Basic sur ordinosaure

Le
Pat_74
Bonjour,

Une question me turlupine à savoir pourquoi à votre
avis l'on avait essentiellement fait le choix du Basic
comme langage de programmation fourni par défaut avec bon
nombre d'ordi de l'époque (CPC, TI99, ZX81, Apple 2, Oric,
Alice, to7/mo5, Dragon, Spectrum, MSX ect.) ?
Microsoft fournissait déjà à l'époque nombre de version
différentes de Basic pour certaines de ces bécanes mais la
ou je veux en venir, c'est pourquoi le choix de Basic ?
A cause de la facilité d'apprentissage de ce langage ?
aurait-il été possible qu'à l'époque ce soit un autre
langage qui eu été fourni par défaut, langage style
Forth, Pascal, C, Fortran, Logo ect. ?
Ces derniers étaient souvent disponibles en option
sur différents ordi mais je me suis toujours posé la question
à propos du monopole de Basic à la commercialisation.
J'étais utilisateur du ZX81, TI99/4A, PCW9256, CPC6128
(nostalgie ;-) et toutes ces machines étaient livrées avec le
Basic en Rom ou sur disquette (PCW) et avec beaucoup de recul,
ce sont des questions qui me passent dans la tête.
Merci pour vos lumières.


Pat
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 7
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Guillaume Tello
Le #21953281
Y'a surement des raisons commerciales, mais au dela...
Est-ce que le Basic ne permettait pas du tout en un: faire un système
d'exploitation et de programmation.
Et les langages compilés ne permettent pas un mode direct (exit Pascal,
Fortran et C) Reste le Forth et le Basic
Sinon y'aurait eu de la place perdue à intégrer un compilateur et un
interpréteur de commandes.

Guillaume.
star42
Le #21953271
l'ordinateur Hector (Ste française) était livré avec Forth en rom et
non Basic...
Emmanuel Da Piedade
Le #21953261
Pat_74 wrote:
Bonjour,

Une question me turlupine à savoir pourquoi à votre
avis l'on avait essentiellement fait le choix du Basic
comme langage de programmation fourni par défaut avec bon
nombre d'ordi de l'époque (CPC, TI99, ZX81, Apple 2, Oric,
Alice, to7/mo5, Dragon, Spectrum, MSX ect.) ?
Microsoft fournissait déjà à l'époque nombre de version
différentes de Basic pour certaines de ces bécanes mais la
ou je veux en venir, c'est pourquoi le choix de Basic ?
A cause de la facilité d'apprentissage de ce langage ?
aurait-il été possible qu'à l'époque ce soit un autre
langage qui eu été fourni par défaut, langage style
Forth, Pascal, C, Fortran, Logo ect. ?
Ces derniers étaient souvent disponibles en option
sur différents ordi mais je me suis toujours posé la question
à propos du monopole de Basic à la commercialisation.
J'étais utilisateur du ZX81, TI99/4A, PCW9256, CPC6128
(nostalgie ;-) et toutes ces machines étaient livrées avec le
Basic en Rom ou sur disquette (PCW) et avec beaucoup de recul,
ce sont des questions qui me passent dans la tête.
Merci pour vos lumières.


Pat



La réponse est peut-etre dans l'acronyme BASIC : Beginner's All-purpose
Symbolic Instruction Code

L'article de Wikipedia nous donne quelques idées quant aux raisons du
*choix* du Basic, qui a mon avis n'a rien de commercial. Le langage intégré
aux micro-ordinateurs(surtout les familiaux) devait etre accessible à un
maximum de personnes, et utilisable dans un maximum de domaines, ce qui est
le cas du BASIC:
http://fr.wikipedia.org/wiki/BASIC

Petit extrait :

"Le BASIC est indissociable de l'apparition, dans les années 1980, de la
micro-informatique grand public. En effet, la plupart des micro-ordinateurs
vendus durant cette période étaient fournis avec un Interprète BASIC, et
quelques calculatrices programmables en furent même dotées.

Les huit principes de conception du BASIC étaient :

1. Être facile d'utilisation pour les débutant(e)s (Beginner)
2. Être un langage généraliste (All-purpose)
3. Autoriser l'ajout de fonctionnalités pour les expert(e)s (tout en
gardant le langage simple pour les débutant(e)s)
4. Être interactif
5. Fournir des messages d'erreur clairs et conviviaux
6. Avoir un délai de réaction faible pour les petits programmes
7. Ne pas nécessiter la compréhension du matériel de l'ordinateur
8. Isoler (shield) l'utilisateur du système d'exploitation"

Cela résume bien l'essence du BASIC.
Enfin, ce n'est que mon humble avis ;)

--
Emmanuel Da Piedade
http://retrocomputing.free.fr
http://apple2c.free.fr
Emmanuel Florac
Le #21953251
Le Mon, 15 Feb 2010 12:09:16 -0800, star42 a écrit:

l'ordinateur Hector (Ste française) était livré avec Forth en rom et non
Basic...



