[avis de citoyen] Intediction de téléphoner au volant.

Le
Benoit-Pierre DEMAINE
http://pluzz.francetv.fr/videos/jt20h_,116609099.html
22:20 à
Mon avis personnel.

Interdiction de tenir le téléphone en main: je suis totalement favorable.
C'est la loi en vigueur. Un support téléphone ne coute pas grand chose (ce
qui est compliqué, c'est d'en trouver un bon; sachant que la notion de
"bon support" varie avec le modèle de tel). Parlant support, il faudrait
que tous les constructeurs de voiture incluent 4 prises USB rien que pour
le conducteur, et au moins 2 par autre passager. De série.
Interdiction des kit piétons: je suis complètement favorable.

Interdiction des oreillette BT: je suis mitigé; j'en utilise
régulièrement, et je ne vois pas ce que ça a de dangereux comparé aux
autres solutions.
Notez que l'application stricte de la loi actuelle interdit aussi les
horloges, les lecteurs CD, et les autoratios numériques. La loi en vigueur
interdit tout "écran LCD ne participant pas à la conduite". Seuls les
radios à aiguille sont donc tolérées.

Et je ne parle que des voitures. Interdire les kit piétons et oreillettes
BT aux motos est absurde.
Donc, je suis finalement favorable à une seule évolution: interdiction des
kit piétons pour les voitures. Mais seulement avec un délais
d'application dans 8 ans, et sous condition de faire passer une autre loi
avant, avec application dans 3 ans: obligation pour tous les constructeurs
automobiles de fournir de série, et sans surcout, un autoradio permettant
d'associer 4 périphériques BT.

Parce que comme j'expliquais récemment à mon préfet (faudra aussi que j'en
parle à mon député), interdire une chose aux citoyens n'a de sens que si
on a d'abord prévu de leur fournir une alternative.
Il faudra aussi autoriser les dash-cam, et permettre aux simples citoyens
de faire mettre des blâmes aux flics vus tenant un téléphone, grillant des
stop et feux rouges, ou allumant la sirène juste pour doubler. Avant de se
prendre pour dieu, il faudrait qu'ils soient irréprochables.

Nécessité de téléphoner sur la route ? La société évolue. Le téléphone
mobile est apparu, la société a évoluée autour de lui; certaines personnes
ont BESOIN de téléphone en conduisant. Garder contacte avec son patron,
rectifier une fiche mal imprimée par une secrétaire, négocier avec un
client, prévenir les secours d'un accident (s'arrêter sur la BAU d'une
autoroute pour téléphone est interdit; s'arrêter pour aider quelqu'un est
interdit; mais ne pas prévenir les secours, c'est non assistance à
personne en danger). La société a évolué autour de cet outil. Interdir "le
fait de téléphoner" au volant est rétrograde.

Oui, car il faut distinguer "le fait de téléphoner", avec "tenir un objet
dans la main".

Le kit piéton réduit la mobilité de la tête; pas l'oreillette BT.

Quand aux autoradios permettant de téléphoner, là encore, j'ai peur que la
loi s'abstienne de statuer au motif que l'interdir serait
inapplicable, car, très compliqué pour un gendarme de prouver qu'une
personne parlait dans une conversation téléphonique; parce qu'il y a
milles raisons de parler seul dans sa voiture (reconnaissance vocale du
GPS); et c'est compliqué de les distinguer.
Enfin, "des études prouvent que" sont toujours faites avec des kit
piéton; refaites ces études avec des autoradios. Il ne faut pas interdire
de téléphoner au volant; il faut former les conducteurs à rester attentifs
à la route tout en téléphonant.

Là, on est dans l'absurde total, un peu comme si un homme était tué au
couteau, on va interdire la vente de couteaux. Bah non.

***

Les radars fixes maintenant tout le monde le sait, ne servent pas à
diminuer le nombre d'accidents, ni le nombre de morts, mais uniquement à
faire du pognon. Un exemple tout simple: dans le tunnel de la défense de
l'A86, les radars ont été installés avant même la mise en service, avant
qu'on sache si le tunnel était accidentogène. Si le tunnel a été conçu de
manière accidentogène, il fallait en modifier la conception. Ensuite, la
majorité des accidents ont lieu précisément au niveau des radars; les
radars sont donc cause d'accident. Pour réduire les accidents, il faut
SUPPRIMER ces radars.

Ensuite, va falloir être précis sur le vocabulaire, si on parle
d'accidents, ou de mortalité. Parce que ça n'a rien à voire. Si on veut
réduire les accidents, il faut virer tous les ralentisseurs.

Quand aux ronds points, quand on installe un rond point dans un quartier
qui a été construit sans, il y a en moyenne un mort dans la première
année. La statistique est différente quand le quartier est créé avec le
rond point, que la zone a toujours été connue avec par tous.

Radars embarqués: vaut mieux pas que je m'étale, je risque de devenir
hystérique.

***

Les routes accidentogènes: avant de parler de téléphones, ou de vitesse,
faudrait commencer par rénover les routes:
http://www.la-croix.com/Actualite/France/Deux-departements-se-revoltent-contre-la-route-de-la-honte-_NP_-2011-05-16-616049
et ce n'est pas la seule. Une fois encore, avant de taper sur les citoyens
de parler d’alcoolémie, de téléphones, et de vitesse, il faudrait que
l'état donne l'exemple. J'avais vu un reportage ou un conducteur de camion
expliquait que sur certaines portions de cette route, il a moins de 30cm
de chaque coté des roues: trop à gauche, c'est l'impacte frontale, trop à
droite c'est le talus.
http://www.zone-telechargement.com/emissions-tv/reportages-investigations/44321-enquete-daction-routes-nationales-zones-a-haut-risque.html

***

5m autour des passages piétons. En soit, sur le principe, c'est une bonne
idée. Remis dans le contexte, c'est inapplicable, et absurde, voir dangereux.

Je n'ai travaillé en voiture qu'en ile de France; je ne sais pas comment
ça se passe dans les autres régions; mais les grandes villes en IDF ont
pour consigne de diminuer les places de stationnement. Déjà quand on fait
des livraisons, c'est compliqué: on bloque toute la rue; pour peu qu'un
camion ait quelques palettes à vider en début de rue, si y a un malade qui
a besoin de samu, ou un incendie plus loin dans la rue, les secours sont
bloqués; pour peu qu'une palette tombe, le problème devient absurde. Juste
parce qu'on a conçu les rues de manière à ne pas pouvoir doubler les
camions immobilisés en livraison.

Et quand on doit stationner durablement pour exercer son métier
(installateur ADSL, installateur FT, plombier, livreur Darty avec mise en
service du produit - pour citer des métiers connus, j'en ai exercé un
moins connu), on ne peut pas se garer. Et là, on me dit: "va travailler en
transports en communs". Oui bien sur, avec une caisse à outils de 150k, et
300k de matériel à installer et mes deux échelles de 3m

Peu avant que je cesse mon dernier contract, un de mes derniers jours de
travail, je devais intervenir dans une zone résidentielle en limite de
quartier commerçant. Aucune place officielle à moins de 3 rues. Sachant
qu'il me faut une dizaine d'allers retour pour vider le matos de base.

La réduction de places de parking n'empêche pas les gens de se garer: elle
empêche les entreprises de fournir leurs services. Et avec la conception
actuelle des rues, on oblige les livreurs à bloquer l'accès aux services
de secours.

--
>o_/ DEMAINE Benoît-Pierre (aka DoubleHP) http://benoit.demaine.info/
If computing were an exact science, IT engineers would'nt have work _o<

"So all that's left, Is the proof that love's not only blind but deaf."
(FAKE TALES OF SAN FRANCISCO, Arctic Monkeys)
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 19
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
.
Le #26336376
Le 30/01/2015 13:14, Benoit-Pierre DEMAINE a écrit :
http://pluzz.francetv.fr/videos/jt20h_,116609099.html
22:20 à
Mon avis personnel.

Interdiction de tenir le téléphone en main: je suis totalement favorable.
C'est la loi en vigueur. Un support téléphone ne coute pas grand chose (ce
qui est compliqué, c'est d'en trouver un bon; sachant que la notion de
"bon support" varie avec le modèle de tel).



aucun ne résiste à un impact frontal et se transforme en projectile


le.

Interdiction des oreillette BT: je suis mitigé; j'en utilise
régulièrement, et je ne vois pas ce que ça a de dangereux comparé aux
autres solutions.


Vous devez être en liaison auditive permanente
et totale avec votre environnement
Le klaxon n'est pas fait pour les chiens

Le Code sera certainement révisé vu le nombre de %sourds en hausse
exponentielle qui porteront des oreillettes de correction




Nécessité de téléphoner sur la route ? La société évolue. Le téléphone
mobile est apparu, la société a évoluée autour de lui; certaines personnes
ont BESOIN de téléphone en conduisant. Garder contacte avec son patron,
rectifier une fiche mal imprimée par une secrétaire, négocier avec un
client, prévenir les secours d'un accident (s'arrêter sur la BAU d'une
autoroute pour téléphone est interdit; s'arrêter pour aider quelqu'un est
interdit; mais ne pas prévenir les secours, c'est non assistance à
personne en danger).



Vous vous arrêter dans le refuge suivant avec la borne poteau téléphone
orange
Si elle est HS ce n'est plus votre problème ..
d'autres personnes étant obligatoirement sur zone de l'accident

On peut se passer de portable pour vivre




Les routes accidentogènes: avant de parler de téléphones, ou de vitesse,
faudrait commencer par rénover les routes:
http://www.la-croix.com/Actualite/France/Deux-departements-se-revoltent-contre-la-route-de-la-honte-_NP_-2011-05-16-616049
et ce n'est pas la seule. Une fois encore, avant de taper sur les citoyens
... de parler d’alcoolémie, de téléphones, et de vitesse, il faudrait que
l'état donne l'exemple.



J'avais vu un reportage ou un conducteur de camion
expliquait que sur certaines portions de cette route, il a moins de 30cm
de chaque coté des roues: trop à gauche, c'est l'impacte frontale, trop à
droite c'est le talus.


ben il passe par un autre chemin si celui-là ne lui convient pas ..
Ce n'est pas au réseau à s'adapter à la taille des véhicules


V

DJ Andújar d'Inde
Le #26336392
Benoit-Pierre DEMAINE a écrit sur fr.misc.droit :
http://pluzz.francetv.fr/videos/jt20h_,116609099.html
22:20 à
Mon avis personnel.

Interdiction de tenir le téléphone



La prochaine loi est déjà dans le tuyau : à partir du 01 janvier 2016,
il sera interdit de parler en voiture. Aussi bien pour le chauffeur
avec ds passagers mais y compris entre passagers afin de ne pas
distraire le chauffeur. A partir du 01 janvier 2017, toutes les
voitures devront être des monoplaces ; les autoradios seront enlevés et
les fils devront rester visibles à titre de preuve.
patrick.1200RTcazaux
Le #26336401
Benoit-Pierre DEMAINE
Parce que comme j'expliquais récemment à mon préfet (faudra aussi que j'en
parle à mon député), interdire une chose aux citoyens n'a de sens que si
on a d'abord prévu de leur fournir une alternative.



C'est bien d'expliquer des choses à son préfet. C'est vria uqoi, ces
gens sont tellement cons. A croire qu'on les choisit sur le ignoreance
et leur stupidité.
En attendant, tu es contre ceci et pour cela mais on ne saura pas
pourquoi. Alors moi je vais t'exliquer un truc : le téléphone au
volant/guidon, quel que soit le moyen de s'en servir, devrait être
interdit purement et simplement. C'est une vraie saloperie qui enlève
leur attention aux conducteurs, y compris à ceux qui s'imaginent qu'ils
gèrent. Ça conduit obligatoirement à se focaliser sur l'image mentale
qu'on se fait de son correspondant et ça détourne la concentration sur
la conversation. En conséquence, les réflexes sont considérablement
ralentis et le champ visuel est rétréci au point qu'on ne voit plus les
bas-côtés. On conduite de manière quasi-automatique et on n'est plus du
tout prêt à gérer quoi que ce soit d'inattendu.

Inutile de discuter ce qui précède, c'est moultes fois prouvé. En tant
qu motard, je peux ajouter que je détecte immédiatement les gens qui
téléphonent par leur conduite floue et vaguement erratique. La voiture
ne tient pas son cap, elle freine tardivement, redémarre tout aussi
tardivement, ne met pas son clignotant, tourne brutalement ou au
contraire pile juste après une intersection (merde, raté !). Ça
ressemble terriblement à la conduite d'un conducteur bourré.

--
Tardigradus
e^iπ=-1 c'est magnifique
Jac
Le #26336400
DJ Andújar d'Inde a présenté l'énoncé suivant :
Benoit-Pierre DEMAINE a écrit sur fr.misc.droit :
http://pluzz.francetv.fr/videos/jt20h_,116609099.html
22:20 à
Mon avis personnel.



Interdiction de tenir le téléphone



La prochaine loi est déjà dans le tuyau : à partir du 01 janvier 2016, il
sera interdit de parler en voiture. Aussi bien pour le chauffeur avec ds
passagers mais y compris entre passagers afin de ne pas distraire le
chauffeur. A partir du 01 janvier 2017, toutes les voitures devront être des
monoplaces ; les autoradios seront enlevés et les fils devront rester
visibles à titre de preuve.



Il y a longtemps qu'il est interdit de parler au chauffeur dans les bus
!
dmkgbt
Le #26336415
Tardigradus
Benoit-Pierre DEMAINE
> Parce que comme j'expliquais récemment à mon préfet (faudra aussi que j'en
> parle à mon député), interdire une chose aux citoyens n'a de sens que si
> on a d'abord prévu de leur fournir une alternative.

C'est bien d'expliquer des choses à son préfet. C'est vria uqoi, ces
gens sont tellement cons. A croire qu'on les choisit sur le ignoreance
et leur stupidité.
En attendant, tu es contre ceci et pour cela mais on ne saura pas
pourquoi. Alors moi je vais t'exliquer un truc : le téléphone au
volant/guidon, quel que soit le moyen de s'en servir, devrait être
interdit purement et simplement. C'est une vraie saloperie qui enlève
leur attention aux conducteurs, y compris à ceux qui s'imaginent qu'ils
gèrent. Ça conduit obligatoirement à se focaliser sur l'image mentale
qu'on se fait de son correspondant et ça détourne la concentration sur
la conversation. En conséquence, les réflexes sont considérablement
ralentis et le champ visuel est rétréci au point qu'on ne voit plus les
bas-côtés. On conduite de manière quasi-automatique et on n'est plus du
tout prêt à gérer quoi que ce soit d'inattendu.

Inutile de discuter ce qui précède, c'est moultes fois prouvé. En tant
qu motard, je peux ajouter que je détecte immédiatement les gens qui
téléphonent par leur conduite floue et vaguement erratique. La voiture
ne tient pas son cap, elle freine tardivement, redémarre tout aussi
tardivement, ne met pas son clignotant, tourne brutalement ou au
contraire pile juste après une intersection (merde, raté !). Ça
ressemble terriblement à la conduite d'un conducteur bourré.



Je suis entièrement d'accord avec ça.
Et qu'on ne compare pas avec la conversation tenue avec un passager : le
passager voit quand le conducteur effectue une man½uvre compliquée ou
s'il y a un danger et - si ce n'est pas un con fini, bien sûr - il se
TAIT voire il prévient d'un danger possible.
L'interlocuteur au téléphone, il ne sait pas que le conducteur roule à
140 sur une route limitée à 90 par temps de brouillard et qu'il est en
train de doubler en haut d'une côte parce qu'il est pris par sa
conversation...


--
Blanc-seing
dmkgbt
Le #26336416
Benoit-Pierre DEMAINE
certaines personnes ont BESOIN de téléphone en conduisant.



C'est à se demander comment on faisait avant...

Garder contacte avec son patron, rectifier une fiche mal imprimée par une
secrétaire, négocier avec un client,



Et consacrer 50% de son cerveau à autre chose que la conduite du
véhicule automobile très rapide et très dangereux dont on a la
responsabilité? Est-ce bien raisonnable?

--
Blanc-seing
.
Le #26336432
Le 30/01/2015 17:19, Tardigradus a écrit :
Benoit-Pierre DEMAINE






Ça
ressemble terriblement à la conduite d'un conducteur bourré.



Ben oui, je me disais aussi c'est pas croyable le nombre de petits
camions qui ne tiennent plus leurs trajectoires
ils téléphonent les gas , ils téléphonent ...bourrés


V


voir_le_reply-to
Le #26336431
Tardigradus
interdit purement et simplement. C'est une vraie saloperie qui enlève
leur attention aux conducteurs, y compris à ceux qui s'imaginent qu'ils
gèrent. Ça conduit obligatoirement à se focaliser sur l'image mentale
qu'on se fait de son correspondant et ça détourne la concentration sur
la conversation.



Mouais : dans mon cas (et tu sais que c'est VRAI :-)) l'écoute des
Variations Goldberg de Bach (par Ekaterina Dershavina, achat récent
déduit d'un conseil d'Alexandre Astier très pertinent !) ou pire, du
Kyrie de la Messe en Si est *beaucoup* plus dangereuse que n'importe
quelle conversation, téléphonique ou pas ! Ça me "focalise l'image
mentale" grââ^ve ! Je reconstitue la partition voix par voix...

Et je ne m'en prive pas pour aller au boulot : la route que j'emprunte,
aux heures où je l'emprunte étant essentiellement dangereuse pour les
chevreuils et les sangliers (j'allais dire : les blaireaux mais certains
se sentiraient visés :-))

Inutile de discuter ce qui précède, c'est moultes fois prouvé. En tant
qu motard, je peux ajouter que je détecte immédiatement les gens qui
téléphonent par leur conduite floue et vaguement erratique.



Mouais : c'est donc à ça qu'on reconnaît les gendarmes motocyclistes !
Va-t-on leur inventer un passe-droit ? Un ami chirurgien téléphone
volontiers aussi bien depuis sa moto (vous en aviez discuté) qu'en
opérant. Il roule en GVQP et à 60 ans passés et n'occasionne pas plus de
décès qu'à ses débuts (ni d'un côté ni de l'autre)...

POUR DIRE : ton raisonnement est exactement dans la ligne sarkozienne :
un événement -> une loi, ne tenant aucun compte de la très grande
diversité des contextes. On appelle à la rescousse des statistiques
détournées en permanence par des biais cognitifs
...confondant statistiques et probabilités (*), simultanéïté et
causalité...

(*) j'estime que tant qu'on n'est pas capable de donner le NOM de la
notion correspondant à la "somme des carrés des écarts à la moyenne" (et
sa signification) on devrait s'abstenir de jamais utiliser (et encore
moins invoquer !) ces mots de "statistiques" et "probabilités" !

C'est comme comparer la courbe des accidents à la limite de vitesse :
c'est sûr qu'à l'arrêt les risques sont quasi nuls ! :-)

Dans l'infinie diversité des aptitudes à conduire, certaines limites
individuelles (*intelligence* ?, perception ?) sont probablement plus
"accidentoghènes" que d'autres. Vas-tu faire passer des tests
d'intelligence et à qui (et par qui ?). Il y a *forcément*, à un moment
donné, un risque partagé à *assumer*.

Et je dirais plus encore au volant (ou guidon) ! Comme me le disait mon
moniteur d'auto-école il y a 64 ans (!) : « si on considère que dans un
accident, en gros, il y a un conducteur qui a raison et l'autre qui a
tort, ça veut dire que dans la MOITIÉ des accidents que tu auras dans ta
vie tu auras parfaitement raison, tu seras parfaitement dans ton droit !
Et tu seras quand même handicapé, par la faute d'un khon... ».

Au niveau politique comme juridique, j'invite à s'interroger sur la
logique induite par ces limitations de libertés dans tel ou tel cas : à
partir de quel moment bascule-t-on dans l'eugénisme, l'apartheid et le
fascisme ?

--
Gérald
jr
Le #26336437
Dominique G.
Tardigradus
Benoit-Pierre DEMAINE
Parce que comme j'expliquais récemment à mon préfet (faudra aussi que j'en
parle à mon député), interdire une chose aux citoyens n'a de sens que si
on a d'abord prévu de leur fournir une alternative.



C'est bien d'expliquer des choses à son préfet. C'est vria uqoi, ces
gens sont tellement cons. A croire qu'on les choisit sur le ignoreance
et leur stupidité.
En attendant, tu es contre ceci et pour cela mais on ne saura pas
pourquoi. Alors moi je vais t'exliquer un truc : le téléphone au
volant/guidon, quel que soit le moyen de s'en servir, devrait être
interdit purement et simplement. C'est une vraie saloperie qui enlève
leur attention aux conducteurs, y compris à ceux qui s'imaginent qu'ils
gèrent. Ça conduit obligatoirement à se focaliser sur l'image mentale
qu'on se fait de son correspondant et ça détourne la concentration sur
la conversation. En conséquence, les réflexes sont considérablement
ralentis et le champ visuel est rétréci au point qu'on ne voit plus les
bas-côtés. On conduite de manière quasi-automatique et on n'est plus du
tout prêt à gérer quoi que ce soit d'inattendu.

Inutile de discuter ce qui précède, c'est moultes fois prouvé. En tant
qu motard, je peux ajouter que je détecte immédiatement les gens qui
téléphonent par leur conduite floue et vaguement erratique. La voiture
ne tient pas son cap, elle freine tardivement, redémarre tout aussi
tardivement, ne met pas son clignotant, tourne brutalement ou au
contraire pile juste après une intersection (merde, raté !). Ça
ressemble terriblement à la conduite d'un conducteur bourré.



Je suis entièrement d'accord avec ça.
Et qu'on ne compare pas avec la conversation tenue avec un passager : le
passager voit quand le conducteur effectue une manœuvre compliquée ou
s'il y a un danger et - si ce n'est pas un con fini, bien sûr - il se
TAIT voire il prévient d'un danger possible.
L'interlocuteur au téléphone, il ne sait pas que le conducteur roule à
140 sur une route limitée à 90 par temps de brouillard et qu'il est en
train de doubler en haut d'une côte parce qu'il est pris par sa
conversation...





Mais comment on fait pour engueuler et baffer les enfants derrière?


--
Naturellement trouble.
dmkgbt
Le #26336473
jr
Dominique G. > Tardigradus >
>> Benoit-Pierre DEMAINE >>
>>> Parce que comme j'expliquais récemment à mon préfet (faudra aussi que j'en
>>> parle à mon député), interdire une chose aux citoyens n'a de sens que si
>>> on a d'abord prévu de leur fournir une alternative.
>>
>> C'est bien d'expliquer des choses à son préfet. C'est vria uqoi, ces
>> gens sont tellement cons. A croire qu'on les choisit sur le ignoreance
>> et leur stupidité.
>> En attendant, tu es contre ceci et pour cela mais on ne saura pas
>> pourquoi. Alors moi je vais t'exliquer un truc : le téléphone au
>> volant/guidon, quel que soit le moyen de s'en servir, devrait être
>> interdit purement et simplement. C'est une vraie saloperie qui enlève
>> leur attention aux conducteurs, y compris à ceux qui s'imaginent qu'ils
>> gèrent. Ça conduit obligatoirement à se focaliser sur l'image mentale
>> qu'on se fait de son correspondant et ça détourne la concentration sur
>> la conversation. En conséquence, les réflexes sont considérablement
>> ralentis et le champ visuel est rétréci au point qu'on ne voit plus les
>> bas-côtés. On conduite de manière quasi-automatique et on n'est plus du
>> tout prêt à gérer quoi que ce soit d'inattendu.
>>
>> Inutile de discuter ce qui précède, c'est moultes fois prouvé. En tant
>> qu motard, je peux ajouter que je détecte immédiatement les gens qui
>> téléphonent par leur conduite floue et vaguement erratique. La voiture
>> ne tient pas son cap, elle freine tardivement, redémarre tout aussi
>> tardivement, ne met pas son clignotant, tourne brutalement ou au
>> contraire pile juste après une intersection (merde, raté !). Ça
>> ressemble terriblement à la conduite d'un conducteur bourré.
>
> Je suis entièrement d'accord avec ça.
> Et qu'on ne compare pas avec la conversation tenue avec un passager : le
> passager voit quand le conducteur effectue une man½uvre compliquée ou
> s'il y a un danger et - si ce n'est pas un con fini, bien sûr - il se
> TAIT voire il prévient d'un danger possible.
> L'interlocuteur au téléphone, il ne sait pas que le conducteur roule à
> 140 sur une route limitée à 90 par temps de brouillard et qu'il est en
> train de doubler en haut d'une côte parce qu'il est pris par sa
> conversation...
>


Mais comment on fait pour engueuler et baffer les enfants derrière?



Pas besoin : ils sont en train d'envoyer des SMS en rafale...

--
Blanc-seing
Publicité
Poster une réponse
Anonyme