Archivage de données binaires sur "papier"

Le
MAI
Bonjour,
Lorsqu'on imprime une image numérique comme celle des appareils photos,
ou plutôt une copie d"écran, les pixels sur papier sont +/-
individualisables en couleur ou en noir et blanc.
Les scanners à plat du commerce permettent de récupérer l'image, avec
une certaine perte d'information et addition de bruit.
Quelle quantité d'information une feuille A4 peut-elle contenir en
termes de kbits qui soit récupérable par un scanner "ordinaire" soit en
N/B soit en couleur, avec une bonne restitution des bits initiaux (taux
de faute inférieur à disons 10^-9 avec utilisation de codes
correcteurs). On peut utiliser du 300 dpi ou nettement plus jusqu'à 1200
dpi si requis.
Existe-t-il des essais et si oui, des applications d'archivage par ex.
Finie la taxe sur les supports numériques???? Et je ne parle pas de la
stéganographie!
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Qu'est ce qu'elle a ma gueule ?
Le #24102961
On Sat, 24 Dec 2011 12:09:39 +0100, MAI
Finie la taxe sur les supports numériques????



Cout d'impression et de scan, c'est pas rentable. Autant payer la taxe.
--
« le politiquement correct ne proclame pas la tolérance ; il ne fait qu'organiser la haine. » (Jacques Barzun)
C'est une doctrine obligatoire, qui n'est en réalité que l'expression la plus autoritaire du conformisme
MAI
Le #24104101
Le 24/12/2011 14:31, Qu'est ce qu'elle a ma gueule ? a écrit :
On Sat, 24 Dec 2011 12:09:39 +0100, MAI
Finie la taxe sur les supports numériques????



Cout d'impression et de scan, c'est pas rentable. Autant payer la taxe.


Le problème n'est d'ailleurs pas tant une question d'argent : voir le
prix de l'impression d'une image N/B sur une feuille A4 "jet d'encre",
scanner ne coûte que le temps nécessaire, il s'agit plutôt d'avoir un
archivage pérenne pas cher et surtout très fiable. Evidemment, il faut
le logiciel ad-hoc pour le codage/décodage avec codes de redondance,
traitement du "skew" éventuel, alignement mais à mon sens un bon
"hacker" est capable de sortir un prototype de soft sans très grande
difficulté (j'ai cessé de programmer depuis plus de cinq ans, alors si
ça intéresse quelqu'un ..). Après, ce sont les performances c-à-d quelle
quantité d'information par feuille, quelles caractéristiques de scanning
nécessaires, qualité requise pour le papier etc. Le but est bien
*d'archiver* des volumes importants sur une période qui serait longue
10, 20 ans ou même plus, sachant qu'on ne doit prendre que peu de
précautions (ne pas plier, ne pas mouiller etc.) et qu'il s'agit de non
réinscriptible, évidemment.

Le papier ne tombe pas en panne comme un DD, même s'il a ses propres
problèmes de conservation. Et un CD vierge, c'est quand même plus cher
qu'une feuille A4, et moins accessible.

Qu'en pensez-vous ?
La Bete des Vosges (Francis Chartier)
Le #24104161
Le Sun, 25 Dec 2011 07:45:33 +0100, MAI a écrit :

Qu'en pensez-vous ?



Qu'un mode d'archivage qui implique une conversion numérique-analogique
avec perte de données est une mauvaise idée.

--
La Bête des Vosges
NiKo
Le #24104171
Le 25/12/2011 07:45, MAI a écrit :
Le 24/12/2011 14:31, Qu'est ce qu'elle a ma gueule ? a écrit :
On Sat, 24 Dec 2011 12:09:39 +0100, MAI
Finie la taxe sur les supports numériques????



Cout d'impression et de scan, c'est pas rentable. Autant payer la taxe.


Le problème n'est d'ailleurs pas tant une question d'argent : voir le
prix de l'impression d'une image N/B sur une feuille A4 "jet d'encre",
scanner ne coûte que le temps nécessaire, il s'agit plutôt d'avoir un
archivage pérenne pas cher et surtout très fiable. Evidemment, il faut
le logiciel ad-hoc pour le codage/décodage avec codes de redondance,
traitement du "skew" éventuel, alignement mais à mon sens un bon
"hacker" est capable de sortir un prototype de soft sans très grande
difficulté (j'ai cessé de programmer depuis plus de cinq ans, alors si
ça intéresse quelqu'un ..). Après, ce sont les performances c-à-d quelle
quantité d'information par feuille, quelles caractéristiques de scanning
nécessaires, qualité requise pour le papier etc. Le but est bien
*d'archiver* des volumes importants sur une période qui serait longue
10, 20 ans ou même plus, sachant qu'on ne doit prendre que peu de
précautions (ne pas plier, ne pas mouiller etc.) et qu'il s'agit de non
réinscriptible, évidemment.

Le papier ne tombe pas en panne comme un DD, même s'il a ses propres
problèmes de conservation. Et un CD vierge, c'est quand même plus cher
qu'une feuille A4, et moins accessible.

Qu'en pensez-vous ?



Cela existe déjà :


Binaires (8-bits) : maximum 2 953 octets

Voila. Ensuite, soit il faut découper des données en blocs de 2953
octets, et imprimer une série de QR Codes sur une page, soit il faut
modifier le logiciel de génération de QR Codes afin de lui faire
'manger' une plus grande quantité de données.

--
Le mode sans échec de Windows est la preuve que son
mode normal est un échec !

SONY : It only does everything ... until we remove !
PS3 Firmware update 3.21 :
The first software update which downgrade !
Pascal Hambourg
Le #24104181
MAI a écrit :
Le problème n'est d'ailleurs pas tant une question d'argent : voir le
prix de l'impression d'une image N/B sur une feuille A4 "jet d'encre",



Je me méfierais de la pérennité de l'impression au jet d'encre, même
dans de bonnes conditions de conservation.
Qu'est ce qu'elle a ma gueule ?
Le #24104241
On Sun, 25 Dec 2011 07:45:33 +0100, MAI
Le 24/12/2011 14:31, Qu'est ce qu'elle a ma gueule ? a écrit :
On Sat, 24 Dec 2011 12:09:39 +0100, MAI
Finie la taxe sur les supports numériques????



Cout d'impression et de scan, c'est pas rentable. Autant payer la taxe.


Le problème n'est d'ailleurs pas tant une question d'argent : voir le
prix de l'impression d'une image N/B sur une feuille A4 "jet d'encre",



Pas fiable. buses bouchés par exemple + controle de l'impression par scanner + reconnaissance et controle CRC

scanner ne coûte que le temps nécessaire,



Manutention, lenteur, etc

il s'agit plutôt d'avoir un
archivage pérenne pas cher et surtout très fiable.



Hebergement sur serveur sécurisé et multiple.

Evidemment, il faut
le logiciel ad-hoc pour le codage/décodage avec codes de redondance,
traitement du "skew" éventuel, alignement mais à mon sens un bon
"hacker" est capable de sortir un prototype de soft sans très grande
difficulté (j'ai cessé de programmer depuis plus de cinq ans, alors si
ça intéresse quelqu'un ..). Après, ce sont les performances c-à-d quelle
quantité d'information par feuille, quelles caractéristiques de scanning
nécessaires, qualité requise pour le papier etc.
Le but est bien
*d'archiver* des volumes importants sur une période qui serait longue
10, 20 ans ou même plus, sachant qu'on ne doit prendre que peu de
précautions (ne pas plier, ne pas mouiller etc.) et qu'il s'agit de non
réinscriptible, évidemment.



stockage papier dans locaux adapté (hygro, anti-incendie, surveillance, etc)
Problème de mise à jour des données si non reinscriptible. Donc ajout et suppression permanant

Le papier ne tombe pas en panne comme un DD, même s'il a ses propres
problèmes de conservation. Et un CD vierge, c'est quand même plus cher
qu'une feuille A4, et moins accessible.

Qu'en pensez-vous ?



10 disques dur strictement identique (pour changer inverser les composant si un dd est HS et en RAID dans site different sont plus fiable et beaucoup moins cher que du stockage papier.
Chaque DD stocke une partie (20%) de deux autres disque et t'es tranquille.


--
« le politiquement correct ne proclame pas la tolérance ; il ne fait qu'organiser la haine. » (Jacques Barzun)
C'est une doctrine obligatoire, qui n'est en réalité que l'expression la plus autoritaire du conformisme
Publicité
Poster une réponse
Anonyme