chantage a la liste electorale

Le
eliot06
Bonjour,

je me presente sur une liste electorale en tant qu'adjoint. La liste
sortante est soutenu par le conseil general du meme bord. Ce matin, le
conseiller general en personne m'a contacté par telephone pour me dire
que je n'etais pas encore titulaire au poste que j'occupe (mon
travail , ma vie privée) et qu'il vallait mieux pour moi de me retirer
de la liste.

je n'ai aucune preuve si ce n'est qu'il m'a contacté par telephone.
Que dois je faire ? que puis je faire ?

merci
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Marc-Antoine
Le #15875861
eliot06 wrote:
Bonjour,

je me presente sur une liste electorale en tant qu'adjoint. La liste
sortante est soutenu par le conseil general du meme bord. Ce matin, le
conseiller general en personne m'a contacté par telephone pour me dire
que je n'etais pas encore titulaire au poste que j'occupe (mon
travail , ma vie privée) et qu'il vallait mieux pour moi de me retirer
de la liste.


Le travail, c'est pas forcément la vie privée, mais bon.....
et quels sont les arguments qu'il invoque ?

je n'ai aucune preuve si ce n'est qu'il m'a contacté par telephone.
Que dois je faire ? que puis je faire ?

merci



Tu dis que c'est le conseiller général qui t'a téléphoné ? tu va le voir
et tu lui demande des explications.
De toute manière si c'est le seul argument pour s'opposer à ta
candidature c'est plutôt léger.

--
Marc-Antoine
R1
Le #15875851
Marc-Antoine wrote:

eliot06 wrote:
Bonjour,

je me presente sur une liste electorale en tant qu'adjoint. La liste
sortante est soutenu par le conseil general du meme bord. Ce matin, le
conseiller general en personne m'a contacté par telephone pour me dire
que je n'etais pas encore titulaire au poste que j'occupe (mon
travail , ma vie privée) et qu'il vallait mieux pour moi de me retirer
de la liste.


Le travail, c'est pas forcément la vie privée, mais bon.....
et quels sont les arguments qu'il invoque ?

je n'ai aucune preuve si ce n'est qu'il m'a contacté par telephone.
Que dois je faire ? que puis je faire ?

merci



Tu dis que c'est le conseiller général qui t'a téléphoné ? tu va le voir
et tu lui demande des explications.
De toute manière si c'est le seul argument pour s'opposer à ta
candidature c'est plutôt léger.



A mon avis, pour eliot, le problème n'est pas côté canditure mais côté
boulot: si sa candidature risque de lui faire perdre son emploi, il a peur.
Quel est le pouvoir réel du conseiller général sur le poste en question?
Le plus dur sera de prouver la relation entre les deux événements...
Steph
Le #15875841
Marc-Antoine a écrit :

De toute manière si c'est le seul argument pour s'opposer à ta
candidature c'est plutôt léger.


Leger ? Qui te parle d'argument ... ca à l'air à prendre ou à laisser.
S'il a le pouvoir de ne pas renouveler le contrat d'eliot ... je ne vois
pas ce qu'il y a discuter.

La question c'est : au mieux comment prouver le chantage ou au pire
comment ne pas subir les conséquence si on ne cède pas ?
Patrick V
Le #15875791
On 5 fév, 14:09, eliot06
je me presente sur une liste electorale en tant qu'adjoint. La liste
sortante est soutenu par le conseil general du meme bord. Ce matin, le
conseiller general en personne m'a contacté par telephone pour me dire
que je n'etais pas encore titulaire au poste que j'occupe (mon
travail , ma vie privée) et qu'il vallait mieux pour moi de me retirer
de la liste.

je n'ai aucune preuve si ce n'est qu'il m'a contacté par telephone.
Que dois je faire ? que puis je faire ?



Acter les faits en lui envoyant une lettre en RAR où tu répètes ses
propos tout en exprimant ton étonnement. Evidemment, il niera
farouchement mais comme il est parfaitement conscient que ce dont il
menace n'est ni plus ni moins qu'un délit (discrimination sur les
opinions politiques), il y a peu de chances pour qu'il passe à l'acte.
Voir aussi avec les délégués syndicaux si il y en a.
Marc-Antoine
Le #15875711
Steph wrote:
Marc-Antoine a écrit :

De toute manière si c'est le seul argument pour s'opposer à ta
candidature c'est plutôt léger.


Leger ? Qui te parle d'argument ... ca à l'air à prendre ou à laisser.
S'il a le pouvoir de ne pas renouveler le contrat d'eliot ... je ne
vois
pas ce qu'il y a discuter.


Le pouvoir ou l'abus de pouvoir ? Il (eliot) n'aurait donc qu'à subir
sans discuter ?




--
Marc-Antoine
Marc-Antoine
Le #15875701
R1 wrote:
Marc-Antoine wrote:

eliot06 wrote:
Bonjour,

je me presente sur une liste electorale en tant qu'adjoint. La liste
sortante est soutenu par le conseil general du meme bord. Ce matin,
le
conseiller general en personne m'a contacté par telephone pour me
dire
que je n'etais pas encore titulaire au poste que j'occupe (mon
travail , ma vie privée) et qu'il vallait mieux pour moi de me
retirer
de la liste.


Le travail, c'est pas forcément la vie privée, mais bon.....
et quels sont les arguments qu'il invoque ?

je n'ai aucune preuve si ce n'est qu'il m'a contacté par telephone.
Que dois je faire ? que puis je faire ?

merci



Tu dis que c'est le conseiller général qui t'a téléphoné ? tu va le
voir
et tu lui demande des explications.
De toute manière si c'est le seul argument pour s'opposer à ta
candidature c'est plutôt léger.



A mon avis, pour eliot, le problème n'est pas côté canditure mais côté
boulot: si sa candidature risque de lui faire perdre son emploi, il a
peur. Quel est le pouvoir réel du conseiller général sur le poste en
question? Le plus dur sera de prouver la relation entre les deux
événements...



Je n'avais pas vu cela dans ce sens.....
--
Marc-Antoine
Séb.
Le #15875691
Marc-Antoine a écrit :
Steph wrote:
Marc-Antoine a écrit :

De toute manière si c'est le seul argument pour s'opposer à ta
candidature c'est plutôt léger.


Leger ? Qui te parle d'argument ... ca à l'air à prendre ou à laisser.
S'il a le pouvoir de ne pas renouveler le contrat d'eliot ... je ne vo is
pas ce qu'il y a discuter.


Le pouvoir ou l'abus de pouvoir ? Il (eliot) n'aurait donc qu'à su bir
sans discuter ?






le problème c'est certainement sa non-connaissance de gens un peu pl us
"ouverts"...
on peut être employé dans une collectivité de bord X en à ©tant catalogué de
bord Y
j'admets volontier que dans l'inconscient collectif : pas de
responsabilités, on ne sait jamais, accès à pratiquement r ien comme
dossiers, comme infos...

en théorie, c'est faisable, en pratique...

sinon reste la question de la preuve du lien :
cause : "je me présente sur une liste adverse"
effet : "mon contrat n'est pas renouvelé"

sous-jacent : l'aurait-il été si j'étais sur la liste "qui va bien"?

question perso : qui a le pouvoir réel de décider des contrats dans une
collectivité? les élus en théorie ne font que passer, les emplyés eux font
tourner la boutique
Moisse
Le #15875671
D'une plume alerte, dans le message
,
Patrick V
On 5 fév, 14:09, eliot06
je me presente sur une liste electorale en tant qu'adjoint. La liste
sortante est soutenu par le conseil general du meme bord. Ce matin,
le conseiller general en personne m'a contacté par telephone pour me
dire que je n'etais pas encore titulaire au poste que j'occupe (mon
travail , ma vie privée) et qu'il vallait mieux pour moi de me
retirer de la liste.

je n'ai aucune preuve si ce n'est qu'il m'a contacté par telephone.
Que dois je faire ? que puis je faire ?



Acter les faits en lui envoyant une lettre en RAR où tu répètes ses
propos tout en exprimant ton étonnement. Evidemment, il niera
farouchement mais comme il est parfaitement conscient que ce dont il
menace n'est ni plus ni moins qu'un délit (discrimination sur les
opinions politiques), il y a peu de chances pour qu'il passe à l'acte.
Voir aussi avec les délégués syndicaux si il y en a.



Oui enfin acter c'est bien, mais on ne fabrique pas ses propres preuves.
Je ne sais pas quelle est la portée de la menace, mais je commencerai
plutôt à m'en ouvrir avec les co-listiers de ma liste pour :
* mesurer la menace
* chercher du soutien
Et voir après la crédibilité des uns et des autres.
On rencontre le même problème dans les entreprises avec les salariés
sous contrats...
A+

--
Steph
Le #15875361
Patrick V a écrit :

Acter les faits en lui envoyant une lettre en RAR où tu répètes ses
propos tout en exprimant ton étonnement. Evidemment, il niera
farouchement mais comme il est parfaitement conscient que ce dont il
menace n'est ni plus ni moins qu'un délit (discrimination sur les
opinions politiques), il y a peu de chances pour qu'il passe à l'acte.



A oui, je ne vois pas trop ce que risquera ce conseiller géneral à
mettre dehors ce provocateur qui aura osé braver ces menaces par lettre
avec AR.
Patrick V
Le #15875331
On 6 fév, 10:04, Steph
A oui, je ne vois pas trop ce que risquera ce conseiller géneral à
mettre dehors ce provocateur qui aura osé braver ces menaces par lettre
avec AR.



C'est pourtant simple : ça fait un début de preuve. Auquel s'ajoute la
trace de l'appel. Or on est en train de parler de délit, pas d'un
simple problème de droit social qui se règle avec des indemnités... Si
il le vire, qu'il y a dépot de plainte, que l'on ne trouve pas d'autre
raison à cette mise à la porte, ça peut faire mal.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme