Bégonia

Le
unas
J'ai récupéré une petite tige de bégonia il y a quelque mois qui
semble avoir pris. Mais depuis un moment, il y a quelques taches
blanches sue certaines feuilles qui finissent par se déssécher; je
pense que c'est l'odium. J'ai donc coupé les parie malade et je
voudrais savoir si cela est suffisant, n'ayant pas envie d'utiliser de
traitement. Je n'arrose pas trop et l'endroit est bien ahéré. J'ai bon?
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 5
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
unas
Le #13983281
Désolé pour l'erreur.
MELMOTH
Le #13983251
Ce cher mammifère du nom de unas nous susurrait, le samedi 19/04/2008,
dans nos oreilles grandes ouvertes mais un peu sales quand même, et
dans le message
les doux mélismes suivants :

J'ai récupéré une petite tige de bégonia il y a quelque mois qui
semble avoir pris. Mais depuis un moment, il y a quelques taches
blanches sue certaines feuilles qui finissent par se déssécher; je
pense que c'est l'odium. J'ai donc coupé les parie malade et je
voudrais savoir si cela est suffisant, n'ayant pas envie d'utiliser
de
traitement. Je n'arrose pas trop et l'endroit est bien ahéré. J'ai
bon?



Si c'est un bégonia haute-fidélité, oui, tu as bon...

--
Car avec beaucoup de science, il y a beaucoup de chagrin ; et celui qui
accroît sa science, accroît sa douleur.
[Ecclésiaste, 1-18]
MELMOTH - souffrant
Alain Brillant
Le #13983221
"unas" .
Désolé pour l'erreur.



Non non, pas d'erreur, Bebert le CO te dira que le bégonia est très sensible
à la musique et qu'à moins de 10000 euros aucune chaîne HI-FI ne saurait
l'empêcher de se flétrir ;-)
Bernard Meylan
Le #13983121
Alain Brillant a écrit :

Non non, pas d'erreur, Bebert le CO te dira que le bégonia est très
sensible à la musique et qu'à moins de 10000 euros aucune chaîne HI-FI
ne saurait l'empêcher de se flétrir ;-)



Meuh non, "malgré le concert qu'il vient de donner et la fatigue
présente", il te dira de placer un tuteur avec un câble de Lizt (Litz?
List?... sais plus...) ;-)

Bernard
luc
Le #13983001
On Sat, 19 Apr 2008 19:17:52 +0200, "Alain Brillant"

Non non, pas d'erreur,



je me demande si ce begonia ne soufrirait pas d'un parasite ?

le mettre dans une cage de Faraday peut etre:
http://www.emscreen.fr/

luc
bebert
Le #13982971
unas a écrit :
J'ai récupéré une petite tige de bégonia il y a quelque mois qui
semble avoir pris. Mais depuis un moment, il y a quelques taches
blanches sue certaines feuilles qui finissent par se déssécher; je
pense que c'est l'odium. J'ai donc coupé les parie malade et je
voudrais savoir si cela est suffisant, n'ayant pas envie d'utiliser de
traitement. Je n'arrose pas trop et l'endroit est bien ahéré. J'ai bon?



Dans ma vie de chef d'orchestre, j'ai été confronté à des situations
d'écoute très diverses, vous vous en doutez bien.
Or, sans me le formuler explicitement dans un premier temps, j'avais
remarqué à de multiples reprises que la musique sonnait mieux (surtout
Debussy), lorsque la salle était décorée de plantes diverses à condition
qu'elles soient abondantes.
J'ai creusé la piste et je me suis aperçu, avec l'aide de John Nostroe
qui dirige le labo de recherches acoustiques de l'Université de NY, que
ce phénomène curieux était dû à la teneur en eau de ces salles
(hygrométrie élevée par l'abondance des plantes) qui favorise la
propagation et la fluidité des sons.
D'ailleurs vous pouvez faire vous-même l'expérience car il n'y a rien de
mieux que l'expérience et l'observation personnelles: ouvrez vos
fenêtres un jour de pluie pendant deux heures au moins puis vaporisez de
l'eau à l'aide d'un pulvérisateur à dos de jardinier dans votre salle et
écoutez ensuite Debussy...
L'amélioration est bluffante et vaut à MON humble avis tous les câbles
du monde.

Bébert le Chef d'orchestre.
Jean-Pierre Roche
Le #13982951
bebert a écrit :

J'ai creusé la piste et je me suis aperçu, avec l'aide de John Nostroe
qui dirige le labo de recherches acoustiques de l'Université de NY, que
ce phénomène curieux était dû à la teneur en eau de ces salles
(hygrométrie élevée par l'abondance des plantes) qui favorise la
propagation et la fluidité des sons.



Vous êtes décidément un adepte de la cuistrerie sans limite...
Inutile d'aller chercher de l'aide dans une université
new-yorkaise : il suffirait de lire un livre d'acoustique
disponible dans toute bonne bibliothèque près de chez vous.
Mais ça le fait moins, c'est sûr.

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...
bebert
Le #13982941
Jean-Pierre Roche a écrit :
bebert a écrit :

J'ai creusé la piste et je me suis aperçu, avec l'aide de John Nostroe
qui dirige le labo de recherches acoustiques de l'Université de NY,
que ce phénomène curieux était dû à la teneur en eau de ces salles
(hygrométrie élevée par l'abondance des plantes) qui favorise la
propagation et la fluidité des sons.



Vous êtes décidément un adepte de la cuistrerie sans limite...
Inutile d'aller chercher de l'aide dans une université new-yorkaise : il
suffirait de lire un livre d'acoustique disponible dans toute bonne
bibliothèque près de chez vous.





Oui mais lequel??

Bébert, le chef d'orchestre

P.S:Avez-vous aussi dans une bonne bibliothèque près de chez vous un
livre sur la sottise, mon cher Jean-Pierre ?
Jean-Pierre Roche
Le #13982931
bebert a écrit :

Oui mais lequel??

Bébert, le chef d'orchestre



Se prétendre chef d'orchestre (international, hein, tant
qu'à faire ?) et ignorer l'effet de l'hygrométrie sur la
propagation des sons ! Le livre de la sottise et de la
prétention réunies vous l'écrivez ici en permanence...

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...
bebert
Le #13982921
Jean-Pierre Roche a écrit :
bebert a écrit :

Oui mais lequel??

Bébert, le chef d'orchestre



Se prétendre chef d'orchestre (international, hein, tant qu'à faire ?)
et ignorer l'effet de l'hygrométrie sur la propagation des sons ! Le
livre de la sottise et de la prétention réunies vous l'écrivez ici en
permanence...




Vous m'amusez de plus en plus, mon cher Jean-Pierre, et vous êtes une
grande réjouissance pour moi.J'aimerais que mes auditeurs soient tous
aussi attentifs et pénétrants que vous l'êtes quand vous me lisez....

Avec John (qui dirige donc le labo de recherches acoustiques de
l'université de NY), nous faisons actuellement des recherches pour
savoir si certaines plantes assurent une meilleure propagation et
fluidités sonores que d'autres: pour l'instant, les résultats sont
encourageants car ils montrent des différences sensibles mais nos
recherches sont loin d'être terminées. A terme, nous voudrions
sélectionner les espèces végétales les plus aptes pour tisser des
membranes de HP particulièrement musicales.

Bébert le CO

P.s.: nous n'avons pas encore testé le bégonia malheureusement.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme