C : comment apprendre?

Le
bpascal123
Bonjour,

Au fur et à mesure que j'avance dans l'apprentissage, le langage C me
semble de plus en plus vaste.

Je voudrais savoir si c'est utile de passer beaucoup de temps à
maîtriser des boucles pour principalement implémenter des algorithmes
de tri ou de manipulation de données (tableau 2d) ?

Est-ce que ça peut réellement servir sachant qu'il me semble que ce
langage dépend des librairies. Je veux dire par là que j'ai eu un
livre entre les mains : "Langage C L'essentiel du code et des
commandes" de Yves Mettier et dans ce livre je ne reconnais pas très
bien le code de base du langage mais plutôt des fonctions à apprendre
par coeur avec des librairies. J'ai le sentiment que c'est beaucoup
plus utile de savoir programmer avec que de faire des algorithmes
consommateurs de temps?

Ou alors est-ce que je dois voir le livre de Y.Mettier comme la
seconde étape de l'apprentissage ? Je pense également à "C en action"
du même auteur. Je pense ça pourrait être la seconde étape?

Je suppose que une fois les bases du C acquises E/S, pointeurs,
écriture de fichiers, je peux directement passer à un autre langage et
faire appel au C quand je n'ai pas la connaissance d'un objet pour
accomplir telle ou telle tâche. Je pense alors à C++.

Merci,

Pascal
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Marc Boyer
Le #20774511
Le 15-12-2009,
Bonjour,

Au fur et à mesure que j'avance dans l'apprentissage, le langage C me
semble de plus en plus vaste.



Et oui. Ceci dit, la norme ne fait que quelques centaines
de pages.

Je voudrais savoir si c'est utile de passer beaucoup de temps à
maîtriser des boucles pour principalement implémenter des algorithmes
de tri ou de manipulation de données (tableau 2d...) ?



Quel est ton but ? Sans but, difficile de définir des moyens.

Est-ce que ça peut réellement servir sachant qu'il me semble que ce
langage dépend des librairies.



Que veux-tu dire ? Par rapport à d'autres langages (Java par exemple),
le C "pur" (ie tel que définit par la norme) possède un ensemble
de bibliothèques plutôt restreint (pas moyen d'ouvrir une fenêtre
grahique par exemple, ou une connexion réseau).
Après, il existe une foultitude de bibliothèques qui ont été
développés pour le C.

Je veux dire par là que j'ai eu un
livre entre les mains : "Langage C L'essentiel du code et des
commandes" de Yves Mettier et dans ce livre je ne reconnais pas très
bien le code de base du langage mais plutôt des fonctions à apprendre
par coeur avec des librairies. J'ai le sentiment que c'est beaucoup
plus utile de savoir programmer avec que de faire des algorithmes
consommateurs de temps?



C'est un problème plus global en programmation: quasiment tout
ce que l'on veut faire existe déjà sous une forme ou une autre
ailleurs. Et l'éternelle question est: vais-je avoir plus vite
fait de sélectionner, apprendre, particulariser ce qui existe
déjà où tout refaire ?

Mais si la question se pose au cas par cas pour chaque projet,
en situation d'apprentissage, il faut savoir faire les deux.
Savoir coder par soit même *et* savoir ré-utiliser.

Je suppose que une fois les bases du C acquises E/S, pointeurs,
écriture de fichiers, je peux directement passer à un autre langage et
faire appel au C quand je n'ai pas la connaissance d'un objet pour
accomplir telle ou telle tâche.



Comme dit dans d'autres messages, les E/S sont par nature un
problème compliqué, et les fonctions standart du C ne sont pas
forcément très bien faites.

A mon sens, les bases du C (et de tout langage impératif
de cette génération) sont: algorithmique de base (conditions,
boucles, tableaux, fonctions), types de données utilisateurs
(struct / enum / typedef), pointeurs et allocation dynamiques.

Les E/S ne sont qu'un mal nécessaire (et encore, je m'interroge
sur un parcours de formation sans E/S).

Je pense alors à C++.



Malgré tout le bien que je pense de ce langage, il me semble
que tu en es encore très loin. Ou au contraire, change tout
de suite, et essaye "Accelerated C++", ou alors
"Programming -- Principles and Practice Using C++".

Marc Boyer
--
En prenant aux 10% des francais les plus riches 12% de leurs revenus,
on pourrait doubler les revenus des 10% les plus pauvres.
http://www.inegalites.fr/spip.php?article1&id_mot0
espie
Le #20776311
In article
Bonjour,

Au fur et à mesure que j'avance dans l'apprentissage, le langage C me
semble de plus en plus vaste.

Je voudrais savoir si c'est utile de passer beaucoup de temps à
maîtriser des boucles pour principalement implémenter des algorithmes
de tri ou de manipulation de données (tableau 2d...) ?



La manipulation de tableaux 1d ou 2d, ce sont les fondamentaux. L'algorithmique
plus complexe, ce sont les bibliotheques.


Est-ce que ça peut réellement servir sachant qu'il me semble que ce
langage dépend des librairies. Je veux dire par là que j'ai eu un
livre entre les mains : "Langage C L'essentiel du code et des
commandes" de Yves Mettier et dans ce livre je ne reconnais pas très
bien le code de base du langage mais plutôt des fonctions à apprendre
par coeur avec des librairies.



Non, tres rare d'avoir besoin du "par coeur" pour les fonctions.
Il y a de la doc un peu partout, sur ton systeme, sur internet.
Normalement, il suffit de lire les choses une ou deux fois, ca t'impregne
des mecanismes. Et apres, quand tu as besoin, tu lis la doc correspondante.
Bon an mal an, il y a des choses que tu vas connaitre par coeur, a l'arrivee,
mais pour tous les machins un peu specifiques, ben tout le monde "se souvient"
que ca existe et regarde la doc si necessaire.

je ne sais pas du tout ce que valent ces ouvrages, je ne saurais te conseiller.


J'ai le sentiment que c'est beaucoup
plus utile de savoir programmer avec que de faire des algorithmes
consommateurs de temps?



C'est utile d'avoir fait un peu d'algorithmique pour comprendre comment
ca marche. C'est aussi utile parce que tu ne vas presque jamais tomber
exactement sur le truc dont tu aurais besoin dans un contexte precis: tu
auras toujours des bibliotheques qui implementent des choses approchant, et
il faudra adapter (ecrire un peu de code qui "augmente" ou qui "utilise" les
algorithmes en question. Pour ce faire, c'est bien d'etre familier avec ceux-ci.

Ou alors est-ce que je dois voir le livre de Y.Mettier comme la
seconde étape de l'apprentissage ? Je pense également à "C en action"
du même auteur. Je pense ça pourrait être la seconde étape?

Je suppose que une fois les bases du C acquises E/S, pointeurs,
écriture de fichiers, je peux directement passer à un autre langage et
faire appel au C quand je n'ai pas la connaissance d'un objet pour
accomplir telle ou telle tâche. Je pense alors à C++.



Oui, dans l'apprentissage de la programmation, il y a une bonne part de
reinvention de la roue. C'est un peu frustrant au depart, mais c'est aussi
un peu indispensable si tu veux pouvoir utiliser les roues ecrites par
d'autres. Tu as toujours une part d'implicite dans toutes les bibliotheques
que tu vas rencontrer: elles supposent toujours que toi-aussi, tu sais comment
marchent les choses et comment on programme. Si tu ne maitrises pas ces
aspects-la, tu vas rester "en surface", et tu risques fort de faire des choses
inefficaces (voire bugguees, car tu auras rate un aspect subtil du code0.

Apres, je ne suis pas forcement d'avis de commencer par le langage C,
qui est quand meme, il faut bien l'admettre, un langage hostile au
debutant...

mais ca on te l'a deja dit :)
georges
Le #20777011
wrote:
C : comment apprendre?



Lis la Bible, le K&R.
Tous les meilleurs consultants du marché actuel (> 1800 € HT/J) ont
commencé par là il y a ~30 ans.
bpascal123
Le #20777721
On 15 déc, 22:46, Georges
Bjr/sr,

Je te comprends Georges, mais actuellement, je suis certain que je
pourrais pas gagner de l'argent avec ma démarche d'apprendre à
programmer. Actuellement j'ai beaucoup de temps libre, mais cette
situation ne devrait pas durer, j'ai déjà passé beaucoup de temps à
étudier et je ne vais pas attendre 50 ans pour entrer sur le marché du
travail. Or ce que j'ai étudié n'a rien à voir avec l'informatique et
si je travaille dans ce domaine (la comptabilité), je vais réduire le
temps que je passe à apprendre la programmation actuellement.
Quoiqu’avec l'expérience que j'ai des cours à distance (j'étais
inscrit au CNAM), apprendre et travailler à plein temps n'est pas
nécessairement un cumul défavorable. Au contraire, le fait de disposer
de moins de temps oblige à aller vers l'essentiel quand on travaille
seul sans "tuteur".

Mais pour la programmation, je pense quand même que c'est comme une
langue étrangère et je parle encore par expérience, en immersion
complète c'est-à-dire sur une longue période n'avoir que la
possibilité de parler une langue étrangère est très efficace pour
assimiler l'ensemble de la langue. Je me dis que pour la programmation
c'est pareil. Alors que je peux gagner de l'argent dans le milieu
comptable, je ne vais pas chercher un stage dans le milieu de la
programmation. Faudrait-il encore que j'ai un niveau suffisant et que
je trouve ce stage. Peut-être en Inde? Alors oui, si je passe beaucoup
de temps à programmer, je peux gagner de l'argent avec. Mais ça sera
très peu probable contrairement à la plupart des personnes qui sont
ici, qui exercent dans le milieu.

J'envisage de lire le K&R, mais de l'avoir déjà feuilleté, je
comprends que les notions d'architecture informatique, d'assembleur et
d'algorithmes sont nécessaires pour trouver cet ouvrage intéressant.

Pour répondre aux postes précédents, disons que je n'ai pas
d'objectifs précis à ce jour. Je vais attendre d'atteindre un certain
niveau qui me permet de comprendre et construire des applications
basiques.

Dans le futur lointain, je voudrais être en mesure de bien comprendre
le système linux voire de participer à son développement. Google
semble offrir également la possibilité d'écrire des applications qui
si elles sont publiées sont déjà une reconnaissance. La programmation
des téléphones portable Windows mobile, iPhone, Androïd pourraient me
plaire. Encore il faudrait que ça existe au moment ou je quitte la
phase de débutant en C et comme ça me semble un prolongement logique C+
+ et encore plus loin, Python, C# ...

Un autre domaine qui serait peut-être plus cohérent avec ma profession
serait les systèmes de gestion de base de données...logiciels
comptables, mais ça serait en dernier ressort.
Je trouve qu'il y a un côté créatif dans l'écriture d'un programme
alors qu'une requête dans une base donnée m'emballe moins.

Pour résumer, je projette dans un premier temps de comprendre linux et
pourquoi pas les applications réseaux P2P ou VoIP. C'est ce qui me
semble assez accessible en terme de connaissances et ressources
(livres, pages web). Des domaines comme la virtualisation ou la
programmation de microcontrôleur pour cartes graphique ou son me
semblent beaucoup plus délicats, je veux dire par là qu'il y a des
prérequis plus importants à connaître pour arriver à un résultat qui
motive.

Et dans un second temps (le premier devrait me prendre au moins 10
ans), programmer des applis google, pour l'iPhone ou Windows mobile.
Là encore, ça devrait me prendre 10 ans.

Ca ne fait pas un an que j'ai commencé alors tout ça relève aussi un
peu du fantasme. Mais je considère comme un point de repère pour
orienter mes efforts et rester motivé...

Pascal
-ed-
Le #20778921
On 15 déc, 15:31, ""
Bonjour,

Au fur et à mesure que j'avance dans l'apprentissage, le langage C me
semble de plus en plus vaste.



Le langage n'est pas vaste. Les applications sont innombrables.

Je voudrais savoir si c'est utile de passer beaucoup de temps à
maîtriser des boucles



Maitriser les boucles, qui est un aspect basique de la programmation
et non une caractéristique du langage C est indispensable, oui, si on
veut faire de la programmation, quelque soit le langage. .

pour principalement implémenter des algorithmes
de tri ou de manipulation de données (tableau 2d...) ?



Il se trouve que la bibliothèque standard du C fournit une fonction de
tri (qsort())

http://www.bien-programmer.fr/qsort.htm

qui couvre la plupart des besoins en tri.

Elle est d'un usage un peu délicat.

Est-ce que ça peut réellement servir sachant qu'il me semble que ce
langage dépend des librairies. Je veux dire par là que j'ai eu un



La bibliothèque standard du C a pour principale fonction d'apporter
des solutions portables à des problèmes courants, comme afficher/
saisir du texte, manipuler des ensembles et des chaines de caractères,
convertir des valeurs numériques en texte et inversement, faire des
tris et des recherches, gérer l'heure/date etc.

livre entre les mains : "Langage C L'essentiel du code et des
commandes" de Yves Mettier et dans ce livre je ne reconnais pas très
bien le code de base du langage mais plutôt des fonctions à apprendre
par coeur avec des librairies. J'ai le sentiment que c'est beaucoup
plus utile de savoir programmer avec que de faire des algorithmes
consommateurs de temps?



Savoir utiliser les fonctions de la bibliothèque est tout à fait utile
et nécessaire. Mais dans les cas réels, tu auras a écrire tes propres
fonctions 'applicatives' plus ou moins complexes, pour résoudre un
problème particulier. Là, il faut savoir inventer l'algorithme qui va
résoudre le problème à traiter, l'implémenter correctement, le test er
et le valider. C'est ça le travail du programmeur. La bibliothèque
résout les problèmes basique 'unitairement'. Une application réelle
est une combinaison astucieuse (un algorithme) de solutions simples...

Je suppose que une fois les bases du C acquises E/S, pointeurs,
écriture de fichiers, je peux directement passer à un autre langage e t
faire appel au C quand je n'ai pas la connaissance d'un objet pour
accomplir telle ou telle tâche. Je pense alors à C++.



SI tu programmes en C++; tu n'as pas besoin du C. Il fait tout ce que
fait le C (pas toujours de la même manière, mais peu importe) avec des
tas de choses en plus (le paradigme objet).

Il faut que tu définisses plus clairement tes objectifs. Si ton but
est d'apprendre le C++; apprend le C++. Tu n'as pas besoin d'apprendre
le C pour ça.
-ed-
Le #20779331
On 16 déc, 00:53, ""
On 15 déc, 22:46, Georges
Bjr/sr,

Je te comprends Georges,



Ne perds pas ton temps à répondre à Troll George.

Mais pour la programmation, je pense quand même que c'est comme une
langue étrangère et je parle encore par expérience, en immersion
complète c'est-à-dire sur une longue période n'avoir que la
possibilité de parler une langue étrangère est très efficace pour
assimiler l'ensemble de la langue. Je me dis que pour la programmation
c'est pareil
programmation. Faudrait-il encore que j'ai un niveau suffisant et que
je trouve ce stage. Peut-être en Inde?



Pourquoi en Inde ?

J'envisage de lire le K&R, mais de l'avoir déjà feuilleté, je
comprends que les notions d'architecture informatique, d'assembleur et



Non, pas du tout. Le C est un langage indépendant de la machine.
L'implémentation de la bibliothèque sert à régler les problèmes
spécifiques liés à l'architecture. A moins qu'on te demande d'écrir e
un portage du langage C (donc de sa bibliothèque) sur une machine
particulière, tu n'as pas à connaitre l'architecture ni l'assembleur
pour programmer en C. C'est précisément le but de ce langage (on l'a
parfois qualifoié "d'assembleur universel et portable").


d'algorithmes sont nécessaires pour trouver cet ouvrage intéressant.



