'Oscar Peterson, aujourd'hui ce qui me vient le plus
volontiers sous les doigts reste Jean-Sébastien Bach, à mon sens
inusable (ou du Rhythm n' Blues quand je ne suis pas seul).

C'est effectivement le professeur (un vrai...) qui peut le mieux guider
l'élève dans l'univers des possibles et surtout dans la transmission
d'une passion. Avec une préférence pour les écoles de musique
municipales, d'une qualité constante, peu chères, démocratiques dans
leur approche collective de l'enseignement... aucun logiciel ne peut s'y
substituer et ceux qui le prétendent sont des menteurs (pas pour des
nèfles). (*)

J'ajoute enfin que malgré tous les perfectionnements techniques
intervenus ces dernières années, il est difficile de tomber
véritablement amoureux d'un « clavier MIDI ». Pour tomber amoureux de
son instrument, il faut un vrai piano, irremplaçable. Le piano numérique
récent (moins de cinq ans obligatoire ! on peut expliquer) n'est qu'un
compromis provisoire « en attendant ». Compromis qui peut être excellent
d'ailleurs, À CONDITION qu'il ne S'AGISSE PAS d'un « clavier MIDI » !
Pour l'apprentissage du piano le MIDI n'a strictement AUCUN intérêt, et
le terme de clavier MIDI risque de correspondre à des instruments qui
non seulement n'ont rien à voir ni avec un piano ni avec un compromis de
piano, mais pourraient signer définitivement (et ce serait désolant) la
fin d'une démarche ou d'un rêve pour de mauvaises raisons.

(*) on mettra à part le logiciel Band-In-A-Box de PG Music (et ses
avatars), qui dans sa dernière version est vraiment d'une aide très
précieuse pour progresser seul dans l'étude d'instruments en orchestre
ou en formation, mais il suppose, dans tous les cas, de savoir *déjà* se
servir de son instrument.
Et on en profite pour rappeler que pour savoir se servir d'un piano
(sans parler de l'apprentissage de la musique, séparé et en partie
préalable), il faut, en gros, compter quatre ans d'étude à raison d'un
quart d'heure par jour, tous les jours, *minimum*.

Le côté ingrat de cet apprentissage n'est plus tellement en phase avec
ce qui se fait désormais dans l'enseignement public où tout n'est plus
que "bells and whistles". Faute de l'obéissance aveugle de jadis, cela
en limite donc l'accès, désormais, à de vrais passionnés.

hth,

--
Gérald
unbewusst
Le #21589871
Le 02/04/2010 17:09, Gerald a écrit :
Mon avis, qui ne prétend à aucune vérité ni à aucune universalité, est
que l'apprentissage du piano ou d'un quelconque instrument ne devrait
venir qu'après l'apprentissage de la*musique* ou plutôt d'une
« initiation » à la musique puisqu'il s'agit d'un art et non d'une
technique.




euh, c'est vague "l'apprentissage de la*musique*", sans doute la musique
est elle un "art" mais pas sans technique...
Publicité
Poster une réponse
Anonyme