[Bobos] Les Cesars recompensent le film anti-corse, Le Prophete, mais font un flop

Le
Yoki
X-No-Archive: Yes

Grands vainqueurs de la soirée : Un Prophète, de Jacques Audiard. Il s'agit
d'un huis-clos carcéral, l'histoire d'un "jeune" détenu, Malik El Djebena,
vivant l'enfer au sein d'un groupe de "mafieux corses", et qui se vengera de
ces vilains racistes esclavagistes - les bobos jacobins ont a-do-ré (faire
l'éloge de l'immigré, tout en tapant sur les Corses, l'une des dernières
nations à défendre son identité en France, est l'un des thèmes favoris du
bobo parisien). Meilleur acteur : Tahar Rahim, le "jeune belfortin" (AFP).

http://www.20minutes.fr/article/387850/Culture-Les-Cesars-font-un-flop.php

>
> Retransmise samedi soir sur Canal+, elle n'a attiré que 1,7 million de
> téléspectateurs selon Médiamétrie, soit une part d'audience de 9,1%. Une
> conte-performance qui a relégué Canal + en cinquième position des
> audiences de la soirée. L'érosion se poursuit donc. Depuis trois ans, l'audience
> des Césars est en baisse continue. La cérémonie (diffusée alors un
> vendredi) avait rassemblé 2,4 millions de téléspectateurs en 2007, 2,3
> millions en 2008 et 2,2 millions en 2009, rappelle Ozap. Il faut remonter
> jusqu'en 2005 pour toucher le record d'audience des Césars (3,3 millions
> de téléspectateurs). Le maître de cérémonie était alors Gad Elmaleh. L'humoriste,
> qui co-animait la soirée de cette année avec Valérie Lemercier, n'a, cette
> fois, pas réussi à redresser la barre.


* Dans Le Monde, "Le cinéma français s"autocongratule !" (
http://www.lemonde.fr/opinions/chronique/2010/02/28/le-cinema-francais-s-autocongratule_1312494_3232.html )

"Mais de cérémonie en cérémonie, je m'interroge vraiment sur la
sincérité, la spontanéité d'une profession, si prestigieuse soit-elle, qui
se récompense elle-même, l'autocongratulation pratiquée, sans mesure, sans
discernement, sans s'occuper vraiment du VRAI PUBLIC, car comme à son
habitude la salle du Châtelet était pleine à craquer : de producteurs, de
réalisateurs, d'acteurs, d'actrices, de directeurs de la photo (ça m'a
toujours frappé que pour le cinéma on dise photo), directeurs du son,
costumières, éclairagistes, monteurs, décorateurs, etc, etc, je ne suis pas
assez féru en industrie du cinéma pour en citer tous les métiers.

"Mais je me demande vraiment s'il y a dans la salle un seul représentant
du VRAI PUBLIC !

"Le grand vainqueur de la cérémonie des 35èmes Césars a été le film Le
prophète de Jacques Audiard, nominé 9 fois. Là-haut quelque part, peut-être
pas au Paradis, son père Michel Audiard a dû se dire : "Mais c'est pas
possible ,ils ont pris les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages".
Car le père Audiard, gosse du XIVème arrondt. avec son accent de vrai
parigot, qui a pondu de nombreux calembours qui eux faisaient au moins
sourire et, en sus, donnait à réfléchir, avait les pieds sur terre, et il a
du se dire : "Je savais que le fiston était un crack, mais de là à être
couronné du meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario original,
meilleure photo, meilleur montage, meilleurs décors, et la CERISE sur le
GÂTEAU, son acteur vedette, Tahar Rahim,i nconnu pour le grand public, a été
sacré meilleur acteur masculin et meilleur espoir masculin.

"Alors là ,je dois vous avouer, j'ai relu à deux fois ce matin les
nommés, pas de doute possible, alors je voudrais poser une question : est-ce
qu'il a été meilleur dans son interprétation du meilleur acteur masculin ou
dans celle de meilleur espoir masculin ? Je crois que j'ai un élément de
réponse, il n'était que meilleur espoir, au début du film, et il a été le
meilleur acteur masculin, à la fin du film.""


* Sébastien Le Fol, du Figaro, pose la question sur son blog : "Faut-il
supprimer les Césars ?" (
http://blog.lefigaro.fr/le-fol/2010/02/faut-il-supprimer-les-cesars.html )

"En cinq ans la fête du cinéma français a donc perdu la moitié de son
public. La faute à qui ? Aux jeux olympiques de Vancouver ? A Christophe
Dechavanne ? A la tempête Xynthia ? Même pas. A Gad Elmaleh et Valérie
Lemercier ? Les deux animateurs d'un soir se sont plutôt bien sortis de
cette corvée endimanchée, lui avec sa gentillesse et elle son troisième
degré. Aux films en compétition ? La cuvée 2009 était plutôt bonne. Adjani
méritait bien son grand chelem à travers les décennies (5 César). Un
prophète est un très grand film mais fallait-il neuf récompenses pour le
dire ? François Cluzet aurait peut-être mérité le César du meilleur acteur.
Pourvu qu'il ne se mette pas à boire, comme le personnage qu'il incarne dans
Un dernier pour la route. Non, pour une fois, la sélection n'était pas en
cause. Il faut croire que ce sont les Césars eux-mêmes qui rouillent. Quel
sens a encore, à l'époque du zapping, ce marathon télévisuel fastidieux et
bavard ?"


=> Gag Vanessa Paradis : http://www.youtube.com/watch?v=GWIbtsCQC0k

=> Les Césars vus par Les Inconnus :
http://www.youtube.com/watch?v=vAEguPQRcBA
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Mara Jade Skywalker
Le #21292311
Yoki nous a concocté:

X-No-Archive: Yes

Grands vainqueurs de la soirée : Un Prophète, de Jacques Audiard. Il
s'agit d'un huis-clos carcéral, l'histoire d'un "jeune" détenu, Malik
El Djebena, vivant l'enfer au sein d'un groupe de "mafieux corses",
et qui se vengera de ces vilains racistes esclavagistes - les bobos
jacobins ont a-do-ré (faire l'éloge de l'immigré, tout en tapant sur
les Corses, l'une des dernières nations à défendre son identité en
France, est l'un des thèmes favoris du bobo parisien). Meilleur
acteur : Tahar Rahim, le "jeune belfortin" (AFP).



Moi je me demande pourquoi les contribuables français
continuent de payer pour que les bobos produisent des
productions cinématographiques nullardes pareilles!
[merci l'exception culturelle française]

--
Jacqueline "Jade" Devereaux - http://jacqueline-devereaux.blogspot.com/
[remplacez antispam.cool par jacquie.devereaux]
Victor: "Tsahal correctionne grave, disperse menu, et ventile loin!"
Broc_Ex_Co: "Ah ces Américains, même quand ils s'excusent,
ils nous font la leçon!"
RVG
Le #21292301
Yoki a écrit :
Corses, l'une des dernières
nations à défendre son identité en France.



La Corse est un *département* de la seule nation française.
Le régionalisme est un obscurantisme antihumaniste.

--
Internet is People

http://rvgmusic.bandcamp.com/
http://www.jamendo.com/fr/user/RVG95
jojo
Le #21293111
On Mar 1, 12:25 pm, "Yoki"
X-No-Archive: Yes

Grands vainqueurs de la soir e : Un Proph te, de Jacques Audiard. Il s'ag it
d'un huis-clos carc ral, l'histoire d'un "jeune" d tenu, Malik El Djebena ,
vivant l'enfer au sein d'un groupe de "mafieux corses", et qui se vengera de
ces vilains racistes esclavagistes - les bobos jacobins ont a-do-r (faire
l' loge de l'immigr , tout en tapant sur les Corses, l'une des derni res
nations d fendre son identit en France, est l'un des th mes favoris du
bobo parisien). Meilleur acteur : Tahar Rahim, le "jeune belfortin" (AFP) .

http://www.20minutes.fr/article/387850/Culture-Les-Cesars-font-un-flo...




Pas vu, ca ne me dit rien, et je n'aime pas enormement le cinema
francais a peine capable de produire une bonne comedie sympathique de
temps a autre mais tres peu de films memorables (la Journee de la jupe
me semble le seul film francais de qualite que j'ai vu ces derniers
temps).


>  Retransmise samedi soir sur Canal+, elle n'a attir que 1,7 million d e
> t l spectateurs selon M diam trie, soit une part d'audience de 9,1%. Un e
> conte-performance qui a rel gu Canal + en cinqui me position des
> audiences de la soir e. L' rosion se poursuit donc. Depuis trois ans, l 'audience
> des C sars est en baisse continue. La c r monie (diffus e alors un
> vendredi) avait rassembl 2,4 millions de t l spectateurs en 2007, 2,3
> millions en 2008 et 2,2 millions en 2009, rappelle Ozap. Il faut remont er
> jusqu'en 2005 pour toucher le record d'audience des C sars (3,3 million s
> de t l spectateurs). Le ma tre de c r monie tait alors Gad Elmaleh. L'h umoriste,
> qui co-animait la soir e de cette ann e avec Val rie Lemercier, n'a, ce tte
> fois, pas r ussi redresser la barre.

* Dans Le Monde, "Le cin ma fran ais s"autocongratule !" (http://www.lemo nde.fr/opinions/chronique/2010/02/28/le-cinema-francai...)

    "Mais de c r monie en c r monie, je m'interroge vraiment sur la
sinc rit , la spontan it d'une profession, si prestigieuse soit-elle, qui
se r compense elle-m me, l'autocongratulation pratiqu e, sans mesure, san s
discernement, sans s'occuper vraiment du VRAI PUBLIC, car comme son
habitude la salle du Ch telet tait pleine craquer : de producteurs, de
r alisateurs, d'acteurs, d'actrices, de directeurs de la photo ( a m'a
toujours frapp que pour le cin ma on dise photo), directeurs du son,
costumi res, clairagistes, monteurs, d corateurs, etc, etc, je ne suis pa s
assez f ru en industrie du cin ma pour en citer tous les m tiers.




On peut dire la meme chose des Oscars d'ailleurs. De la pure
autocongratulation. Mais au moins c'est un bon divertissement. Ca fait
longtemps que le fait de recevoir un oscar ou un cesar n;a plus qu'une
valeur vaguement symbolique et n'impressionne plus que les faibles
d'esprits.

Deja on voit que le Prix Nobel de la Paix est en voie d'etre considere
comme une grosse blague, alors les Cesars...

    "Mais je me demande vraiment s'il y a dans la salle un seul repr sentant
du VRAI PUBLIC !

    "Le grand vainqueur de la c r monie des 35 mes C sars a t le film Le
proph te de Jacques Audiard, nomin 9 fois. L -haut quelque part, peut- tr e
pas au Paradis, son p re Michel Audiard a d se dire : "Mais c'est pas
possible ,ils ont pris les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages" .
Car le p re Audiard, gosse du XIV me arrondt. avec son accent de vrai
parigot, qui a pondu de nombreux calembours qui eux faisaient au moins
sourire et, en sus, donnait r fl chir, avait les pieds sur terre, et il a
du se dire : "Je savais que le fiston tait un crack, mais de l tre
couronn du meilleur film, meilleur r alisateur, meilleur sc nario origina l,
meilleure photo, meilleur montage, meilleurs d cors, et la CERISE sur le
G TEAU, son acteur vedette, Tahar Rahim,i nconnu pour le grand public, a t
sacr meilleur acteur masculin et meilleur espoir masculin.

    "Alors l ,je dois vous avouer, j'ai relu deux fois ce matin les
nomm s, pas de doute possible, alors je voudrais poser une question : est -ce
qu'il a t meilleur dans son interpr tation du meilleur acteur masculin ou
dans celle de meilleur espoir masculin ? Je crois que j'ai un l ment de
r ponse, il n' tait que meilleur espoir, au d but du film, et il a t le
meilleur acteur masculin, la fin du film.""

* S bastien Le Fol, du Figaro, pose la question sur son blog : "Faut-il
supprimer les C sars ?" (http://blog.lefigaro.fr/le-fol/2010/02/faut-il-s upprimer-les-cesars.html)

    "En cinq ans la f te du cin ma fran ais a donc perdu la moiti de son
public. La faute qui ? Aux jeux olympiques de Vancouver ? A Christophe
Dechavanne ? A la temp te Xynthia ? M me pas. A Gad Elmaleh et Val rie
Lemercier ? Les deux animateurs d'un soir se sont plut t bien sortis de
cette corv e endimanch e, lui avec sa gentillesse et elle son troisi me
degr . Aux films en comp tition ? La cuv e 2009 tait plut t bonne. Adjani
m ritait bien son grand chelem travers les d cennies (5 C sar). Un
proph te est un tr s grand film mais fallait-il neuf r compenses pour le
dire ? Fran ois Cluzet aurait peut- tre m rit le C sar du meilleur acteur .
Pourvu qu'il ne se mette pas boire, comme le personnage qu'il incarne dan s
Un dernier pour la route. Non, pour une fois, la s lection n' tait pas en
cause. Il faut croire que ce sont les C sars eux-m mes qui rouillent. Que l
sens a encore, l' poque du zapping, ce marathon t l visuel fastidieux et
bavard ?"

=> Gag Vanessa Paradis :http://www.youtube.com/watch?v=GWIbtsCQC0k

=> Les C sars vus par Les Inconnus :http://www.youtube.com/watch?v=vA EguPQRcBA


Publicité
Poster une réponse
Anonyme