Idem pour le rare Jupiter Ace. Sur l'Apple II, le Pascal était très
courant cependant.



--
A travers l'audimat, c'est la logique du commercial qui s'impose aux
productions culturelles. Or, il est important de savoir que,
historiquement, toutes les productions culturelles que je considère, -
et je ne suis pas le seul, j'espère -, qu'un certain nombre de gens
considèrent comme les productions les plus hautes de l'humanité, les
mathématiques, la poésie, la littérature, la philosophie, toutes ces
choses ont été produites contre l'équivalent de l'audimat, contre la
logique du commerce.
Pierre Bourdieu, "Sur la télévision". Raison d'Agir Editions, décembre
1996
jls
Le #21953241
Le Mon, 15 Feb 2010 21:09:16 +0100, star42 écrit:

l'ordinateur Hector (Ste française) était livré avec Forth en rom et
non Basic...



Et aussi le somptueux DAI (fabrication Belge) et je crois le Jupiter Ace
(?)


JLS
jls
Le #21953221
Le Mon, 15 Feb 2010 21:17:33 +0100, Emmanuel Da Piedade

Pat_74 wrote:
Bonjour,

Une question me turlupine à savoir pourquoi à votre
avis l'on avait essentiellement fait le choix du Basic
comme langage de programmation fourni par défaut avec bon
nombre d'ordi de l'époque (CPC, TI99, ZX81, Apple 2, Oric,
Alice, to7/mo5, Dragon, Spectrum, MSX ect.) ?(snip)



La réponse est peut-etre dans l'acronyme BASIC : Beginner's All-purpose
Symbolic Instruction Code

L'article de Wikipedia nous donne quelques idées quant aux raisons du
*choix* du Basic, qui a mon avis n'a rien de commercial. Le langage
intégré aux micro-ordinateurs(surtout les familiaux) devait etre
accessible à un maximum de personnes, et utilisable dans un maximum de
domaines, ce qui est le cas du BASIC:
http://fr.wikipedia.org/wiki/BASIC

Petit extrait :

"Le BASIC est indissociable de l'apparition, dans les années 1980, de la
micro-informatique grand public. En effet, la plupart des
micro-ordinateurs vendus durant cette période étaient fournis avec un
Interprète BASIC, et quelques calculatrices programmables en furent
même dotées.

Les huit principes de conception du BASIC étaient :

1. Être facile d'utilisation pour les débutant(e)s (Beginner)
2. Être un langage généraliste (All-purpose)
3. Autoriser l'ajout de fonctionnalités pour les expert(e)s (tout en
gardant le langage simple pour les débutant(e)s)
4. Être interactif
5. Fournir des messages d'erreur clairs et conviviaux
6. Avoir un délai de réaction faible pour les petits programmes
7. Ne pas nécessiter la compréhension du matériel de l'ordinateur
8. Isoler (shield) l'utilisateur du système d'exploitation"

Cela résume bien l'essence du BASIC.
Enfin, ce n'est que mon humble avis ;)



Avis partagé... par un vieux débutant.
Je me sers encore très régulèrement du BASIC.
Sans doute la flemme d'expérimenter autre chose.
Ou le manque de temps?
J'ai essayé de me frotter les neurones après du FORTH, mais
trop balaise pour mon petit cervelet. J'ai rapisement et lâchement
abandonné.

Bref, j'en reste à mon très fidèle BBC BASIC qui reste remarquable
pour mes petits usages. Ce BASIC pour vieux débutant répond en touts points
aux principes énoncés ci dessus. pour le point 8, une particularité de ce
BBC
BASIC, c'est que outre la possibilité d'inclure nativement de l'assembleur
(6502 et dérivés / RISC ARM) au sein même d'un programme BASIC, on peut
aussi
faire des appels de toutes les fonctions de l'OPERATING SYSTEM:
OSCLI nom_de_l'appel variable/parametre optionels.
Bien évidement, il est relativement facile d'écrire des applications
fenêtrés.
Et cerise sur le gâteau, ce BASIC est encore et toujours fourni en standard
avec les machines... même s'il n'en existe plus, ou presque (A9 de chez
Advantage Six et emulateurs pour PC/MAC)
J'oubliais, il y a aussi des FONCTIONS et PROCEDURES, bien plus souples
que le GOSUB'S...



JLS
moi-meme
Le #21953211
Le Mon, 15 Feb 2010 19:36:30 +0100, Pat_74 a écrit :

Une question me turlupine à savoir pourquoi à votre avis l'on avait
essentiellement fait le choix du Basic comme langage de programmation
fourni par défaut avec bon nombre d'ordi de l'époque (CPC, TI99, ZX81,
Apple 2, Oric, Alice, to7/mo5, Dragon, Spectrum, MSX ect.) ?



le BASIC était à la mode en ce temps là. Tout le monde ne jurait que par
ça.

Mais les GOTO ça faisait pas très propre en programmation structurée.

Quelques temps plus tard le turbo pascal (en option) a fait fureur.
On éditait, compilait et lançait dans la foulée. Presque du BASIC !

Du BASIC au pascal (lourd à écrire) pour faire plus propre il y a et ADA
et C : 2 approches structurées, une avec des gardes-fous partout, l'autre
sans.

AMHA les gens aiment vivre dangereusement, c'est pour ça que l'ADA on
n'en entend plus beaucoup parler.
DuboisP
Le #21953201
Le Tue, 16 Feb 2010 00:48:13 +0100, moi-meme
Le Mon, 15 Feb 2010 19:36:30 +0100, Pat_74 a écrit :

Une question me turlupine à savoir pourquoi à votre avis l'on avait
essentiellement fait le choix du Basic comme langage de programmation
fourni par défaut avec bon nombre d'ordi de l'époque (CPC, TI99, ZX81,
Apple 2, Oric, Alice, to7/mo5, Dragon, Spectrum, MSX ect.) ?



le BASIC était à la mode en ce temps là. Tout le monde ne jurait que par
ça.

Mais les GOTO ça faisait pas très propre en programmation structurée.

Quelques temps plus tard le turbo pascal (en option) a fait fureur.
On éditait, compilait et lançait dans la foulée. Presque du BASIC !

Du BASIC au pascal (lourd à écrire) pour faire plus propre il y a et ADA
et C : 2 approches structurées, une avec des gardes-fous partout, l'autre
sans.

AMHA les gens aiment vivre dangereusement, c'est pour ça que l'ADA on
n'en entend plus beaucoup parler.



lourd à écrire, le Pascal ?
euh, joker...
mais quelle lisibilité....

ADA n'a été, et n'est utilisé que dans le domaine technique (avionique)
--
Utilisant le client e-mail révolutionnaire d'Opera :
http://www.opera.com/mail/
bernard 2+2
Le #21953191
Bonjour,

Quel Basic en libre serait le plus simple pour PC?

J'utilisais sur le 520 STf GFA basic

Et parodiant une chanson celèbre :

Que reste t-il de nos amours......

en 2010?


Pat_74 a écrit :
Bonjour,

Une question me turlupine à savoir pourquoi à votre
avis l'on avait essentiellement fait le choix du Basic
comme langage de programmation fourni par défaut avec bon
nombre d'ordi de l'époque (CPC, TI99, ZX81, Apple 2, Oric,
Alice, to7/mo5, Dragon, Spectrum, MSX ect.) ?
Microsoft fournissait déjà à l'époque nombre de version
différentes de Basic pour certaines de ces bécanes mais la
ou je veux en venir, c'est pourquoi le choix de Basic ?
A cause de la facilité d'apprentissage de ce langage ?
aurait-il été possible qu'à l'époque ce soit un autre
langage qui eu été fourni par défaut, langage style
Forth, Pascal, C, Fortran, Logo ect. ?
Ces derniers étaient souvent disponibles en option
sur différents ordi mais je me suis toujours posé la question
à propos du monopole de Basic à la commercialisation.
J'étais utilisateur du ZX81, TI99/4A, PCW9256, CPC6128
(nostalgie ;-) et toutes ces machines étaient livrées avec le
Basic en Rom ou sur disquette (PCW) et avec beaucoup de recul,
ce sont des questions qui me passent dans la tête.
Merci pour vos lumières.


Pat
gilles
Le #21953161
On 16 fév, 07:40, DuboisP wrote:
Le Tue, 16 Feb 2010 00:48:13 +0100, moi-meme




> Le Mon, 15 Feb 2010 19:36:30 +0100, Pat_74 a écrit :

>> Une question me turlupine à savoir pourquoi à votre avis l'on avai t
>> essentiellement fait le choix du Basic comme langage de programmation
>> fourni par défaut avec bon nombre d'ordi de l'époque (CPC, TI99, Z X81,
>> Apple 2, Oric, Alice, to7/mo5, Dragon, Spectrum, MSX ect.) ?

> le BASIC était à la mode en ce temps là. Tout le monde  ne jura it que par
> ça.

> Mais les GOTO ça faisait pas très propre en programmation structur ée.

> Quelques temps plus tard  le turbo pascal (en option) a fait fureur.
> On éditait, compilait et lançait dans la foulée. Presque du BASIC !

> Du BASIC au pascal (lourd à écrire) pour faire plus propre il y a e t ADA
> et C : 2 approches structurées, une avec des gardes-fous partout, l'a utre
> sans.

> AMHA les gens aiment vivre dangereusement, c'est pour ça que l'ADA on
> n'en entend plus beaucoup parler.

lourd à écrire, le Pascal ?
euh, joker...
mais quelle lisibilité....

ADA n'a été, et n'est utilisé que dans le domaine technique (avioni que)
--
Utilisant le client e-mail révolutionnaire d'Opera :  http://www.oper a.com/mail/



ADA est aussi utilisé en électronique... on l'appelle juste VHDL dans
ce contexte pour ne pas faire peur à ceux qui décident :)
Publicité
Poster une réponse
Anonyme