Oui. ce n'est pas un livre d'initiation à la programmation.

Est-ce que tu arrives bien à faire la différence entre "la
programmation" et "un langage de programmation" ? J'ai l'impression
que tu confonds les deux...

Pour répondre aux postes précédents, disons que je n'ai pas
d'objectifs précis à ce jour.



Ca, c'est un vrai problème. Pas de but, pas de solution...

Je vais attendre d'atteindre un certain
niveau qui me permet de comprendre et construire des applications
basiques.



Le C, n'est pas un langage pour débutant en programmation. C'est un
langage très professionnel, très technique, aux possibilités infinies
et tranchant comme un rasoir (il offre de milliers de façons de
planter son ordinateur !). On apprend pas à conduire sur une F1...

Je te rappelle ma devise : "C is a sharp tool"

Dans le futur lointain, je voudrais être en mesure de bien comprendre
le système linux voire de participer à son développement.



Système ? Tu as dit système ? As-tu la moindre idée de ce qu'est un
système et de la somme colossale de connaissance qu'il met en œuvre ?
Je ne voudrais pas te décourager, mais la plupart des gens qui
collaborent au noyau du système Linux sont des experts dans leurs
domaines ...

Par contre, une collaboration appréciée dans ce domaine est la
réalisation de 'modules' (aussi appelé 'drivers'), mais qui requièren t
parfois des connaissance avancées, non seulement en programmation, en
langage C mais aussi en architecture système, voire matérielle, quand
il s'agit d'un driver 'hardware'.

Si tu veux comprendre le système Linux, tu n'as pas besoin, dans
l'immédiat, de connaitre un langage de programmation (sauf pour
expérimenter). Il existe des livres techniques plus ou moins
accessibles qui expliquent l'architecture du noyau Linux et de ses
modules.



Google
semble offrir également la possibilité d'écrire des applications qu i
si elles sont publiées sont déjà une reconnaissance. La programmati on
des téléphones portable Windows mobile, iPhone, Androïd pourraient me
plaire. Encore il faudrait que ça existe au moment ou je quitte la
phase de débutant en C et comme ça me semble un prolongement logique C+
+ et encore plus loin, Python, C# ...



Pour IPhone, c'est Objective C qu'il faut connaitre... Là,
contrairement au C++, C'est une véritable extension du C90.

Un autre domaine qui serait peut-être plus cohérent avec ma professio n
serait les systèmes de gestion de base de données...logiciels
comptables, mais ça serait en dernier ressort.
Je trouve qu'il y a un côté créatif dans l'écriture d'un programm e
alors qu'une requête dans une base donnée m'emballe moins.



Ca permet, par exemple avec du PHP, d'écrire des sites web dynamiques
qui peuvent être très créatifs...

De toutes façons, même dans une application 'mobile', il y aura
certainement des accès à faire dans des BdD. La création d'une base
relationnelle intelligente, qui optimise les données, évite la
redondance et les volumes de transactions un domaine utile (après, on
peut y trouver plus ou moins d'intérêt, question de gout...)

Et dans un second temps (le premier devrait me prendre au moins 10
ans), programmer des applis google, pour l'iPhone ou Windows mobile.
Là encore, ça devrait me prendre 10 ans.



dans 10 ans les supports matériels auront évolué et on ne sait pas
trop quelles seront les demandes exactes. Ce qu'il faut c'est avoir
des connaissances générale solides et être capable rapidement de
s'adapter à un nouveau langage et surtout à un nouvel environnement de
programmation Qui peut dire quel système tournera sur nos portables
(pocketPC, Smartphone, <nouveauté 2020>, etc.) dans 10 ans ?.


Ca ne fait pas un an que j'ai commencé alors tout ça relève aussi u n
peu du fantasme. Mais je considère comme un point de repère pour
orienter mes efforts et rester motivé...



Es-tu conscient que la programmation est une activité extrêmement
prenante ? Si tu en vis, c'est OK, encore faut-il trouver du temps
pour tes projets personnels, mais si tu es bénévole, à moins d'être
rentier, d'avoir touché un gros héritage ou gagné au Loto, il faut
trouver du temps pour gagner de quoi se loger et manger... Les
journées ne font que 24h, ce qui est peu...
Marc Boyer
Le #20780201
Le 15-12-2009, georges
wrote:
C : comment apprendre?



Lis la Bible, le K&R.
Tous les meilleurs consultants du marché actuel (> 1800 € HT/J) ont
commencé par là il y a ~30 ans.



Ca c'est de l'argumentation logique...
Les anes ont des oreilles. Tu as des oreilles. Tu es un ane.

Marc Boyer
--
En prenant aux 10% des francais les plus riches 12% de leurs revenus,
on pourrait doubler les revenus des 10% les plus pauvres.
http://www.inegalites.fr/spip.php?article1&id_mot0
Marc Boyer
Le #20780631
Le 15-12-2009,
On 15 déc, 22:46, Georges J'envisage de lire le K&R, mais de l'avoir déjà feuilleté, je
comprends que les notions d'architecture informatique, d'assembleur et
d'algorithmes sont nécessaires pour trouver cet ouvrage intéressant.



Le K&R n'est pas le meilleur livre au monde pour apprendre le C,
mais il est quand même plutot bon.

[SNIP, Linux, iPhone]
Ca ne fait pas un an que j'ai commencé alors tout ça relève aussi un
peu du fantasme. Mais je considère comme un point de repère pour
orienter mes efforts et rester motivé...



Oui, c'est bien d'avoir des rèves.
Bon, il me semble qu'écrire une appli iPhone sera plus facile
que de contribuer à Linux, mais à ce stade, ça n'est pas bien grave.
Après, tu dis avoir commencé il y a un an... Tu y passes
combien d'heures par semaine environ ?

Marc Boyer
--
En prenant aux 10% des francais les plus riches 12% de leurs revenus,
on pourrait doubler les revenus des 10% les plus pauvres.
http://www.inegalites.fr/spip.php?article1&id_mot0
bpascal123
Le #20783711
On 16 déc, 14:51, Marc Boyer
Le 15-12-2009,
> On 15 déc, 22:46, Georges > J'envisage de lire le K&R, mais de l'avoir déjà feuilleté, je
> comprends que les notions d'architecture informatique, d'assembleur et
> d'algorithmes sont nécessaires pour trouver cet ouvrage intéressant .

 Le K&R n'est pas le meilleur livre au monde pour apprendre le C,
mais il est quand même plutot bon.  

[SNIP, Linux, iPhone]

> Ca ne fait pas un an que j'ai commencé alors tout ça relève aussi un
> peu du fantasme. Mais je considère comme un point de repère pour
> orienter mes efforts et rester motivé...

  Oui, c'est bien d'avoir des rèves.
  Bon, il me semble qu'écrire une appli iPhone sera plus facile
que de contribuer à Linux, mais à ce stade, ça n'est pas bien grave .
   Après, tu dis avoir commencé il y a un an... Tu y passes
combien d'heures par semaine environ ?

Marc Boyer
--
En prenant aux 10% des francais les plus riches 12% de leurs revenus,
on pourrait doubler les revenus des 10% les plus pauvres.http://www.inega lites.fr/spip.php?article1&id_mot0



Bjr.sr,

Pour répondre aux 2 derniers posts :

J'ai commencé exactement il y a 3-4 ans avec un tutoriel sur les
algorithmes : "algorithmes pour non-matheux" ; j'ai fait les exercices
très sérieusement. Cependant, j'ai arrêté à l'algo sur le jeux de
dames, c'était trop en terme d'heures passées à faire les exercices
(approx. 4heures pas semaine et 3-4 le week-end) pendant 6 mois (je
pouvais passer 1 semaine sur un chapitre ou sur un exercice) et je
crois avoir atteint mes limites intellectuelles... Pour combler le
manque de pratique, j'ai fait quelques sites web dont un ou j'ai
approché php sans succès : http://www.accreditation.freesurf.fr/ J'ai
appris le html et le css.

Après quoi, j'ai repris le cycle de l'expertise comptable en cours à
distance et présentiel, j'ai appris à travailler seul avec beaucoup de
sacrifces sur le temps libre car si les cours arrivent dans la boîte
aux lettres, c'est difficile de se faire violence contrairement à une
séance à une heure déterminée dans une salle avec un tableau, un
prof...

On va dire 2-3 ans après le dernier exercice du site sur les algos
(excellent travail de l'auteur), j'ai commencé à apprendre le langage
C. Je ne me souviens plus comment je suis arrivé à choisir ce langage,
je pense c'est après une recherche sur le fonctionnement des drivers
sous linux pour un netbook (carte wifi, carte son...) à force d'avoir
de faire face à des problèmes de compatibilités, je me suis dit je
vais essayer de contribuer et donc d'apprendre à programmer. Je doute
avec l'évolution des OS que mon savoir sera d'une quelconque utilité
dans ce domaine quand j'aurais finis d'apprendre si je vais jusqu'au
bout.

Mais nul n'étant prohète en son pays, j'avance dans l'inconnu, je ne
sais pas ce que je pourrais faire avec un ou plusieurs langages en
informatique mais dans l'incertitude j'occupe mon temps libre et
j'occupe mon temps à apprendre la programmation. Une double compétence
n'est pas non plus quelque chose d'inutile.

Actuellement, je consacre tout mon temps à apprendre le langage c, je
suis en recherche d'emploi et il est probable que je commence à
travailler dans 1 ou 2 mois... Donc, je peux dire que je passe 2-3
heures par jour à l'écriture de code c et 1 ou 2 heures à la lecture,
recherche d'info sur la programmation en général. Je consacre
également 2 ou 3 heures par semaines à l'architecture des ordinateur
et l'assembleur sous Linux et Windows.

Quand je suis embauché, je pense que le temps consacré à la
programmation sera divisé par 2 : 10 hr par semaine maximum. Je vais
essayer d'être à la hauteur dans mon travail dans l'expertise
comptable mais en dehors des heures de travail, je vais essayer autant
que possible de me concentrer sur la programmation. Même si je dois
sacrifier loisirs et vie de famille "classique" (noêl, 31
décembre...). Je consacre : 2 ou 3 ans sur le langage C et
l'assembleur (autant que nécessaire) 1 ou 2 ans sur la POO et autant
sur C++, Python, C#, Java, Objective-C... en extra javascript, linux
shell, php, ruby, vba, Je suis d'accord, je dois rêver un peu !

Je voudrais être capable de faire un peu plus que la personne qui
construit son propre garage comme extension de sa maison ou son
terrassement...

Il est dit sur un site web, que 10,000 heures de travail (exercices et
reflexion de difficultés croissantes) sont nécessaires pour devenir un
expert ou dans le domaine de la musique pour faire partie d'un
orchestre philarmonique. Tout les musiciens ne sont pas
philarmonistes. Il y en a qui jouent dans le métro, dans des cafés,
qui accompagnent des artistes, je ne connais pas toutes les activités
ou métiers des musiciens.

Loin des 10,000 heures, je pense atteindre en 10 ans 3,000 heures et
en 20 ans 5,000 - 6,000 heures. S'engager pour 20 ans, je reconnais
que comme la crise des subprimes, une vision à long terme est tout
simplement utopique mais "l'espoir fait vivre, l'espoir vaincu
pleure". Quelle sera l'évolution de l'informatique?

Si une personne est passée par une expérience similaire...

Pascal
Mihamina Rakotomandimby
Le #20786631
:
Si une personne est passée par une expérience similaire...



Oui bon en gros, plannifier autant, ça ne m'a jamais reussi.
J'y suis allé au culot et puis c'est tout.

On se force sur le tas, on discute choses concretes et ça marche tout
seul.

Pour tout te dire, je n'ai jamais rien reussi de ce que j'ai vraiment
plannifié en ce qui concerne mon parcours professionel.
(Attention au sens de comppréhension de cette phrase :-) )

--
/home/mihamina/.signature
Publicité
Poster une réponse
Anonyme