L'autre convergence ordinateur/smartphone

Le
J.P
J'ai écrit ici et là sur la convergence ordinateur/smartphone, iOS/macOS
mais j'avais oublié celle-là, bien plus fûtée et qui porte ses fruits si
on considère la progression des OS sur le marché.
<http://tinyurl.com/gpgrqh4>

Avec les ChromeBooks/ChromeOS et, surtout, en introduisant cela à
l'école où la plupart a déjà de l'Android dans la poche, Google fait
nettement mieux, bien plus intelligemment.

Google c'est aussi plein de services absents de chez Apple comme Docs,
Forms, Mail etc., disponibles gratuitement.
Enfin, pour un usage lambda, traitement de texte, tableur, web, mail,
chat c'est quoi la différence entre un bidule fermé comme un
ChromeBook, un iPad ou un MacBook en dehors du prix ?

--
Jean-Pierre
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
DV
Le #26402388
J.P a écrit ceci :
Google c'est aussi plein de services absents de chez Apple comme Docs,
Forms, Mail etc., disponibles gratuitement.

Allez, militons un peu... ;-)
--
Denis
Au bonheur des scripts
http://s173327841.onlinehome.fr/agora-project_3.1.7/
pdorange
Le #26402395
J.P
Google c'est aussi plein de services absents de chez Apple comme Docs,
Forms, Mail etc., disponibles gratuitement.
Enfin, pour un usage lambda, traitement de texte, tableur, web, mail,
chat ... c'est quoi la différence entre un bidule fermé comme un
ChromeBook, un iPad ou un MacBook ... en dehors du prix ?

Disons, pour faire simple, que l'environnement Google est tout aussi
fermé que celui d'Apple ; Google fait simplement croire le contraire en
"offrant" tout "gratuit".
Apple au moins n'avance pas masqué : c'est fermé et c'est dis
clairement.
Avec Google, ça parait tout grand ouvert, mais c'est faux. Quand tu
entres dans l'environnement Google tout est fait pour te maintenir
"prisonnier volontaire". Les outils proposé par Google ne sont pas
réellement ouvert, ils reposent sur des infrastructures privées.
Ainsi Google a déjà abandonné des produits sans prevenir et assez
bruptalement, laissant les utilisateurs comme "des poules avec un
couteau"...
De plus les solutions proposées par Google sont totalement lié à
internet, tout dans le "cloud", ce n'est pas une bonen solution AMHA,
me^me si ça parait simple et pratique à l'usage, c'est tès contraignant
au final...
Pour moi, la solution et la véritable ouverture, ce sont des outils
ouverts (par forcément gratuit) avec des infrastructures ouvertes (pas
gratuite) et surtout transparente et interchangeable (via d'autres
fournisseurs).
Comme dis l'adage "quand c'est gratuit, c'est que c'est toi le produit".
--
Pierre-Alain Dorange Moof Ce message est sous licence Creative Commons "by-nc-sa-2.0"
pehache
Le #26402398
Le 21/06/2016 à 02:08, J.P a écrit :
J'ai écrit ici et là sur la convergence ordinateur/smartphone, iOS/macOS
mais j'avais oublié celle-là, bien plus fûtée et qui porte ses fruits si
on considère la progression des OS sur le marché.
Avec les ChromeBooks/ChromeOS et, surtout, en introduisant cela à
l'école où la plupart a déjà de l'Android dans la poche, Google fait
nettement mieux, bien plus intelligemment.
Google c'est aussi plein de services absents de chez Apple comme Docs,
Forms, Mail etc., disponibles gratuitement.
Enfin, pour un usage lambda, traitement de texte, tableur, web, mail,
chat ... c'est quoi la différence entre un bidule fermé comme un
ChromeBook, un iPad ou un MacBook ... en dehors du prix ?


Google est en train de tailler des shorts à Apple sur le marché de
l'éducation aux USA, avec ses Chromebooks faciles à utiliser et surtout
à administrer.
Après, ChromeOS c'est quand même assez limité en possibilités par
rapport à OS X ou Windows, mais pour beaucoup d'usages ça peut suffire.
Si Google gère bien la convergence entre Android et ChromeOS, ça va être
un "client" sérieux sur les ordis aussi.
Il y a aussi la convergence à la mode Microsoft, avec le mode continuum
introduit dans Windows 10 mobile qui transforme un smartphone en mini-PC
utilisable avec écran externe + clavier/souris et les mêmes applis que
sur PC (applis universelles).
J'ai l'impression que Apple va se retrouver à poil, pris entre Microsoft
qui se réoriente résolument vers l'entreprise, et Google en pleine
offensive sur le marché grand-public.
pehache
Le #26402397
Le 21/06/2016 à 09:28, Pierre-Alain Dorange a écrit :
J.P
Google c'est aussi plein de services absents de chez Apple comme Docs,
Forms, Mail etc., disponibles gratuitement.
Enfin, pour un usage lambda, traitement de texte, tableur, web, mail,
chat ... c'est quoi la différence entre un bidule fermé comme un
ChromeBook, un iPad ou un MacBook ... en dehors du prix ?

Disons, pour faire simple, que l'environnement Google est tout aussi
fermé que celui d'Apple ; Google fait simplement croire le contraire en
"offrant" tout "gratuit".
Apple au moins n'avance pas masqué : c'est fermé et c'est dis
clairement.
Avec Google, ça parait tout grand ouvert, mais c'est faux. Quand tu
entres dans l'environnement Google tout est fait pour te maintenir
"prisonnier volontaire". Les outils proposé par Google ne sont pas
réellement ouvert, ils reposent sur des infrastructures privées.
Ainsi Google a déjà abandonné des produits sans prevenir et assez
bruptalement, laissant les utilisateurs comme "des poules avec un
couteau"...
De plus les solutions proposées par Google sont totalement lié à
internet, tout dans le "cloud", ce n'est pas une bonen solution AMHA,
me^me si ça parait simple et pratique à l'usage, c'est tès contraignant
au final...
Pour moi, la solution et la véritable ouverture, ce sont des outils
ouverts (par forcément gratuit) avec des infrastructures ouvertes (pas
gratuite) et surtout transparente et interchangeable (via d'autres
fournisseurs).
Comme dis l'adage "quand c'est gratuit, c'est que c'est toi le produit".

Pour le grand-public, l'attractivité du cloud est telle que c'est un
mouvement impossible à contenir. La plupart des gens ne savent pas gérer
leur machine, leurs documents, faire des backups... Le cloud est pour eux
une simplification énorme, malgré tous les défauts que tu soulignes.
J.P
Le #26402403
In article pehache
J'ai l'impression que Apple va se retrouver à poil, pris entre Microsoft
qui se réoriente résolument vers l'entreprise, et Google en pleine
offensive sur le marché grand-public.

Il lui restera les classes aisées, celles qui offrent le plus de
rentabilité.
--
Jean-Pierre
voir_le_reply-to
Le #26402532
J.P
Il lui restera les classes aisées, celles qui offrent le plus de
rentabilité.

S'agit-il vraiment de cela ? Je veux dire : peut-on faire une équation
qui part du constat que Apple est la société la plus profitable au monde
et qui en déduirait que si Apple réduisait ses marges le consommateur y
gagnerait beaucoup ?
Je n'en suis pas certain : beaucoup de choses interagissent. Les
développeurs de l'App Store peuvent râler des marges d'Apple mais
certains en vivent quand même bien mieux qu'ailleurs. Il existe aussi
des effets gagnant-gagnant. La stabilité et la force d'une compagnie ont
aussi leur importance : face aux ambitions de la NSA et des gouvernants
US, une société moins solide pourrait-elle tenir le discours de fermeté
- sur le chiffrement sans backdoor - qu'elle tient actuellement ?
--
Gérald
voir_le_reply-to
Le #26402531
Pierre-Alain Dorange
Pour moi, la solution et la véritable ouverture, ce sont des outils
ouverts (par forcément gratuit) avec des infrastructures ouvertes (pas
gratuite) et surtout transparente et interchangeable (via d'autres
fournisseurs).

Et je dirais même plus (Dupont) : décentralisés, utilisant des solutions
partagées de type pair-à-pair ou usenet.
--
Gérald
pehache
Le #26402544
Le 22/06/2016 à 11:07, Gerald a écrit :
J.P
Il lui restera les classes aisées, celles qui offrent le plus de
rentabilité.

S'agit-il vraiment de cela ? Je veux dire : peut-on faire une équation
qui part du constat que Apple est la société la plus profitable au monde
et qui en déduirait que si Apple réduisait ses marges le consommateur y
gagnerait beaucoup ?

Je ne vois pas d'où tu tires cette équation dans ce que JP a écrit.
Apple ne s'intéresse (et de plus en plus) qu'aux segments haut de gamme du
marché grand-public, ceux qui offrent le plus de rentabilité. C'est un
fait.
Je n'en suis pas certain : beaucoup de choses interagissent. Les
développeurs de l'App Store peuvent râler des marges d'Apple mais
certains en vivent quand même bien mieux qu'ailleurs.

Et ?
Il existe aussi
des effets gagnant-gagnant. La stabilité et la force d'une compagnie ont
aussi leur importance : face aux ambitions de la NSA et des gouvernants
US, une société moins solide pourrait-elle tenir le discours de fermeté
- sur le chiffrement sans backdoor - qu'elle tient actuellement ?

C'est quoi le rapport avec la rentabilité ? Apple n'est pas la seule
grosse boîte qui peut se permettre de tenir cette position.
Du moins en façade, parce que bon, cela n'engage que ceux qui veulent bien
y croire.
Pucud
Le #26403281
+1
Android a envahi les smartphones.... le filet se ressert autour de nous!
A quand un produit libre pour les smartphones?
** cix **
Pierre-Alain Dorange wrote:
J.P
Google c'est aussi plein de services absents de chez Apple comme Docs,
Forms, Mail etc., disponibles gratuitement.
Enfin, pour un usage lambda, traitement de texte, tableur, web, mail,
chat ... c'est quoi la différence entre un bidule fermé comme un
ChromeBook, un iPad ou un MacBook ... en dehors du prix ?

Disons, pour faire simple, que l'environnement Google est tout aussi
fermé que celui d'Apple ; Google fait simplement croire le contraire en
"offrant" tout "gratuit".
Apple au moins n'avance pas masqué : c'est fermé et c'est dis
clairement.
Avec Google, ça parait tout grand ouvert, mais c'est faux. Quand tu
entres dans l'environnement Google tout est fait pour te maintenir
"prisonnier volontaire". Les outils proposé par Google ne sont pas
réellement ouvert, ils reposent sur des infrastructures privées.
Ainsi Google a déjà abandonné des produits sans prevenir et assez
bruptalement, laissant les utilisateurs comme "des poules avec un
couteau"...
De plus les solutions proposées par Google sont totalement lié à
internet, tout dans le "cloud", ce n'est pas une bonen solution AMHA,
me^me si ça parait simple et pratique à l'usage, c'est tès contraignant
au final...
Pour moi, la solution et la véritable ouverture, ce sont des outils
ouverts (par forcément gratuit) avec des infrastructures ouvertes (pas
gratuite) et surtout transparente et interchangeable (via d'autres
fournisseurs).
Comme dis l'adage "quand c'est gratuit, c'est que c'est toi le produit".
--
Pierre-Alain Dorange Moof Ce message est sous licence Creative Commons "by-nc-sa-2.0"
pehache
Le #26403304
Le 01/07/2016 à 18:47, Pucud a écrit :
+1
Android a envahi les smartphones.... le filet se ressert autour de nous!
A quand un produit libre pour les smartphones?


Cyanogen Mod
Ubuntu Touch
Publicité
Poster une réponse
Anonyme