BNP et Racket des USA avec une loi interne à portée extra-territoriale. Les caniches européens se soumettent.

Le
Zulu
On voit bien là une preuve flagrante de la soumission de la France et de l'Europe aux
diktats américains.

L' embargo des USA contre Cuba est dénoncé par de nombreuses résolutions de l'ONU
mais ils persistent.

Voir

29/10/2013
L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE CONDAMNE POUR LA VINGT-DEUXIÈME FOIS LE BLOCUS AMÉRICAIN CONTRE
CUBA, DÉCRÉTÉ « À UNE ÉPOQUE OÙ LA MAJORITÉ DE LA POPULATION ACTUELLE N’ÉTAIT PAS NÉE »

Adoptée par 188 voix pour, l’opposition des États-Unis et d’Israël et les abstentions
des Palaos, des Îles Marshall et de la Micronésie, la résolution exprime la
préoccupation de l’Assemblée générale face à l’adoption et à l’application de
nouvelles mesures pour durcir et élargir le blocus économique, commercial et
financier appliqué à Cuba. Elle « exhorte de nouveau tous les États à s’abstenir
d’adopter ou d’appliquer » de telles mesures et « demande de nouveau instamment » à
tous les États de faire le nécessaire pour les abroger ou pour en annuler l’effet dès
que possible.

http://www.un.org/News/fr-press/docs/2013/AG11445.doc.htm

BNP n'a enfreint aucune loi commerciale internationale ni européenne mais voilà, la
puissante colonie des mafieux cubains de MIami (parmi eux le terroriste Posada
Carriles, ex-CIA, qui a fait exploser une avion de ligne Cubain qui a fait 73 morts
le 6 octobre 1976 http://fr.wikipedia.org/wiki/Posada_Carriles) a obtenu des USA une
loi spécifique pour se venger du régime castriste.

ON constate que le régime coco chinois ni le régime colonial d’apartheid d'Israël ne
subissent pas un sort identique, ce qui confirme l'inanité de cette loi Helms-Burton
adoptée après l'échec de plus de 600 tentatives d'assassinat entreprises par les USA
contre Castro sans compter les saloperies immondes comme l'introduction par voie
aérienne dans l'île de maladies agricoles (canne à sucre) et humaines (dengue).
Sans mentionner l'opération Northwoods avortée in extremis par Kennedy
http://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Northwoods

Bref, les USA s’acharnent depuis 1959 à faire des misères à Cuba parce que Castro ne
s'est pas soumis à ses impositions.

Nos politiques au pouvoir et les instances européennes confirment leur bassesse.
Il faudrait que l'Europe s'allie avec la Russie, le Japon, la Chine (qui commerce
impunément, à ce jour, avec Cuba mais les USA ne s'attaquent aux gros costauds,
surtout lorsqu'ils sont garants de leur monnaie de singe) et le BRIC pour abolir le
dollar de toutes leurs transactions commerciales hors USA.

ON verrait alors si l'Obama continuerait à imposer ses lois internes au monde.

Phillipot lucide sur ce coup, ça change des béni oui oui.
http://www.frontnational.com/videos/florian-philippot-sur-sud-radio-5/

<>

BNP Paribas : La France humiliée par les malfrats de Washington



Motif ? La BNP aurait violé pendant quatre ans l’embargo décrété contre Cuba, le
Soudan et l’Iran. Quel tribunal a décidé de cet embargo contre ces Etats souverains ?
Aucun : c’est encore Obama et ses sbires. Une zone de non-droit… Une association de
malfaiteurs encravatés décident de ruiner des peuples, puis de ruiner une banque
(française), ce sans loi, sans tribunal sans procès, et ça passe comme une lettre à
la poste. Ça me sidère.



Bien sûr, la banque BNP se prépare à un procès du feu de Dieu. Elle va contester les
décisions d’embargo contre l’Iran, le Soudan et l’Iran, contraires aux résolutions de
l’ONU. Elle va dénoncer ces sanctions gouvernementales, prises sans référence au
droit international et sans procès, selon cette méthode qui conduit les US à
commettre les plus graves violations du droit, comme en envahissant l’Irak ou en
procédant à des campagnes d’assassinats au Pakistan…

Non, la BNP ne se défendra pas. Ces décérébrés vont payer sans même oser saisir un
tribunal. Une soumission totale.

Du côté du gouvernement français, c’est la même incurie. Le p’tit naze de
Montebourpif, qui fulmine devant l’Indien Mittal, se couche devant les US. Pourtant,
Mittal n’a pas fait 7 milliards d’euros de dégâts… De la part de ce quart de portion,
ça ne surprendra personne. Michel Sapin a lui discuté avec Benjamin Lawsky, non pour
exiger le respect du droit – conduire un procès en fonction de règles conformes au
droit international – mais pour implorer la clémence… Quelle honte. Un rat… mais
c’était perdu d’avance, car le gouvernement est calé sur les délires de Washington
pour ce qui concerne Cuba, le Soudan et l’Iran.

Sapin s’est fait jeter, et il a contacté Eric Holder, le ministre de la justice US,
qui a son tour l’a jeté, lui expliquant qu’aucune banque n’était « too big to jail »,
littéralement « trop grosse pour échapper à la prison ». Et Sapin a fermé son sifflet.

Non, le seul qui a émis une opinion critique, mais bien discrète, est Christian
Noyer, le gouverneur de la Banque de France : « Nous avons vérifié que toutes les
transactions incriminées étaient conformes aux règles, lois, réglementations, aux
niveaux européen et français. Il n’y a aucune contravention à ces règles, ni
d’ailleurs aux règles édictées par les Nations unies ». Très bien de rappeler que
l’ONU existe, car c’est l’ONU qui défend le droit international, alors que les US ne
défendent que leurs intérêts égoïstes, ceux d’un petit Etat de 320 millions de
personnes qui maquereauter 7 milliards d’êtres libres et égaux. Mais que pèse la
déclaration de notre ami Christian ?

Donc, c’est la crise avec les US ? Mais non, rien du tout ! Mieux, pour remercier ces
malfrats, on va signer un accord de coopération, le traité transatlantique, qui va
finir d’asservir nos économies.

http://www.alterinfo.net/BNP-Paribas-La-France-humiliee-par-les-malfrats-de-Washington_a102982.html
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le Forgeron
Le #26165202
Le 30/05/2014 22:06, Zulu > nous fit lire :

Bien sûr, la banque BNP se prépare à un procès du feu de Dieu. Elle va
contester les décisions d’embargo contre l’Iran, le Soudan et l’Iran,
contraires aux résolutions de l’ONU. Elle va dénoncer ces sanctions
gouvernementales, prises sans référence au droit international et sans
procès, selon cette méthode qui conduit les US à commettre les plus
graves violations du droit, comme en envahissant l’Irak ou en procédant
à des campagnes d’assassinats au Pakistan…

Non, la BNP ne se défendra pas. Ces décérébrés vont payer sans même oser
saisir un tribunal. Une soumission totale.



Si la BNP osait... fermeture immédiate et définitive de toutes les
agences aux USA (BancWest/Bank of the West/First Hawaiian Bank:
faillite, pertes sèches des dépôts et des archives durant le week-end...
au revoir, vous pouvez saisir les locaux, les chaises et les tables...
on a laisser les portes ouvertes, y compris les coffres, et on n'a pas
payer les salaires.)

Bon, après, faudra pas vouloir revenir. Et les clients internationaux
risquent de ne pas aimer, mais ils ont des comptes dans des paradis.

Je sais, je rêve.

--
Email to the Reply-To address will not be read.
IQ of crossposters with FU: 100 / (number of groups)
IQ of crossposters without FU: 100 / (1 + number of groups)
IQ of multiposters: 100 / ( (number of groups) * (number of groups))
Zulu
Le #26165252
El 30/05/2014 22:17, Le Forgeron escribió:
Le 30/05/2014 22:06, Zulu> nous fit lire :

Bien sûr, la banque BNP se prépare à un procès du feu de Dieu. Elle va
contester les décisions d’embargo contre l’Iran, le Soudan et l’Iran,
contraires aux résolutions de l’ONU. Elle va dénoncer ces sanctions
gouvernementales, prises sans référence au droit international et sans
procès, selon cette méthode qui conduit les US à commettre les plus
graves violations du droit, comme en envahissant l’Irak ou en procédant
à des campagnes d’assassinats au Pakistan…

Non, la BNP ne se défendra pas. Ces décérébrés vont payer sans même oser
saisir un tribunal. Une soumission totale.



Si la BNP osait... fermeture immédiate et définitive de toutes les
agences aux USA (BancWest/Bank of the West/First Hawaiian Bank:
faillite, pertes sèches des dépôts et des archives durant le week-end...
au revoir, vous pouvez saisir les locaux, les chaises et les tables...
on a laisser les portes ouvertes, y compris les coffres, et on n'a pas
payer les salaires.)

Bon, après, faudra pas vouloir revenir. Et les clients internationaux
risquent de ne pas aimer, mais ils ont des comptes dans des paradis.

Je sais, je rêve.



Les USA jouent sur le fait que les entreprises qu'ils pénalisent ont des intérêts
locaux. Individuellement elles n'ont pas le choix. C'est du chantage pur et dur.
Tu casque ou tu dégage!
Seule une coalition internationale pourrait faire quelque chose pour stopper ce racket.
Gerard
Le #26167152
Zulu avait prétendu :
On voit bien là une preuve flagrante de la soumission de la France et de
l'Europe aux diktats américains.

L' embargo des USA contre Cuba est dénoncé par de nombreuses résolutions de
l'ONU mais ils persistent.

Voir

29/10/2013
L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE CONDAMNE POUR LA VINGT-DEUXIÈME FOIS LE BLOCUS AMÉRICAIN
CONTRE CUBA, DÉCRÉTÉ « À UNE ÉPOQUE OÙ LA MAJORITÉ DE LA POPULATION ACTUELLE
N’ÉTAIT PAS NÉE »

Adoptée par 188 voix pour, l’opposition des États-Unis et d’Israël et les
abstentions des Palaos, des Îles Marshall et de la Micronésie, la résolution
exprime la préoccupation de l’Assemblée générale face à l’adoption et à
l’application de nouvelles mesures pour durcir et élargir le blocus
économique, commercial et financier appliqué à Cuba. Elle « exhorte de
nouveau tous les États à s’abstenir d’adopter ou d’appliquer » de telles
mesures et « demande de nouveau instamment » à tous les États de faire le
nécessaire pour les abroger ou pour en annuler l’effet dès que possible.

http://www.un.org/News/fr-press/docs/2013/AG11445.doc.htm

BNP n'a enfreint aucune loi commerciale internationale ni européenne mais
voilà, la puissante colonie des mafieux cubains de MIami (parmi eux le
terroriste Posada Carriles, ex-CIA, qui a fait exploser une avion de ligne
Cubain qui a fait 73 morts le 6 octobre 1976
http://fr.wikipedia.org/wiki/Posada_Carriles) a obtenu des USA une loi
spécifique pour se venger du régime castriste.

ON constate que le régime coco chinois ni le régime colonial d’apartheid
d'Israël ne subissent pas un sort identique, ce qui confirme l'inanité de
cette loi Helms-Burton adoptée après l'échec de plus de 600 tentatives
d'assassinat entreprises par les USA contre Castro sans compter les
saloperies immondes comme l'introduction par voie aérienne dans l'île de
maladies agricoles (canne à sucre) et humaines (dengue).
Sans mentionner l'opération Northwoods avortée in extremis par Kennedy
http://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Northwoods

Bref, les USA s’acharnent depuis 1959 à faire des misères à Cuba parce que
Castro ne s'est pas soumis à ses impositions.

Nos politiques au pouvoir et les instances européennes confirment leur
bassesse.
Il faudrait que l'Europe s'allie avec la Russie, le Japon, la Chine (qui
commerce impunément, à ce jour, avec Cuba mais les USA ne s'attaquent aux
gros costauds, surtout lorsqu'ils sont garants de leur monnaie de singe) et
le BRIC pour abolir le dollar de toutes leurs transactions commerciales hors
USA.

ON verrait alors si l'Obama continuerait à imposer ses lois internes au
monde.

Phillipot lucide sur ce coup, ça change des béni oui oui.
http://www.frontnational.com/videos/florian-philippot-sur-sud-radio-5/

<>

BNP Paribas : La France humiliée par les malfrats de Washington

...

Motif ? La BNP aurait violé pendant quatre ans l’embargo décrété contre Cuba,
le Soudan et l’Iran. Quel tribunal a décidé de cet embargo contre ces Etats
souverains ? Aucun : c’est encore Obama et ses sbires. Une zone de non-droit…
Une association de malfaiteurs encravatés décident de ruiner des peuples,
puis de ruiner une banque (française), ce sans loi, sans tribunal sans
procès, et ça passe comme une lettre à la poste. Ça me sidère.

...

Bien sûr, la banque BNP se prépare à un procès du feu de Dieu. Elle va
contester les décisions d’embargo contre l’Iran, le Soudan et l’Iran,
contraires aux résolutions de l’ONU. Elle va dénoncer ces sanctions
gouvernementales, prises sans référence au droit international et sans
procès, selon cette méthode qui conduit les US à commettre les plus graves
violations du droit, comme en envahissant l’Irak ou en procédant à des
campagnes d’assassinats au Pakistan…

Non, la BNP ne se défendra pas. Ces décérébrés vont payer sans même oser
saisir un tribunal. Une soumission totale.

Du côté du gouvernement français, c’est la même incurie. Le p’tit naze de
Montebourpif, qui fulmine devant l’Indien Mittal, se couche devant les US.
Pourtant, Mittal n’a pas fait 7 milliards d’euros de dégâts… De la part de ce
quart de portion, ça ne surprendra personne. Michel Sapin a lui discuté avec
Benjamin Lawsky, non pour exiger le respect du droit – conduire un procès en
fonction de règles conformes au droit international – mais pour implorer la
clémence… Quelle honte. Un rat… mais c’était perdu d’avance, car le
gouvernement est calé sur les délires de Washington pour ce qui concerne
Cuba, le Soudan et l’Iran.

Sapin s’est fait jeter, et il a contacté Eric Holder, le ministre de la
justice US, qui a son tour l’a jeté, lui expliquant qu’aucune banque n’était
« too big to jail », littéralement « trop grosse pour échapper à la prison ».
Et Sapin a fermé son sifflet.

Non, le seul qui a émis une opinion critique, mais bien discrète, est
Christian Noyer, le gouverneur de la Banque de France : « Nous avons vérifié
que toutes les transactions incriminées étaient conformes aux règles, lois,
réglementations, aux niveaux européen et français. Il n’y a aucune
contravention à ces règles, ni d’ailleurs aux règles édictées par les Nations
unies ». Très bien de rappeler que l’ONU existe, car c’est l’ONU qui défend
le droit international, alors que les US ne défendent que leurs intérêts
égoïstes, ceux d’un petit Etat de 320 millions de personnes qui maquereauter
7 milliards d’êtres libres et égaux. Mais que pèse la déclaration de notre
ami Christian ?

Donc, c’est la crise avec les US ? Mais non, rien du tout ! Mieux, pour
remercier ces malfrats, on va signer un accord de coopération, le traité
transatlantique, qui va finir d’asservir nos économies.

http://www.alterinfo.net/BNP-Paribas-La-France-humiliee-par-les-malfrats-de-Washington_a102982.html



A noter que les entreprises qui ont violé l'embargo US, MAIS sans
utilisé le dollar, monnaie US par définition, ne subissent aucune
peine.
A noter aussi, que ces pays qui ont un problème avec les USA, en ont
beaucoup moins avec sa monnaie qu'ils préfèrent finalement à l'Euro.
Adieu grandes théories, pognon first.!!!
Publicité
Poster une réponse
Anonyme