C'est pour un test, en charte

Le
Manuel Leclerc
[Pour le même prix, je vous en mets une livre ! C'est les soldes.]

Drôle d'automne pour les linuxeries et autres logiciels libres.

Apache est repassé sous les 50% de part de marché, niveau qu'il avait
franchi à la hausse aux environ de 1998 IIS est à 37% et l'écart
avec Apache est de moins de 11%. Si ce qui se passe depuis quelques mois
continue de la sorte, IIS sera devant Apache début 2008.

Il paraît que le rythme de progression de Linux sur les serveurs x86
se ralentit sérieusement, et devient même carrément négatif fin 2006.
L'explication serait que toutes les vieilleries sous Unix proprio qui
pouvaient être migrées l'ont été.

Du côté Desktop, ceux qui prédisaient il y a quelques années que Linux
était sur le point de dépasser OSX se sont plantés, dans les grandes
largeurs. D'ailleurs, Apple est devenu troisième vendeur de PC aux Etats
Unis. Comme quoi, vendre des ordinateurs personnels en quantité et sans
Windows, c'est possible.

*Encore faut-il avoir le produit qui convient*

Et je viens de lire l'interview du directeur des affaires juridiques de
HP France à propos des OS préinstallés : Le journaliste : "Les
constructeurs pourraient certifier leurs machines pour plusieurs OS"
HP France : "Pour cela, il faudrait qu'un marché existe. Or, selon nous,
le besoin d'un OS alternatif reste marginal. Modifier nos chaînes de
production pour répondre à ce marché, couvert notamment par les
l'intégrateurs et les boutiques en lignes, ne nous semble pas opportun.
Si demain un véritable besoin pour les ordinateurs différemment configurés
est identifié, les constructeurs s'engageront, car leur objectif est de
vendre le maximum de machines !"

Il confirme là les résultats des nombreuses tentatives ayant déjà eu
lieu, y compris en france : s'il est si rare de trouver un PC avec
un Linux préinstallé, c'est avant tout parce que la demande est
jusqu'à présent resté confidentielle, même face il y a une offre.

Alors voilà, on est bientôt en 2008
Microsoft, et ses produits de merde, devaient disparaître, vite fait.
Qu'est ce qui ne va pas avec Linux ? Pourquoi c'est si lent ?

--
Hein ?
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 16
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
ciol
Le #6023831
Qu'est ce qui ne va pas avec Linux ? Pourquoi c'est si lent ?



C'est tout à fait normal.
Les distributions grand public, comme Ubuntu et Mandriva :

- Adoptent le modèle de développement où tout est figé, ce que demande
les entreprises, mais pas forcément tous les particuliers.

- Ont un cycle de release trop court (pour essayer d'atténuer les effets
du premier point) au détriment de la qualité (sans compter les
nombreuses versions de distributions qu'elles doivent maintenir en
parallèle).

- Essaient d'imiter Windows au lieu de s'appuyer sur le fait que Linux
soit différent. Un utilisateur de Windows n'a aucune raison (à part le
prix), de choisir un autre Windows-like.

- Ont trop peur de faire quelque chose de différent des autres
distributions (chacune imite l'autre, et le modèle de développement est
inchangé : seul la date de la release diffère).


La seule solution, c'est qu'un projet comme OLPC ait du succès, ou
qu'une distribution Linux respecte le manifeste du parti linuxien, ou
que je sorte ma distribution.

Nicolas S.
Le #6023821
"Manuel Leclerc"
Microsoft, et ses produits de merde, devaient disparaître, vite fait.
Qu'est ce qui ne va pas avec Linux ? Pourquoi c'est si lent ?


La part de marché Linux pour le Desktop évoluera avec les génératio ns.
Il sera véritablement accéléré le jour où l'informatique sera con sidéré
comme indispensable dans la formation des jeunes et enseigné par
l'éducation nationale. Et encore, l'effet ne sera pas immédiat, le
temps qu'ils deviennent consommateurs.

--
Nicolas S.

talon
Le #6023811
Nicolas S.
"Manuel Leclerc"
Microsoft, et ses produits de merde, devaient disparaître, vite fait.
Qu'est ce qui ne va pas avec Linux ? Pourquoi c'est si lent ?


La part de marché Linux pour le Desktop évoluera avec les générations.
Il sera véritablement accéléré le jour où l'informatique sera considéré
comme indispensable dans la formation des jeunes et enseigné par
l'éducation nationale. Et encore, l'effet ne sera pas immédiat, le


A supposer qu'on enseigne Linux dans les facs d'info et pas Windows, ce
qui est loin d'être gagné. Et encore dans le cas où on a enseigné Linux,
le premier réflexe de l'étudiant nouvellement diplômé est de mettre
Linux à la poubelle, dans le but de ne pas "se prendre la tête."

temps qu'ils deviennent consommateurs.



--

Michel TALON


Jerome Lambert
Le #6023801
Nicolas S.
"Manuel Leclerc"
Microsoft, et ses produits de merde, devaient disparaître, vite fait.
Qu'est ce qui ne va pas avec Linux ? Pourquoi c'est si lent ?
La part de marché Linux pour le Desktop évoluera avec les générations.

Il sera véritablement accéléré le jour où l'informatique sera considéré
comme indispensable dans la formation des jeunes et enseigné par
l'éducation nationale. Et encore, l'effet ne sera pas immédiat, le


A supposer qu'on enseigne Linux dans les facs d'info et pas Windows, ce
qui est loin d'être gagné. Et encore dans le cas où on a enseigné Linux,
le premier réflexe de l'étudiant nouvellement diplômé est de mettre
Linux à la poubelle, dans le but de ne pas "se prendre la tête."


Je plussoie vigoureusement: dans les facs d'info par ici, c'est très
majoritairement Windows qui est enseigné, vu que c'est ce que veulent
les entreprises. Linux fait par contre le bonheur des scientifiques
(matheux, physiciens, ...).



Jerome Lambert
Le #6023791
[Pour le même prix, je vous en mets une livre ! C'est les soldes.]
(...)

Alors voilà, on est bientôt en 2008...
Microsoft, et ses produits de merde, devaient disparaître, vite fait.
Qu'est ce qui ne va pas avec Linux ? Pourquoi c'est si lent ?


Facile: contrairement à Apple dont tu évoques le succès, il n'y a pas de
"stratégie Linux" ou de "stratégie du LL", donc forcément ça ne peut que
ne pas aboutir...

Nina Popravka
Le #6023781
On Sun, 4 Nov 2007 16:56:43 +0000 (UTC),
(Michel Talon) wrote:

A supposer qu'on enseigne Linux dans les facs d'info et pas Windows


Je dois être très con, mais je pensais que dans les facs d'info, on
enseignait... l'informatique, et pas un OS particulier.
Les travaux d'applications se faisant certes sur un OS, et idéalement
imho il faut les faire sur plusieurs, parce qu'un mec qui croit qu'il
y a que Linux dans la vie, c'est largement aussi con qu'un mec qui
croit qu'il y a que Windows.
--
Nina

Thierry B.
Le #6023771
--{ Manuel Leclerc a plopé ceci: }--

Apache est repassé sous les 50% de part de marché, niveau qu'il avait
franchi à la hausse aux environ de 1998... IIS est à 37% et l'écart
avec Apache est de moins de 11%. Si ce qui se passe depuis quelques mois
continue de la sorte, IIS sera devant Apache début 2008.


On peut ressortir le troll GoDaddy et les sites parking ?
http://news.netcraft.com/archives/2006/04/06/april_2006_web_server_survey.html

Et il me semble qu'il y a eu d'autres trucs dans ce genre ces
derniers mois.

--
dans tous les cas mon but du jeu devait consister à se passer de
la problématique de la factorisation une histoire de calculateur
phantasmagorique.
--{ remy, in fr.misc.cryptologie "restons cryptique" }--

talon
Le #6023761
Jerome Lambert
A supposer qu'on enseigne Linux dans les facs d'info et pas Windows, ce
qui est loin d'être gagné. Et encore dans le cas où on a enseigné Linux,
le premier réflexe de l'étudiant nouvellement diplômé est de mettre
Linux à la poubelle, dans le but de ne pas "se prendre la tête."


Je plussoie vigoureusement: dans les facs d'info par ici, c'est très
majoritairement Windows qui est enseigné, vu que c'est ce que veulent
les entreprises. Linux fait par contre le bonheur des scientifiques
(matheux, physiciens, ...).


Pareil à Paris. "Tout le monde" utilise Linux dans la fac, sauf les
informaticiens, comme il se doit. Le prétexte des "besoins" des
industriels étant une gigantesque foutaise, vu que certaines facs
périphériques enseignent sous Linux, sans dommage pour leurs étudiants.



--

Michel TALON


talon
Le #6023751
Nina Popravka
On Sun, 4 Nov 2007 16:56:43 +0000 (UTC),
(Michel Talon) wrote:

A supposer qu'on enseigne Linux dans les facs d'info et pas Windows


Je dois être très con, mais je pensais que dans les facs d'info, on
enseignait... l'informatique, et pas un OS particulier.


Il y a longtemps que les étudiants n'avalent plus Knuth dans le texte.

Les travaux d'applications se faisant certes sur un OS, et idéalement
imho il faut les faire sur plusieurs, parce qu'un mec qui croit qu'il


Non. Il ne devrait en aucun cas être effectué sous Windows, car l'état
n'a pas à subventionner de facto la position dominante d'un monopoliste
convaincu de corruption et autres exactions.

y a que Linux dans la vie, c'est largement aussi con qu'un mec qui
croit qu'il y a que Windows.


Là n'est pas la question. Il y a bien d'autres choses que Linux,
certes, mais ce n'est pas au contribuable de payer pour faire de
la publicité gratuite à Microsoft.


Nicolas S.
Le #6023741
Jerome Lambert
Je plussoie vigoureusement: dans les facs d'info par ici, c'est très
majoritairement Windows qui est enseigné,


J'en doute fort. Je n'ai jamais vu de cours Windows dans une filière
consacrée à l'informatique.

vu que c'est ce que veulent
les entreprises.


Pour les postes clients, peut-être. De là à dire qu'un informaticien
c'est Windows, et Linux (plus globalement Unix) poubelle...

Linux fait par contre le bonheur des scientifiques
(matheux, physiciens, ...).


Et gagne de plus en plus l'approbation du neuneu. Certains forums web
en sont même plutôt bien remplis...

--
Nicolas S.

Publicité
Poster une réponse
Anonyme