Cde Internet acceptée, partiellement payée, mais jamais livrée motif : marchandise épuisée...

Le
Qui, Que, Quoi ...
Bonjour,

Je passe une commande par Internet sur un site de vente en ligne, avec toute
la logistique associée (panier, coordonnées de livraison et facturation,
paiement sécurisé en ligne).

Une fois la commande passée je reçois une confirmation de commande avec son
détail complet, le prix, les frais de port, les conditions de livraison, la
gestion des reliquats en cas d'indisponibilité les reliquats seront
envoyés gratuitement sous 15 jours.

Il est aussi précisé sur cette confirmation de commande : "votre commande a
bien été envoyée" qui figure en première ligne

Je suis débité des frais de port.

Sans nouvelles de la livraison j'apprends que le produit est épuisé et je ne
serais pas livré.

Je reçois un avoir et un chèque des frais de port, chèque que je n'ai pas
encaissé.

Quelles démarches puis je entreprendre pour obliger le vendeur, une grande
société connue dans son secteur d'activité, pour me livrer le produit
commandé qui existe toujours chez le fabriquant mais dans la dernière
référence et non plus dans la référence proposée par le vendeur ?

Mes deux lettre recommandées avec menace de saisir la DGCCRF et le Syndicat
des Entreprises de vente par Correspondance et à Distance sont restées
vaines.

Merci de vos suggestions !
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Moisse
Le #15929981
Dans le message 47ce7235$0$3473$, Qui, Que, Quoi
...
Sans nouvelles de la livraison j'apprends que le produit est épuisé
et je ne serais pas livré.

Je reçois un avoir et un chèque des frais de port, chèque que je n'ai
pas encaissé.



C'est une erreur, un chèque est fait pourt être encaissé, cela ne
correspond qu'à un reçu et non une reconnaissance de quoique ce soit.


Quelles démarches puis je entreprendre pour obliger le vendeur, une
grande société connue dans son secteur d'activité, pour me livrer le
produit commandé qui existe toujours chez le fabriquant mais dans la
dernière référence et non plus dans la référence proposée par le
vendeur ?
Mes deux lettre recommandées avec menace de saisir la DGCCRF



C'est une menace creuse, la DGCCRF existe popur dresser des PV et non
pour satisfaire un client mécontent.
et le
Syndicat des Entreprises de vente par Correspondance et à Distance
sont restées vaines.

Merci de vos suggestions !



Vous pouvez simplement obtenir le remboursement total de votre commande
et non un simple avoir.
Vous pouvez tenter d'exiger la livraison, mais le résulktat n'est pas
acquit.
A+



--
Qui, Que, Quoi ...
Le #15929971
> Vous pouvez tenter d'exiger la livraison, mais le résulktat n'est pas
acquit.



Il refuse de livrer sous pretexte de la non disponibilité de l'article
(épuisé).

Malgré la confirmation de commande qui lie les deux parties.

Le vendeur ayant confirmé la commande ne doit il pas la livrer ?

En quoi suis je responsable de la non disponibilité du produit ?

D'autant plus que sur sa lettre m'informant de la non disponibilité du
produit, le code article et la référence du produit différent des codes et
références portés sur la confirmation de commande !

Sur la confirmation de commande figure le code article 510056-62 et la
désignation suivante : Alimentation HM 7042-3

Alors que sur la lettre d'information figure le code article 510056-20 et la
désignation suivante : Alimentation HM 704 ...

Le plus simple ne serait il pas d'obtenir une injonction de faire ?

Faut il saisir le TI ou le juge de proximité ?

Saisir au lieu d'éxécution, soit le lieu de livraison ou le Lieu où réside
le défendeur (1000 km nous séparent) ?
Publicité
Poster une réponse
Anonyme