Comment ajouter des application sur slackware and family

Le
jp willm
Le 12/11/2014 07:16, Doug713705 a écrit :

>> Ce sera aussi facile, plus édifiant et plus gratifiant de tester une
>> *buntu
>
> Là par contre, je suis d'accord
>


Tiens, j'en profite :

J'ai booté sur vectro-linux et Salix en live

Rien à redire tout fonctionnait et au niveau "déco/ergonomie", les deux
sont bien fichues.

Mais sur la vector, j'ai essayé de voir comment je pourrais installer
dolphin en plus de thunar le jour où je l'installe pour de vrai.

Alors j'ai essayé les différents "dépôt" slackware, mais n'ai rien trouvé.

J'ai essayé de voir si je peux trouver un tar.gz, mais en vain.

J'ai bien trouvé un script, mais n'ai plus eu le temps de lire le détail
pour aller plus loin.

Je ne demande pas forcément qu'on me prémâche le travail, mais une
petite indication sur la façon d'installer des applications ou une
adresse pour trouver les sources aurait été bienvenue.

Je testerai pendant les congés de noël.

--
jp willm
http://perso.orange.fr/willms/index.html
--
http://perso.orange.fr/willms/index.html
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 7
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
jp willm
Le #26322442
Le 12/11/2014 17:21, jp willm a écrit :

Je ne demande pas forcément qu'on me prémâche le travail, mais une
petite indication sur la façon d'installer des applications ou une
adresse pour trouver les sources aurait été bienvenue.




Bon, j'ai trouvé un bon début :
http://lea-linux.org/documentations/Les_paquets_Slackware

Mais s'il faut installer une à une les dépendances, ça risque de devenir
pénible. Sauf si cela reste occasionnel et que la plupart des
applications peuvent être installées par un processus automatisé.


--
jp willm
http://perso.orange.fr/willms/index.html
Jerome Lambert
Le #26322449
Le 12/11/2014 17:32, jp willm a écrit :
Le 12/11/2014 17:21, jp willm a écrit :

Je ne demande pas forcément qu'on me prémâche le travail, mais une
petite indication sur la façon d'installer des applications ou une
adresse pour trouver les sources aurait été bienvenue.




Bon, j'ai trouvé un bon début :
http://lea-linux.org/documentations/Les_paquets_Slackware

Mais s'il faut installer une à une les dépendances, ça risque de devenir
pénible. Sauf si cela reste occasionnel et que la plupart des
applications peuvent être installées par un processus automatisé.



www.gentoo.org ;-)
jp willm
Le #26322476
Le 12/11/2014 17:55, Jerome Lambert a écrit :


www.gentoo.org ;-)




Eh, si c'est aussi simple que décrit ici, alors je veux bien :
http://www.gentoo.org/main/en/about.xml

Bon, je le sens, ça va se terminer sur fr.comp.os.linux.debats :o|


--
jp willm
http://perso.orange.fr/willms/index.html
Doug713705
Le #26322536
Le 12-11-2014, jp willm nous expliquait dans
fr.comp.os.linux.configuration
(
Le 12/11/2014 17:21, jp willm a écrit :

Je ne demande pas forcément qu'on me prémâche le travail, mais une
petite indication sur la façon d'installer des applications ou une
adresse pour trouver les sources aurait été bienvenue.




Bon, j'ai trouvé un bon début :
http://lea-linux.org/documentations/Les_paquets_Slackware

Mais s'il faut installer une à une les dépendances, ça risque de devenir
pénible. Sauf si cela reste occasionnel et que la plupart des
applications peuvent être installées par un processus automatisé.



Si tu veux une Debian, installe une Debian ;-)

Slackware ne gère pas les dépendances et ne les gèrera jamais.
C'est _très_ bien comme ça.

De prime abord ça peut paraitre fou mais il y a une raison à ça.

Il n'existe pas de bonne manière fiable de gérer les dépendances et
toutes les distributions qui le font sont finalement confrontées à des
choix parfois difficiles qui au final fait que pour installer tel ou tel
application tu te retrouves à installer 42 paquets inutiles de
dépendances parce que dans tel ou tel cas tu pourrais peut-être avoir
besoin de ceci ou cela. Bref, ça apporte souvent plus de problèmes que
ça en résoud vraiment.

Par ailleurs, petit à petit, tu finis par connaitre cette liste des
dépendances, tout au moins dans les grandes lignes, hormi lors de la
phase de l'apprentissage cette histoire de dépendances n'en est
finalement pas un problème.

Sur un autre registre, une remarque régulièrement entendue à propos de
Slackware est qu'elle ne fournit pas 3 000 000 000 de paquets.
En effet, elle ne le fait pas. L'esprit de Slackware est plutôt
"minimaliste" et dans la compilation des paquets.

Cependant elle fournit quand même largement de quoi faire un
desktop raisonnable.

Heureusement, aujourd'hui il existe des outils qui facilitent à la fois
la recherche des logiciels, leur compilation et leur installation (voir
sbopkg, non fourni avec Slackware).

À un débutant il est très clairement conseillé de faire une installation
complète (full install) qui installera tous les paquets officiels
disponibles sur le système. C'est l'un des choix proposés lors de
l'installation et c'est le meilleur tant qu'on ne connait pas un minimum
la pile logicielle "traditionnelle" de Linux et ses dépendances.

--
Fais moi une place dans ton linceul
Quand y'en a pour un y'en a pour deux
Fais moi une place dans ton linceul
Pour un coup de dents je t'arrache les yeux.
-- H.F. Thiéfaine, Scène de panique tranquille
Lucas Levrel
Le #26322627
Le 13 novembre 2014, Doug713705 a écrit :

À un débutant il est très clairement conseillé de faire une installation
complète (full install) qui installera tous les paquets officiels
disponibles sur le système. C'est l'un des choix proposés lors de
l'installation et c'est le meilleur tant qu'on ne connait pas un minimum
la pile logicielle "traditionnelle" de Linux et ses dépendances.



Les paquets en question sont des sources à compiler, ou des logiciels
précompilés ?

Quelle taille fait cette full install une fois installée (un ordre de
grandeur, bien sûr) ? Si ce sont des sources à compiler, ça prend combien
de temps (une fourchette d'ordres de grandeur) ?

--
LL
Ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα (Σωκράτης)
C'est mieux avé les accents (F. Patte)
jp willm
Le #26322700
Le 12/11/2014 21:12, Doug713705 a écrit :

Si tu veux une Debian, installe une Debian ;-)



J'avais debian 4 et 5 en testing



Slackware ne gère pas les dépendances et ne les gèrera jamais.
C'est _très_ bien comme ça.

De prime abord ça peut paraitre fou mais il y a une raison à ça.

Il n'existe pas de bonne manière fiable de gérer les dépendances et
toutes les distributions qui le font sont finalement confrontées à des
choix parfois difficiles qui au final fait que pour installer tel ou tel
application tu te retrouves à installer 42 paquets inutiles de
dépendances parce que dans tel ou tel cas tu pourrais peut-être avoir
besoin de ceci ou cela. Bref, ça apporte souvent plus de problèmes que
ça en résoud vraiment.



Je reconnais que sur debian testing surtout, la gestion des dépendances
fichait parfois la pagaille.

Sur les deux dernière xubuntu 12.4 et 14.4 c'est rare.
Cela arrive surtout quand une LTS arrive en fin de course.


Par ailleurs, petit à petit, tu finis par connaitre cette liste des
dépendances, tout au moins dans les grandes lignes, hormi lors de la
phase de l'apprentissage cette histoire de dépendances n'en est
finalement pas un problème.



Quand je fais un ./configure et qu'on m'indique les dépendance, ça va.
Si l'on m'indique les dépendance dans un fichier "lisez-moi" je veux
bien aussi.


Sur un autre registre, une remarque régulièrement entendue à propos de
Slackware est qu'elle ne fournit pas 3 000 000 000 de paquets.
En effet, elle ne le fait pas. L'esprit de Slackware est plutôt
"minimaliste" et dans la compilation des paquets.



Oui, cela je le savais.


Je vois comme avantage dans slackware :
- garder un noyau qui va bien et pouvoir mettre à jour quelques
applications qui m'intéressent (gimp il y a une nouvelle version).

Remarque, je peux le faire aussi sous debian and family.


Cependant elle fournit quand même largement de quoi faire un
desktop raisonnable.



Tu me rassures :)



Heureusement, aujourd'hui il existe des outils qui facilitent à la fois
la recherche des logiciels, leur compilation et leur installation (voir
sbopkg, non fourni avec Slackware).



Ça n'a pas l'air très convivial, mais si c'est efficace pourquoi pas.


