Blogueur publicitaire

Le
SL
Un énième exemple de blogueur payé pour faire du marketing :

http://www.lemonde.fr/technologies/article/2008/11/10/profession-blogueur_1116906_651865.html

Ça devient flippant cette histoire : combien de blogueurs font faire de
la promo pour tel ou tel produit ? La publicité n'est même plus
reconnaissable comme telle. "User generated content", beurk. Encore une
fois, au moins, un journal, on sait qui sont ses publicitaires et quels
sont ses biais. Mais les chantres de la grande dérégulation ici vont
sans doute à nouveau prétendre que, eux, ils veulent se faire une
opinion eux-mêmes, ne pas passer par les "filtres" d'éditeurs et de
journalistes -- comme si le principal filtre n'était pas l'auteur, comme
s'il y avait quelque part des sources "pures", comme si tout le monde
avait le temps de tout lire et le même esprit critique. Comme si le
discours le plus suspect n'est pas celui qui se prétend neutre, factuel
et désintérésé.

"Le lecteur va faire confiance à ses pairs bien plus qu'à un
journaliste inconnu et lointain."

"C'est amusant, mes lecteurs s'imaginent que tout ce que je raconte
est véridique, alors que je romance beaucoup."

Eh oui, ici même ont en a eu suffisamment d'exemple de gens qui
faisaient infiniement plus confiance au blog : la parole spontanée
contre la prétendue "nomenklatura" des journaleux prétendument
stipendiés. Brave chair à publicitaires !

Le must :

Cela dit, Arnaud Callone revendique une éthique professionnelle, il
refuse certaines campagnes : "Une compagnie pétrolière voulait
placer des billets sponsorisés sur des blogs écologistes, c'était
trop !"

Oh oui alors, ça c'est vraiment trop moche ! Se prostituer pour recycler
la propagande d'une boîte comme si c'était son discours, ça va, par
contre avec l'écologie, faut pas déconner. J'ai une éthique, derrière
mon étiquette !
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 8
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Nicolas George
Le #17807901
SL , dans le message
Un énième exemple de blogueur payé pour faire du marketing :



Tu es conscient que tu es totalement hors charte ?

Encore une
fois, au moins, un journal, on sait qui sont ses publicitaires et quels
sont ses biais.



Toujours aussi naïf...
Thierry B.
Le #17809121
--{ SL a plopé ceci: }--

la promo pour tel ou tel produit ? La publicité n'est même plus
reconnaissable comme telle. "User generated content", beurk. Encore une
fois, au moins, un journal, on sait qui sont ses publicitaires et quels



C'est un monde d'enfer que vous proposez, là...


--
CALL -151
SL
Le #17808961
Le 11-11-2008, Nicolas George
SL , dans le message
Un énième exemple de blogueur payé pour faire du marketing :



Tu es conscient que tu es totalement hors charte ?

Encore une
fois, au moins, un journal, on sait qui sont ses publicitaires et quels
sont ses biais.



Toujours aussi naïf...



Que je sache, un journal, on connait ses actionnaires et les publicités
sont distinctes des articles. Rien de tel sur un blog. Où est la naïveté
dans cette constatation ? Mystère. Je suis sûr que tu n'es pas en train
de jeter un discrédit poujadiste sur tout corps constitué pour faire
l'apologie de l'individualisme, l'immédiateté et la transparence
iréniques, n'est-ce pas ?
Nicolas George
Le #17809341
SL , dans le message
Que je sache, un journal, on connait ses actionnaires et les publicités
sont distinctes des articles. Rien de tel sur un blog.



On connaît autant les actionnaires d'un journal et leur influence sur la
ligne éditoriale qu'on connaît l'auteur d'un blog : dans les deux cas il
faut faire preuve d'esprit critique.

Je suis sûr que tu n'es pas en train
de jeter un discrédit poujadiste sur tout corps constitué pour faire
l'apologie de l'individualisme, l'immédiateté et la transparence
iréniques, n'est-ce pas ?



Non, je suis en train de jeter un discrédit mérité sur un abruti qui se
surnomme SL.
SL
Le #17809441
Le 11-11-2008, Nicolas George
SL , dans le message
Que je sache, un journal, on connait ses actionnaires et les publicités
sont distinctes des articles. Rien de tel sur un blog.



On connaît autant les actionnaires d'un journal et leur influence sur la
ligne éditoriale qu'on connaît l'auteur d'un blog : dans les deux cas il
faut faire preuve d'esprit critique.



Tu n'as pas du bien lire : sur un blog "sponsorisé", on ne connaît pas
les financeurs et le contenu promotionnel n'est pas distinct du billet.
L'auteur est à la fois un blogueur et un publicitaire. Malgré tous les
autres biais qu'il peut avoir, un journaliste ne glisse pas des
promotions (rémunérées) pour tel ou tel produit dans le texte de son
article, dans les journaux qui ne sont pas des supports promotionels
naturellement. Il y a une légère différence.
Nicolas George
Le #17810901
SL , dans le message
un journaliste ne glisse pas des
promotions (rémunérées) pour tel ou tel produit dans le texte de son
article



On en revient au point de départ : tu es bien naïf.
SL
Le #17810891
>> un journaliste ne glisse pas des
promotions (rémunérées) pour tel ou tel produit dans le texte de son
article



On en revient au point de départ : tu es bien naïf.



Pourrais-tu nous donner un indice de promotion rémunérée de la part d'un
journaliste dans un canard comme le monde, le figaro ou libération, en
dehors des pages promotionnelles comme je le disais ? Ou une référence
à n'importe quelle étude sur le sujet (si possible réalisée par un
blogueur ?)
Stéphane CARPENTIER
Le #17811211
SL wrote:

Que je sache, un journal, on connait ses actionnaires et les publicités
sont distinctes des articles.



Ouais, enfin, bon, dans un magasine de jeux vidéos, par exemple, s'il y a
une maison d'édition qui remplit la moitié des pages de pubs, les
journalistes n'ont pas vraiment intérêt à critiquer les jeux produits par
cette maison d'édition, sinon, il n'y a plus de pub et le magasine coule.

--
Stéphane

Pour me répondre, traduire gratuit en anglais et virer le .invalid.
http://stef.carpentier.free.fr/
SL
Le #17811401
> Ouais, enfin, bon, dans un magasine de jeux vidéos, par exemple, s'il
y a une maison d'édition qui remplit la moitié des pages de pubs, les
journalistes n'ont pas vraiment intérêt à critiquer les jeux produits
par cette maison d'édition, sinon, il n'y a plus de pub et le magasine
coule.



Oui ça c'est un support publicitaire, je parle plutôt de journaux
sérieux.

De toute façon le point n'est pas du tout de porter aux nues les
journaux traditionnels, ni de douter qu'il y ait toute sorte de
corruption possible, mais juste de critiquer l'idée selon laquelle,
parce que le blogueur n'appartient à aucune institution et que la
relation est celle d'individu à individu, alors on a une relation
"pure", "naturelle", l'esprit critique peut mieux s'exercer, les
intermédiaires et l'idéologie n'existe pas, etc. C'est ça qui est
véritablement naïf.
Nicolas George
Le #17811921
SL , dans le message
Pourrais-tu nous donner un indice de promotion rémunérée de la part d'un
journaliste dans un canard comme le monde, le figaro ou libération, en
dehors des pages promotionnelles comme je le disais ?



Un journaliste est payé pour faire son boulot. S'il ne suit pas la ligne
éditoriale de son journal, il est viré. La ligne éditoriale peut très bien
impliquer de dire plutôt du mal de ceci ou plutôt du bien de cela. C'est
tout.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme