College de France et le numerique

Le
Fred
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 4
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Papy Bernard
Le #6713211
Bonjour

De Fred


http://www.college-de-france.fr/default/EN/all/inn_tec/seminaire_n7_frederic_guichard.htm



J'ai fait l'effort d'écouter le zozo.

Et heuh !!!!! Et heuh !!!!! Et heuh !!!!! heuh !!! heuh !!!!!

MINABLE

Si tu as mieux à proposer tu es autorisé à nous le dire !

Quand on pense que des zozos de ce genre sont payer sur nos deniers, j'ai
envie de faire des retenues sur mes impôt parce que pour branler des
mouches -qui n'existent que dans sa tête- avec un gant de boxe, l'est fort
le mec !!!! Sans apporter d'explications rationnellles

Combien est payé ce zozo pour cette "conférence" -ou plus exactement
combien ont payé les auditeurs de cette "conférence" pour entendre autant de
CONNERIES- qui, au demeurant, ne connaît RIEN à la photo.

Comment peut-on être aussi NUL ? et lycée de Varsailles, Comment, ou
pourquoi , peut-on donner dans le piège d'autant de verbiage ???? LA COMM!
encore LA COMM, TOUJOURS LA COMM!

"Déflouage" '(aux environs de 22min de projection). Je me demande qui est
"floué ?"
Heuh !!!!!

Sur la Profondeur de Champ (aux environs de 30 mn de projection): un poème
!!!!!! Bien sûr, cette profondeur de champ est liée à la profondeur de
couleur !!!! Graphes à l'appui, non mais!!!!

Heuh !!!!!!

J'aimerais avoir l'avis de ceux qui auront eu la patience , heuh!!!,
d'écouter le zozo jusqu'au bout de sa prestation.

Z'avez compris qq chose à sa conclusion, au terme de quelques 43 minutes de
conneries ?

--
A+
Papy Bernard

xcomm
Le #6713201
Z'avez compris qq chose à sa conclusion, au terme de quelques 43 minutes de
conneries ?

Bonsoir,


Oui, j'ai fait aussi l'effort. Ce que je conclue, c'est que c'est un
fabriquant de soft qui annonce que sa magie, en triturant les pixels,
permet de ne plus avoir besoins des capteurs de qualité, et que les
optiques de qualité ne serviront bientôt plus à rien... Je pense que
cela fait craindre le pire en terme de qualité réelle de photographie.
Il me fait plus penser à un bidouilleur de pixels, qu'à un amoureux de
la belle photo.

Et comme tout bon commerciale, il explique que son système va devenir de
plus en plus incontournable.

Bonne soirée.
Xavier

François Jouve
Le #6713861
Papy Bernard ayant oublié de prendre ses gouttes:
Bonjour

De Fred

http://www.college-de-france.fr/default/EN/all/inn_tec/seminaire_n7_frederic_guichard.htm


J'ai fait l'effort d'écouter le zozo.

Et heuh !!!!! Et heuh !!!!! Et heuh !!!!! heuh !!! heuh !!!!!

MINABLE

Si tu as mieux à proposer tu es autorisé à nous le dire !

Quand on pense que des zozos de ce genre sont payer sur nos deniers, j'ai
envie de faire des retenues sur mes impôt parce que pour branler des


Il est patron d'une entreprise qui ne doit rien à tes impôts

Combien est payé ce zozo pour cette "conférence" -ou plus exactement


environ 0 euros

combien ont payé les auditeurs de cette "conférence" pour entendre autant de


Le Collège de France est ouvert à tous gratuitement.

Sur la Profondeur de Champ (aux environs de 30 mn de projection): un poème
!!!!!! Bien sûr, cette profondeur de champ est liée à la profondeur de
couleur !!!! Graphes à l'appui, non mais!!!!


Justement la partie la plus intéressante de l'exposé. Une technique très
astucieuse pour obtenir de la profondeur de champ infinie en exploitant
des abérations chromatiques voulues de l'optique et fabriquer des blocs
optiques sans mise au point pour les photophones.

J'aimerais avoir l'avis de ceux qui auront eu la patience , heuh!!!,
d'écouter le zozo jusqu'au bout de sa prestation.


Essaye encore.
Je te recommande la conférence de S.Mallat sur la video HD:

http://www.college-de-france.fr/default/EN/all/inn_tec/seminaire_n7_stephane_mallat.htm

Bonne nuit
--
F.J.

MELMOTH
Le #6714761
Ce cher mammifère du nom de Papy Bernard nous susurrait, le lundi
26/05/2008, dans nos oreilles grandes ouvertes mais un peu sales quand
même, et dans le message doux mélismes suivants :

J'aimerais avoir l'avis de ceux qui auront eu la patience , heuh!!!,
d'écouter le zozo jusqu'au bout de sa prestation.


C'est consternant...
Non seulement sur le fond, mais surtout dans la forme...
Ce type ne connaît tout simplement pas les principes d'une intervention
en public !...Il existe pourtant une litanie de boites qui apprennent
ça !...Pour avoir fait des centaines de conférences, devant des publics
de 10 à plus de 1000 pesonnes, je puis assurer que parler en public
*s'apprend*...Et que l'expérience fait le reste...
Il ne s'adresse en particulier pratiquement _jamais_ à son public, ne
le regarde pas, ne s'y intègre pas, son regard scotché sur ses
diapos...Défaut du plus béotien des publiquoparleurs...
Quant à ses "heuuu" tous les 10 mots, c'est tout simplement
insupportable...
Sa voix est monocorde, et distille l'*ennui*...
Mon Dieu/MELMOTH...Quand je pense que c'est fait au Collège de France
!...

--
Car avec beaucoup de science, il y a beaucoup de chagrin ; et celui qui
accroît sa science, accroît sa douleur.
[Ecclésiaste, 1-18]
MELMOTH - souffrant

Gabriel
Le #6715231
"Fred"

http://www.college-de-france.fr/default/EN/all/inn_tec/seminaire_n7_frederic_guichard.htm

--
Frédéric


Heu, la photo...heu... numérique...heuuu...image...heuuuu...dxo...heuuu

heuuu, c'est...heuuuu.... une traduction de l'américain ? avec les 'heu'
tous les 10 mots qui remplace le f... ?

Sur le fond, c'est très générique, mais y'a vraiment trop d'hésitation, de
'heu'.

"l'image des reflex reproduit ce qu'aurait pu voir l'oeil", et le reste,
c'est du boudin ? et deux secondes plus tard "le reflex est à peut prêt
capable de restituer la réalité de la scène".

Cool, on apprend que le traitement numérique permet de corriger les défauts
de l'optique et du capteur. En subliminal à peine déguisé, plus besoin de
super optiques très chères, acheter mon produit miracle.

Et parler de distortions quand on montre un transparent avec une photo prise
avec un fish-eye...c'est heu...amusant ?

Et pourquoi donc une photo parfaite serait toujours une photo hyper-saturée,
corrigée de toute distortion et de tout flou ? La photo, ce n'est pas que
des cartes postales.

Cdlt, Gabriel

Jide
Le #6715211
J'ai fait l'effort d'écouter le zozo.

Et heuh !!!!! Et heuh !!!!! Et heuh !!!!! heuh !!! heuh !!!!!

MINABLE

Si tu as mieux à proposer tu es autorisé à nous le dire !

Quand on pense que des zozos de ce genre sont payer sur nos deniers,
j'ai envie de faire des retenues sur mes impôt parce que pour branler
des mouches -qui n'existent que dans sa tête- avec un gant de boxe,
l'est fort le mec !!!! Sans apporter d'explications rationnellles

Combien est payé ce zozo pour cette "conférence" -ou plus exactement
combien ont payé les auditeurs de cette "conférence" pour entendre
autant de CONNERIES- qui, au demeurant, ne connaît RIEN à la photo.

Comment peut-on être aussi NUL ? et lycée de Varsailles, Comment, ou
pourquoi , peut-on donner dans le piège d'autant de verbiage ???? LA
COMM! encore LA COMM, TOUJOURS LA COMM!

"Déflouage" '(aux environs de 22min de projection). Je me demande qui
est "floué ?"
Heuh !!!!!

Sur la Profondeur de Champ (aux environs de 30 mn de projection): un
poème !!!!!! Bien sûr, cette profondeur de champ est liée à la
profondeur de couleur !!!! Graphes à l'appui, non mais!!!!

Heuh !!!!!!

J'aimerais avoir l'avis de ceux qui auront eu la patience , heuh!!!,
d'écouter le zozo jusqu'au bout de sa prestation.

Z'avez compris qq chose à sa conclusion, au terme de quelques 43 minutes
de conneries ?



Ce que j'ai bien compris c'est que tout ça te passe au dessus de la tete
et que tu ferais mieux d'essayer de t'en servir au lieu de meler injures
et elucubrations..
Certes le debit monotone du conferencier n'est pas un plus, mais si ça
t'es vraiment insupportable, reste sur Laurent Ruquier ..
Ton "intervention" est un bel exemple du style a la mode sur les forums:
avis categoriques, insultes, pas d'argumentation , bref la prose de celui
qui, ne sachant rien, crois qu'il sait tout!
Pourtant rien de bien choquant: le numérique amene a reconsiderer tout
l'appareil et le logiciel prend le pas sur le materiel. C'est une
evidence, il suffit de regarder les pubs sur les APN : nb de pixels,
amplitude du zomm et absolument rien sur les lentilles, l'ouverture
etc..Et, dans le cas par exemple de l'image fournie par une IRM, pas
d'objectif du tout.
A part ça , renseigne toi sur le College de France tu y apprendrais peut
etre quelque chose..
J.D.

Jide
Le #6715201
Justement la partie la plus intéressante de l'exposé. Une technique très
astucieuse pour obtenir de la profondeur de champ infinie en exploitant
des abérations chromatiques voulues de l'optique et fabriquer des blocs
optiques sans mise au point pour les photophones.


Je plussoie! Dommage que le debit monocorde et les hesitations du
conferencier ne facilitent pas l'ecoute.
J.D.

Charles VASSALLO
Le #6715181
Papy Bernard a suivi jusqu'au bout

http://www.college-de-france.fr/default/EN/all/inn_tec/seminaire_n7_frederic_guichard.htm



et conclu avec son calme légendaire

[... MINABLE...]
[et en particulier] la Profondeur de Champ : un poème
Bien sûr, cette profondeur de champ est liée à la profondeur de
couleur !!!! Graphes à l'appui, non mais!!!!



François Jouve a protesté :

Justement la partie la plus intéressante de l'exposé. Une technique très
astucieuse pour obtenir de la profondeur de champ infinie en exploitant
des aberrations chromatiques voulues de l'optique et fabriquer des blocs
optiques sans mise au point pour les photophones.


Je suis tout à fait d'accord sur ce point. Mais je comprends
l'irritation de Papy : quand on s'adresse à un public profane sur un
sujet hautement technique, il faut que l'orateur puisse boucher les
trous logiques de son argumentation par sa présence physique; pour
parler cru, il faut qu'il puisse bluffer son auditoire. On en était loin.

J'aimerais avoir l'avis de ceux qui auront eu la patience , heuh!!!,
d'écouter le zozo jusqu'au bout de sa prestation.



Dans la première partie, c'était un exercice intéressant a priori
d'emmener un public profane en promenade à travers la théorie des
couleurs et j'ai enduré la pauvreté de l'orateur pour voir comment il
allait s'y prendre. Mais surtout, on nous avait promis une révolution et
j'étais curieux de voir de quoi il retournait -- il a fallu attendre
longtemps, et j'ai été assez déçu.

Concernant le fonctionnement d'un capteur, l'orateur a pris des
raccourcis qui auraient dû faire exploser Papy si celui-ci les avait
décelés, mais ouf, ça lui a échappé. Je suis tout de même resté sur ma
faim sur la révolution annoncée ; je n'ai finalement retenu que deux points
-- une belle démonstration d'APN pour téléphone sans autofocus, mais
produisant néammoins des images toujours nettes. Evidemment, la question
que se pose tout (vrai) photographe est de savoir si les images ainsi
produites passeraient la rampe dans une vraie vie de photographe. On
n'en saura rien.
-- tout à la fin, l'annonce qu'on allait bientôt «mieux» utiliser
l'information actuellement gaspillée dans les capteurs actuels. C'est
peut-être là que se cache la future révolution, mais je n'ai
malheureusement rien décelé qui dépasse le niveau d'une promesse
électorale -- vous allez voir ce que vous allez voir! J'étais peut-être
fatigué, mais je ne me souviens pas de la moindre esquisse d'un début de
commencement d'une explication sur la nature de ce gaspillage.

Au passage, j'aurais noté que 20-24 Mpx dans un capteur full-frame 24x36
représentait une sorte d'optimum qu'il était illusoire de chercher à
dépasser. Et, sous-entendu, les images d'un 1DS étaient intrinsèquement
plus «riches» que celles d'un D3, mais qu'on pouvait se débrouiller pour
avoir les mêmes résultats. Ah, bon ! Le pékin lambda-moins qui attendait
de savoir s'il était bien raisonable de monter à 10 Mpx et plus sur le
micro-capteur de son bridge sera resté sur sa faim.

Une irritation constante est que l'orateur parlait de «belles images»
mais passait fréquemment sans prévenir d'un capteur de photophone à
celui d'un D3, comme si on appliquait les mêmes critères de perfection à
tous ces zinzins.

Bref, un exercice a priori quasiment impossible; un discours à mon avis
impossible à suivre si on n'était pas déjà au courant; un orateur très
moyen, correct pour des congrès scientifiques, mais pas pour la grande
vulgarisation demandée ici. Toutefois, un ou deux points qui m'ont
intéressé.

Charles


François Jouve
Le #6719981
Bonjour,

Charles VASSALLO wrote:

Je suis tout à fait d'accord sur ce point. Mais je comprends
l'irritation de Papy : quand on s'adresse à un public profane sur un
sujet hautement technique, il faut que l'orateur puisse boucher les
trous logiques de son argumentation par sa présence physique; pour
parler cru, il faut qu'il puisse bluffer son auditoire. On en était loin.


Les cours du Collège de France sont ouverts à tous mais ne s'adressent
pas à un public profane. Il ne s'agit pas de la minute de Michel
Chevalet sur TF1 :)
Il ne s'agit pas non plus d'une tribune pour nabot batteleur d'estrade
voulant accéder à la magistrature suprème pour se taper des top models.
Même si un peu de technique oratoire ne nuit pas à un conférencier
scientifique, ce n'est pas le coeur de son métier.


Bref, un exercice a priori quasiment impossible; un discours à mon avis
impossible à suivre si on n'était pas déjà au courant; un orateur très
moyen, correct pour des congrès scientifiques, mais pas pour la grande
vulgarisation demandée ici. Toutefois, un ou deux points qui m'ont
intéressé.


Il n'a jamais été question de faire de la grande vulgarisation.
Regarde un cours au hasard dans n'importe quelle discipline (les
maths par exemple) pour t'en convaincre.


--
F.J.

bioethanol
Le #6720401
le pixel devient aussi cognitif. reconnaissance faciale, reconnaissance des
sourires, morphing des lèvres pour faire apparaitre un sourire,
déclenchement lorsque les gens font un sourire. reconnaissance de tante
Yvonne et du monument derrière (merci le GPS et Google).

Mais le photographe aime introduire du flou, du bougé, faire la MAP là où
cela fait mal.

Les photophones vont sacrément évoluer en qualité : tant meiux. On pourra
photocopier ses documents avec (le téléphone devient ainsi un
photocopieur/fax). Fonction précieuse lorsque l'on travaille à étudier un
livre à la BNF par exemple. Plus de papier : c'est la mort du photocopieur
assuré.

A quand un Nikon D4x by DXO ?
Publicité
Poster une réponse
Anonyme