[capteur et rayures]

Le
philippe
Bonsoir,

J'ai du nettoyer le capteur de mon réflex numérique (un "vieux" Nikon
D70's), Ca n'a pas été facile car j'avais des petites saletés
récalcitantes. Jai utilisé un Sensor Swab Ellipse et j'ai fini par
enlever les quelques poussières qui restaient avec un soufflet mais
aussi avec le swab "à sec" (puis avec un peu de buée en soufflant sur le
capteur). Bref, rien de très catholique Il me semble que cette fois,
après vérification, c'est bien propre, mais ai-je pu rayer le capteur
selon vous en utilisant le swab à sec ???
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Fernand Naudin
Le #17696181
"Philippe " 1ipmy3r.8o3lu21ds5cupN%
Bonsoir,

J'ai du nettoyer le capteur de mon réflex numérique (un "vieux" Nikon
D70's), Ca n'a pas été facile car j'avais des petites saletés
récalcitantes. Jai utilisé un Sensor Swab Ellipse et j'ai fini par
enlever les quelques poussières qui restaient avec un soufflet mais
aussi avec le swab "à sec" (puis avec un peu de buée en soufflant sur le
capteur). Bref, rien de très catholique... Il me semble que cette fois,
après vérification, c'est bien propre, mais ai-je pu rayer le capteur
selon vous en utilisant le swab à sec ???





Si ça ne se voit pas en photographiant une champ uniformément clair
avec un diaphragme très fermé, don't worry, c'est O.K.
Rappelons que le swab, à ma connaissance, est prévu pour être utilisé
humide.
Ofnuts
Le #17696171
Philippe wrote:
Bonsoir,

J'ai du nettoyer le capteur de mon réflex numérique (un "vieux" Nikon
D70's), Ca n'a pas été facile car j'avais des petites saletés
récalcitantes. Jai utilisé un Sensor Swab Ellipse et j'ai fini par
enlever les quelques poussières qui restaient avec un soufflet mais
aussi avec le swab "à sec" (puis avec un peu de buée en soufflant sur le
capteur). Bref, rien de très catholique... Il me semble que cette fois,
après vérification, c'est bien propre, mais ai-je pu rayer le capteur
selon vous en utilisant le swab à sec ???



Ou serait le problème? Ton capteur pourrait ressembler à une patinoire
après un match de hockey, ça ne serait qu'anecdotique si tes photos sont
nettes. Photographie des fonds unis, regarde les résultat à la loupe
avec un contraste poussé au max, et tu verras bien s'il y a des tracs
visibles (rayures ou autres...).

--
Bertrand
philippe
Le #17696521
Ofnuts
Philippe wrote:
> Bonsoir,
>
> J'ai du nettoyer le capteur de mon réflex numérique (un "vieux" Nikon
> D70's), Ca n'a pas été facile car j'avais des petites saletés
> récalcitantes. Jai utilisé un Sensor Swab Ellipse et j'ai fini par
> enlever les quelques poussières qui restaient avec un soufflet mais
> aussi avec le swab "à sec" (puis avec un peu de buée en soufflant sur le
> capteur). Bref, rien de très catholique... Il me semble que cette fois,
> après vérification, c'est bien propre, mais ai-je pu rayer le capteur
> selon vous en utilisant le swab à sec ???

Ou serait le problème? Ton capteur pourrait ressembler à une patinoire
après un match de hockey, ça ne serait qu'anecdotique si tes photos sont
nettes.



Oui remarques, tu as raison, ce n'est pas une optique...

Photographie des fonds unis, regarde les résultat à la loupe
avec un contraste poussé au max, et tu verras bien s'il y a des tracs
visibles (rayures ou autres...).



Entendu !
Stephane Legras-Decussy
Le #17697371
"Philippe " 1ipn1na.1i60fnk1g0utxdN%
.

Oui remarques, tu as raison, ce n'est pas une optique...



attention c'est quand même infiniment plus
sensible qu'une optique...

la pétouille se trouvant au point focal des
rayons lumineux...
philippe
Le #17697591
Fernand Naudin
"Philippe " 1ipmy3r.8o3lu21ds5cupN%
> Bonsoir,
>
> J'ai du nettoyer le capteur de mon réflex numérique (un "vieux" Nikon
> D70's), Ca n'a pas été facile car j'avais des petites saletés
> récalcitantes. Jai utilisé un Sensor Swab Ellipse et j'ai fini par
> enlever les quelques poussières qui restaient avec un soufflet mais
> aussi avec le swab "à sec" (puis avec un peu de buée en soufflant sur le
> capteur). Bref, rien de très catholique... Il me semble que cette fois,
> après vérification, c'est bien propre, mais ai-je pu rayer le capteur
> selon vous en utilisant le swab à sec ???



Si ça ne se voit pas en photographiant une champ uniformément clair
avec un diaphragme très fermé, don't worry, c'est O.K.
Rappelons que le swab, à ma connaissance, est prévu pour être utilisé
humide.



Oui, cela dit c'est aussi un tissu très fin, qui normalement ne devrait
pas rayer. Utilisé à sec, il peut servir à enlever les poussières,
disons à les rabattre. Humide, il les colle et permet de "laver" les
saletés collées. Enfin, je dis ça pour me rassurer. Mais pour des
lunettes, les lingettes humides ne rayent pas les verres quand on les
utilisent sèches... Les swab valent tellement cher, que quand on
s'aperçoit que le capteur est encore sale après utilisation, il est
tentant d'essayer de s'en resservir...même un peu secs ;-((
Alf92
Le #17698831
Dans Stephane Legras-Decussy a écrit :


Oui remarques, tu as raison, ce n'est pas une optique...



attention c'est quand même infiniment plus
sensible qu'une optique...

la pétouille se trouvant au point focal des
rayons lumineux...



pas tout à fait.
sinon à quoi ça servirait de fermer à fond le diaph pour faire un test
"présence poussière" ?

enfin... Dieu me préserve de tous ces soucis ! (avec ma collection de 4
bridges et 6 compacts...:-)

--
Alf92
Vous n'avez encore rien compris ?
http://cjoint.com/?kCrII2bZAD
Stephane Legras-Decussy
Le #17699241
"Alf92" 490a3421$0$1509$
sinon à quoi ça servirait de fermer à fond le diaph pour faire un test
"présence poussière" ?




je ne vois pas la raison théorique qui implique le diaph...

Monsieur F. Jouve peut être ? :-)


enfin... Dieu me préserve de tous ces soucis ! (avec ma collection de 4
bridges et 6 compacts...:-)



c'est honteux ! ;-)
Alf92
Le #17699731
Dans Stephane Legras-Decussy a écrit :


sinon à quoi ça servirait de fermer à fond le diaph pour faire un
test "présence poussière" ?



je ne vois pas la raison théorique qui implique le diaph...



en gros, la surface qui capte n'est pas la surface que l'on nettoye.
il y a une épaisseur constitué par un filtre entre les deux plans.


enfin... Dieu me préserve de tous ces soucis ! (avec ma collection
de 4 bridges et 6 compacts...:-)



c'est honteux ! ;-)



bah... le matos qui m'interesse n'est constitué que de vieux APN.
il n'y a rien d'interessant (pour moi) dans la production actuelle.
j'achète tout d'occase pour pas cher, mon dernier achat de neuf et le
canon S2is il y a 3 ans...
et le pire c'est que tous servent, ma fille ainée se mettant
sérieusement à la photo.
les plus utilisés : R1, F30 et Minolta F100.
mais bon, il va falloir que je revende ou que je fasse des cadeaux car
je manque de place. :-)
[ AV : Minolta Z10 et Pentax 33WR (étanche) ]

--
Alf92
Vous n'avez encore rien compris ?
http://cjoint.com/?kCrII2bZAD
Fernand Naudin
Le #17701791
"Stephane Legras-Decussy" a écrit dans le message de news:
490a3a58$0$27477$
"Alf92" 490a3421$0$1509$
sinon à quoi ça servirait de fermer à fond le diaph pour faire un test
"présence poussière" ?




je ne vois pas la raison théorique qui implique le diaph...




Facile à comprendre...avec un diaph. très fermé, les rayons qui frappent
la particule étrangère sont à peu-près parallèles, résultat la pétouille sur
l'image à grosso-modo les dimensions de celle-ci.
mais avec une ouverture maximale le cone d'éclairement devient très
convergent
et est capable en quelque sorte d'éclairer le capteur derrière la poussière
et d'en réduire ainsi les dimensions apparentes sur la photo.La lumière tire
en quelques sorte dans les coins, ce que ne peut faire un faisceau parallèle
L'explication devient évidente avec un petit dessin.
Jacques L'helgoualc'h
Le #17702561
Le 31-10-2008, Fernand Naudin a écrit :
"Stephane Legras-Decussy" a écrit dans le message de news:
490a3a58$0$27477$
"Alf92" 490a3421$0$1509$
sinon à quoi ça servirait de fermer à fond le diaph pour faire un test
"présence poussière" ?



je ne vois pas la raison théorique qui implique le diaph...



Facile à comprendre...avec un diaph. très fermé, les rayons qui frappent
la particule étrangère sont à peu-près parallèles, résultat la pétouille sur
l'image à grosso-modo les dimensions de celle-ci.
mais avec une ouverture maximale le cone d'éclairement devient très
convergent
et est capable en quelque sorte d'éclairer le capteur derrière la poussière
et d'en réduire ainsi les dimensions apparentes sur la photo.La lumière tire
en quelques sorte dans les coins, ce que ne peut faire un faisceau parallèle
L'explication devient évidente avec un petit dessin.



En fait, il y a un cône convergent d'ombre totale, et un divergent
d'éclipse partielle de la pupille : la particule laisse une ombre moins
contrastée et floutée (mais plus grande).

Pour obtenir un fond lumineux plus homogène, on peut fausser la mise au
point (de préférence au plus près, en augmentant le tirage).
--
Jacques L'helgoualc'h
Publicité
Poster une réponse
Anonyme