À un débutant il est très clairement conseillé de faire une installation
complète (full install) qui installera tous les paquets officiels
disponibles sur le système. C'est l'un des choix proposés lors de
l'installation et c'est le meilleur tant qu'on ne connait pas un minimum
la pile logicielle "traditionnelle" de Linux et ses dépendances.




Ok, je testerai.

Merci en tout cas pour ces indications utiles.

--
jp willm
http://perso.orange.fr/willms/index.html
Doug713705
Le #26322727
Le 13-11-2014, Lucas Levrel nous expliquait dans
fr.comp.os.linux.configuration
(
À un débutant il est très clairement conseillé de faire une installation
complète (full install) qui installera tous les paquets officiels
disponibles sur le système. C'est l'un des choix proposés lors de
l'installation et c'est le meilleur tant qu'on ne connait pas un minimum
la pile logicielle "traditionnelle" de Linux et ses dépendances.



Les paquets en question sont des sources à compiler, ou des logiciels
précompilés ?



Les paquets officiels sont livrés sous forme de binaires _et_ sous forme
de sources + le script qui a permis la compilation est la génération du
paquet.

Les paquets installés le sont sous forme de binaires. Ce n'est pas une
Gentoo.

Il existe certains dépots non officiels qui fournissent d'autres paquets
binaires mais les utiliser n'est pas vraiment dans la philosophie
Slackxware.

D'une manière générale un slackeux préfèrera compiler toute application
qui n'est pas un paquet officiel. Pour cela il utilise un SlackBuild, le
fameux script qui permet la compilation est la génération du paquet.

Un SlackBuild est généralement un simple script bash.

À cet effet le site slackbuilds.org rencontre un franc succès puisqu'il
recense une grande liste de SlacBuilds:
http://www.slackbuilds.org/

Aujourd'hui une application non officielle mais très appréciée pemet
d'automatiser la recherche, la collecte des sources ainsi que la gestion
de ces scripts et des paquets ainsi générés:
http://www.sbopkg.org/

Par contre, y compris avec cette application, il n'y a pas de gestionn
de dépendances. Cependant Slackbuilds.org fournit également un fichier
info qui indique entre autres l'url des sources à télécharger et la
liste des librairies nécessaires à leur compilation.

Cette liste n'indique pas les éventuelles dépendances dont les paquets
sont officiels. Il est considéré que tout se fait à partir d'une full
install.

Quelle taille fait cette full install une fois installée (un ordre de
grandeur, bien sûr) ? Si ce sont des sources à compiler, ça prend combien
de temps (une fourchette d'ordres de grandeur) ?




la dernière fois que j'ai regardé une full install faisait environ 7Go,
environ 8Go avec _toutes_ les traductions disponibles pour Kde
installées.

--
J'ai fait la queue à la soupe populaire
J'ai fait la queue devant les pissotières
J'ai fait la queue dans les petits coins pervers
Avec ma réduction étudiant-militaire
-- H.F. Thiéfaine, La queue
Doug713705
Le #26322726
Le 13-11-2014, jp willm nous expliquait dans
fr.comp.os.linux.configuration
(
Slackware ne gère pas les dépendances et ne les gèrera jamais.
C'est _très_ bien comme ça.

De prime abord ça peut paraitre fou mais il y a une raison à ça.

Il n'existe pas de bonne manière fiable de gérer les dépendances et
toutes les distributions qui le font sont finalement confrontées à des
choix parfois difficiles qui au final fait que pour installer tel ou tel
application tu te retrouves à installer 42 paquets inutiles de
dépendances parce que dans tel ou tel cas tu pourrais peut-être avoir
besoin de ceci ou cela. Bref, ça apporte souvent plus de problèmes que
ça en résoud vraiment.



Je reconnais que sur debian testing surtout, la gestion des dépendances
fichait parfois la pagaille.

Sur les deux dernière xubuntu 12.4 et 14.4 c'est rare.
Cela arrive surtout quand une LTS arrive en fin de course.


Par ailleurs, petit à petit, tu finis par connaitre cette liste des
dépendances, tout au moins dans les grandes lignes, hormi lors de la
phase de l'apprentissage cette histoire de dépendances n'en est
finalement pas un problème.



Quand je fais un ./configure et qu'on m'indique les dépendance, ça va.
Si l'on m'indique les dépendance dans un fichier "lisez-moi" je veux
bien aussi.



Pour ce qui est des Slackbuilds fournis par slackbuilds.org, oui, les
dépendances sont indiquées dans le fichier info.

Et si tu utilises sbopkg (http://www.sbopkg.org) tu n'auras même pas
besoin de lancer configure.


Sur un autre registre, une remarque régulièrement entendue à propos de
Slackware est qu'elle ne fournit pas 3 000 000 000 de paquets.
En effet, elle ne le fait pas. L'esprit de Slackware est plutôt
"minimaliste" et dans la compilation des paquets.



Oui, cela je le savais.


Je vois comme avantage dans slackware :
- garder un noyau qui va bien et pouvoir mettre à jour quelques
applications qui m'intéressent (gimp il y a une nouvelle version).

Remarque, je peux le faire aussi sous debian and family.



C'est nettement moins facile avec Debian.

Cependant elle fournit quand même largement de quoi faire un
desktop raisonnable.



Tu me rassures :)


Heureusement, aujourd'hui il existe des outils qui facilitent à la fois
la recherche des logiciels, leur compilation et leur installation (voir
sbopkg, non fourni avec Slackware).



Ça n'a pas l'air très convivial, mais si c'est efficace pourquoi pas.



Mais c'est très convivial _et_ efficace.
La convivialité est une notion plutôt suggestive ;-)

À un débutant il est très clairement conseillé de faire une installation
complète (full install) qui installera tous les paquets officiels
disponibles sur le système. C'est l'un des choix proposés lors de
l'installation et c'est le meilleur tant qu'on ne connait pas un minimum
la pile logicielle "traditionnelle" de Linux et ses dépendances.




Ok, je testerai.

Merci en tout cas pour ces indications utiles.



Pas de quoi.

--
C'est juste une fille un peu rocky
Qui grimpe à moto sur mon lit
Et qui sort sa chaîne de vélo
En me disant : "Je t'aime saignant, salaud !
-- H.F. Thiéfaine, Groupie 89 turbo 6
Benoit Izac
Le #26322759
Bonjour,

le 13/11/2014 à 18:19, Doug a écrit dans le message

[Slackware forever]

As-tu essayé Archlinux ?

Dans l'esprit ça ressemble beaucoup à Slackware :
- simple
- dépôts avec des paquets binaires
- scripts pour compiler/packager fournis (abs)
- peu de patch sur les paquets (l'idée est de remonter le problème
directement au(x) mainteneur(s) des programmes plutôt que d'avoir
ses propres patchs)

La grosse différence, c'est une rolling release. Personnellement, je ne
l'utilise pas comme serveur mais en poste de travail et c'est vraiment
sympa. Je trouve mon bonheur dans les paquets officiels contrairement
à Slackware où tu n'as même pas postfix en standard ; j'utilise parfois
yaourt pour tester quelques applications. Bien évidemment, il faut avoir
une bonne connexion car il y a beaucoup de mises à jour (mais c'est ce
que l'on recherche avec un rolling release : avoir la dernière version).
Et, contrairement à ce que l'on peut penser, c'est super stable. Pour te
donner une idée, sur mon portable (mises à jour quasi-quotidiennes) :

% head -n1 /var/log/pacman.log
[2011-09-19 17:38] installed filesystem (2011.08-1)
% grep -c upgraded /var/log/pacman.log
11671

(Traduction : 11 671 mises à jour en un peu plus de trois ans.)
Je n'ai jamais eu de problème particulier hormis en ce moment où lorsque
l'écran sort de veille la luminosité passe au max et je suis obligé de
faire un :
# echo 167 >/sys/class/backlight/intel_backlight/brightness
Je pense que ça doit être lié au chantier en cours dans le pilote i915,
mais j'avoue que je ne me suis pas vraiment penché sur le sujet.

Possibilité de personnaliser les applications rapidement avec abs qui
récupère les scripts de build et makepkg qui récupère et extrait les
sources, applique les patchs, compile et crée le paquet. Faire un
PKGBUILD est d'une facilité déconcertante lorsque l'on l'a déjà fait sur
une autre distribution.

Pour moi, le seul bémol est systemd mais vu la tournure des événements,
je suis prêt à parier que même Slackware va y passer tôt ou tard (et
à mon plus grand regret).

--
Benoit Izac, un jeudi.
Nicolas George
Le #26322768
Doug713705 , dans le message écrit :
D'une manière générale un slackeux préfèrera compiler toute application
qui n'est pas un paquet officiel.



En d'autres termes, le temps d'un slackeux ne vaut pas grand chose.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme