Arles

Le
vincent
Hello,

Je vais bientôt y passer un week-end. Si l'un de vous y est passé cette
année et a un coup de cœur a me proposer, je suis preneur.
(pour y rester plus longtemps, j'espère que ce sera l'année prochaine)
--
vincent.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
filh
Le #24640341
vincent
Hello,

Je vais bientôt y passer un week-end. Si l'un de vous y est passé cette
année et a un coup de c½ur a me proposer, je suis preneur.
(pour y rester plus longtemps, j'espère que ce sera l'année prochaine)



Koudelka forcément,
Les ateliers 2 et 3
Amos Gitai

Voilà mon top 4 (bon les atliers y a une tripotée de photographes).

FiLH



--
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org
Vincent
Le #24640831
FiLH
vincent
Hello,

Je vais bientôt y passer un week-end. Si l'un de vous y est passé cette
année et a un coup de cœur a me proposer, je suis preneur.
(pour y rester plus longtemps, j'espère que ce sera l'année prochaine)



Koudelka forcément,
Les ateliers 2 et 3
Amos Gitai

Voilà mon top 4 (bon les atliers y a une tripotée de photographes).

FiLH





Merci. J'ai pensé aussi à Sophie Calle. Tu as vu ?

--
vincent
filh
Le #24641141
Vincent
FiLH > vincent >
>> Hello,
>>
>> Je vais bientôt y passer un week-end. Si l'un de vous y est passé cette
>> année et a un coup de c½ur a me proposer, je suis preneur.
>> (pour y rester plus longtemps, j'espère que ce sera l'année prochaine)
>
> Koudelka forcément,
> Les ateliers 2 et 3
> Amos Gitai
>
> Voilà mon top 4 (bon les atliers y a une tripotée de photographes).
>
> FiLH
>
>

Merci. J'ai pensé aussi à Sophie Calle. Tu as vu ?



Moi non, je n'aime pas trop Sophie Calle, ma femme par contre a beaucoup
aimé, donc possiblement à voir :)

FiLH


--
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org
Publicité
Poster une réponse
Anonyme