Cessation de paiement mais argent "subtilisé"

Le
carinou
Bonjour,
Mon employeur a déposé un dossier de cessation de paiement il y a
quelques jours au tribunal de commerce. La décision du tribunal de
commerce sur le maintien de l'activité ou la liquidation sera prise
cette semaine.

Or, j'apprends par une de mes collègues que :
- le directeur financier se verse régulièrement des "remboursements de
frais" de plusieurs milliers d'euros alors qu'il ne fait aucun
déplacement (sauf pour aller au bistrot du coin pour aller manger un
steack-frite à midi)
- plusieurs chèques et virements n'apparaissent nul part dans la
compta alors que ces montants apparaissent sur les relevés de banque
de notre société. La somme représente à peu près l'équivalent d=
e 6
mois de charges de la société (6 mois de loyers, salaires, charges,
location de véhicules professionnels).
A ce jour, le cabinet comptable a cessé de travailler sur la
réalisation du bilan 2006 (qui n'est pas encore terminé) car ils n'ont
pas perçu leurs honoraires pour le bilan 2005.

Nous avons eu ces informations pas un des employés du cabinet
comptable qui s'occupe de valider les comptes de notre société et
d'établir le bilan. Cet employé étant l'ancien petit ami d'une de nos
collègues, les informations ont circulées
Ceci se fait (ou se ferait, car je n'en ai pas la preuve) alors que
les salariés de notre entreprise n'ont pas été payés de leur dernier
mois de travail (faute de liquidités).

Quelles sont les possibilités de recours pour que cette argent
"subtilisé" puisse être réinjecté dans la société et bénéfi=
cier aux
salariés ? Le directeur financier est un des associés et nous
supposons que les différents associés sont tous de mêche.

Un représentant des salariés va être nommé pour la validation des
créances salariales avec le mandataire judiciaire. Est-ce que ce
représentant peut agir, sachant que nous n'avons aucune preuves sur
ces mouvements d'argent.
En tant que salariés, peut-on demander une expertise en urgence ? Si
oui, à qui ?
Est-ce envisageable de faire part de ses éléments au juge du tribunal
alors que nous n'avons aucune preuve ?
Bref, que faire, et comment ?
Je précise qu'il n'y a pas de délégués du personnel ni de
représentants syndicaux car nous sommes dans une toute petite
entreprise.
Merci pour votre aide
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
broc_ex_co
Le #15446091

<Bonjour,
<Mon employeur a déposé un dossier de cessation de paiement il y a
<quelques jours au tribunal de commerce. La décision du tribunal de
<commerce sur le maintien de l'activité ou la liquidation sera prise
<cette semaine.

<Or, j'apprends par une de mes collègues que :
<- le directeur financier se verse régulièrement des "remboursements de
.............
<- plusieurs chèques et virements n'apparaissent nul part dans la
...........................
<
<Nous avons eu ces informations pas un des employés du cabinet comptable
..............
[Bigre! un employé qui ne respecte pas le secret professionnel
..............]


Le conseil n'est plus du domaine du droit, mais de la stratégie personnelle
en raison du résultat prévisible de vos dénonciations:
Aucun tribunal n'acceptera, aucun administrateur ne soutiendra, un plan de
redressement judiciaire d'une entreprise pour des dirigeants qu'ils viennent
de condamner pour les malversations que vous dénonceriez.

- Si vous connaissez des repreneurs sérieux, ou si vous préférez une période
de chômage, n'hésitez pas et dénoncez les pratiques frauduleuses;
- Sinon, taisez vous!
carinou
Le #15444951
On 6 août, 09:00, "broc_ex_co"

<Bonjour,
<Mon employeur a déposé un dossier de cessation de paiement il y a
<quelques jours au tribunal de commerce. La décision du tribunal de
<commerce sur le maintien de l'activité ou la liquidation sera prise
<cette semaine.

<Or, j'apprends par une de mes collègues que :
<- le directeur financier se verse régulièrement des "remboursements de
.............
<- plusieurs chèques et virements n'apparaissent nul part dans la
...........................
<
<Nous avons eu ces informations pas un des employés du cabinet comptab le
..............
[Bigre! un employé qui ne respecte pas le secret professionnel
..............]

Le conseil n'est plus du domaine du droit, mais de la stratégie personn elle
en raison du résultat prévisible de vos dénonciations:
Aucun tribunal n'acceptera, aucun administrateur ne soutiendra, un plan de
redressement judiciaire d'une entreprise pour des dirigeants qu'ils vienn ent
de condamner pour les malversations que vous dénonceriez.

- Si vous connaissez des repreneurs sérieux, ou si vous préférez un e période
de chômage, n'hésitez pas et dénoncez les pratiques frauduleuses;
- Sinon, taisez vous!




Eh oui ! Un salarié qui ne respecte pas le secret professionnel ! Il
est jeune, ne sait pas encore tout ce qui se fait et ne se fait pas...

Pour info, les salariés au courant et le représentant des salariés se
sont mis d'accord sur le fait de ne rien dire au tribunal de commerce
et laisser la procédure se dérouler "normalement". Résultat :
liquidation.

Mais la faute ne sera pas impunie car la brigade financière est sur le
coup et des plaintes au pénal vont tomber à l'initiative d'autres
personnes.

Merci pour vos conseils
broc_ex_co
Le #15408541

<Pour info, les salariés au courant et le représentant des salariés se
<sont mis d'accord sur le fait de ne rien dire au tribunal de commerce
<et laisser la procédure se dérouler "normalement". Résultat :
<liquidation......................

Si l'affaire en vaut la peine, et que vous en avez le courage à 5 salariés,
vous pouvez vous précipiter chez le liquidateur pour racheter l'entreprise
pour presque rien .............
Publicité
Poster une réponse
Anonyme