Blu-ray : la fin se rapproche... Sony prépare déjà ses clients.

Le
kowalski
http://www.avcesar.com/tout/actualite.html

Michael Lynton, patron du studio Sony Pictures Entertainment, le bras
armé du géant Sony dans l'industrie du cinéma, a déclaré lors d'u=
ne
interview au site Internet forbes.com que le Blu-Ray ne remplacerait
pas le DVD auprès des majors hollywoodiennes, ni en termes de chiffre
d'affaires, ni en termes de rentabilité. Essentiellement pour trois
raisons.
La première concerne le prix des disques Blu-Ray : << On constate déj=
à
une érosion des tarifs des titres Blu-Ray, avec un prix moyen en deçà
des prévisions des éditeurs. L'industrie du loisir, dans son ensemble,
a plus ou moins proposé gratuitement la haute définition au
consommateur. Aujourd'hui, ce dernier n'est donc pas disposé à payer
un surcoût pour un disque Blu-Ray.
La deuxième raison pose la question de la propension du consommateur à
renouveler sa DVDthèque par une Blu-Raythèque. Leyton déclare : C'est
le but, mais je suis un peu sceptique. Enfin, la troisième raison est
liée à l'émergence de la dématérialisation des contenus. De plus,=
ce
nouveau mode de distribution des films apparaît, d'après lui, moins
rémunérateur : Jusqu'à présent, le consommateur achetait ou louait =
des
films sans jamais tous les regarder. Il allait chez son loueur
préféré, choisissait quatre ou cinq films pour le week-end et, au
final, en regardait seulement deux. Avec Internet, l'amateur de cinéma
va payer uniquement ce qu'il consomme >>.

MESSAGE AUX BONOBOS : MACHEZ BIEN, CA VA ETRE DUR A DIGERER ! :-D

kowalski
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
*.-pipolin-.*
Le #19191451
kowalski avait prétendu :
http://www.avcesar.com/tout/actualite.html

Michael Lynton, patron du studio Sony Pictures Entertainment, le bras
armé du géant Sony dans l'industrie du cinéma, a déclaré lors d'une
interview au site Internet forbes.com que le Blu-Ray ne remplacerait
pas le DVD auprès des majors hollywoodiennes, ni en termes de chiffre
d'affaires, ni en termes de rentabilité. Essentiellement pour trois
raisons.
La première concerne le prix des disques Blu-Ray : << On constate déjà
une érosion des tarifs des titres Blu-Ray, avec un prix moyen en deçà
des prévisions des éditeurs. L'industrie du loisir, dans son ensemble,
a plus ou moins proposé gratuitement la haute définition au
consommateur. Aujourd'hui, ce dernier n'est donc pas disposé à payer
un surcoût pour un disque Blu-Ray.
La deuxième raison pose la question de la propension du consommateur à
renouveler sa DVDthèque par une Blu-Raythèque. Leyton déclare : C'est
le but, mais je suis un peu sceptique. Enfin, la troisième raison est
liée à l'émergence de la dématérialisation des contenus. De plus, ce
nouveau mode de distribution des films apparaît, d'après lui, moins
rémunérateur : Jusqu'à présent, le consommateur achetait ou louait des
films sans jamais tous les regarder. Il allait chez son loueur
préféré, choisissait quatre ou cinq films pour le week-end et, au
final, en regardait seulement deux. Avec Internet, l'amateur de cinéma
va payer uniquement ce qu'il consomme >>.

MESSAGE AUX BONOBOS : MACHEZ BIEN, CA VA ETRE DUR A DIGERER ! :-D

kowalski



dans tes rêves...

--
Toutes les fautes d'orthographes de ce message sont sous copyright et
sont la propriété exclusive de l'auteur de ce message, toutes
reproductions est interdite et donnerais lieu à des poursuites.
© pipolin
Loic
Le #19192111
"*.-pipolin-.*" news:
kowalski avait prétendu :
http://www.avcesar.com/tout/actualite.html

Michael Lynton, patron du studio Sony Pictures Entertainment, le bras
armé du géant Sony dans l'industrie du cinéma, a déclaré lors d'une
interview au site Internet forbes.com que le Blu-Ray ne remplacerait
pas le DVD auprès des majors hollywoodiennes, ni en termes de chiffre
d'affaires, ni en termes de rentabilité. Essentiellement pour trois
raisons.
La première concerne le prix des disques Blu-Ray : << On constate déjà
une érosion des tarifs des titres Blu-Ray, avec un prix moyen en deçà
des prévisions des éditeurs. L'industrie du loisir, dans son ensemble,
a plus ou moins proposé gratuitement la haute définition au
consommateur. Aujourd'hui, ce dernier n'est donc pas disposé à payer
un surcoût pour un disque Blu-Ray.
La deuxième raison pose la question de la propension du consommateur à
renouveler sa DVDthèque par une Blu-Raythèque. Leyton déclare : C'est
le but, mais je suis un peu sceptique. Enfin, la troisième raison est
liée à l'émergence de la dématérialisation des contenus. De plus, ce
nouveau mode de distribution des films apparaît, d'après lui, moins
rémunérateur : Jusqu'à présent, le consommateur achetait ou louait des
films sans jamais tous les regarder. Il allait chez son loueur
préféré, choisissait quatre ou cinq films pour le week-end et, au
final, en regardait seulement deux. Avec Internet, l'amateur de cinéma
va payer uniquement ce qu'il consomme >>.

MESSAGE AUX BONOBOS : MACHEZ BIEN, CA VA ETRE DUR A DIGERER ! :-D

kowalski





Tu ne sait toujours pas lire et comprendre une phrase !




R. Daneel Olivaw
Le #19193241
Loic a écrit :
Tu ne sait toujours pas lire et comprendre une phrase !



Ce qui n'est pas arrangé par le fait que ses références sont des
mauvaises traductions (volontaires ou involontaires ?) d'articles
anglophone par avcesar.

Le ton de l'article originel est bien plus nuancé et moins sombre:

http://www.forbes.com/2009/04/21/sony-pascal-lynton-business-media-sony.html

Exemple sur une partie de l'article.

Do you think Blu-ray will make up for lost DVD revenue?

Lynton: That's the hope, but I'm a little skeptical. The question is
whether people will really replace their libraries. Plus it would appear
there's already price erosion in Blu-ray, so we're not making the price
point we originally hoped for. The entertainment industry at large has
pretty much given away high definition to consumers. They haven't really
charged a premium for it on television. That makes consumers more likely
to buy Blu-ray but less likely to pay a premium for it.


Traduction approximative à l'arrache.

Pensez vous que (les ventes) du Blu-Ray vont compenser la baisse du CA
généré par les ventes DVD ?

Lynton: C'est bien ce que nous esperons, mais je suis un peu sceptique.
On se demande si les gens vont remplacer les films qu'ils ont déjà DVD
par les version BD. De plus il semblerait qu'il y a déjà une baisse sur
des prix sur les BD, qui ne sont pas vendus au niveau de prix esperé.
L'industrie dans son ensemble a fait cadeay de la haute définition aux
consommateurs. Ils n'ont leur ont pas fait payer de supplément pour la
télé HD (NDT: pas comme en France avec ces rats de canalsat). Ca fait
que les consommateurs sont plus enclins à investir dans le Blu-Ray mais
moins enclin à payer plus.
kowalski
Le #19193571
On 26 avr, 10:48, "R. Daneel Olivaw"
Ce qui n'est pas arrangé par le fait que ses références sont des
mauvaises traductions (volontaires ou involontaires ?) d'articles
anglophone par avcesar.



avcesar à juste une dimension supplémentaire à ta traduction de
bonobo :
Savoir lire entre les lignes d'une annonce officielle, mais c'est
aussi leur métier, en même temps...
*.-pipolin-.*
Le #19194121
kowalski a exposé le 26/04/2009 :
On 26 avr, 10:48, "R. Daneel Olivaw"
Ce qui n'est pas arrangé par le fait que ses références sont des
mauvaises traductions (volontaires ou involontaires ?) d'articles
anglophone par avcesar.



avcesar à juste une dimension supplémentaire à ta traduction de
bonobo :
Savoir lire entre les lignes d'une annonce officielle, mais c'est
aussi leur métier, en même temps...



mwarf !!!

sont aussi dingue que toi...

ils lisent l'avenir dans les lignes de la main, aussi ?

boule de cristal ?

mar de café ?

...

--
Toutes les fautes d'orthographes de ce message sont sous copyright et
sont la propriété exclusive de l'auteur de ce message, toutes
reproductions est interdite et donnerais lieu à des poursuites.
© pipolin
Loic
Le #19194301
"kowalski" news:
On 26 avr, 10:48, "R. Daneel Olivaw"
Ce qui n'est pas arrangé par le fait que ses références sont des
mauvaises traductions (volontaires ou involontaires ?) d'articles
anglophone par avcesar.



avcesar à juste une dimension supplémentaire à ta traduction de
bonobo :
Savoir lire entre les lignes d'une annonce officielle, mais c'est
aussi leur métier, en même temps...


Rigolo à ecrit : Bla bla bla, bla bla bla bla ben oui quoi il sait lire
entre les lignes ....
Publicité
Poster une réponse
Anonyme