Chiffrage des données

Le
voir_le_reply-to
Un récent article de Numérama amène cette question très simple : intérêt
et limites du chiffrage des données ? (chiffrage d'un disque dur, de
dossiers etc.).
<http://www.numerama.com/magazine/30618-terrorisme-le-ps-suggere-d-agir-sur-les-donnees-cryptees.html>

Si je comprends bien la loi actuelle, la remise des clés de chiffrement
à l'autorité judiciaire n'est exigible que si le chiffrage est destiné à
masquer un crime. Mais comment l'autorité en question peut-elle le
savoir *a priori* ?

Corrolaire si ce chiffrage ne sert qu'à protéger des données
personnelles sans aucune entrave à la loi, est-on en droit de refuser
d'en donner la clé ?

En d'autres termes, est-ce que cette loi renverse ou pas la charge de la
preuve ?

--
Gérald
Questions / Réponses high-tech
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 5
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Albert ARIBAUD
Le #26309905
Bonjour Gerald,

Le Thu, 18 Sep 2014 23:56:32 +0200,
(Gerald) a écrit :

Un récent article de Numérama amène cette question trà ¨s simple : intérêt
et limites du chiffrage des données ? (chiffrage d'un disque dur, de
dossiers etc.).

Si je comprends bien la loi actuelle, la remise des clés de chiffrem ent
à l'autorité judiciaire n'est exigible que si le chiffrage est destiné à
masquer un crime. Mais comment l'autorité en question peut-elle le
savoir *a priori* ?



Comme pour tout : faisceau d'indices ou preuves directes du fait. Où
serait la particularité ?

Corrolaire si ce chiffrage ne sert qu'à protéger des donné es
personnelles sans aucune entrave à la loi, est-on en droit de refuser
d'en donner la clé ?

En d'autres termes, est-ce que cette loi renverse ou pas la charge de la
preuve ?



Non. C'est à l'autorité de démontrer que le moyen est soup çonné
"d'avoir été utilisé pour préparer, faciliter ou commet tre un crime ou
un délit", et au juge d'apprécier si cette démonstration per met
l'application du 434-15-2.

Amicalement,
--
Albert.
Christian Navis
Le #26309986
Gerald avait écrit le 18/09/2014 :

Si je comprends bien la loi actuelle, la remise des clés de chiffrement
à l'autorité judiciaire n'est exigible que si le chiffrage est destiné à
masquer un crime. Mais comment l'autorité en question peut-elle le
savoir *a priori* ?



Notez que cet article évoque la lutte anti-terroriste.
Le fait pour une personne de communiquer avec des individus suspectés
de visées terroristes, souvent après écoutes, infiltration, filatures,
enquêtes internationales et recoupements divers, répond à la définition
des indices graves et concordants.

Corrolaire si ce chiffrage ne sert qu'à protéger des données
personnelles sans aucune entrave à la loi, est-on en droit de refuser
d'en donner la clé ?



Non, dans le cadre d'une enquête criminelle, et plus encore si l'on
vous suspecte de fréquenter des terroristes (ou pire) une CR ou CRI
suffit, comme pour toute recherche de preuves.
D'ailleurs, dans la pratique, vos HD seront saisis et leur décryptage
confié à des experts. Exiger la clé, est un moyen de jauger votre
personnalité et votre souplesse de caractère, pour éventuellement vous
"retourner" par la suite.

En d'autres termes, est-ce que cette loi renverse ou pas la charge de la
preuve ?



Non car si l'on vous demande gentiment, pas la tête, hein ! ;o)
de dévoiler vos petits secrets ce sera à la suite d'une enquête
approfondie susceptible de vous mettre en cause, même indirectement,
et de vous amener à coopérer si vous êtes impliqué.

--
Le rock'n'roll n'est pas que de la musique. C'est une révolte.
Un hurlement de loup enragé qui te vient du fond des tripes.
L'envie de démolir ce monde pourri qui te fait trop gerber.
Et le goudron et les plumes pour ces crevures de politicards !
http://christian.navis.over-blog.com/
jr
Le #26309985
Le 19/09/2014 14:22, Christian Navis a écrit :

D'ailleurs, dans la pratique, vos HD seront saisis et leur décryptage
confié à des experts.



Bon courage les experts.

--
jr
Christian Navis
Le #26309992
jr a exposé le 19/09/2014 :

D'ailleurs, dans la pratique, vos HD seront saisis et leur décryptage
confié à des experts.



Bon courage les experts.



En France, comme dans d'autres pays, les services de décryptage
militaire ont des bécanes hyper-puissantes et des mathématiciens
et ingénieurs cryptologues, secondés par des hackers retournés.
C'est indispensable car un terroriste futé mettra un code dans le code
et ne donnera que l'accès de premier niveau.
Exemple classique aujourd'hui en stéganographie : l'image codée
d'une cible "évidente" qui contient elle même des informations codées
sur la vraie cible. Et ce n'est pas que du cinéma !

--
Le rock'n'roll n'est pas que de la musique. C'est une révolte.
Un hurlement de loup enragé qui te vient du fond des tripes.
L'envie de démolir ce monde pourri qui te fait trop gerber.
Et le goudron et les plumes pour ces crevures de politicards !
http://christian.navis.over-blog.com/
jr
Le #26310012
Christian Navis
jr a exposé le 19/09/2014 :

D'ailleurs, dans la pratique, vos HD seront saisis et leur décryptage
confié à des experts.



Bon courage les experts.



En France, comme dans d'autres pays, les services de décryptage
militaire ont des bécanes hyper-puissantes



Vivivi, celles qui sont capables de trouver la deuxième virgule de pi.

et des mathématiciens
et ingénieurs cryptologues, secondés par des hackers retournés.



Vivivivi. Vous regardez trop les feuilletons.

C'est indispensable car un terroriste futé mettra un code dans le code
et ne donnera que l'accès de premier niveau.



N'importe qui peut faire ça sur n'importe quel PC. Avec Truecrypt par
exemple. Vous faites un fameux agent secret.

http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Déni_plausible

--
Naturellement trouble.
voir_le_reply-to
Le #26310025
Christian Navis
En France, comme dans d'autres pays, les services de décryptage
militaire ont des bécanes hyper-puissantes et des mathématiciens
et ingénieurs cryptologues, secondés par des hackers retournés.



Par curiosité, toujours, quid du calcul de la "force" d'un mot de passe
dans cette page web :
et quand on atteint cent millions de siècles en force brute, ils disent
quoi les hackers et leurs bécanes ? :-)

--
Gérald
voir_le_reply-to
Le #26310026
Christian Navis
Non car si l'on vous demande gentiment, pas la tête, hein ! ;o)
de dévoiler vos petits secrets ce sera à la suite d'une enquête
approfondie susceptible de vous mettre en cause, même indirectement,
et de vous amener à coopérer si vous êtes impliqué.



D'accord, merci de votre réponse.

De manière purement théorique, cela semble dire qu'en France, on n'a pas
l'équivalent de je ne sais plus quel amendement US qui donne le droit à
un mis en cause à ne pas s'auto-incriminer. D'ailleurs qu'en est-il
là-bas de la frontière entre délinquance et cet amendement ?



--
Gérald
Arthur
Le #26310024
Le 19/09/2014 16:20, Gerald a écrit :
Christian Navis
Non car si l'on vous demande gentiment, pas la tête, hein ! ;o)
de dévoiler vos petits secrets ce sera à la suite d'une enquête
approfondie susceptible de vous mettre en cause, même indirectement,
et de vous amener à coopérer si vous êtes impliqué.



D'accord, merci de votre réponse.

De manière purement théorique, cela semble dire qu'en France, on n'a pas
l'équivalent de je ne sais plus quel amendement US qui donne le droit à
un mis en cause à ne pas s'auto-incriminer. >





Si.

http://www.fbls.net/6-1proincrimi.htm

Les décisions de la CEDH s'imposent à la France.

--
Arthur
Christian Navis
Le #26310037
Gerald avait énoncé :

De manière purement théorique, cela semble dire qu'en France, on n'a pas
l'équivalent de je ne sais plus quel amendement US qui donne le droit à
un mis en cause à ne pas s'auto-incriminer. D'ailleurs qu'en est-il
là-bas de la frontière entre délinquance et cet amendement ?



Cela résulte d'une partie des dispositions du V ème amendement.
Mais depuis, l'eau a coulé sous le pont de Brooklyn...
Le Patriot Act a considérablement restreint les droits civiques
en matière de terrorisme, puisque des agents fédéraux peuvent détenir
au secret sans inculpation précise, sans limite de durée et sans avocat
toute personne soupçonnée de participer à une entreprise terroriste
ou de façon plus générale à toute action hostile aux USA.
En France, on est beaucoup plus laxiste, autant par idéologie
permissive
que parce que nous sommes placés sous la tutelle de l'Eurocrature.
Mais, posez-vous la question : quand vous entendez dire que tant de
projets terroristes ont été déjoués, dont les auteurs sont rarement
jugés, demandez-vous ce qu'on en fait ?

--
Le rock'n'roll n'est pas que de la musique. C'est une révolte.
Un hurlement de loup enragé qui te vient du fond des tripes.
L'envie de démolir ce monde pourri qui te fait trop gerber.
Et le goudron et les plumes pour ces crevures de politicards !
http://christian.navis.over-blog.com/
Christian Navis
Le #26310044
Dans son message précédent, jr a écrit :

Vivivivi. Vous regardez trop les feuilletons.



Je connais IRL un personnage fantasque, génial mais un peu crapule,
qui a fait le bon choix entre virer de bord et la prison.

N'importe qui peut faire ça sur n'importe quel PC. Avec Truecrypt par
exemple. Vous faites un fameux agent secret.



Outre le fait que l'accès aux logiciels de cryptage est généralement
codé, vous sousestimez les compétences de certains informaticiens
pakistanais (entre autres) qui ne vont pas faire leur marché sur le
web.

--
Le rock'n'roll n'est pas que de la musique. C'est une révolte.
Un hurlement de loup enragé qui te vient du fond des tripes.
L'envie de démolir ce monde pourri qui te fait trop gerber.
Et le goudron et les plumes pour ces crevures de politicards !
http://christian.navis.over-blog.com/
Publicité
Poster une réponse
Anonyme