Comment se protéger des banques !

Le
Mulan
Le sens du service client étant particulièrement nauséabond chez les banques
(et les assurances), celles-ci s'imaginent un peu trop souvent que leurs
clients sont à leur disposition et pas l'inverse. Surtout lorsque ces
derniers veulent les quitter.

Bref, une banque a-t'elle le droit de m'imposer:
- un entretien préalable avec une "conseillère",
- un délai de 1 mois,

tout cela pour clôturer un compte ne comportant que 300 misérables euros et
sur lequel il n'y a plus ni chéquier ni carte de crédit depuis longtemps ?
Ni crédit ni prélèvement ni quoi que ce soit d'autre, et sachant que c'est
ultra-facile à vérifier sur leurs ordis au guichet en 3 mn.

J'ai laissé tomber une première fois mais comme j'envisage de le faire pour
de bon aujourd'hui, je voudrais éviter de piquer une bonne colère, ce qui ne
manquera pas de se produire si l'on me refait le même scenario Donc toute
référence juridique serait la bienvenue. Je n'ai pas leurs conditions sous
la main mais je ne pense pas que ce soit indiqué.

La bnp, pour ne pas la citer, s'autorise également à utiliser mon téléphone
perso - je suis obligée de le leur laisser au cas où il y aurait un problème
quelconque - pour me solliciter chez moi. Une première fois pour tenter de
me vendre un abonnement, la deuxième pour me soutirer un rdv concernant ma
situation et mes "projets". J'ai eu le plus grand mal à leur faire
comprendre que ce rdv n'était pas un dû de ma part et que si j'avais un
projet pouvant les concerner, c'est moi qui les contacterai en temps voulu.

Donc question numéro 2, à qui faut-il écrire pour leur faire rappeler
gentiment que mon téléphone n'est pas destiné à me faire harceler ? Quand
j'écris sur leur site ils font le mort, et toute autre solution (téléphone
surtaxé, LAR) serait payante, ce que je me refuse à faire, et pas forcément
efficace si la loi informatique et libertés ne me protège pas.

Dans les 2 cas, on m'a vraiment retourné l'impression que c'était moi la
"fautive" ce qui est un comble.

Merci d'avance.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Bégé
Le #17985531
tu peut toujours t'adresser à l'AFUB
http://www.afub.org/index.php

mais il me parait évident qu'ils ne peuvent ni t'imposer de leur donner ton
n° de téléphone,
ni te forcer à venir à un rendez-vous qui n'est fait que pour essayer e te
vendre
des produits bancaires,
àpart ça j'ai moi même vécu une situation qui consistait à ce que la banque
ne m'autorise
pas à retirer de l'argent à un distributeur avec le message "retrait
impossible contactez votre banque"
ce que j'ai fait pour au final m'entendre dire que tout allait très bien que
c'était sans doute un bug
et qu'ils allaient profiter de ma présence pour voir si je n'avais pas de
besoins particuliers
en matière de crédit ou autres assurances.
Par la suite quelqu'un m'avait dit que ce n'était qu'une "stratégie" parmi
d'autres pour attirer
les clients dans les bureaux afin de leurs vendre quelque chose :-(


"Mulan" 492fc1a5$0$13872$
Le sens du service client étant particulièrement nauséabond chez les
banques (et les assurances), celles-ci s'imaginent un peu trop souvent que
leurs clients sont à leur disposition et pas l'inverse. Surtout lorsque
ces derniers veulent les quitter.

Bref, une banque a-t'elle le droit de m'imposer:
- un entretien préalable avec une "conseillère",
- un délai de 1 mois,

tout cela pour clôturer un compte ne comportant que 300 misérables euros
et sur lequel il n'y a plus ni chéquier ni carte de crédit depuis
longtemps ? Ni crédit ni prélèvement ni quoi que ce soit d'autre, et
sachant que c'est ultra-facile à vérifier sur leurs ordis au guichet en 3
mn.

J'ai laissé tomber une première fois mais comme j'envisage de le faire
pour de bon aujourd'hui, je voudrais éviter de piquer une bonne colère, ce
qui ne manquera pas de se produire si l'on me refait le même scenario...
Donc toute référence juridique serait la bienvenue. Je n'ai pas leurs
conditions sous la main mais je ne pense pas que ce soit indiqué.

La bnp, pour ne pas la citer, s'autorise également à utiliser mon
téléphone perso - je suis obligée de le leur laisser au cas où il y aurait
un problème quelconque - pour me solliciter chez moi. Une première fois
pour tenter de me vendre un abonnement, la deuxième pour me soutirer un
rdv concernant ma situation et mes "projets". J'ai eu le plus grand mal à
leur faire comprendre que ce rdv n'était pas un dû de ma part et que si
j'avais un projet pouvant les concerner, c'est moi qui les contacterai en
temps voulu.

Donc question numéro 2, à qui faut-il écrire pour leur faire rappeler
gentiment que mon téléphone n'est pas destiné à me faire harceler ? Quand
j'écris sur leur site ils font le mort, et toute autre solution (téléphone
surtaxé, LAR) serait payante, ce que je me refuse à faire, et pas
forcément efficace si la loi informatique et libertés ne me protège pas.

Dans les 2 cas, on m'a vraiment retourné l'impression que c'était moi la
"fautive" ce qui est un comble.

Merci d'avance.



Mulan
Le #17986151
Merci pour le lien. C'est super documenté en jurisprudences :-)

Pour le téléphone, je me suis mal exprimée. Je voulais dire: je me sens
obligée de leur laisser mon no au cas où. Dans le temps il n'y avait aucun
problème, j'avais affaire à d'autres conseillers et surtout c'était une
autre époque. Ce que je ne veux pas maintenant, c'est qu'ils s'en servent
pour m'appeler chez moi à 20h au sujet de trucs qui ne m'intéressent pas. Je
dois dire que ma banque actuelle a fait pire, mais ce n'est pas le sujet.

Sinon, je sais que ça les fait suer de conserver des comptes inactifs, mais
ils ne font aucun effort de coopération non plus.

Plus ça va et plus j'ai l'impression que les banques et les assurances nous
garderaient en otages s'ils le pouvaient.

Le coup du guichet est bon à savoir.

"Bégé" 492fd259$0$875$
tu peut toujours t'adresser à l'AFUB
http://www.afub.org/index.php

mais il me parait évident qu'ils ne peuvent ni t'imposer de leur donner
ton n° de téléphone,
ni te forcer à venir à un rendez-vous qui n'est fait que pour essayer e te
vendre
des produits bancaires,
àpart ça j'ai moi même vécu une situation qui consistait à ce que la
banque ne m'autorise
pas à retirer de l'argent à un distributeur avec le message "retrait
impossible contactez votre banque"
ce que j'ai fait pour au final m'entendre dire que tout allait très bien
que c'était sans doute un bug
et qu'ils allaient profiter de ma présence pour voir si je n'avais pas de
besoins particuliers
en matière de crédit ou autres assurances.
Par la suite quelqu'un m'avait dit que ce n'était qu'une "stratégie" parmi
d'autres pour attirer
les clients dans les bureaux afin de leurs vendre quelque chose :-(


"Mulan" 492fc1a5$0$13872$
Le sens du service client étant particulièrement nauséabond chez les
banques (et les assurances), celles-ci s'imaginent un peu trop souvent
que leurs clients sont à leur disposition et pas l'inverse. Surtout
lorsque ces derniers veulent les quitter.

Bref, une banque a-t'elle le droit de m'imposer:
- un entretien préalable avec une "conseillère",
- un délai de 1 mois,

tout cela pour clôturer un compte ne comportant que 300 misérables euros
et sur lequel il n'y a plus ni chéquier ni carte de crédit depuis
longtemps ? Ni crédit ni prélèvement ni quoi que ce soit d'autre, et
sachant que c'est ultra-facile à vérifier sur leurs ordis au guichet en 3
mn.

J'ai laissé tomber une première fois mais comme j'envisage de le faire
pour de bon aujourd'hui, je voudrais éviter de piquer une bonne colère,
ce qui ne manquera pas de se produire si l'on me refait le même
scenario... Donc toute référence juridique serait la bienvenue. Je n'ai
pas leurs conditions sous la main mais je ne pense pas que ce soit
indiqué.

La bnp, pour ne pas la citer, s'autorise également à utiliser mon
téléphone perso - je suis obligée de le leur laisser au cas où il y
aurait un problème quelconque - pour me solliciter chez moi. Une première
fois pour tenter de me vendre un abonnement, la deuxième pour me soutirer
un rdv concernant ma situation et mes "projets". J'ai eu le plus grand
mal à leur faire comprendre que ce rdv n'était pas un dû de ma part et
que si j'avais un projet pouvant les concerner, c'est moi qui les
contacterai en temps voulu.

Donc question numéro 2, à qui faut-il écrire pour leur faire rappeler
gentiment que mon téléphone n'est pas destiné à me faire harceler ? Quand
j'écris sur leur site ils font le mort, et toute autre solution
(téléphone surtaxé, LAR) serait payante, ce que je me refuse à faire, et
pas forcément efficace si la loi informatique et libertés ne me protège
pas.

Dans les 2 cas, on m'a vraiment retourné l'impression que c'était moi la
"fautive" ce qui est un comble.

Merci d'avance.







Eric_O
Le #17987891
Bégé wrote:
.
Par la suite quelqu'un m'avait dit que ce n'était qu'une "stratégie"
parmi d'autres pour attirer
les clients dans les bureaux afin de leurs vendre quelque chose :-(




Ce qui est quand même fantastique, d'un coté ils font tout pour réduire les
services en agence, mais ils t'attirent sous des prétextes fallacieux pour
que tu viennes te faire cloquer une connerie de placement
Et moins tu disposes de services et plus ils sont chers, en plus quand ils
paument notre fric faut leur en prêter pour qu'ils se " refassent" comme au
casino
J'ai vu avec étonnement une banque américaine qui a comme logo un parapluie
Ici , le banquier et c'est bien connu te prête un parapluie par beau temps
et te le reprend quand il pleut

--
Ricco
Michel
Le #17989231
...
tout cela pour clôturer un compte ne comportant que 300 misérables euros et
sur lequel il n'y a plus ni chéquier ni carte de crédit depuis longtemps ?


...
Tu ne clôtures rien, tu demande un chéquier, puis tu te fais un chèque
du solde au centime près.
Mulan
Le #17989211
>> tout cela pour clôturer un compte ne comportant que 300 misérables euros
et sur lequel il n'y a plus ni chéquier ni carte de crédit depuis
longtemps ?


...
Tu ne clôtures rien, tu demande un chéquier, puis tu te fais un chèque du
solde au centime près.



J'ai plus de chéquier chez eux car je n'utilise plus ce compte. J'ai déjà
pensé laisser 1 ct sur le compte, mais je crains qu'on ne me colle des frais
bancaires surprises de derrière les fagots, auquel cas je me retrouverais
immédiatement en interdit bancaire. Même s'ils "reconnaissent"
ultérieurement une erreur (certainement volontaire) de leur part, c'est moi
qui serais dans la mouise... Ca prend beaucoup de temps de lever un interdit
bancaire. J'ai déjà vu ce que ça a donné lorsque ma banque actuelle, qui
aime également collectionner les boulettes, m'avait sucré mon droit au
découvert en 10 secondes au guichet, mais obligation de rencontrer un
conseiller (encore) pour le récupérer, et encore ça a pris du temps et de
l'énergie pour enfoncer dans son crâne épais que je voulais uniquement
revenir à ma situation antérieure...
ght85
Le #17990411
Mulan a écrit :
tout cela pour clôturer un compte ne comportant que 300 misérables euros
et sur lequel il n'y a plus ni chéquier ni carte de crédit depuis
longtemps ?


...
Tu ne clôtures rien, tu demande un chéquier, puis tu te fais un chèque du
solde au centime près.



J'ai plus de chéquier chez eux car je n'utilise plus ce compte. J'ai déjà
pensé laisser 1 ct sur le compte, mais je crains qu'on ne me colle des frais
bancaires surprises de derrière les fagots, auquel cas je me retrouverais
immédiatement en interdit bancaire. Même s'ils "reconnaissent"
ultérieurement une erreur (certainement volontaire) de leur part, c'est moi
qui serais dans la mouise... Ca prend beaucoup de temps de lever un interdit
bancaire. J'ai déjà vu ce que ça a donné lorsque ma banque actuelle, qui
aime également collectionner les boulettes, m'avait sucré mon droit au
découvert en 10 secondes au guichet, mais obligation de rencontrer un
conseiller (encore) pour le récupérer, et encore ça a pris du temps et de
l'énergie pour enfoncer dans son crâne épais que je voulais uniquement
revenir à ma situation antérieure...




Attention aux frais pour compte inactif !!!
Mistike
Le #17990671
Mulan wrote:
tout cela pour clôturer un compte ne comportant que 300 misérables euros
et sur lequel il n'y a plus ni chéquier ni carte de crédit depuis
longtemps ?


...
Tu ne clôtures rien, tu demande un chéquier, puis tu te fais un chèque du
solde au centime près.





Plus simple, se rendre au guichet, demander un retrait de 300 € (le
montant exact du solde), sans utiliser le mot "solder".

Une fois l'argent remis, demander à fermer le compte immédiatement.


J'ai plus de chéquier chez eux car je n'utilise plus ce compte. J'ai déjà
pensé laisser 1 ct sur le compte, mais je crains qu'on ne me colle des frais
bancaires surprises de derrière les fagots, auquel cas je me retrouverais
immédiatement en interdit bancaire. Même s'ils "reconnaissent"
ultérieurement une erreur (certainement volontaire) de leur part, c'est moi
qui serais dans la mouise... Ca prend beaucoup de temps de lever un interdit
bancaire. J'ai déjà vu ce que ça a donné lorsque ma banque actuelle, qui
aime également collectionner les boulettes, m'avait sucré mon droit au
découvert en 10 secondes au guichet, mais obligation de rencontrer un
conseiller (encore) pour le récupérer, et encore ça a pris du temps et de
l'énergie pour enfoncer dans son crâne épais que je voulais uniquement
revenir à ma situation antérieure...




fra
Le #17990811
Mulan
Pour le téléphone, je me suis mal exprimée. Je voulais dire: je me sens
obligée de leur laisser mon no au cas où. Dans le temps il n'y avait aucun
problème, j'avais affaire à d'autres conseillers et surtout c'était une
autre époque. Ce que je ne veux pas maintenant, c'est qu'ils s'en servent
pour m'appeler chez moi à 20h au sujet de trucs qui ne m'intéressent pas. Je
dois dire que ma banque actuelle a fait pire, mais ce n'est pas le sujet.



S'il ne te parait plus nécessaire qu'ils aient ton numéro, je te suggère
de leur dire que tu as changé de numéro de téléphone et tu leur en
fournis un faux.

Sinon, je sais que ça les fait suer de conserver des comptes inactifs, mais
ils ne font aucun effort de coopération non plus.



Si ton compte n'a pas de frais récurrents, ils ne méritent que cela !

--
Fra
fra
Le #17990801
Mistike
Plus simple, se rendre au guichet, demander un retrait de 300 ¤ (le
montant exact du solde), sans utiliser le mot "solder".

Une fois l'argent remis, demander à fermer le compte immédiatement.



Et ça marche pas tu leur envoies un courrier recommandé AR pour
spécifier cela (en leur indiquant que tu ne souhaites plus les
rencontrer).
--
Fra
edgar
Le #17993531
"Mulan" 492fc1a5$0$13872$

La bnp, pour ne pas la citer, s'autorise également à utiliser mon
téléphone



toute question de droit mise a part, que signifie cette expression, puisque
vous citez "la bnp........" ?
Publicité
Poster une réponse
Anonyme