Le Le compagnon idéal de l'écran plat est résolument le DVD upscalé en 1080p, peu importe la taille de l'éc ran !!!

Le
kowalski
Dernièrement, un ami m'annonçait avoir troqué son 50" Samsung pour un
plasma Pioneer PDP-LX6090H car la différence de qualité entre le DVD
et le Blu-ray était trop peu visible sur le 50".
http://groups.google.fr/group/fr.rec.son-image.home-cinema/msg/128177469bb7=
b176?hl=fr&

Une fois son Pioneer installé, il revient vers moi ravi de sa nouvelle
image (qui selon lui avait gagné en contraste et en profondeur des
noirs) mais question différence entre DVD et BD, rien n'avait changé
bien au contraire !

M'invitant à le constater par moi même, je rappliquais chez lui ce
soir avec ma petite platine DVD fétiche Toshiba XD-E500 (remplacée
maintenant par la XD-E600).

Je dois avouer que je n'imaginais voir ce que j'ai vu !
Persuadé que le Blu-ray se justifiait à mesure que le téléviseur
prenait de la taille, j'ai complètement changé d'avis ce soir.

Assis à 3m50 de l'écran nous commencions les tests avec
"Master&Commander" en Blu-ray, très belle image avec une profondeur de
champ réaliste et des contrastes nuancés (les noirs un peu trop
bouchés à mon avis) puis on enchaina sur "Le pacte des loups" avec de
très belle couleurs et un effet 3D impressionnant. J'avais hâte de le
comparer au DVD, mais c'était déjà le DVD !
La platine Blu-ray Pioneer BDP-320 upscale les DVD aussi bien que ma
platine toshiba, avec "Le Seigneur des Anneaux" l'image est tout
simplement magnifique.

S'il y a un an, de multiple essais avaient révélé, que le Blu-ray
n'avait pas sa place combiné à des écrans de petites et moyennes
tailles jusqu'à 42 pouces, aujourd'hui avec le Kuro 60", je peux dire
que le BD ne se justifie toujours pas.

Contrairement à ce que dit la langue de P qui sévit continuellement
sur ce forum pour vanter les prétendues supériorités du format bleu e=
n
toute circonstance, j'affirme aujourd'hui avec certitude que l'image
du DVD, bien upscalé en 1080p et lue à une distance qu'impose toute
dimension raisonnable de salon, garantit zéro défaut visible même sur
un écran de 60". Donc pourquoi payer plus cher ?

Je n'en dirais pas autant en situation de projection sur 2m de base et
au delà, bien évidemment, où je constate régulièrement tout l'int=
érêt
qu'apporte le Blu-ray avec sa définition et sa qualité d'encodage
supérieures.

Il est dommage que les magazines spécialisés ne dénoncent pas ce
mauvais mariage entre Blu-ray et écrans plats, mais que voulez vous,
les annonceurs de ces journaux sont aussi les fabricants de platines
BD
Ils ne vont pas non plus se suicider pour le respect de leurs
lecteurs hein ?
D'autant plus que certaines personnes apprécient de voir les films
avec une profondeur de champ infinie comme on pourrait apprécier la
musique classique avec des pianississimo fortississimo.
D'un côté ça pète aux yeux, de l'autre aux oreilles, c'est cool koi
man je kife yo ziva !
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
kowalski
Le #20724331
On 8 déc, 22:02, kowalski
Contrairement à ce que dit la langue de P... qui sévit continuellemen t
sur ce forum pour vanter les prétendues supériorités du format bleu en
toute circonstance, j'affirme aujourd'hui avec certitude que l'image
du DVD, bien upscalé en 1080p et lue à une distance qu'impose toute
dimension raisonnable de salon, garantit zéro défaut visible même s ur
un écran de 60". Donc pourquoi payer plus cher ?



Ah tiens, on l'évoque un peu ici :
"Le DVD continue à séduire, surtout qu'avec les fonctions d'upscaling
1080p de pratiquement tous les appareils home cinéma récent cela
permet de profiter d'une excellente qualité vidéo à moindre coût. I l
n'est pas rare de trouver des offres DVD entre 5 et 10 euros l'unité."
http://www.audiovideohd.fr/actualites/5626-Etude-de-marche-du-Blu-Ray-aux-U SA.html
*.-pipolin-.*
Le #20724611
kowalski a écrit :
Dernièrement, un ami m'annonçait avoir troqué son 50" Samsung pour un
plasma Pioneer PDP-LX6090H car la différence de qualité entre le DVD
et le Blu-ray était trop peu visible sur le 50".
http://groups.google.fr/group/fr.rec.son-image.home-cinema/msg/128177469bb7b176?hl=fr&

Une fois son Pioneer installé, il revient vers moi ravi de sa nouvelle
image (qui selon lui avait gagné en contraste et en profondeur des
noirs) mais question différence entre DVD et BD, rien n'avait changé
bien au contraire !

M'invitant à le constater par moi même, je rappliquais chez lui ce
soir avec ma petite platine DVD fétiche Toshiba XD-E500 (remplacée
maintenant par la XD-E600).

Je dois avouer que je n'imaginais voir ce que j'ai vu !
Persuadé que le Blu-ray se justifiait à mesure que le téléviseur
prenait de la taille, j'ai complètement changé d'avis ce soir.

Assis à 3m50 de l'écran nous commencions les tests avec
"Master&Commander" en Blu-ray, très belle image avec une profondeur de
champ réaliste et des contrastes nuancés (les noirs un peu trop
bouchés à mon avis) puis on enchaina sur "Le pacte des loups" avec de
très belle couleurs et un effet 3D impressionnant. J'avais hâte de le
comparer au DVD, mais... c'était déjà le DVD !
La platine Blu-ray Pioneer BDP-320 upscale les DVD aussi bien que ma
platine toshiba, avec "Le Seigneur des Anneaux" l'image est tout
simplement magnifique.

S'il y a un an, de multiple essais avaient révélé, que le Blu-ray
n'avait pas sa place combiné à des écrans de petites et moyennes
tailles jusqu'à 42 pouces, aujourd'hui avec le Kuro 60", je peux dire
que le BD ne se justifie toujours pas.

Contrairement à ce que dit la langue de P... qui sévit continuellement
sur ce forum pour vanter les prétendues supériorités du format bleu en
toute circonstance, j'affirme aujourd'hui avec certitude que l'image
du DVD, bien upscalé en 1080p et lue à une distance qu'impose toute
dimension raisonnable de salon, garantit zéro défaut visible même sur
un écran de 60". Donc pourquoi payer plus cher ?

Je n'en dirais pas autant en situation de projection sur 2m de base et
au delà, bien évidemment, où je constate régulièrement tout l'intérêt
qu'apporte le Blu-ray avec sa définition et sa qualité d'encodage
supérieures.

Il est dommage que les magazines spécialisés ne dénoncent pas ce
mauvais mariage entre Blu-ray et écrans plats, mais que voulez vous,
les annonceurs de ces journaux sont aussi les fabricants de platines
BD...
Ils ne vont pas non plus se suicider pour le respect de leurs
lecteurs... hein ?
D'autant plus que certaines personnes apprécient de voir les films
avec une profondeur de champ infinie comme on pourrait apprécier la
musique classique avec des pianississimo fortississimo.
D'un côté ça pète aux yeux, de l'autre aux oreilles, c'est cool koi
man je kife yo ziva !



http://minilien.fr/a0lffv

--
Toutes les fautes d'orthographes de ce message sont sous copyright et
sont la propriété exclusive de l'auteur de ce message, toutes
reproductions est interdite et donnerais lieu à des poursuites.
© pipolin
*.-pipolin-.*
Le #20724601
kowalski a présenté l'énoncé suivant :
On 8 déc, 22:02, kowalski
Contrairement à ce que dit la langue de P... qui sévit continuellement
sur ce forum pour vanter les prétendues supériorités du format bleu en
toute circonstance, j'affirme aujourd'hui avec certitude que l'image
du DVD, bien upscalé en 1080p et lue à une distance qu'impose toute
dimension raisonnable de salon, garantit zéro défaut visible même sur
un écran de 60". Donc pourquoi payer plus cher ?



Ah tiens, on l'évoque un peu ici :
"Le DVD continue à séduire, surtout qu'avec les fonctions d'upscaling
1080p de pratiquement tous les appareils home cinéma récent cela
permet de profiter d'une excellente qualité vidéo à moindre coût. Il
n'est pas rare de trouver des offres DVD entre 5 et 10 euros l'unité."
http://www.audiovideohd.fr/actualites/5626-Etude-de-marche-du-Blu-Ray-aux-USA.html



http://minilien.fr/a0lffv

--
Toutes les fautes d'orthographes de ce message sont sous copyright et
sont la propriété exclusive de l'auteur de ce message, toutes
reproductions est interdite et donnerais lieu à des poursuites.
© pipolin
hdtv
Le #20728041
On 8 déc, 22:02, kowalski
Dernièrement, un ami m'annonçait ...




troll - mytho - de mauvaise foi.
Runge17
Le #20754541
"kowalski" news:
Dernièrement, un ami m'annonçait avoir troqué son 50" Samsung pour un
plasma Pioneer PDP-LX6090H car la différence de qualité entre le DVD
et le Blu-ray était trop peu visible sur le 50".
http://groups.google.fr/group/fr.rec.son-image.home-cinema/msg/128177469bb7b176?hl=fr&

Une fois son Pioneer installé, il revient vers moi ravi de sa nouvelle
image (qui selon lui avait gagné en contraste et en profondeur des
noirs) mais question différence entre DVD et BD, rien n'avait changé
bien au contraire !

M'invitant à le constater par moi même, je rappliquais chez lui ce
soir avec ma petite platine DVD fétiche Toshiba XD-E500 (remplacée
maintenant par la XD-E600).

Je dois avouer que je n'imaginais voir ce que j'ai vu !
Persuadé que le Blu-ray se justifiait à mesure que le téléviseur
prenait de la taille, j'ai complètement changé d'avis ce soir.

Assis à 3m50 de l'écran nous commencions les tests avec
"Master&Commander" en Blu-ray, très belle image avec une profondeur de
champ réaliste et des contrastes nuancés (les noirs un peu trop
bouchés à mon avis) puis on enchaina sur "Le pacte des loups" avec de
très belle couleurs et un effet 3D impressionnant. J'avais hâte de le
comparer au DVD, mais... c'était déjà le DVD !
La platine Blu-ray Pioneer BDP-320 upscale les DVD aussi bien que ma
platine toshiba, avec "Le Seigneur des Anneaux" l'image est tout
simplement magnifique.

S'il y a un an, de multiple essais avaient révélé, que le Blu-ray
n'avait pas sa place combiné à des écrans de petites et moyennes
tailles jusqu'à 42 pouces, aujourd'hui avec le Kuro 60", je peux dire
que le BD ne se justifie toujours pas.

Contrairement à ce que dit la langue de P... qui sévit continuellement
sur ce forum pour vanter les prétendues supériorités du format bleu en
toute circonstance, j'affirme aujourd'hui avec certitude que l'image
du DVD, bien upscalé en 1080p et lue à une distance qu'impose toute
dimension raisonnable de salon, garantit zéro défaut visible même sur
un écran de 60". Donc pourquoi payer plus cher ?

Je n'en dirais pas autant en situation de projection sur 2m de base et
au delà, bien évidemment, où je constate régulièrement tout l'intérêt
qu'apporte le Blu-ray avec sa définition et sa qualité d'encodage
supérieures.

Il est dommage que les magazines spécialisés ne dénoncent pas ce
mauvais mariage entre Blu-ray et écrans plats, mais que voulez vous,
les annonceurs de ces journaux sont aussi les fabricants de platines
BD...
Ils ne vont pas non plus se suicider pour le respect de leurs
lecteurs... hein ?
D'autant plus que certaines personnes apprécient de voir les films
avec une profondeur de champ infinie comme on pourrait apprécier la
musique classique avec des pianississimo fortississimo.
D'un côté ça pète aux yeux, de l'autre aux oreilles, c'est cool koi
man je kife yo ziva !
Publicité
Poster une réponse
Anonyme