Cannabis

Le
NoBodyKnows
bjr ,

un ado commençe à fumer du cannabis,

est-il possible de porter plainte contre ses amis (mineurs également) qui
l'initient à cette pratique ?

Plus exactement, cette action peut-elle avoir une efficacité quelconque ?

Voir, [HS] l'évocation de cette action auprès du jeune vous semble-t-elle
succeptible de l'amener à ne pas poursuivre dans cette voie ?

merci
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
AlainD
Le #19133991
"NoBodyKnows" 49e87832$0$23716$
bjr ,

un ado commençe à fumer du cannabis,

est-il possible de porter plainte contre ses amis (mineurs également) qui
l'initient à cette pratique ?



Oui s'ils l'incitent effectivement et que vous pouvez le démontrer. Sinon
vous pouvez toujours les balancer pour possession et/ou revente de drogue
(si c'est la cas).

Plus exactement, cette action peut-elle avoir une efficacité quelconque ?



Je dirais que ça dépend de la quantité. Auncun flic ne va se déplacer parce
qu'un jeune fume un join (j'éxagère mais à peine). Par contre s'il y a de la
revente voir un trafic organisé la ça va les intéresser.

Voir, [HS] l'évocation de cette action auprès du jeune vous semble-t-elle
succeptible de l'amener à ne pas poursuivre dans cette voie ?



Franchement à mon avis pas vraiment, au contraire si vous êtes un de ces
parents, le fait d'aller contre lui et de balancer ses "potes" risque plutôt
de donner l'effet inverse.
Jeffbie
Le #19134471
Vitae forma vocatur NoBodyKnows, die vendredi 17/04/2009, vere scripsit
quod sequitur :

un ado commençe à fumer du cannabis,
est-il possible de porter plainte contre ses amis (mineurs également) qui
l'initient à cette pratique ?



Comme quoi le droit et l'éducation sont bien deux choses différentes.

Plus exactement, cette action peut-elle avoir une efficacité quelconque ?



Sans le moindree doute, mais laquelle ?

Voir, [HS] l'évocation de cette action auprès du jeune vous semble-t-elle
succeptible de l'amener à ne pas poursuivre dans cette voie ?



Ou l'inverse.

--
La fonction du langage n'y est pas d'informer, mais d'évoquer.
sacha martinetti-levy
Le #19135391
In news : 49e87a9a$0$17098$, AlainD

"NoBodyKnows" 49e87832$0$23716$
bjr ,

un ado commençe à fumer du cannabis,

est-il possible de porter plainte contre ses amis (mineurs également) qui
l'initient à cette pratique ?



Oui s'ils l'incitent effectivement et que vous pouvez le démontrer. Sinon
vous pouvez toujours les balancer pour possession et/ou revente de drogue
(si c'est la cas).

Plus exactement, cette action peut-elle avoir une efficacité quelconque ?



Je dirais que ça dépend de la quantité. Auncun flic ne va se déplacer
parce
qu'un jeune fume un join (j'éxagère mais à peine). Par contre s'il y a de
la
revente voir un trafic organisé la ça va les intéresser.



C'est une blague. Un trafic organisé à grande échelle (rayon 5 kms autour du
point de vente omnitoxiques avec ballet ininterrompu de BMW relevant les
compteurs et plusieurs suicides dans l'immeuble parallélépipède de 40 mètres
sur 140) avec pourtant 645 habitants, après deux ans, n'a débouché que sur
la démolition du dit immeuble, le relogement dans des conditions minables
d'une petite moitié des habitants, rupture du liant local (de qualité) et
pour rien dans ces trafics :

tous les trafiquants venaient de l'extérieur simplement parce que l'immeuble
était pratique (grands couloirs, plusieurs sorties, idéalement placé dans un
axe nord sud/est ouest à cent mètres d'une autoroute)

J'ai participé durant tout ce temps aux discussions, jusqu'aux pontes, tant
politiques que policiers (je ne parle pas des journalistes, envers qui j'ai
depuis un sévère /a priori/.

Tout ce beau monde était d'accord pour dire qu'il en fallait plus pour
bouger les stups. C'est du vécu.

Non que le cannabis m'apparaisse comme la peste qu'on voudrait nous faire
dégobiller.

Mais il ne s'agissait pas que de cela : Le tissu local était détruit, la
violence et les déprédations (nécessaires aux trafics) soigneusement
entretenues sans l'ombre d'une présence policière.
J'ai écrit une lettre qui a été publiée (et lue dans un tas de circonstances
par les édiles) dans tous les canards de l'époque. Cela n'a pas davantage
suffit.

Alors...

Occupez-vous plutôt de savoir pourquoi votre enfant fume, quelle en est la
fréquence, et surtout, s'il picole à côté ces merveilles de "soft-drinks"
créées par Ricard dans une hypocrisie générale de buveurs invétérés.
Si le teushi rend parano et menace les études, il serait également temps de
parler des conséquences de consommations majeures d'alcools, comme il n'y en
a jamais eu dans le passé, sur les cerveaux de vos ouailles.

Mais il est vrai que pour un flic ou un juge, il est plus aisé de condamner
des actes que l'on a jamais commis soi-même.

Cela ne dispense ni d'une réflexion minimale - il est vrai plus douloureuse
qu'un automatisme scriptural, ni, surtout, d'une connaissance en matière de
toxiques qui dépasse la simple lecture des brochures de la MILDT ou autres.

--

Sacha
Publicité
Poster une réponse
Anonyme