en combien de fois on peut régler un avocat ?

Le
Séb.
Bonjour,

ma compagne a un petit souci. Son avocate lui réclamait pas mal d'argen=
t
(aucune convention entre les 2) et après tractatons et intervention du =

bâtonnier, celui-ci a fixé les honoraires à 1000 HT (1196 TTC).
L'avocate bloque le dossier de ma compagne (divorce) tant qu'elle est pas=

payée (changement de conseil suite à des divergences de vue et manque=

manifeste de dilligences de sa part).

Financièrement, ma compagne ne peut pas payer tout ca d'un coup et moi =
non plus.

J'ai donc proposé un étalement sur 24 mois pour le moment, sauf les =

finances s'améliorent.

Aujourd'hui nous recevons un courrier de l'avocate en question qui refuse=

cet arrngement, entre temps la dette est passée à 1400 et elle mentio=
nne
clairement qu'elle veut toute la somme de suite (avant le 23 juillet !)
Question :
peut on payer en plusieurs fois un avocat ?
un avocat peut il refuser un étalement ?
quelle serait la démarche judicieuse ? attendre l'huissier et voir avec=
lui
(tous ceux que je connais sont arrangeants et compréhensifs, ils devien=
nent
cons quand il y a mauvaise foi avérée)

Merci pour vos réponses


--
Séb.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
R1
Le #15406231
"Séb." wrote:

Bonjour,

ma compagne a un petit souci. Son avocate lui réclamait pas mal d'argent
(aucune convention entre les 2) et après tractatons et intervention du
bâtonnier, celui-ci a fixé les honoraires à 1000 HT (1196 TTC).
L'avocate bloque le dossier de ma compagne (divorce) tant qu'elle est pas
payée (changement de conseil suite à des divergences de vue et manque
manifeste de dilligences de sa part).

Financièrement, ma compagne ne peut pas payer tout ca d'un coup et moi non
plus.

J'ai donc proposé un étalement sur 24 mois pour le moment, sauf les
finances s'améliorent.

Aujourd'hui nous recevons un courrier de l'avocate en question qui refuse
cet arrngement, entre temps la dette est passée à 1400 et elle mentionne
clairement qu'elle veut toute la somme de suite (avant le 23 juillet !)
Question :
peut on payer en plusieurs fois un avocat ?
un avocat peut il refuser un étalement ?
quelle serait la démarche judicieuse ? attendre l'huissier et voir avec
lui (tous ceux que je connais sont arrangeants et compréhensifs, ils
deviennent cons quand il y a mauvaise foi avérée)

Merci pour vos réponses



Vous pouvez négocier (pas exiger) un échelonnement de la dette mais c'est
normal que le dossier ne soit pas transmis tant que tout n'est pas payé.
Bon courage
Séb.
Le #15406221
R1 a écrit :
"Séb." wrote:

Bonjour,

ma compagne a un petit souci. Son avocate lui réclamait pas mal d'ar gent
(aucune convention entre les 2) et après tractatons et intervention du
bâtonnier, celui-ci a fixé les honoraires à 1000 HT (1196 TTC).
L'avocate bloque le dossier de ma compagne (divorce) tant qu'elle est pas
payée (changement de conseil suite à des divergences de vue et man que
manifeste de dilligences de sa part).

Financièrement, ma compagne ne peut pas payer tout ca d'un coup et m oi non
plus.

J'ai donc proposé un étalement sur 24 mois pour le moment, sauf l es
finances s'améliorent.

Aujourd'hui nous recevons un courrier de l'avocate en question qui ref use
cet arrngement, entre temps la dette est passée à 1400 et elle men tionne
clairement qu'elle veut toute la somme de suite (avant le 23 juillet ! )
Question :
peut on payer en plusieurs fois un avocat ?
un avocat peut il refuser un étalement ?
quelle serait la démarche judicieuse ? attendre l'huissier et voir a vec
lui (tous ceux que je connais sont arrangeants et compréhensifs, ils
deviennent cons quand il y a mauvaise foi avérée)

Merci pour vos réponses



Vous pouvez négocier (pas exiger) un échelonnement de la dette mais c'est
normal que le dossier ne soit pas transmis tant que tout n'est pas payé .
Bon courage




re,

mon avocate à moi (enfin celel qui me conseille régulièrement) me d it que
normalement ils ont une "tolérance" sur 2 ans. ils sont conscients que les
gens ne peuvent pas forcément payer 1000 ou 2000 ou + d'un coup, tout l e
monde n'étant pas milliardaire.

Enfin je vais attendre de voir venir un huissier.

question : une fois la créance entre les mains d'huissier, est-ce que c 'est
considéré comme "payé" pour le créancier, juridiquement parlant ?

le pire de tout : en septembre j'aurais de quoi lui régler la dette mai s
elle veut "de suite" cf une réponse à mon fax l'en informant :-X

Merci de ta réponse

Séb.
svbeev
Le #15405931
"R1" 46a7aa8d$0$25940$
"Séb." wrote:

Bonjour,

ma compagne a un petit souci. Son avocate lui réclamait pas mal d'argent
(aucune convention entre les 2) et après tractatons et intervention du
bâtonnier, celui-ci a fixé les honoraires à 1000 HT (1196 TTC).
L'avocate bloque le dossier de ma compagne (divorce) tant qu'elle est pas
payée (changement de conseil suite à des divergences de vue et manque
manifeste de dilligences de sa part).

Financièrement, ma compagne ne peut pas payer tout ca d'un coup et moi
non
plus.

J'ai donc proposé un étalement sur 24 mois pour le moment, sauf les
finances s'améliorent.

Aujourd'hui nous recevons un courrier de l'avocate en question qui refuse
cet arrngement, entre temps la dette est passée à 1400 et elle mentionne
clairement qu'elle veut toute la somme de suite (avant le 23 juillet !)
Question :
peut on payer en plusieurs fois un avocat ?
un avocat peut il refuser un étalement ?
quelle serait la démarche judicieuse ? attendre l'huissier et voir avec
lui (tous ceux que je connais sont arrangeants et compréhensifs, ils
deviennent cons quand il y a mauvaise foi avérée)

Merci pour vos réponses



Vous pouvez négocier (pas exiger) un échelonnement de la dette mais c'est
normal que le dossier ne soit pas transmis tant que tout n'est pas payé.
Bon courage



Non ce n'est pas normal, je rappelle donc une nouvelle fois (puisqueje l'ai
déjà fait à de nombreuses reprises) que contrairement au garagiste, l'avocat
ne dispose d'aucun droit de rétention sur le dossier qu'il détient.
Certes, le successeur à l'obligation déontologique de s'abstenir de toute
diligence tant que le litige sur le solde d'honoraire dû à son prédécesseur
n'est pas réglé mais, pour autant, leconseil dessaisi n'a pas le droit de
retenir le dossier.
Certains praticiens se croient bien fondés à agir de la sorte mais ils ont
tort et en cas de problème (délai de procédure qui expirerait pendant ce
délai de rétention par exemple) ils engageraient leur responsabilité.
R1
Le #15405921
svbeev wrote:

Non ce n'est pas normal, je rappelle donc une nouvelle fois (puisqueje
l'ai déjà fait à de nombreuses reprises) que contrairement au garagiste,
l'avocat ne dispose d'aucun droit de rétention sur le dossier qu'il
détient. Certes, le successeur à l'obligation déontologique de s'abstenir
de toute diligence tant que le litige sur le solde d'honoraire dû à son
prédécesseur n'est pas réglé mais, pour autant, leconseil dessaisi n'a pas
le droit de retenir le dossier.



Exact, en fait, le "problème" se situera au niveau du nouveau conseil: il ne
bougera pas (ou peu) tant que le litige avec l'ancien ne sera pas réglé.
Désolé pour l'imprécision qui conduit, au final, au même résultat: le
dossier n'est pas traité.
Séb.
Le #15405911
svbeev a écrit :

Non ce n'est pas normal, je rappelle donc une nouvelle fois (puisqueje l'ai
déjà fait à de nombreuses reprises) que contrairement au garagist e, l'avocat
ne dispose d'aucun droit de rétention sur le dossier qu'il détient.
Certes, le successeur à l'obligation déontologique de s'abstenir de toute
diligence tant que le litige sur le solde d'honoraire dû à son pré décesseur
n'est pas réglé mais, pour autant, leconseil dessaisi n'a pas le dr oit de
retenir le dossier.
Certains praticiens se croient bien fondés à agir de la sorte mais ils ont
tort et en cas de problème (délai de procédure qui expirerait pen dant ce
délai de rétention par exemple) ils engageraient leur responsabilit é.





Merci de ta réponse.

voila le courrier de notre conseil actuel :

"je vous informe de la fixation à une prochaine mise en état du xx/xx /xxxx
pour nous permettre de régler le probème de notre constitution.

en effet Maître XXXX refuse de déposer mandat pour que notre postulan t
Maître YYYY se constitue et dépose nos écritures sauf à régler ses honoraires."

-> ca se passe à l'autre bout de la france, donc nus avons un conseil i ci et
sur place une confrère pour déposer nos conclusions.

Elle rajoute :
"ne pourriez-vous pas verser une provision à valoir sur ces derniers af in de
débloquer la situation?"

ca c'est fait je lui comme j'ai dit envoyé un chèque (non encaissé à ce
jour) en lui proposant un accord financier satisfisant pour elle (elle
encaissera son argent) et pour moi (j'ai pas les moyens en ce moment, ca va
changer mais bon en attendand cet automne dur dur)

Nous avons déjà eu affaire au bâtonnier de la bas, qui au vu de nos
explications à ramené les prétentions de cette avocate à un monta nt
raisonnable (on était à plus de 2500 euros pour un divorce... dont 40 0 rien
pour le téléphone : ca fait cher la minute quand on arrivait à la j oindre,
ca durait au mieux 3 minutes avant qu'elle ne raccroche) mais ce batonnie r
refuse de lui demander de "lacher" le dossier, il a même été jusqu' à mettre
en cause notre conseil actuel...

Précision peut être utile :
ma compagne a demandé le divorce, un dosssier d'AJ a été monté et accepté.
pour une raison de délais et de déménagement, elle a dépassé la date de
confirmation de sa requête, donc l'avocate à introduit une nouvelle d emande,
sauf qu'elle a "oublié " de refaire un dossier d'aj pour ce "nouvau"
dossier. d'où les honoraires qu'elle nous réclame aujourd'hui

Merci encore

Séb.
svbeev
Le #15405901
"R1" 46a85abd$0$27366$
svbeev wrote:

Non ce n'est pas normal, je rappelle donc une nouvelle fois (puisqueje
l'ai déjà fait à de nombreuses reprises) que contrairement au garagiste,
l'avocat ne dispose d'aucun droit de rétention sur le dossier qu'il
détient. Certes, le successeur à l'obligation déontologique de s'abstenir
de toute diligence tant que le litige sur le solde d'honoraire dû à son
prédécesseur n'est pas réglé mais, pour autant, leconseil dessaisi n'a
pas
le droit de retenir le dossier.



Exact, en fait, le "problème" se situera au niveau du nouveau conseil: il
ne
bougera pas (ou peu) tant que le litige avec l'ancien ne sera pas réglé.
Désolé pour l'imprécision qui conduit, au final, au même résultat: le
dossier n'est pas traité.



Ce n'est pas tout à fait la même choqe quand même, car en cas de diligence
urgente et indispensable à la défense des intérêts du client il est toujours
possible de saisir le bâtonnier afin d'être autorisé à faire ce qu'il faut
pour éviter le pire.
Séb.
Le #15405891
svbeev a écrit :
"R1" 46a85abd$0$27366$
svbeev wrote:

Non ce n'est pas normal, je rappelle donc une nouvelle fois (puisquej e
l'ai déjà fait à de nombreuses reprises) que contrairement au g aragiste,
l'avocat ne dispose d'aucun droit de rétention sur le dossier qu'il
détient. Certes, le successeur à l'obligation déontologique de s'abstenir
de toute diligence tant que le litige sur le solde d'honoraire dû à son
prédécesseur n'est pas réglé mais, pour autant, leconseil des saisi n'a
pas
le droit de retenir le dossier.


Exact, en fait, le "problème" se situera au niveau du nouveau consei l: il
ne
bougera pas (ou peu) tant que le litige avec l'ancien ne sera pas ré glé.
Désolé pour l'imprécision qui conduit, au final, au même rés ultat: le
dossier n'est pas traité.



Ce n'est pas tout à fait la même choqe quand même, car en cas de diligence
urgente et indispensable à la défense des intérêts du client il est toujours
possible de saisir le bâtonnier afin d'être autorisé à faire ce qu'il faut
pour éviter le pire.





en fait c'est tout le fondement : dossier de divorce
- il y a une petite de 4 ans qui vit avec nous (autorité parentale part agée,
garde à la maman et droits de visite au papa)
- il est impossible de communiquer "sereinement" avec le papa (qui a refa it
sa vie, on discute mieux avec sa nouvelle compagne qu'avec lui, il ont un
petit de 2 ans - ca fait presque 3 ans maintenant que ca dure ce divorce)
- il ne respecte pas l'indexation de la pension, donc un huissier s'en
occupe et le CTAC (c'est un militaire) verse directement la pension saisi e
sur sa solde, mais il s'amuse à envoyer des chèques directement à l a banque
et après il nous menace par le biais de son avocat si on lui rend pas l 'argent
- l'an dernier aux vacances, il n'a pas respecté la date de retour (3 j ours
plus tard, impossible de le joindre tout le mois)

quand je suis là pour le départ/retour de la petite, ca va mais la dé but
juillet, j'étais absent, il s'est "laché" oralement sur ma compagne à la
gare, me menaçant à moi de toutes sortes de choses...

donc la tant que c'est coincé : notre conseil ne peut rien faire et l'a utre,
bah elle veut juste du fric et faut pas compter sur elle pour faire quoiq ue
ce soit si par exemple il ramène pas l'enfant, ou des trucs comme ca.

merci encore à vous
Séb.
Le #15479631
R1 a écrit :


Vous pouvez négocier (pas exiger) un échelonnement de la dette mais c'est
normal que le dossier ne soit pas transmis tant que tout n'est pas payé .
Bon courage




Re,

En consultant mon compte hier, j'ai vu passer ledit chèque, donc elle l 'a
encaissé.

Est-ce que je peux considérer que c'est un accord "tacite" ?

Séb.
R1
Le #15479501
"Séb." wrote:

R1 a écrit :


Vous pouvez négocier (pas exiger) un échelonnement de la dette mais c'est
normal que le dossier ne soit pas transmis tant que tout n'est pas payé.
Bon courage




Re,

En consultant mon compte hier, j'ai vu passer ledit chèque, donc elle l'a
encaissé.

Est-ce que je peux considérer que c'est un accord "tacite" ?



Non. Re-contactez là en lui demandant confirmation de son accord sur
l'étalement du paiement.

Séb.


R1
Séb.
Le #15479481
R1 a écrit :
"Séb." wrote:

R1 a écrit :

Vous pouvez négocier (pas exiger) un échelonnement de la dette ma is c'est
normal que le dossier ne soit pas transmis tant que tout n'est pas pa yé.
Bon courage



Re,

En consultant mon compte hier, j'ai vu passer ledit chèque, donc ell e l'a
encaissé.

Est-ce que je peux considérer que c'est un accord "tacite" ?



Non. Re-contactez là en lui demandant confirmation de son accord sur
l'étalement du paiement.

Séb.


R1




heloo et merci de ta réponse.

question : est-ce que, hormis le fait qu'on lui doit toujours la dette (- 50
euros), ca veut dire qu'à partir du moment où elle a commencé à e ncaisser
elle ne peut plus retenir le dossier ? c'est surtout ce point qui est imp ortant.

Merci

Séb.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme